mercredi 26 mars 2014

TRANS-MIGRATION ...!

LA VOIE DU SILENCE     En vain, silhouette fuyant la vie, que cherches-tu depuis le choeur ondé de la nuit et des vents si ce n'est le silence fondateur ...?En vain, à l'idée de dépasser ton ombre, que cherches-tu vers les tombants de l'errance si ce n'est ce brin de lumière que l'éternel infuse sans bruit ? En vain, par le labyrinthe et les arcanes  du silence, qu'espères-tu si ce n'est l'écho tutélaire d'un cri qui te ramène à la seule voix qui vaille de l'étouffer  en chemin ?   Mais ne crains... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 07:21:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

samedi 22 mars 2014

L' ÉBAUCHE D'UN CHOEUR...

RETRO  Je voudrais être là et ne plus savoir ni quand ni commentMais seulement vers quoi je tendrais sans frein obstinément Au coeur des éléments que l'on dit impitoyables et cruelsUne dimension rare à ciel ouvert où l'âge à l'abri du naufrageEn exalterait une à une les tutélaires vérités l'étrange vision Des choses qui caressent inexorablement  un point sublime Oméga où dit-on résonnerait l'hymne de l'UniversLe vent m'y aurait déposé à toujours comme le peintre apposeSur la toile l'ultime touche qui eût parfait et révélé... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:02:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
lundi 17 mars 2014

MÉMORABLE RENDEZ-VOUS !...

  SENTIMENT OCÉANIQUE    Comme un vieux souvenir  Une évocation fugaceAu réveil s'empare de l'instant Voici qu'une scène toutes les fois M'apparaît familièreAu coeur de la nature Il y fait déjà bon vivre et muserJ'embarque à bord d'un vaisseauÉtrange  Mémoire de l'eau Demeure sans riveVire entre passé et devenir Qui divague songeuse Allant s'apaisant et renouant Depuis la profondeur des choses Quelle illusion choisir Quel mirage à nouveau retrouverAttrait  fascination d'entre les... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 09:24:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
lundi 10 mars 2014

ENTRE MER ET MONTAGNE ... PENSEES

  Ecoutez, Découvrez ce Groupe Galicien  LUAR NA LUBRE                   Je revois toujours Depuis les estivesPar les chemins De transhumance Ce calice empli d'azurLa mer que recueillentLes montagnesEt les vallons Reflétant le cielComme une vasque Ses étoilesImmuable et belle AnnonciationRévélationAu petit jour De l'infinitéEt de ses secretsBercés Depuis l'enfanceD'un songe A la folie à la désobéissance Tout Ne serait qu'insigneAugure Lointain oracleSans... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 05:06:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mercredi 12 février 2014

LE CHŒUR DE LA NUIT !...

   Band Of Horses ( Excellente version )  Et les vagues se chevauchent, coursiers hippogriphes à lancés à travers l'infini. Dans leurs folles chevauchées, ils auréolent de nuit le règne de l'ombre et des étoiles de mer ...       Ce n'est plus le jour, la nuit est encore si loin ! la mer ondule à l'infini en traçant de fuyants contours. Aucun champ qui eût été aplani, à l'abri des vents ! tant de vallons et de collines surgissent, toujours plus hauts, plus profonds dans le clair-obscur de la... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 07:35:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 7 février 2014

TEMPÊTE - ESSENCE ...

Au coeur de la tempête, s'en remettre  aux mains de la nuit, aux tours des vents qui ouvragent à l'unisson de l'onde et de  chaque vague l'antre d'un temps sans âge ni durée ; ainsi des présents de l'azur, qu'enfantent les  éléments...            Chateaux d'eau irréels, illusions perdues dont une lueur vague dans la souvenance ! Qui chevaucherait pareilles montagnes, emprunterait telles avalanches pour glisser sur la nuit, tutoyer l' éternel ?    La rafale, reine... [Lire la suite]

mercredi 5 février 2014

LE PEUPLE DE LA MER ...

OU LE PETIT PRINCE DES MERS    Avec A FILETTA        Profondément Îliens  Ils auront chanté en choeurLe Peuple Migrateur L'envol et l'écho souverain des oiseauxLoué de leurs voix mystérieuses et lointainesToutes les migrations des tribus de l'EtherDepuis la naissance vers l'essaim silencieuxQui plane pour se cacher et mourir  indéfiniment mélodieuxJ'en garde l'émoi et le souvenir intacts  comme un secretQuand de mon premier grand amour de petit serin Sifflant aussi clairement que... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 06:36:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
dimanche 2 février 2014

SYMBOLIQUE DE L'APNEE !...

Et le silence de la mer devient champ aux sillons fertiles de l'Éternel... L' Éternel et son chant qui erre par le cri des baleines ; migration, plongeon, ode si vaste louant Océan depuis la nuit sans fond. Voici l' écho, l'orgue enivrant du temps qui leur restent fidèles ! Alors, au  souffle tutélaire de l'évent, l'âme des mondes remonte et puise à la source de l'Univers : le Ciel, l'Unique, Révélation,  Nuage de sable enveloppant l'Apnéiste vers nos paradigmes perdus, en boucles   ...   Un Film... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 11:03:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 23 janvier 2014

RÉVÉRENCE ! ...

  Blanches solitudes de la nuit A ces lames qui me vrillent l'âme Qui m'égarent labyrinthiques Vers de sombres hérauts   Dérive L'amer un ange perdu Par toutes les désolationsPleure au vide  des-astresPar le grain sombre qui sombre Dérade Clartés de nous sauvagesAllons ensemble déliésConfondre sans fin le chant L'ultime révérence à la vie Vogue   Marin  à terre ! Marin - aux sombres hérauts de l'amer  -    
Posté par marin56 à 09:27:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 23 janvier 2014

MONSIEUR CLAUDE MONET !...

    A Notre Peintre des bateaux    J'adore l'Univers de la Peinture, l'Art de retranscrire du bout des doigts l'épanchement, l'immense " supplément d'âme " que l'Artiste arbore, couchant, là,  sur une toile,  comme la jeune lumière du jour, le velum de l'aube, un bateau qui se rend aux laisses de la basse mer... La peinture n'est plus que poésie, rime des ondes qui nous transportent, au-delà de tout ! Et lorsque l'alchimiste de la lumière et des sons hauts en couleurs vague et muse, au grès des... [Lire la suite]