jeudi 28 mai 2015

UN BRIN SOLITAIRE !...

   « Si les portes de la perception étaient nettoyées toute chose apparaîtrait à l'homme telle qu'elle est - infinie. » William BLAKE      Tant il me plaît vaguer au bord de la merQuand vers l'amont avec le soleil migrant Délinéer les contours des cimes et des montsAinsi de leur tendre la main le temps du rêve Si loin la rumeur métallique des hydres d'acierEn moi le flux d'une énergie précieuseQue la Nature lentement diffuse à l'entourTout comme les térébrantes fragrances De l'... [Lire la suite]

dimanche 24 mai 2015

OUVERT SUR LE LARGE !...

      Comme un penser vagabondAllège le coeur        Solitaire Je vais en ce matin vernal Courir le flot   doubler un capDroit dans la lumière du soleilAu vent d'une île bouquetière Voguant par ses champs d'azurLe large hèle  comme l'appel enivreL'instant irrépressible beausitEt nous destine au-delà de tout A faire humblement cavalier seul Le vent mugit           la mer tonne Les petits albatros virevoltent Les nuages d'embruns donnentVainquant le tumulte des... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:18:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
samedi 23 mai 2015

RENE CHAR - PAROLES D'OCEAN -

  Un passage, une citation, une pensée de l'Auteur  qui nous va droit au coeur, tellement actuelle, si belle et si profonde. En ces arpents de sombre déréliction que l'homme sillonne, le sillage à jamais refermé du silence, de la mer, nous ouvre les  portes de l'Azur  !  Parce qu'Il évoque l'Univers - Océan, le Silence...   L'Auteur,  le Poète que l'on ne peut ignorer,  garde ici toute sa place... Marin    "   Dieux, aujourd'hui sans fonction, sans tribu, quel principe... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 01:44:21 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
vendredi 8 mai 2015

PENSEES _ MAR-UN !...

      MAR _ UN   OCÉANIQUE  MAR _ IN    Le  premier  le  dernier cri Où est le commencement   Au ciel comme en Mer  Profond est le Silence Ainsi de L'aimer   Une vire lumineuse Pour entendre     Vers L'autre rive Comme une Voix   Un phare  Depuis la Nuit Veille       Pour qui, comment ces phonèmes, pourquoi les syllables de ces maux jetés en pâture !  Ô " Noumène ", héraut, qui sait,  errant et... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 03:31:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mercredi 6 mai 2015

RADIANCE !...

    Avoir été   Instant rêvéSous le vent de ton Île Ô faisceau radiantDes nues et des spires Sidérant ensemble la moirePerse et opaline De la mer en beautésComblée de fragrances Et chanter et louer encor les champsDu printemps débondant tout  un chagrin Une seule aile esquisse l'azurS'ente comme un songe Au tourbillon ivreDe mirages  le réel sauvage de l'extase Au coeur des flots   de nulle part Sourd  mystérieuse et figée la luminance des ciels Ainsi en est-ilDu petit matin Des... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 02:56:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 23 avril 2015

SERENITE !...

      Un rivage   un visage aussi qu'enclosent les flots de la meret les blocs des monts  Esquisse A toujours   paraphe   familiercomblé de lumière Un chant lointainement s'élève Unissonance tonnante pour un liseré précieux où gemmes d'eau pure et cristal de roche fondent l'instant comme l'éterneltrace l'infinie fluidité Quel ordre  quel dessein immuablepréside jusqu'à la beauté imprime en la fascinantune souvenance dont on perçoit l'immémoriale origine   Que seraitla toile... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 11:37:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

samedi 18 avril 2015

UNE ROSE BLANCHE POUR FLO !...

CORSICA...GO56  & LA MER      *** " Petite Soeur "Le vent ne laissera plusD'essaimerAux champs des MarinsTristes et solitaires                                Sur la mer des astresLes pétales d'une roseBlancheAinsi vogueront-ilsOù mène certainementUn souffle bleu Sans nombrePartout Hélant le silence Ailant un petit nomA ta semblanceMarinComme la crête des lamesEn volées L'hiver      contre la folle étraveComble... [Lire la suite]
vendredi 10 avril 2015

LE LIEN DONT JE SUIS !...

  Il est entre la montagne et la mer un cordon précieux ; épousailles de la terre et de la mer.  L'eau pour lien, le ciel comme une  source intarissable, sans autre règne que l'harmonie, fragile, rare, précieuse ! On y sent d'étranges ondes, une énergie mystérieuse qui sourd ! Une dune, un immense croissant sablonneux. On prétend que les grains de sable de toute la planète ne suffiraient pas à nombrer les astres de tout l'univers ... Vertige, désarroi, trouble ! Mais de ces noces à part, à nos pas, dont  on ne... [Lire la suite]
mercredi 8 avril 2015

DESSINE - MOI UN DAUPHIN !...

    OU  DESTINE-MOI UN DAUPHIN     Croiser là-bas, c'est oublier la distance, le rivage, en faire abstraction pour un écueil, un récif  lointain !  Une bordée sur la mer de la Tranquilité. La mer nous prend et nous rend, à sa guise, sans que la durée n'éprouve l'être en-durant... l'horizon des terres n'est que linéaments brisés de sommets enneigés, fragments de saisons qui se perdent dans les profondeurs d'un azur roi, si froid. Vers le large, l'immensité réfringente aurait la semblance de la... [Lire la suite]
samedi 4 avril 2015

CORSICA...GO56 ! L'EMPREINTE ...

    Fernando PESSOA confiait : " Je gis ma vie " ! Sans paraphraserl'auteur, je puis dire que je fuis la mienne ... Pourquoi ? aucune raison si ce ne ne sont ces inclinations qui encombrentet alourdissent un espace pourtant voué à l'excellencede moments de clartés et de transports hors du commun.Mais il est des occasions de rejoindre le monde, en s'y fondant, le portrait sis loin des réseaux, surtout ; pudeur et humilitéobligent ! emprunter nûment, comme on le peut, le chemin ardu de la poésie,de la prose, du récit, de... [Lire la suite]