vendredi 13 juillet 2018

VIEIL OCÉAN / PENSÉES !...

  MISTRAL  _ Violente tempête / 55 / 65 Noeuds - Zoom x 65 Optique   _     Vieil océan, ô grand célibataire, [...] tu déroules, au milieu d'un sombre mystère, sur toute ta surface sublime, tes vagues incomparables avec le sentiment calme de ta puissance éternelle. Elles se suivent parallèlement, séparées par de courts intervalles. A peine l'une diminue, qu'une autre va à sa rencontre en grandissant, accompagnée du bruit mélancolique de l’écume qui se fond, pour nous avertir que tout est... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 07:15:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

mardi 29 mai 2018

FULGURANCE ! ...

      Je ne sais ce qui me possèdeobstine       lancine Fulgure le coup de tempsdont je demeure l'hôtede passagesur le fil tangent de la lame Accorde-moi poéte d'un Jour -  un Jour      d'épaule nue tes premiers accordsaux mots de nous qui s'assemblent en silence Instant d'hymenéeperpétuellement recommencéQue le grain traversier en retienne le souffle éploie    ses voiles immaculées Surgie de nulle part Dessein franc des houles lointainesLoin de la... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 12:40:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
mercredi 21 février 2018

SERGUEÏ ESSENINE !...

  Nous vous épargnons les images de la souffrance animale, de l'infecte  corrida aux abattoirs, en passant  par les travers contre-nature de l'engeance humaine en guerre  contre le principe de paix et de sérénité. Manger de la viande repose sur un mythe devenu juteux : l'argent coule à  flot au diapason du sang, jusque dans les guerres  dont nous traversons toutes et tous l'horreur, sans jamais plus arguer du fait que la civilisation, des ordres aux pouvoirs  du désordre,  ne saurait... [Lire la suite]
lundi 5 février 2018

SOIS MON HÔTE !...

        HÔTEDE PASSAGE QUELQUE PART   A ces pas nomades et vagabonds qui foulent la terre Sur laquelle l'éternité destine au pèlerin comme une voie en passantQue je sois là quelque partailleurs hier maintenant vers demain Sursishumble marin roseau pensant disait un Certain depuis ses infinis à la fois unique et multipleembarqué à bord de l'insigne vaisseau dont l'enseigne ici-bas dévoile indéfiniment le sens d'un verbe venu d'ailleurs Avant de refermer la porte Comme une viequi veut vivreparmi toutes... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 04:47:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
dimanche 12 novembre 2017

PENSÉES ...!

       AU PRINCE     Si le soleil revient, si le soir descendsi la nuit a un goût de nuits à venir,si un après-midi pluvieux semble revenird’époques trop aimées et jamais entièrement obtenues,je ne suis plus heureux, ni d’en jouir ni d’en souffrir ;je ne sens plus, devant moi, la vie entière…Pour être poètes, il faut avoir beaucoup de temps ;des heures et des heures de solitude sont la seulefaçon pour que quelque chose se forme, force,abandon, vice, liberté, pour donner un style au chaos.Moi... [Lire la suite]
mercredi 1 novembre 2017

AVEC FEDERICO GRACIA LORCA !...

    "   Je veux dormir un instant,un instant, une minute, un siècle ;mais que tous sachent bien que je ne suis pas mort ;qu’il y a sur les lèvres une étable d’or ;que je suis le petit ami du vent d’Ouest ;que je suis l’ombre immense de mes larmes.      » Federico GARCIA LORCA . . . Ne laisse plus la durée disposer    circonscrire  arbitrairement l'horizonElle fausse comme elle fauche  le chant de l'éternelSois   des-accords incessantsqui des... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 10:46:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

jeudi 5 octobre 2017

A BORD DES CITATIONS !...

  Oscillons, vaguons entre les pôles de la poésie, de la philosophie, de la prose, là même où tous les mots convolent au Choeur harmonieux du verbe, du message, de la Lumière. Entre les mots et la poussière, deux rives, à jamais distantes et si proches à la fois révèlent l'unique, la synchronicité qui  partout élèvent et dépassent la durée de l'éphémère. M& M   " Dieu est un Océan  dont nous n'avons reçu que quelques gouttes. "   LEIBNIZ / Essais de Théodicée   " Dans le régime des âmes,... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 05:08:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
jeudi 5 octobre 2017

AVEC LES MOTS !...

  Les Poètes maudits     " Je crois à la mission de l’écrivain. Il la reçoit du verbe qui porte en lui sa souffrance et son espoir. Il interroge les mots qui l’interrogent, et accompagne les mots qui l’accompagnent.  Le chemin qui reste est donc celui des mots, le sable de tous les livres. Le livre n’est pas. La lecture le crée, à travers des mots créés, comme le monde est lecture recommencée du monde par l’homme."   EDMOND JABES      " ...  La poésie, c'est l'être... [Lire la suite]
mardi 29 août 2017

LES MANUSCRITS DE QANA / EXTRAITS ...!

    CAPENSE     Il était une fois, une seule, où l’homme à l’amour de la femme répondit avec honneur. Il a été une fois, une seule, où la femme eu égard de l’homme qui l’aimait. Il a été cette fois, unique, où la femme et l’homme se comprirent dans l’instant du monde où la plume s’envole, portée par la brise. Cette unique fois où un homme et une femme portèrent aux yeux du monde le fruit de leur passion fût saluée par une grande fête. L’unique étoile du nord brilla seule dans l’infini cosmos pour saluer... [Lire la suite]
lundi 12 juin 2017

MESSAGE !

    On serait tenté  de dire, d'appeler de nos voeux cette maxime, de penser comme l'auteur de ce texte :     "  ... Ainsi  va la vie comme l'eau  sauvage  de notre Terre  que personne ne peut retenir  Comme  la Liberté ..."  (  Traduction du Corse / Site / Blog  - CORSICA...GO56  )     " ...  E cusi a vita va  Cumè l'acqua salvatica  Da noscia terra  Chi nimu  un po ritena  cumè a Libertà ..."... [Lire la suite]