mercredi 6 mai 2015

RADIANCE !...

    Avoir été   Instant rêvéSous le vent de ton Île Ô faisceau radiantDes nues et des spires Sidérant ensemble la moirePerse et opaline De la mer en beautésComblée de fragrances Et chanter et louer encor les champsDu printemps débondant tout  un chagrin Une seule aile esquisse l'azurS'ente comme un songe Au tourbillon ivreDe mirages  le réel sauvage de l'extase Au coeur des flots   de nulle part Sourd  mystérieuse et figée la luminance des ciels Ainsi en est-ilDu petit matin Des... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 02:56:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

jeudi 23 avril 2015

SERENITE !...

      Un rivage   un visage aussi qu'enclosent les flots de la meret les blocs des monts  Esquisse A toujours   paraphe   familiercomblé de lumière Un chant lointainement s'élève Unissonance tonnante pour un liseré précieux où gemmes d'eau pure et cristal de roche fondent l'instant comme l'éterneltrace l'infinie fluidité Quel ordre  quel dessein immuablepréside jusqu'à la beauté imprime en la fascinantune souvenance dont on perçoit l'immémoriale origine   Que seraitla toile... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 11:37:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
samedi 18 avril 2015

UNE ROSE BLANCHE POUR FLO !...

CORSICA...GO56  & LA MER      *** " Petite Soeur "Le vent ne laissera plusD'essaimerAux champs des MarinsTristes et solitaires                                Sur la mer des astresLes pétales d'une roseBlancheAinsi vogueront-ilsOù mène certainementUn souffle bleu Sans nombrePartout Hélant le silence Ailant un petit nomA ta semblanceMarinComme la crête des lamesEn volées L'hiver      contre la folle étraveComble... [Lire la suite]
vendredi 10 avril 2015

LE LIEN DONT JE SUIS !...

  Il est entre la montagne et la mer un cordon précieux ; épousailles de la terre et de la mer.  L'eau pour lien, le ciel comme une  source intarissable, sans autre règne que l'harmonie, fragile, rare, précieuse ! On y sent d'étranges ondes, une énergie mystérieuse qui sourd ! Une dune, un immense croissant sablonneux. On prétend que les grains de sable de toute la planète ne suffiraient pas à nombrer les astres de tout l'univers ... Vertige, désarroi, trouble ! Mais de ces noces à part, à nos pas, dont  on ne... [Lire la suite]
mercredi 8 avril 2015

DESSINE - MOI UN DAUPHIN !...

    OU  DESTINE-MOI UN DAUPHIN     Croiser là-bas, c'est oublier la distance, le rivage, en faire abstraction pour un écueil, un récif  lointain !  Une bordée sur la mer de la Tranquilité. La mer nous prend et nous rend, à sa guise, sans que la durée n'éprouve l'être en-durant... l'horizon des terres n'est que linéaments brisés de sommets enneigés, fragments de saisons qui se perdent dans les profondeurs d'un azur roi, si froid. Vers le large, l'immensité réfringente aurait la semblance de la... [Lire la suite]
samedi 4 avril 2015

CORSICA...GO56 ! L'EMPREINTE ...

    Fernando PESSOA confiait : " Je gis ma vie " ! Sans paraphraserl'auteur, je puis dire que je fuis la mienne ... Pourquoi ? aucune raison si ce ne ne sont ces inclinations qui encombrentet alourdissent un espace pourtant voué à l'excellencede moments de clartés et de transports hors du commun.Mais il est des occasions de rejoindre le monde, en s'y fondant, le portrait sis loin des réseaux, surtout ; pudeur et humilitéobligent ! emprunter nûment, comme on le peut, le chemin ardu de la poésie,de la prose, du récit, de... [Lire la suite]

vendredi 3 avril 2015

VERTIGE DE L'AZUR !... OCEANISME

           Comment embrasser la mer immense Dans son coeur   Lui abandonner le souffle Quand point l'éternel à jamais raviFascinant azur commué ici-bas   sublime invite Que ce vitrail azuré et ses ineffables camaïeuxOù se perdent à travers l'infini les pensées D'un jeune printemps qui ne laisse de fleurir Quelles vastités  quels chants me convientA encenser à louer ainsi le thrène de l'amer Si ce n'est l'antre d'un mot libre   La roséeVague d'un orbe vital   Comme un... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:05:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,
dimanche 22 mars 2015

LA BARRE ET SES ECRINS !...

      Comme la barre Au loin    dans un rêveDe billes de bois  et de racines calcinéesCes rivages inconnusQui brisent et sonnent Leurs rappelsFeutrés  Au bas de la chuteJe les devine pérennesQui m'attendent Et me convient Aux thermes translucidesD'une folie  Et loin De sombrer   Voilà Que tout élèveDistance absente De la lutte insane Ici - bas qui fauche Et qui meutritOù ses aîtres Ne seraient plus que l'ombrePerfide de ce que l'artéfactTotalitaire et nécessaireFaçonne En... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 04:26:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
vendredi 20 mars 2015

DANS L'ASPIRATION !...

  Des rochers, sur le fil acéré d'un cap immuable autour duquel s'enroule comme par magie les forces invisibles de l'obscur et de la transparence ... Là, les vagues sont creuses et se prêtent à la relance comme un pas de deux sur la piste aux étoiles !  L'onde y est massive, la houle livre au rivage sa masse d'eau qui en un instant mue et prend l'ovale d'une ellipse rare et lumineuse. Attirance inexplicable  pour un camée !  c'est vrai, l'intrus  à cet instant ne peut chuter sans avarie sérieuse mais dès le... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:27:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 11 mars 2015

PROFONDE DEPRESSION !...

   MARILLION   PROFONDE DEPRESSIONOUT OF THIS WORLD   Comme une empreinte Une flèche en plein coeurDe l'onde marine   EmportéSur les vagues chenuesA l'empenne frémissante Tu divagues   Marin   délirantPar le choeur harmonieuxD'une profonde dépressionQui creuse et qui déchaîne Les vents fous de BoréeTu hallucines tu déliresD'entre le bleu de la nuit Et l'indigo de l'arc hyémalLes puffins cernent un ciel D'allégeance  Marmoréen    Ô désespéranceToi    dont l'aura... [Lire la suite]