lundi 2 avril 2018

MAGIE DES POINTES !...

    Les vagues nous arrivent de si loin, qui tournent, qui obliquent et prennent le chemin de la délivrance ; un feston unissonant d'écume emplit les bleuités vernales d'une Île  aux mille caps... Ouvrir les yeux, découvrir ce qu'elles cachent ou révèlent indéfiniment ... Qu'une aile s'y aventure, vive et altière  captant dans les airs, au-dessus du maquis  le moindre souffle qui ravisse son pilote. Et ainsi de s'offrir la quintessence d'une glisse pure, parfumée, au ras des blocs hiératiques que la... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 06:08:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

dimanche 18 février 2018

CORSICA...GO56 / L’ÉCOCIDE PROGRAMME !...

      "  Le cynisme consiste à voir les choses telles qu'elles sont et non comme elles devraient être "  Oscar WILDE    " Une civilistion qui s'avère  incapable de résoudre les problèmes que  génère son fonctionnement est une civilisation décadente. Une civilisation  qui choisit de  fermer les yeux à ses problèmes les plus cruciaux est une civilisation atteinte. Une civilisation qui  ruse avec ses principes estune civilisation moribonde. "  Aimé CESAIRE  ... [Lire la suite]
samedi 10 février 2018

RUPTURE !...

  Oeuvre Vincent VAN GOGH      Que n'écris-je d'autreQue traduis-je        ici et las sinon l'ineptie    le non-sens-bipolaires'esseulant à la dérive de l'angoisse  psychotique Que je me résume          pas à pas humble expressionpeine tangiblevraie foliereclus Reste-t-il en mer de ce lointain destin quelque dessein animé qui me rattache à l'inexistenceau silence   Depuis les pans d'une geôleà part où l'homme ne parvient plus à... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 09:59:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
mardi 30 janvier 2018

PAUVRE PÉCHEUR !...

   La clarté  est dans le reflet ; ainsi pense le roseau  ... !     On apprend    à survivre chaque jour      un peu plus seul affranchiLes saisons     les années se débarrassent des travers en marche qui situent et décalentmalgré soidans le tourbillon des vanités en vogue et des sordides cloaques Comblée en esprit          L'âme que les feux d'artificesque les feux la rampe épargnentsur le chemin des étoileslorsqu'il lui faut... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 06:15:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
vendredi 19 janvier 2018

ULTIME RÉCLUSION !...

        Laisses-toi guider petit             Suit la Voix  claire  et lointaineCar au plus profond des coups de temps sourd un silence aveugle et sans blessureà toujours ondoyé Quand tout naît esprit le corps  demeure  et ne geint plusL'âme alors vient à mariervastes étendues et délivrance Tu t'en remets aux rudesses aux froidures de la merà l'hiver blanc     ta nuit en guise de pénitenceen quête d'oubliSoit Plus aucun lien ne te... [Lire la suite]
mardi 9 janvier 2018

ÉVOCATIONS !...

     Oeuvres /  Joaquin SOROLLA Y BASTIDA        ECRIRE   C'EST  AIMER    J'entre dans l'univers du peintrede la mer         Plus vrai que nature comme on vague à la brise de jour au souffle marin     au zéphyr arrimant en silence le temps de vivre Je suis de la chaîne et de la trame de l'épervier      du filet qui  maille après maille          longuement au gré  de la... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 06:55:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

mardi 28 novembre 2017

DUO !...

        De  ce tomber d'embrunau vent         bruissant comme champ vague A ces volées de colombes élevant le plain-chantpacifique d'une étreinte à la mer Que je renaisse harmonique résonnance de l'angélique duo Vire marinelabyrinthique amer  le jeu sublime sans fin la liberté de chuter § Marin - Fragments -   
Posté par marin56 à 06:34:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 17 novembre 2017

LE LIEN !...

      J'emporte dans  mon coeur le visage d'un rivage Une île dans le regard sertie d'iris et de fleur de myrte L'idée de la Nature en beautéque les saisons vêtent encor Comme une divine osmose qui me serait loisible  d'esquisser sans fin  Plus loin que l'en - soi   les sens existentiels  ou  le  commun Vainquant ainsi le moi grevé de la souffrancepour avoir touché à la plénitude        à la jouissance des songes  Que le vide    le... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:14:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mardi 7 novembre 2017

ÉCLAIRER DAVANTAGE CE SITE !...

    . .   LA TRANSFIGURATION DE L'HOMME / EXTRAITS  . . Il faudrait pouvoir restituer au mot « philosophie » sa signification originelle : la philosophie —- l'« amour de la sagesse » — est la science de tous les principes fondamentaux ; cette science opère avec l'intuition, qui « perçoit », et non avec la seule raison, qui « conclut ». Subjectivement parlant, l'essence de la philosophie est la certitude ; pour les modernes au contraire, l'essence de la philosophie est le doute : le philosophe est... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 09:01:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
lundi 30 octobre 2017

ALPHA LYRAE II !...

      Je n’ai guère connu la peur de la banalité qui hante la plupart des écrivains mais bien plutôt celle de l’incompréhension et de la singularité. N’écrivant pas pour les spécialistes du mystère j’ai toujours souffert quand une personne sensible ne comprenait pas un de mes poèmes.  JULES SUPERVIELLE         SUSPENDS  TON VOL ÉTRANGE COULEUR BLEUE   Affranchis - toi du pas funeste allant l'amble du silence de l'absence que mensonge et rumeur enténèbrent   en... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:18:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,