dimanche 22 mars 2015

LA BARRE ET SES ECRINS !...

      Comme la barre Au loin    dans un rêveDe billes de bois  et de racines calcinéesCes rivages inconnusQui brisent et sonnent Leurs rappelsFeutrés  Au bas de la chuteJe les devine pérennesQui m'attendent Et me convient Aux thermes translucidesD'une folie  Et loin De sombrer   Voilà Que tout élèveDistance absente De la lutte insane Ici - bas qui fauche Et qui meutritOù ses aîtres Ne seraient plus que l'ombrePerfide de ce que l'artéfactTotalitaire et nécessaireFaçonne En... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 04:26:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

vendredi 20 mars 2015

DANS L'ASPIRATION !...

  Des rochers, sur le fil acéré d'un cap immuable autour duquel s'enroule comme par magie les forces invisibles de l'obscur et de la transparence ... Là, les vagues sont creuses et se prêtent à la relance comme un pas de deux sur la piste aux étoiles !  L'onde y est massive, la houle livre au rivage sa masse d'eau qui en un instant mue et prend l'ovale d'une ellipse rare et lumineuse. Attirance inexplicable  pour un camée !  c'est vrai, l'intrus  à cet instant ne peut chuter sans avarie sérieuse mais dès le... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:27:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 11 mars 2015

PROFONDE DEPRESSION !...

   MARILLION   PROFONDE DEPRESSIONOUT OF THIS WORLD   Comme une empreinte Une flèche en plein coeurDe l'onde marine   EmportéSur les vagues chenuesA l'empenne frémissante Tu divagues   Marin   délirantPar le choeur harmonieuxD'une profonde dépressionQui creuse et qui déchaîne Les vents fous de BoréeTu hallucines tu déliresD'entre le bleu de la nuit Et l'indigo de l'arc hyémalLes puffins cernent un ciel D'allégeance  Marmoréen    Ô désespéranceToi    dont l'aura... [Lire la suite]
mercredi 4 mars 2015

LE VENT EST FORT ! ...

        Une frange vaporeuse  et  blanche lointainement s'étire, étincellante. Le Solstice d'hiver ne démérite pas encore ! Un chiffre, une force, l'échelle des vents : est-ce bien  utile ! Mais de l'émulsion iodée que l'on respire à pleins poumons ? Céleste alchimie ?  Etranges transes que le passager des vents  se doit de danser en reveillant  l'ancestrale pantomime aux dieux  ...!   Que dire, quoi évoquer, comment imaginer pareilles énergies, un  souffle... [Lire la suite]
mercredi 4 mars 2015

PARTITION MINERALE !...

      Comme une palpitation   un souffle Le versant s'anime  l'oiseau domineLes vents  les flots    le plein azur Le temps semble s'être arrêté Sur la mer bleu-roi les puffinsDistancent un regard par trop osé Le dédale des brisants entonne De loin en loin l'ode à la houleQue veille une présence minérale Je sais le verdict des lames de pierreLa beauté à la solitude ressemble Vains sont les mots au coeur du silence   §    
Posté par marin56 à 08:12:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mardi 3 mars 2015

IL EST DES JOURS ! ...

  Il est des jours où les nuagesJouent les musiques du vent Il est des bouquets d'aubes Qui vont fleurissant les collines Pour cantique le trille joyeux Des passereaux quelques sonnailles Sous l'églantier et l'amandierIl neige de tendres pétales Un manteau blanc posé sur le solPour une  promesse de fruit Il est des jours où le vent fouSème dans l'azur ces pensées Je n'ai que lui de chemin qui vagueSur la mer en levant les yeux au ciel §
Posté par marin56 à 07:39:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

vendredi 27 février 2015

UN RÊVE DE PERSONNE !...

      L'écriture, comme un flot de paroles, au seuil de l'insensé !Une pensée que décérèbre le geste exposé à l'absintheabyssal de la mer. Un bout de vie concédé à l'évasion, à la folie.Une hormone, l'adrénaline ou de la poésie même ; qu'importe le leurre !Eussent-ils à jamais grimé comme une pierre jetée la souvenance d'un nom au visage et à l'ovale du camée ;  fatale intaille !... Je suis de ce voyage, résolument malade de cette dénégation du convoi, de ces charrois où la mort pavane.Il est... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:25:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
jeudi 19 février 2015

A NOTRE MILA !...

      MILA   Je nous retrouve à travers cette sublime  pensée Petite fille  Ainsi de nos souvenirsAvec le vent qui voyagent   Que portent les oiseauxComme le petit prince et son rêve De petite planète aux quarante trois Couchers et levers de soleilComme lui je  ne poserai pas de question Ce serait bien inutile mais je devineA ce merveilleux dessein Ce que le coeur ose et esquisseAu-delà des mots comme une clarté Une radieuse lumièreQui nous rassembleEt qui nous ressemble... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 07:31:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
jeudi 12 février 2015

MER IMMENSE ! ... EVOCATION

  Regarder la mer ; silence, comme l'océan d'un seul regard ! mais ô combien évocateur ... Des mots, pourquoi faire, est-ce bien utile ou tout simplement incongru ? Dire la mer, l'Océan, tenter quelques bribes, franges de poésie si tant est que les mots, ivres de flots et d'azur se laissent charmer et   dérivent au gré du vent, des étoiles, d'une pensée que berce l'éternel ! Alors, peut-être oser, à contre sens de la raison, comme marées et courants dressent les plus belles vagues     Photo  Jason... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 11:12:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
dimanche 8 février 2015

MAL DE TERRE !...

 Magnifique GWENDAL  Abandonne à la mer Le soin de t'emmener Le jour du partirAu terme d'une bordéeIvre    Regagne l'autre Rive Tu emporteras  avec toi Un brin de vérité Qui t'eût manqué Pour ravir l'azur Et qu'empoisonne le fiel Panse la blessureValant sillage labyrinthiqueFidèle et de clartésPour un amour de Camée Vaine errance Que ce monde De pécheurs absoutAux  faveurs  perpétuellesEt imméritées Laisse  au ressacLa traînée Des logorrhées L'éminence fateQui t'assaillent Comme... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 11:52:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,