dimanche 25 novembre 2012

MESSAGE A LOUGAOU 83! ...

Lorsque l'on poste un Commentaire sur Corsica...Go56, il me plait tant de répondre ! N'est-ce pas là la moindre des choses. Alors, à " LOUGAOU83 ", une Internaute qui vint à deux reprises commenter l'Hommage à Patrick Edlinger, le Panégyrique adressé à Titouan Lamazou ; je lui réponds, car je lui pose  aussi des questions. Après tout, un Blog, un Site, le Web c'est aussi fait pour cela, afin que les frontières soient d'une autre nature, sans barbelés, loin de l'indifférence .C'est un peu comme une bouteille et son message livrés... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 09:56:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

lundi 12 novembre 2012

NOMADE OU MARIN ....

      A partager, cette pensée magnifique d'Edmond JABES      Nomade ou marin, toujours, entre l’étranger et l’étranger, il y a – mer ou désert – un espace délinéé par le vertige auquel l’un et l’autre succombent.Voyage dans le voyage.Errance dans l’errance.L’homme est, d’abord, dans l’homme, comme le noyau dans le fruit, ou le grain de sel dans l’océan.Et, pourtant, il est le fruit. Et, pourtant, il est la mer.     EDMOND JABES In " Un étranger avec, sous le bras, un livre... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 09:15:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
mercredi 29 août 2012

LE TEMPS DES VAGUES ...

" De notre îlot du présent déferlent de tous côtés les vagues du passé "   Trinh Xuan Thuan (1948 - )    
Posté par marin56 à 08:38:55 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 10 août 2012

DJALÂL UD - DÎN RÛMI ... EXTRAITS

  D'abord, tu fus minéral,  Puis tu devins plante ;  ensuite tu es devenu animal : comment l'ignorerais-tu ?  Puis tu devins homme. Quand tu auras transcendé la condition d'homme, tu deviendras, sans nul doute,  un ange. Dépasse même la condition angélique : pénètre dans l'Océan, afin que de goutte d'eau tu puisses devenir une mer ...   Djalâl Ud-Dîn RÛMI        1 Clic pour bien agrandir   §      
Posté par marin56 à 03:46:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
dimanche 22 juillet 2012

LE SEUIL, LE SABLE - POESIES COMPLETES 1943 / 1988 - EXTRAITS

  Qui dirait encore, de cette île, qu'elle est une île et de ce " il " qu'il est une pensée ? Qui dirait, ne ressassant que cela, qu' " il " et " île " sont une seule pensée au sein du vide où elle persiste ; tantôt figée dans son désir - mais c'est l'espace qui, autour d'elle, s'anime - ; tantôt ivre d'errance - mais dans un univers immobile. Ce qui demeure fuit. Et à aucun moment ne refuse : ni l'attente, ni l'aventure ; ni d'être double, ni d'être solitude du double et multitude de solitudes. (...) Disant... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 01:48:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 20 juin 2012

UN MOT DE PATRICE FRANCESCHI - AVENTURIER -

    Je partagerai - avant de citer le Capitaine de la " BOUDEUSE " - ce passage magnifique de St-John PERSE, évoquant Robinson Crusoé - le tout premier gros " livre" que je lus, d'un trait, sans le quitter.   "  Crusoé ! _ ce soir près de ton Île, le ciel qui se rapproche louangera la mer, et le silence multipliera l'exaltation des astres solitaires. Tire les rideaux ; n'allume point : C'est le soir sur ton île et à l'entour, ici et là, partout où s'arondit le vase sans défaut de la mer ; c'est... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 04:41:21 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

lundi 11 juin 2012

LA MER ET LOUIS ARAGON ...

  C'est une Poésie sombre, le bout de la route dirait-on pour cet Homme du Siècle passé. La Mer vient au secours de ce texte orphique réconcilier l'homme en sa profonde nature duelle...! §   Voilà donc où tu perds malheureux la lumière qui s'achève Cette dernière braise de ton coeur au foyer dispersé Voilà donc où tu courais  Le couronnement de ta pensée Quand tu n'as pas plus le temps de rien voilà pourtant ce dont tu rêves   Tu vois la forme et la limite et déjà tu touches l'horizon Pourras-tu finir... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 06:13:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
lundi 28 mai 2012

JIDDU KRISHNAMURTI ...

Viens t'asseoir près de la mer, ouvre ton cœur, sois libre. Je te parlerai d'une paix intime Comme celle des profondeurs calmes, D'une liberté intime Comme celle de l'espace, D'un bonheur intime Comme celui des vagues qui dansent.   Vois, la lune trace un chemin de silence sur la mer sombre, Ainsi, devant moi, l'intelligence ouvre un sentier lumineux. La douleur gémissante se cache sous la moquerie d'un sourire, Le poids d'un amour périssable alourdit le cœur, La raison est déçue et la pensée... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 04:35:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 26 mai 2012

JOSEPH CONRAD - MAXIME -

Toile Daniel SIGUIER « En naissant, un homme tombe dans un rêve comme on tombe à la mer. S’il veut se débattre pour en sortir, comme le font les gens sans expérience, il se noie… Non, je vous le dis, ce qu’il faut, c’est s’abandonner à l’élément destructeur, et s’arranger, à force d’efforts des mains et des pieds dans l’eau, pour que la mer profonde, profonde vous soutienne. Voilà, si vous me le demandez, comment on peut arriver à « être ». » JOSEPH CONRAD Lord Jim
Posté par marin56 à 02:12:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
vendredi 25 mai 2012

ARTHUR RIMBAUD ...

 La tempête a béni mes réveils maritimes. Plus légers qu'un bouchon, j'ai dansé sur les flots Qu'on appelle rouleurs éternels de victimes Dix nuits sans regretter l'oeil niais des falots.   Arthur RIMBAUD
Posté par marin56 à 07:17:15 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,