vendredi 12 décembre 2014

EX-ÎLE _ " CARA D'URIENTI " ...

    "...  Ainsi, les oiseaux du nord sont la manne des aquilons, comme les rossignols sont les dons des zéphyrs : de quelque point de l'horizon que le vent souffle, il nous apporte un présent de la providence... "  F.R de CHATEAUBRIAND - Le Génie du Christianisme - Tome I /  1803  Page :  185     EX-ÎLE   L'embrun des vagues pour ultime châsseComme la houle étreint le brisantEt l'aura volage des vents frémit Sur l'étendue froncée... [Lire la suite]

vendredi 12 décembre 2014

LE PORT _ CHARLES BAUDELAIRE ...

  PETITS POEMES EN PROSE    Un port  est un séjour charmant pour une âme fatiguée des luttes de la vie. L'ampleur du ciel, l'architecture mobile des nuages, les colorations changeantes de la mer, le scintillement des phares, sont un prisme merveilleusement propre à amuser les yeux sans jmais les lasser. Les formes élancées de navires, au gréement  compliqué, auxquels la houle imprime des oscillations harmonieuses, servent à entretenir dans l'âme le goût du rythme et de la beauté. Et puis, surtout, il y a... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 05:46:52 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mardi 9 décembre 2014

JOSEPH MANDELSTAM !...

  Lorsque les poètes Russes entonnent la Mer, ce n'est pas sans nous émouvoir ! Poésie très profonde, transports à travers les arcanes d'un temps aux  âges qui ne sauraient jamais mourir ! mémoire collective que le flot et les nuages bercent au firmament, du Septentrion vers l'Orient, l'Empyrée ...   SILENTIUM   Née, elle ne l'est pas encore,  Celle qui paraît toute parole et musique Et qui, pour autant, relie Tout ce qui vit indissolublement.   Calme respiration des seins de la mer,  Mais... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 05:27:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
dimanche 16 novembre 2014

AUX SEULS PENSERS DE L'AUTRE RIVE !...

    POÈME A NE PLUS RIEN DIRE LA-BAS VERS L'AUTRE RIVE Est-ce à la vie que le grain blanc attente Pourquoi y penser  Marin  quand il forceLe dictamen à en souligner les contours Que me vaudrait l'issue sans la lumièreL'Ether que l'amour quête en vaguant Par-delà  les linceuls neigeux de l'embrun Une présence les rudesses d'un rivageAu regard qui me suit telle une ombreNotre gage est sain indéfiniment sillage Des boucles de vent au large évaporent Une promesse et pourtant l'improbablePar les canons... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 07:03:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
mercredi 15 octobre 2014

AVANT DE PARTIR !...

        Le chant des nixes pour ivresse  l'hiverPar les champs pers de la mer sans finVague au vent évanescent de l'embrunEntre le verger et l'amer  lointain   J'erre A l'appel tonnant des abysses  des étoilesAccourent les hérauts nimbés et carminsLa nuit sera aux nues fantasques  aux voilesIndéfiniment  feignant l'alcyon pérégrin J'abandonnerai alors la rime le quatrainPour que le frisson à l'aube me destineSans raison ni foi que la passion  L'entrain A toi me lie... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 04:59:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
mardi 7 octobre 2014

PIERRE REVERDY - FORTE MER !...

Forte merDevant le bateau immobileQuelqu'un qui attendC'est le port qui bougeIl fait trop de ventle niveau de l'eau changetant la mer est lassetout devient plus grandLe marin qui passe arrive en retardD'où vient l'air qu'il aEt sa tête bassela sortie du bartout l'équipage est dans les mâtsUn oiseau s'effaceSur le ciel plus platTout le monde a peurQuand la casquette l'air et les nombreux visagesle vent a tout mêlé dans un même nuage.   Pierre REVERDY  Tableau  : Ivan AIVASOWKI  - 1817 - 1900   ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 10:51:16 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

vendredi 3 octobre 2014

RISÉE SUR LA MER !...

      Cette Toile est signée : Île de Corse ou de l'Univers, depuis le Cosmos et le Chaos ! Quant aux hommes, qu'ils restent à leur place ; et de ne louer telle complétude sans s'en arroger la paternité, quoiqu'ils fissent ...! Car ce que l'homme  aurait à revendiquer sur Terre serait bien pitoyable ! Lanza Del Vasto ne disait-il pas à celui qui écrasa sous ses yeux une chenille : " Tu as écrasé la Chenille, maintenant, recommence-là ! "    RISÉE   Sous les nues aux galbes ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 09:10:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
jeudi 25 septembre 2014

LOUISE ACKERMANN - POESIE !...

  BEL ASTRE VOYAGEUR  À La Comète de 1861   Bel astre voyageur, hôte qui nous arrivesDes profondeurs du ciel et qu’on n’attendait pas,Où vas-tu ? Quel dessein pousse vers nous tes pas ?Toi qui vogues au large en cette mer sans rives,Sur ta route, aussi loin que ton regard atteint,N’as-tu vu comme ici que douleurs et misères ?Dans ces mondes épars, dis ! avons-nous des frères ?T’ont-ils chargé pour nous de leur salut lointain ? Ah ! quand tu reviendras, peut-être de la terreL’homme aura disparu. Du fond de ce... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 05:49:04 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 19 septembre 2014

L'ETERNITE - ARTHUR RIMBAUD !...

  L'ETERNITE    Elle est retrouvée.Quoi ? - L'Eternité.C'est la mer alléeAvec le soleil.Âme sentinelle,Murmurons l'aveuDe la nuit si nulleEt du jour en feu.Des humains suffrages,Des communs élansLà tu te dégagesEt voles selon.Puisque de vous seules,Braises de satin,Le Devoir s'exhaleSans qu'on dise : enfin.Là pas d'espérance,Nul orietur.Science avec patience,Le supplice est sûr.Elle est retrouvée.Quoi ? - L'Eternité.C'est la mer alléeAvec le soleil. § Arthur RIMBAUD          ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 12:55:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 15 septembre 2014

VAGUE ALLÉGORIE !...

    ARMAND AMAR      Vague  allégorie  sombreComme le lointain visageD'un manque        de l'absence Que de tendres boucles Cernent en divaguant Et que révèle l'écharpe Lustrale des îles     A l'aube Livrées obstinant les ventsAux accroche-coeursCharmants et caressants Des camées et des psychésLégères qui palpitent Un refletUn souffle négligemment Apprêtent une jeune vague Depuis le large     à la croiséeProbable d'une traversée L'un à l'autre... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 06:12:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,