lundi 23 mars 2020

L'AMER EN PEINE / PENSÉES !...

          "  Ce n'était pas assez que tant de mers, ce n'était pas assez que tant de terres eussent dispersé la course de nos ans. Sur la rive nouvelle où nous halons, charge croissante, le filet de nos routes, encore fallait-il tout ce plain-chant des neiges pour nous ravir la trace de nos pas. "   Saint-John PERSE   Exil -  1942 -  Page  271   ***   A ces étendues bleu-turquin  que les vents ultra-marins ouvrent ... [Lire la suite]

mercredi 11 mars 2020

ÉPIPHANEIA ! ...

    "  L'action est une épiphanie de l'être. Si la grâce nous prend et nous refait par le fond de l'être, c'est pour que notre action tout entière s'en ressente et en soit illuminée "  Maritain, Human. intégr / 1936, p. 313   Que s'ente à  la dérive poétique de l'amer ces accents de dénégations que la voile libre emporte aux confins de la liberté. Que je sois en cet instant l'hôte des hautes vagues qui ceignent d'azur et de blancheur le choeur des îles meurtries et des brisants. Le... [Lire la suite]
mercredi 11 mars 2020

ÎLE / POÉSIE D'AUTEUR !...

    Ile, m’a semblé dans ta dériveMèches que le vent égareTa chevelure cuivre, tes rivesEt tes lunes éparsesBruiner le givre à l’onde de tes yeuxSur tes cils, tes ailes gracilesQui papillonnent la baie de ton regard ;A l’ogive des jours, j’ai vu hyalineLa danse de la pluieUn rideau d’amertume assombrirL’étende de tes beaux rivagesLa lame fluer et refluer en ruisseauxD’agates, tes larmes ;Et dans tes coquillages j’entendsJ’entends encore,L’inconsolable mélancolie de tes vaguesL’orageIle que le vent... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 10:22:00 AM - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
vendredi 28 février 2020

EAU-DELÀ - L' UN -SOUMIS !...

     On écrit un texte ; précipitations, fautes, étourderies ! Le clavier froid  fausse les notes de la main qui de l'âme au palimpseste, à l'encre fine,  jamais ne faillissaient ... Parvenir au pied du mur, entrevoir l'autre rive, là-haut, dans l'exhortation fluide et légère de l'onde messagère.     Il est des lieux  que les vagues et le vent animent imperceptiblement, en se cachant. Des fenêtres s'ouvrent, depuis  les tombants de pierres diluviés. De hautes tours, des abris... [Lire la suite]
dimanche 23 février 2020

LE MARIN !...

  Pour un final, une dernière strophe magnifique, ce poème de la mer et de la destinée ! Le voici sur fond de tempête " Fabien ", vers le Grand Sud des Îles balayées par les vents marins, les vents lointains. Oui ! Beauté et Vertu, tracent un beau chemin, abandonnent à la Terre de fabuleuses empreintes ! Le Marin  !     O flots d'événements ! d’où viennent nuits et pluies ?Il faisait calme et clair quand j’étais prés du bord ...Et quels vents aujourd'hui, quelle mer en furie !L'on ne peut plus voguer, ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 01:08:00 PM - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
samedi 22 février 2020

CHEVAUCHÉE SAUVAGE !...

   Photo / Gaëlle de Trescadec      Au  champ  onirique  des Bretagnes que l'envolée  de la Jument  le ballet des voiles et des vagues  hippogriffes baptisent  la tempête  en  son choeur Iroise    Gaëlle de Trescadec Antonio Ramos Rosa  Paco Ibanez Trois noms      de passage  épousent  les mots bleus  de la mer en cheveux Somptueux camaïeux    Je confie aux écheveaux lumineux  de... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 06:42:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

samedi 15 février 2020

RENDEZ -VOUS !...

    Rendez-vous manqué  - Tempête " Hervé " / Vents Violents _ Île de Corse / Grand Sud      Immersion    Front de mer  Tu renais à  ce  choeur déchaînés  comme  l'errant à corps et à cri qui déjà   distance  et s'absente   Petit  es-tu   face aux murs qui se dressent et qui tombent   Verdict  sans  appel  que l'envol salutaire renvoie   Il te faut rencontrer  l'onde et la ... [Lire la suite]
dimanche 26 janvier 2020

JEAN DIHARSCE / EXTRAITS !...

Phare  de la Revellata     Gardien de phare j'en ai tant subide ces tempêtes follesde partouttout ce tempsde celles qui vous laissent fracassé sur le sablebaie des trépassésou englouti à jamaiscité d'Ys de ces vagues immenses qui vous arrachent tout il restait missionvoir au loinet prévenir les hommesfaire faisceaualerter les oiseaux qu'ils viennent se blottirremonter l'escalierregarder bien plus loinanticiper l'étale gardien de pharese relever !   Jean  DIHARSCE    ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 12:08:00 PM - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
vendredi 17 janvier 2020

NADIA TUENI / POÉSIE !...

     EXTRAITS    Et mes yeux sont un port d'ou partent les naviresdont on dit qu'ils sont beauxcomme un enfant qui pleuredans la nuit des miroirs. La mer se cache dans ses eauxLe vent est un fardeau de prince, mais la lampe et la nuit s'en vont en chuchotant, écoutent la respiration des mémoires. O que la vérité est menteuse,car l'infini de l'eau est démenti par le sable.Tout n'est si beau que parce que tout va mourir,dans un instant... Je ne préfère rien aux vérités de l’eau, aux coups de vent... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 06:47:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mardi 24 décembre 2019

CELESTIELLES RADIANCES ! ...

      Images  / " EMMILA "   DE L'IVRESSE ONIRIQUE DE  LA MER      Comme je marchai vers la mer, sans la voir, me parvint une rumeur, abyssale, absolue. Qui  me convia en pensée  au vertige du Solo intégral, à l'épreuve du coup de temps,   aux mondes de tous les silences. Je ne pus renoncer à ce multiple appel. Tant de souvenirs aux  liens de coeur   rejoignirent la féerie blanche des éléments,  en allée,  cavalcadant parmi les moutons... [Lire la suite]