dimanche 6 septembre 2015

ERMITE-VOYAGEUR !...

  Passeur, mais  entre les rives de l'infinité, de l'éternité ! seraient-elles si distantes l'une de l'autre lorsque nous les  hantons  déjà avec tant de ferveur... Quels océans que le silence, la solitude, la lumière dont être  l'infinitésimal ou tangible reflet !     Abandonne à l'amer les mots grevés  de l'ivraiequi blessent une rencontrela brise ne  vanne-t-elle pas le grain sain livré à l'aire des champs fauvesqui ondoient au vent du pur azur à l'imaginaire de Toi... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 09:20:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

dimanche 6 septembre 2015

LE REPAIRE REBELLE DES BEAUTÉS DU TEMPLE !...

        C'est un repaire de vagues !  et puis Cesare, tu n'es pas si loin de moi ; je t'adresse, Petit Fils, ce chant de solitude et de nostalgie, parce que, Petit Fils, j'erre à travers les années perdues que t'auront ravies tes parents ! pour toi, mon PETIT FILS, ce magnifique Chant d'Amour et ces images pures  pour te souvenir, un jour  ! Il n'est  là-bas, les  jours de grand froid, souvent, des lames qui ne sont que l'oeuvre du vent, sans l'ombre même d'une onde de houle... [Lire la suite]
mardi 1 septembre 2015

ÉCUEILS !...

      Tu n'as ici pour seul horizon qu'un écueil cerné d'écumeles spires d'un vent fouaffublant au loin l'errance labyrinthiquede spleenétiques ivresses L'absinthe te destine au rappelde la réclusion     des mauditsoù perdre l'âme  réprouvée d'un poème à l'amer                      § MARIN - Mal de Terre - 
Posté par marin56 à 08:57:09 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mardi 1 septembre 2015

" L’OCÉAN A MAL A LA TERRE " ! POÉSIE

      SI MAL A LA TERRE    Je suis   hélas    de ces étendues dont les lames rendentau ressac les corps à la dérive d'une vie de galères Je suis de ce monde dont on ne revient qu'à moitiéEt que berce le flot viride de la mémoire tumultueuse Je suis de ce monde pour tout le mal de terrequ'une larme cerne       qui endeuille l'infinité Je suis de ce monde      d'un pacte à réméré valant pénitence                ... [Lire la suite]
mercredi 5 août 2015

CROISER HORS DU TEMPS ! SAIL AWAY ...

Et d'allier de numineuses bordées au bord des maux, du tourment  qui en faisaient la trame et les chaînes ! Comme pour conjurer  le complot, les menées de l'obscurément trouble et les arcanes de l'éphémère que l'on fuit, honnissant la trahison, je gravais dans ma mémoire le poème de l'amer. J'allais à  en perdre le souffle de la raison,  sillonnant les travées antiques et  mystérieuses d'un  éternel écrin chamarré d'émeraude et de saphir : l'Océan de l'âme, les lames de l'Océan, l'alme azur des ciels... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 06:57:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
mardi 4 août 2015

ESMERALDA ! NAVIRE ECOLE...

        DE LA MARINE CHILIENNE    Rêvons encore un peu ! Il le faut, car ce jour vit un horrible nuage de pollution barrer les horizons d'une Île ceinte de méduses et surchauffée à blanc. La brise marine tardive aura été vaincue par des pôches immenses d'air brûlant. Si la température ambiante à certains endroits dépassaient les 35 ° C à 20 Heures, ( Thermomètre digital ), elles semblent bien être pour quelque chose dans le processus de déstabilisation des masses d'air. Un nuage immonde,... [Lire la suite]

samedi 1 août 2015

LA PHOTO DE JUILLET 2015 !...

        DE RETOUR SUR MER        Depuis la mer sous un soleil que tamise le grainles îlots de rochers brasillent dans le maquistel l'or des villages d'antan et de la pierre taillée Sensation étrange au sortir du sommeil légerd'un songe   lorsque à peine éveillé il me semble regagner non la panne mais un esquif dont les bordées courbesencore tiennent le flot et la lameComme si je m'en retournais dès lorsd'un voyage au coeur de la nuit profondeEt de me poser en glissant sans... [Lire la suite]
jeudi 30 juillet 2015

AU VENT DE L'EX-ÎLE !...

      VOCI DI A GRAVONA - LUGLIU 83  -      LE MACABRE FLÉAU    J'erre              L' entre deux Îles au vent des Bouches immaculées moutonne retient le cours du tempsUn feu criminel se déclareau-delà de la routehèle la canicule tenaceet l'air fuse amer                Juilletcomme un intarissable flux de touffeursgrime l'azur torride en drainant d'invisibles volutesNuées ardentesd'un été qui... [Lire la suite]
lundi 20 juillet 2015

L'EAU ET LE FEU ! ...

  "  Mon âme voyage sur le parfum comme l'âme des autres hommes sur la musique "  Charles BAUDELAIRE   UNE VAGUE FLAMME     Il est là-bas au seuil du tempsun petit foyerqui nous attendhumblement Une flamme orange et bleuequi nous ressemblefébrile          ombretrembléeEspérance Lointainement transe Que n'attise - t - elle pasCe souffle étrangeoù l'eau et le feu fabulent un  parfum d'infiniEt nous rassemblent Flammetant éprise  ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 11:51:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
jeudi 9 juillet 2015

HASARD OU RAISON ?...

      NI L'UN  NI L'AUTRE     Penseurs, philosophes, rationalistes, scientistes, savants  ! Combien auront-ils déjà été à sombrer dans les dédales de la folie en tentant de trouver quelques explications éclairant la naissance de l'Univers, les origines de la vie, l'émergence de la pensée réflexive et du langage ! enfin ce souffle qui anime la matière jusqu'à lui octroyer les desseins que nous lui connaissons. La science n'est-elle pas devenue un abri, un refuge, ce pis-aller de l'action... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 04:51:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,