jeudi 17 mai 2018

POÈME LOINTAIN !...

      Il est des pensées que fait jaillir la nuit,épaves de pirogues qui ne peuvent se dégager des flots ;il est des pensées qui n’arrivent pas à se hausserjusqu’aux lèvres et qui ne sont qu’intérieures. Épaves de pirogues perdues loin des bancs de sable,qui se charrient simplement près du golfe.Devant, l’on voit une terre désertique,et derrière, l’océan infini. Ô mes pensées, quand naît la lune,et que tout ce qui se voit paraît boire les étoiles !Ô mes pensées, liées, enlacées,épaves d’une pirogue... [Lire la suite]

mercredi 21 février 2018

SERGUEÏ ESSENINE !...

  Nous vous épargnons les images de la souffrance animale, de l'infecte  corrida aux abattoirs, en passant  par les travers contre-nature de l'engeance humaine en guerre  contre le principe de paix et de sérénité. Manger de la viande repose sur un mythe devenu juteux : l'argent coule à  flot au diapason du sang, jusque dans les guerres  dont nous traversons toutes et tous l'horreur, sans jamais plus arguer du fait que la civilisation, des ordres aux pouvoirs  du désordre,  ne saurait... [Lire la suite]
jeudi 14 décembre 2017

POÉSIE D'AFRIQUE AU SUD DU SAHARA 1945-1995...EXTRAIT

  Que les poètes se confondent avec la respiration du monde ;que viennent tous autour de la ronde des pécheursque les hommes deviennent créateurs ;que vienne tout ce que je ressens comme véritéau-delà du cercle terni de la vitre…J’attendrai religieusement le trésorque m’apportera la vague maritime…La terre où mes genoux en douleur s’écrasentest ma certitude fondamentalemais j’éclairerai de ma lanterne aux mille couleursceux qui viendrontet ils me trouveront sur la ligne de toutes les batailles. ! OSWALDO ALCANTARA  
Posté par marin56 à 10:31:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
mardi 28 novembre 2017

CHANT VENU DE LA MER !...

" ...  Il tombe lourdement du clocher beaucoup d’heuresparmi leur profondeur ainsi que dans la mer ..."  RM RILKE  - Clair de Lune  - Extrait      Souffle antique de mer,__   vent de mer, nocturne :tu ne viens pour personne ;__  quelqu’un veille-t-il,qu’il sache la manière__  dont l’on te surmonte ;souffle antique de mer__ soufflant pour la seulesemble-t-il roche antique__  espace sonore,déchirure à l’approche… __   Ô qu’il te ressent,__     le... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 05:50:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mardi 14 novembre 2017

HÖLDERLIN ÉVOQUE LE NORD-EST !...

    Il serait aujourd'hui comblé en regardant le ciel et la mer délirer du commun accord de la Tramuntana d'hiver, ce vent de secteur Nord-Est froid et parfois, si violent. Entre Mamatus et Virga, la lumière, les rais du soleil se fraient un chemin vers la poésie des Mondes, entre deux îles soeurs... Et Novalis le rejoindrait, lui aussi halluciné par tant de beauté et d'amour, assis face à l'éternité de la "  mer en allée ",  eau-delà des Ciels ...! . . MARIN  ... [Lire la suite]
vendredi 3 novembre 2017

FLEUVE CONGO !... POÉSIE D'AUTEURS

  . . .   Nous postons ce Poème " CONGO  "   du Poète Congolais, Théophile OBENGA, en remerciant Marie-Paule et Raymond FARINA de  nous avoir guidés  vers le lit majestueux et solennel de ce Fleuve ! Un plain-Chant, que cette complainte  accompagne pour nous dire  combien le Fleuve, la Rivière, le Ruisseau caracolent en ouvrageant l'ombre sertie de lumière  de nos vallées ! Ici, sur l'Île de Corse, combien de cours d'eau  sont passés par les menées du profit, de... [Lire la suite]

samedi 6 août 2016

PABLO NERUDA ...!

    LA MER  J’ai besoin de la mer car elle est ma leçon :je ne sais si elle m’enseigne la musique ou la conscience :je ne sais si elle est vague seule ou être profondou seulement voix rauque ou bien encore conjectureéblouissante de navires et de poissons.Le fait est que même endormipar tel ou tel art magnétique je circuledans l’université des vagues.Il n’y a pas que ces coquillages broyéscomme si une planète tremblanteannonçait une lente mort,non, avec le fragment  je reconstruis le jour,avec le jet de sel, la... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 02:55:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
dimanche 12 juin 2016

ISULA IDEA - GHJACUMU FUSINA !...

    Texte /  Ghjacumu FUSINA - Musique et Chanson / Petru GUELFUCCI LISEZ !   ISULA IDEA    Isula idea di la mio albarosula altea è la vitalbafiore chì sbuccia è chì ci chjamafiore chì s’apre è dà la bramaisula Isula radica di a mio vitarispiru d’una acqua salitabasgiu lampatu da i zitellibasgiu cascatu da i batelliisula Isula idea di u viaghjudi l’odissea ch’io feraghjumandile spartu di li mio sognimandile crosciu: ùn ti vergogniisula Isula celu tintu di soleancu... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 12:45:00 PM - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
dimanche 28 février 2016

CARAIBES MUTILEES ! ...

  Cette évocation splendide des Caraïbes par Jean METELLUS, Poète Haïtien, parti en 2014 ; il émigre en France en 1959 et devient était neurologue à Paris ...   VOYANCEDans les replis de la nuit une colère pourpre raconte l’histoire de la fraîcheurÀ l’appel des couleurs, des parfums ensorceleursMon cœur s’ouvre à la pulpe de la vieDes plages de rage brillent sur la sève de mes sensLa buée des regrets brouille mon regardLa fièvre brûle l’haleine de ma douleurLe temps de caresser l’encolure d’un cauchemarDe marier ma... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:50:24 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
lundi 25 janvier 2016

NIKOS GATSOS !...

          " ...  La mer apportera des oiseaux et le vent des étoiles d'or, qui viendront jouer avec tes cheveux et baiseront tes mains. La lune est en carton et la plage n'est qu'un décor de théâtre, mais si tu croyais en moi tout serait réalité ... "  Je t'aime parce que tu me ressembles, mer profonde ; jamais tu n'as un moment de calme, comme si tu avais un coeur qui bat - mon propre petit coeur ...   !   Combien je t'ai aimée    moi seul peux le savoirMoi qui... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 06:14:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,