lundi 28 février 2011

ÎLES AVEC BLAISE CENDRARS ...

  Îles Îles Îles où l'on ne prendra jamais terre Îles où l'on ne descendra jamais Îles couvertes de végérations Îles tapies comme les jaguars Îles muettes Îles immobiles Îles inoubliables et sans nom Je lance mes chaussures par-dessus bord car je voudrais bien aller jusqu'à vous   Blaise CENDRARS Dans Poèmes à dire Edition : Poèsies Gallimard - 2002 - .
Posté par marin56 à 09:43:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

vendredi 18 février 2011

LANZA DEL VASTO - PENSEES

" ... Le rivage devant moi murmure lourdement. Cette plage tropicale m'a rendu le murmure de l'enfance. Mer, ô mer, partout la même, mer que j'entends et qui ne parle pas, mer que j'aime et qui ne m'aime pas, lien inhumain entre les hommes divers.Les pieds frais de mon enfance me sont revenus dans cette écume où je patauge... "Lanza Del Vasto CeylanLe Pèlerinage aux SourcesPage: 1 & 2 Édition : Denoël - 1943 -      
Posté par marin56 à 08:29:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
jeudi 17 février 2011

ARMEN et JEAN-PIERRE ABRAHAM - CITATION -

    " Pour voir la mer il faut partir des pierres sans doute, c'est ce que j'ai compris. Retrouver le mouvement qui peu à peu a usé ces rochers, les a simplifiés, a révélé en eux une pure véhémence "   ARMEN 
Posté par marin56 à 09:15:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mardi 15 février 2011

ARMEN et JEAN-PIERRE ABRAHAM

Aux Victimes du Naufrage de la SEMILLANTE, en ce jour Anniversaire,  le 15 Février 1855, survenu dans les Bouches de Bunifazziu, à tous les Marins perdus en MerCorsica...Go56 Jean-Pierre Abraham ARMEN, OU LA PIERRE ! C'est un Livre, un Recueil troublant, merveilleux à lire mais tout autant éprouvant. Des pensées - Pensers - dont chaque mot pèse, tente de vêtir, de meubler une solitude qui sourd comme le goutte à goutte d'une source perdue, qui résonne et qui s'enterre à jamais. Des mots, des phrases courtes et si... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 02:15:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
vendredi 28 janvier 2011

LE VIN PERDU - PAUL VALERY

  J'ai, quelque jour, dans l'Océan, (Mais je ne sais plus sous quels cieux )Jeté, comme offrande au néant, Tout un peu de vin précieux...Qui voulut ta perte, ô liqueur ?J'obéis peut-être au devin ?Peut-être au souci de mon cœur, Songeant au sang, versant le vin ?Sa transparence accoutuméeAprès une rose fuméeReprit aussi pure la mer...Perdu ce vin, ivres les ondes !...J'ai vu bondir dans l'air amerLes figures les plus profondes Charmes - Poésies Pages 184 - 185Éditions Gallimard ( 51 è ) - 1943 -  
Posté par marin56 à 02:26:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 14 décembre 2010

LORAND GASPAR - DERRIERE LE DOS DE DIEU

Je suis marin sur tous les océansc'est moi qui gère ma vie et non pas l'océanni la tempêtepar aucun interlocuteur ne me laisserai me déposséder de moi-mêmeje ne puis commander aux élémentsni changer mon bateauseul me reste d'apprendre à naviguer par tous les tempsou m'arrêter aux risques de périravec ce qui est donné, avec ce qui m'est donnédans ce tourbillon de forces indifférentesJe négocie ma vie entre vents et vaguessachant que tout port est provisoirej'apprends à naviguer par tous les tempsmer calme caressant le nageuret zones de... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 07:37:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mercredi 8 décembre 2010

LA MER AU PLUS PRES - ALBERT CAMUS

J'ai toujours eu l'impression de vivre en haute mer, menacé, au cœur d'un bonheur royal Albert CAMUS
Posté par marin56 à 01:26:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 5 décembre 2010

PENSEES D'AUTEURS ET LA MER

  O mer, toi que je sens frémirA travers la nuit creuseComme le sein d'une amoureuseQui ne peut pas dormir ; Paul-Jean TOULET Les ContrerimesSi vous voulez savoir l'âge de la terre, regardez la mer en furie. Son immensité grise, les lames où le vent creuse de longs sillons, les larges trainées d'écume, agitées, emportées, comme des boucles blanches emmêlées, donnent à la mer l'apparence d'un âge innombrable, sans lustre et sans reflet, comme si elle avait été crée avant la lumière elle-même .Joseph CONRAD Le Miroir de la... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 03:24:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
samedi 13 novembre 2010

PENSEES D ' ÎLE - SAINT - EXUPERY

" ( ... )  Au large des mers il est des destinées brûlantes vouées à une île qui n'existe pas. Ils chantent, ceux du navire, le cantique de l'île et s'en trouvent heureux. Ce n'est point l'île qui les comble mais le cantique. Je ne demande donc même pas, Seigneur, que cette demeure soit quelque part  ( ...)Prière de la SolitudeCITADELLEPage 305 Édition/  Gallimard / nrf 1949
Posté par marin56 à 12:36:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mardi 2 novembre 2010

LA MER - SAINT - EXUPERY

" La douleur d'un seul, je te l'ai dit, vaut la douleur du monde. Et l'amour d'une seule, si sotte qu'elle soit, balance la voie lactée et les étoiles. Et je serre dans mes bras la courbe de mon navire... Ainsi ce départ en haute mer : épaule redoutable de l'amour ... "CITADELLEnrf Gallimard 1948Page 112
Posté par marin56 à 03:46:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,