samedi 28 octobre 2017

ALPHA LYRAE !...

       PERDU DANS L'UNIVERS      Le couchant rougeoie jamais translucidemais par  la foi           si profond tantôt aube     sitôt auroreau Levant    qui brasille sur un océan  d'intranquillité  Je cherche       comme un amer le signe tangibleet sage qui me rapproche de Toide Nous Mais en vainles vastités ne répondent point Et pourtant à l'entourj'ouïs tous les chantsde la terre et du... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 12:15:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

vendredi 27 octobre 2017

EN QUÊTE DE GUIDE ! ...

  "...   Un poème en guise d'appel aux ciels  profonds de la beauté, de l'amour, de toute vérité... Mais que de  ciels mutiques ! T'en souvient-il ? Un  mot, une pensée  suffisent parfois à étouffer un cri, un sanglot ! Ainsi,  d'en craindre l'écho,  des confins de soi ...  Un seul regard destine la vie, l'existence ici-bas qui naît unique et  puis s'absente. Pourquoi ici et non ailleurs ?  Pourquoi maintenant et non hier ou demain ? Ainsi de l'horizon, des mirages de... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:08:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,
lundi 23 octobre 2017

50 NŒUDS !... SAIL AWAY ...

" ...   Que la navigation soit composition, alme présence à la mer, évanescente apparition d'une voile  au nuage vague et diaphane qui va ... Tout le miracle de la vie, de l'étant, dans ses apparâts de pureté ; leçons de choses, un regard suffit à dire la divine complexion du don, d'une île, d'une montagne dans la mer  que l'homme et la modernité défigurent à l'envi, avec arrogance, impunité, impudence. J'écris toujours depuis les tombants de la douleur, d'un mal aux Mondes blessés, jamais paisible et, quand je... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 12:53:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
samedi 21 octobre 2017

ORIONIDES POUR UN MARIN !...

  Pour un dernier rêve    Orionideun songe     Hölderlin    Ô fou que l'éveil emportel'azur s'ente enfin au sillage d'un chant       comme à la traîne du verbein-cohérent Vienne la  superbe de la nuit profonde un océan de voiles à mariersous une  pluie d'étoiles filantesEblouissante arcature  Alliance de nous probable Résolument seul solitaire à l'envioiseau ou pèlerinouvre ton coeur  Marinqu'il renaisse immensément  pacifique Panse... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 03:30:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
samedi 14 octobre 2017

MYSTIQUE DE LA MUSIQUE !...

   Frissons, voyages d'îles en archipels  inconnus. Les flamands roses ouvrent les fenêtres du ciel ; vagues substances éminemment psychotropes, par essence ! Tes accords embrasent. Une lettre  suffit, qui nous embrasse, au seuil de la vérité.   Que ton  faisceau  ravisse l'ombre ondée              le chant de la  rivière sans fin Luisent déjà les roches mordorées   poussières sibyllines Le prisme hermétique de nos envolées intimes... [Lire la suite]
dimanche 8 octobre 2017

ECRIRE - MAIS POUR QUI ?...

       "  IL FAUT IMAGINER SISYPHE HEUREUX "  A-CAMUS  " Tirer des bords entre deux rives ne suffit pas ; il faut y adjoindre la voie- voix  de l'empreinte, de la trace, les  occasions de partages, sans quoi tout serait vain ! "     En guise de Préambule   Que seraient  l'existence et le quotidien des servitudes et du  temps contraint sans la poésie, le chant, la peinture, la musique, la sculpture, la danse, les pratiques extrêmes, l'abnégation et toutes... [Lire la suite]

mercredi 4 octobre 2017

ÉNIGME !...

    Il souligne  de son aile orpheline la beauté opaline des brisantsla frange d'écumeodoriférantede nuages éthérés L'amour et la mortconvolent en cet instant de vie énigmatique nimbés d'astresau sillage évanescent de nos bordées Qui du jeu de la violence souveraine l'emporteà l'orée de l'écueildu naufrage inéluctablequand vague et museimmarcesciblel'ultime allant de jeunesse § MARIN - Enigme - 
Posté par marin56 à 07:28:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
lundi 25 septembre 2017

A TOI !...

 "  La voile est au vaisseau ce que l'âme serait à l'éternité. Tout au long de l'existence, en ouvrir les fenêtres, les hublots, les meurtrières, au-delà tous les  vitraux  " QUI QUE TU SOIS      Je t'écris      depuis l'antre de la nuit à la lisière d'un sommeil léthéenavant que d'être      à naîtrele jour d'après     le chasmel'absence des grandes solitudesou de  la réclusion   à perpétuitéMais sache qu'en toi      ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 11:48:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
dimanche 24 septembre 2017

COMME UN MIRAGE !...

      VINCENT VAN GOGH Au plus près de l'au-delà, le témoignage saisissant de la vie,  à travers tout ce qu'elle peut recèler et recouvrer d'éblouissement ; comme le  don d'un homme qui appréhendait  la valeur  du sursis. Des ciels  ondés à la semblance de la mer hallucinée ; l'homme, à les contempler, en saisit le vertige, le mirage, tel un miracle, l'offrande du plus haut des ciels, inspirée !   C'est la fulgurance de l'instant qui  sidère ! Un instant de source unique... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 11:52:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
samedi 23 septembre 2017

" SHINE ON YOU CRAZY DIAMOND " !...

Il y a le faisceau de la récompense mais également celui de la punition ! Osciller entre ces deux pôles c'est là, peut-être vivre vrai !  Encore faut-il qu'ils relèvent de la liberté en âme et conscience sereines ! C'est  bien le cas, hélas !  lignes de la main ;  sentence du sursis, à la solde de la folie ! Je pense à toi, Michel, mon Frère : j'arrive . "  ... Shine On You Crazy Diamond ... "        Sur la mer     si souvent seule ou solitaire à l'envi le coup de temps... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 12:25:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,