samedi 4 juillet 2015

CETTE TERRE QUI ME FAIT PEUR !...

      Je laisse à travers ces lignes l'expression non de l'angoisse ou de la crainte mais de ces visions qui ne tarderont pas à devenir réalités, demain ! Comme une prémonition, un ressenti étrange, un sentiment de déjà vécuoù les Civilisations s'égarent et se perdent en fuyant désespérément en avant, qui bradent leur milieu de vie pour un mode de subsistance totalement déséquilibré, à tous les niveaux de l'organisationet de la production hautement technicisée, à l'encontre des autres règnes !Il est en l'homme une... [Lire la suite]

vendredi 3 juillet 2015

ENIGMATIQUE CHARDON BLEU DES DUNES !...

    Enigmatique chardon bleuDes dunes Ce jeune pin te donne l'accolade Surgi des sablesComme toi Miracle  reflet d'étoile Ensemençant solitaireL'éminence limoneuse De la terreD'antan La joncheraie   la coudraieTes voisines entonnent L'ode sereineA l'eau de vie Qu'acclame le vol gracieux Des mouettes rieusesLe chant innombrableDes rainettes Mais s'élèvent vers l'azurCes accablantes touffeurs Qui atteignent des sommetsDont mes nuits s'angoissentSignes tangibles De canicules hallucinantes A venir Entre les... [Lire la suite]
mercredi 1 juillet 2015

AUTANT DE DIMENSIONS !...

        Les jours de grands vents, la mer  s'assombrit et bleuit. Elle apparaît plus profonde, encore plus lointaine. Alentour, les cimes s'élèvent  et se rapprochent, toujours plus haut dans le ciel  tandis que les rivages, les bras de la terre tendus vers l'immensité  s'éloignent... Et dans cet univers inlassablement  recomposé, tout  envol, chaque descente vers l'abîme confond et mêle la clarté des vagues aux névés  des  nuages... Une île dérive sur la mer, convie le... [Lire la suite]
jeudi 25 juin 2015

CORSICA...GO56 L 'INCLASSABLE ESPACE !

      L'espoir d'une démarche où humilité et déférence servent le regard de toute gratitude envers le cadeau de la vie... Bonne lecture ! et n'oubliez jamais la symphonie de la mer, la chant des musiques mortes qu'entonne la grève, aux sels enivrants d'une vague beauté qui m'auraient égaré aux confins de la folie !... Ô unique compagne, ma solitude bleue ! Marin      Ondes  clartés Ineffables  des vagues Blanches et bleuesLointains rouleaux Ivres et tonnantsEchevaux que les... [Lire la suite]
vendredi 5 juin 2015

LA MISE _ A _ L' EAU !

    Un défi une épreuve   la volonté d'allerAu-delà de soi où repousser l'illusoire ?Non je ne le pense pas d'ailleurs pourquoiPour qui en ces temps de profonde réclusionA l'orée de la nuit  que l'âme dévale et arpenteComme le funambule glisse entre deux abrupts Mais de croiser d'intenses moments où le largeS'invite et décline tout puissant les horizons Sans fin des multitudes et des moutonsJe reste là un long moment errant sur la grève Que la souvenance des vagues parfait Dans l'unissonance tonnante d'une... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 06:55:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
vendredi 5 juin 2015

BORDEE D'EAU ET DE PIERRE !...

  Côtoyer la  Mer, l'Océan ne s'évalue ni se quantifie à l'aune du silence comme à celle de la grandiloquence ! Laissons à tout un chacun les horizons de l'expression, du témoignage de la prose et de la poésie... Personne ne prend la Mer ; elle nous prend, un jour. Il se peut aussi qu'elle ne veuille pas de nous ... C'est ainsi, il ne nous appartient pas d'en décider sachant qu'elle régne où que nous demeurions, près, loin du rivage, en pensées, à travers le récit et le rêve. Mais d'en encencer toujours le multiple visage,... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 12:33:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

jeudi 28 mai 2015

UN BRIN SOLITAIRE !...

   « Si les portes de la perception étaient nettoyées toute chose apparaîtrait à l'homme telle qu'elle est - infinie. » William BLAKE      Tant il me plaît vaguer au bord de la merQuand vers l'amont avec le soleil migrant Délinéer les contours des cimes et des montsAinsi de leur tendre la main le temps du rêve Si loin la rumeur métallique des hydres d'acierEn moi le flux d'une énergie précieuseQue la Nature lentement diffuse à l'entourTout comme les térébrantes fragrances De l'... [Lire la suite]
dimanche 24 mai 2015

OUVERT SUR LE LARGE !...

      Comme un penser vagabondAllège le coeur        Solitaire Je vais en ce matin vernal Courir le flot   doubler un capDroit dans la lumière du soleilAu vent d'une île bouquetière Voguant par ses champs d'azurLe large hèle  comme l'appel enivreL'instant irrépressible beausitEt nous destine au-delà de tout A faire humblement cavalier seul Le vent mugit           la mer tonne Les petits albatros virevoltent Les nuages d'embruns donnentVainquant le tumulte des... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:18:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
samedi 23 mai 2015

RENE CHAR - PAROLES D'OCEAN -

  Un passage, une citation, une pensée de l'Auteur  qui nous va droit au coeur, tellement actuelle, si belle et si profonde. En ces arpents de sombre déréliction que l'homme sillonne, le sillage à jamais refermé du silence, de la mer, nous ouvre les  portes de l'Azur  !  Parce qu'Il évoque l'Univers - Océan, le Silence...   L'Auteur,  le Poète que l'on ne peut ignorer,  garde ici toute sa place... Marin    "   Dieux, aujourd'hui sans fonction, sans tribu, quel principe... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 01:44:21 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
vendredi 8 mai 2015

PENSEES _ MAR-UN !...

      MAR _ UN   OCÉANIQUE  MAR _ IN    Le  premier  le  dernier cri Où est le commencement   Au ciel comme en Mer  Profond est le Silence Ainsi de L'aimer   Une vire lumineuse Pour entendre     Vers L'autre rive Comme une Voix   Un phare  Depuis la Nuit Veille       Pour qui, comment ces phonèmes, pourquoi les syllables de ces maux jetés en pâture !  Ô " Noumène ", héraut, qui sait,  errant et... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 03:31:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,