dimanche 27 septembre 2020

Ô VAGUE REGARD ! ...

    Psyché sans tain     Iris dont la vague lyrique  décline les camaïeux dans le silence et la moire   des azurs confondus et-qui-vaut instant  _   éternité  . Une vire que l'on  s'accorde et qui s'offre depuis  la lice des  cimes  écumeuses un peu plus près du Ciel en ressemblant aux nuages  . Si la mer est belle-de-jour  que dire     à  ses champs  tardés  musant à... [Lire la suite]

dimanche 13 septembre 2020

PYRO -CÈNE ! ...

     Depuis peu, l'historien américain Stephen Pyne et la philosophe française Joëlle Zask popularisent un nouveau concept : le pyrocène. L'ère du feu. Avec laquelle nous devrions désormais cohabiter. Mais de quoi s'agit-il ?  Quel inepte défi ! L'homme rivalise avec le Levant et le  Couchant, l'Orient et le Ponant  en embrasant  à la folie à la rupture le vaisseau que porte  à travers l'Océan de la Vie  Civilisation de l'argent sale et de l'esclavage des  masses    Je... [Lire la suite]
vendredi 11 septembre 2020

REFUGE !...

        A mon  refuge  azuréen  que ceint       énigmatique       quelque  bestiaire minéral  Au sytlite de granite     marmoréen   que diluvient les lames  hiémales     La solitude des grands espaces  par le  choeur des vents blancs se lit  comme  elle  se donne  indéfiniment  Voie de ciel    Quête  de  grâce   A ces... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 10:01:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
jeudi 10 septembre 2020

ILS ET ELLES PANSENT LA PENSÉE ! ...

   Peinture - Toile  / Egon SHIELE    A LA POESIE  AUX POETES Elles et ils pansent les mots blessés en  entrant  en résonance avec le Tout qui leur tient à coeur et à cri. Il dérangent  la raison établie, le penser unique et rigide, denoncent l'amputation de l'imaginaire. Nouer des liens, évoquer de beaux  et nobles desseins, sublimer  et transcender  ce qui reste invisible à nos yeux, à nos coeurs,  les honorent et nous rapprochent à l'intime d'une pensée, ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:04:00 PM - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
samedi 29 août 2020

EMPREINTES ! ...

  Voiliers auriques et Marconi en course - CORSICA CLASSIC  2020  -        " Notre idéal ne devrait pas être le calme plat qui peut transformer  la mer en marécage, ni l'ouragan, mais le  grand et puissant alizé, plein de vie, de joie, de force et de santé, balayant le monde de son souffle perpétuel. "   Harry MARTINSON - Cap FARVÄL      ***     Empreintes      de silences  convenus   au-delà des ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 03:50:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
jeudi 27 août 2020

BLEU-DE-NUIT ESSENTIEL ! ...

    Toile / Josiane G.    Comme un message /  Aux ciels de Nuit  Obscure  / Rencontre / Le scintillement des étoiles s'en absente et  noue des liens de silence / Une âme à la mer se devine /  Rivages oniriques    étendues ondées    bercés de bleu / un absolu  de pureté  que neiges d'écumes  et firmament   irradient/ Nouveau départ /  Délires  en moi  qui sommeillent  et  qui se livrent aux vastités  / Je voie... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 11:11:00 AM - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

samedi 15 août 2020

ÈRE- AIR - ERRE - POCALYPSE ! ...

    Jamais libre  ni  serein comme aux tourments    rivé à la chère prophétique  des offices déchus espérant que le jour suivant fût enfin   en paix . Le feu   la guerre    et le sang noir  vont de chemins en ces temps de géhenne  de prédation affolant la voie frénétique de la grande déréliction . J'aurai  attendu que le Monde des mondes fût spirituel mais en vain ... [Lire la suite]
mercredi 29 juillet 2020

DE TOUTE ÉTERNITÉ ! ...

  " ... Mais il est une porte simple, sans verrou, ni loquet Tout au fond du couloir tout à l’opposé du cadran La porte qui conduit hors de toi Personne ne la pousse jamais. " YVAN GOLL (1891~1950) Les Portes / Extraits  (Les Cercles Magiques ; Éditions Falaize, Paris 1951)           Vieillir  jeune  Que je fasse mien ce  fabuleux  oxymore Me tenir    enfin      en un profond recès  où  les vagues... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 03:27:00 PM - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
jeudi 16 juillet 2020

EAUX DE ROCHES ! ...

  Un jour  de l'automne 2002 ! Île de Corse, un après - midi de renverse. Les vents et la mer composent au pied de la tour une mystérieuse partition. Une aile s'envole vers le passé   Aux vent violents, à ces violentes tempêtes insulaires hivernales, à ces grands espaces qui distancent et absentent, au-delà de tout ! La solitude interroge, force tous les possibles, convoque l'au-delà, comme un " Eau-Delà ", aux pieds des brisants, des écueils et des tours  que l'histoire cerne sans fin ! Que je loue ces... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 11:23:00 AM - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mercredi 15 juillet 2020

GRATITUDE !...

            ET - VA -  NAISSANT    Que j'esquisse ici-bas  l'évanescence d'un visage unique ; l'ovale d'une île vu de la mer et des monts, en hiver, alors que la tempête, unitivement,   réconcilie  les ciels meurtris ! Que les éléments déchaînés  en apprêtent ainsi et, ensemble, les pérennelles   sublimités. Aux  allants  courroucés  de la mer et du ciel,  lancés  à l'encontre du déni  et de  la ... [Lire la suite]