jeudi 28 mai 2015

UN BRIN SOLITAIRE !...

   « Si les portes de la perception étaient nettoyées toute chose apparaîtrait à l'homme telle qu'elle est - infinie. » William BLAKE      Tant il me plaît vaguer au bord de la merQuand vers l'amont avec le soleil migrant Délinéer les contours des cimes et des montsAinsi de leur tendre la main le temps du rêve Si loin la rumeur métallique des hydres d'acierEn moi le flux d'une énergie précieuseQue la Nature lentement diffuse à l'entourTout comme les térébrantes fragrances De l'... [Lire la suite]

lundi 25 mai 2015

J'ETAIS ALLE SI LOIN DANS LA MER !...

  DESSIN : MOEBIUS  - ILLUSTRATION DU ROMAN DE PAULO COELHO / L'ALCHIMISTE ...     J’étais allé si loin dans la mer que je me pris pour une barque J’avais si bien couru le vent que j’étais feuille de micocoulier J’avais tant aimé l’amour que je m’étais égaré par les îles Je ne savais plus où donner de la tête avec ce parfum térébrant des térébinthes En un mot c’était un temps d’aubépine et de caroubes Je me suis assis dans la lumière ainsi qu’un disciple perdu ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 06:55:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
lundi 25 mai 2015

LE MARIN A TERRE - EXTRAIT -

  Si ma voix à terre mourait Portez-là au bord de la mer             Et sur la rive laissez-là...                                                                                                        ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 06:12:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 24 mai 2015

OUVERT SUR LE LARGE !...

      Comme un penser vagabondAllège le coeur        Solitaire Je vais en ce matin vernal Courir le flot   doubler un capDroit dans la lumière du soleilAu vent d'une île bouquetière Voguant par ses champs d'azurLe large hèle  comme l'appel enivreL'instant irrépressible beausitEt nous destine au-delà de tout A faire humblement cavalier seul Le vent mugit           la mer tonne Les petits albatros virevoltent Les nuages d'embruns donnentVainquant le tumulte des... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:18:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
dimanche 24 mai 2015

AUX SOMMETS POUR LA TERRE !...

    Le Chott El-Djerid - Grand Sud Tunisien         PLANETE _BLEUE On ôte encore et toujours le sel de la merDans les marais les salines et les Chotts Mais on entache le bleu du ciel et des flotsDepuis la raffinerie  la plateforme et leurs boyaux de brutOn saigne l'arbre en le vidant de sa sève Comme on détourne le torrent des montagnesAu prix de l'asphyxie inexorable de la valléeOn ne racle pas les fonts de l'Océan-MerSans attenter profondément au renouveauDe l'air des forêts et des... [Lire la suite]
samedi 23 mai 2015

RENE CHAR - PAROLES D'OCEAN -

  Un passage, une citation, une pensée de l'Auteur  qui nous va droit au coeur, tellement actuelle, si belle et si profonde. En ces arpents de sombre déréliction que l'homme sillonne, le sillage à jamais refermé du silence, de la mer, nous ouvre les  portes de l'Azur  !  Parce qu'Il évoque l'Univers - Océan, le Silence...   L'Auteur,  le Poète que l'on ne peut ignorer,  garde ici toute sa place... Marin    "   Dieux, aujourd'hui sans fonction, sans tribu, quel principe... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 01:44:21 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

samedi 23 mai 2015

A. de LAMARTINE - L'ADIEU A LA MER ...!

ADIEU LA MER    Murmure autour de ma nacelle,Douce mer dont les flots chéris,Ainsi qu’une amante fidèle,Jettent une plainte éternelleSur ces poétiques débris. Que j’aime à flotter sur ton onde.A l’heure où du haut du rocherL’oranger, la vigne féconde,Versent sur ta vague profondeUne ombre propice au nocher ! Souvent, dans ma barque sans rame,Me confiant à ton amour,Comme pour assoupir mon âme,Je ferme au branle de ta lameMes regards fatigués du jour. Comme un coursier souple et docileDont on laisse flotter le... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 12:37:52 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
samedi 23 mai 2015

PAUL VERLAINE !...

L’étoile du berger trembloteDans l’eau plus noire et le piloteCherche un briquet dans sa culotte. C’est l’instant, Messieurs, ou jamais,D’être audacieux, et je metsMes deux mains partout désormais ! Le chevalier Atys, qui gratteSa guitare, à Chloris l’ingrateLance une oeillade scélérate. L’abbé confesse bas Eglé,Et ce vicomte dérégléDes champs donne à son coeur la clé. Cependant la lune se lèveEt l’esquif en sa course brèveFile gaiment sur l’eau qui rêve. Paul VERLAINE   
Posté par marin56 à 12:15:57 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 21 mai 2015

VIEUX GREEMENT - L'HERMIONE -

    A l’horizon ***   J’ai encore souvenance de ces navires,Voilures chahutées par de fiers aquilons,Éthers qui enjôlaient l’ivresse de ces sbires ;Ces marins râblés, l’épiderme macaron.– J’ai encore souvenance de ces navires… Aux tempêtes injurieuses, les nefs subirentTant de véhémence – Tephillim tympanonQu’en finalité létale elles se fendirentEt délivrèrent aux océans leurs cargaisons.– Aux tempêtes injurieuses, les nefs subirent… Les terribles aventures des longs gréements,Aujourd’hui résonnent fort et... [Lire la suite]
dimanche 10 mai 2015

LE RISQUE DE LA MER !...

  Les mots cruciaux revêtent leur majuscule ! Le langage est celui d'un initié ; quant au fond, il rejoint  les sphères de l'immensurable. L'évocation témoigne de la Mer et de son Emoi... Splendide lignes d'une prose poétique dont l'Auteur des Grandes Odes parfait ici sa verve marine. L'Inhabitable, l'Indifférent ... A Paul Claudel non plus, dans les ténèbres de la nuit, l'Océan n'est point tendre. Mais vienne le port ... CORSICA...GO56   Comme on ne peut manger, je remonte à la dunette, un morceau de pain dans la... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 05:38:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,