vendredi 8 avril 2022

CHANTS SANG FRONTIERE ! ...

        Rim BANNA   Une grande voix de l'Orient qui n'est  plus,  chante  Mahmoud DARWICH,  la Paix, Palestina,  Syrie,  tant de contrées et de pays dévastés par la guerre ! Une interprétation sur scène émouvante, une plainte, une supplique  Ce monde vire à la folie des hommes pris   sous le joug de l'argent sale       UKRAINIAN    SONG  FEVRIER 2022        CORSICA...GO56 ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 02:33:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

mercredi 14 avril 2021

AHMED EL FAZAZI / POETE ! ...

  Ahmed El Fazazi . . .   Il se peut que la mer déménage De sa terre Il se peut que les mouettes la pleurent Que les navires échouent Que les marins Les dauphins Et les nuages voyageurs Soient tous orphelins La mer leur apprend Comment vivre sur terre Avant le ciel Dans cette souffrance de la séparation J’ai demandé à la rivière Où est la mer ? Elle m’a répondu La vague en a tellement assez du sable De ses fracas sur les rives Des vents Des noyades des innocents ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 06:48:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
jeudi 25 mars 2021

LA MEMOIRE DES MONDES ! ...

  Quand des idées anxiogènes et désagréables me viennent, je vais à la mer et la mer les noie de ses beaux sons profonds, me purifie par son bruit et impose un rythme à chaque parcelle de mon être se trouvant perplexe et perdue . Rainer Maria RILKE .   Parfois je lève la tête et regarde mon frère l’Océan avec amitié: il feint l’infini, mais je sais que lui aussi se heurte partout à ses limites, et voilà pourquoi, sans doute, tout ce tumulte, tout ce fracas . Romain GARY . J’ai... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 12:20:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
jeudi 10 septembre 2020

ILS ET ELLES PANSENT LA PENSÉE ! ...

   Peinture - Toile  / Egon SHIELE    A LA POESIE  AUX POETES Elles et ils pansent les mots blessés en  entrant  en résonance avec le Tout qui leur tient à coeur et à cri. Il dérangent  la raison établie, le penser unique et rigide, denoncent l'amputation de l'imaginaire. Nouer des liens, évoquer de beaux  et nobles desseins, sublimer  et transcender  ce qui reste invisible à nos yeux, à nos coeurs,  les honorent et nous rapprochent à l'intime d'une pensée, ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:04:00 PM - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
mardi 25 juin 2019

UNE VOIX QUI PORTE LOIN !...

        ...     Hubert-Félix THIEFAINE   Voici une PL  du Poète-Chanteur aux Musiques et aux Textes remarquables qui collent à peau de notre Espace-Site-Blog / WEB  In-Klassable ...! au plus près des vérités cachées, des us et des coutumes con-descendantes de bon aloi que le politiquement correct conjugue, à l'aune de la  sale monnaie, des honneurs et des armes Quelques pans de sociétés seyants ; merci, Mr Thiéfaine !    
jeudi 14 décembre 2017

POÉSIE D'AFRIQUE AU SUD DU SAHARA 1945-1995...EXTRAIT

  Que les poètes se confondent avec la respiration du monde ;que viennent tous autour de la ronde des pécheursque les hommes deviennent créateurs ;que vienne tout ce que je ressens comme véritéau-delà du cercle terni de la vitre…J’attendrai religieusement le trésorque m’apportera la vague maritime…La terre où mes genoux en douleur s’écrasentest ma certitude fondamentalemais j’éclairerai de ma lanterne aux mille couleursceux qui viendrontet ils me trouveront sur la ligne de toutes les batailles. ! OSWALDO ALCANTARA  
Posté par marin56 à 10:31:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

lundi 20 novembre 2017

LA FIN SE LÈVE !...

      La fin se lève. Qui a parlé. Moi, un inconnu, un fantôme. Nous habitons une terre féroce où les « Droits de l’homme » sont au mieux notre misérable butin. Dans la mort qui monte, j’entends tourner les roues maléfiques qui broientvictimes et bourreaux, pêle-mêle.Le flanc percé d’une lance longue et fourbe, l’homme saigne.La lumière a rétréci dans notre regard jusqu’à épouser la dimension de la plus minuscule piécette d’argent.La fin se lève ?Mais  nous  n’avons ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 01:44:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mardi 10 octobre 2017

AU DÉTOUR ADMIRABLE DE LA POÉSIE !...

  Oeuvre  : Eward MUNCH / Le Cri  - 1895 -        Je ne sais ce qui me possèdeEt me pousse à dire à voix hauteNi pour la pitié ni pour l'aideNi comme on avouerait ses fautesCe qui m'habite et qui m'obsèdeCelui qui chante se tortureQuels cris en moi quel animalJe tue ou quelle créatureAu nom du bien au nom du malSeuls le savent ceux qui se turentMachado dort à CollioureTrois pas suffirent hors d'EspagneQue le ciel pour lui se fît lourdIl s'assit dans cette campagneEt ferma les yeux pour... [Lire la suite]
samedi 7 octobre 2017

LA MUSIQUE / CHARLES BAUDELAIRE...!

        La musique souvent me prend comme une mer ! Vers ma pâle étoile, Sous un plafond de brume ou dans un vaste éther, Je mets à la voile ;   La poitrine en avant et les poumons gonflés Comme de la toile, J'escalade le dos des flots amoncelés Que la nuit me voile ;   Je sens vibrer en moi toutes les passions D'un vaisseau qui souffre ;  Le bon vent, la tempête et ses convulsions   Sur l'immense gouffre Me bercent. D'autres fois, calme plat, grand miroir De mon désespoir ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 02:28:11 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
vendredi 6 janvier 2017

LE PLAT PAYS !...

Avec la mer du Nord pour dernier terrain vagueEt des vagues de dunes pour arrêter les vaguesEt de vagues rochers que les marées dépassentEt qui ont à jamais le cœur à marée basseAvec infiniment de brumes à venirAvec le vent de l'est écoutez-le tenirLe plat pays qui est le mien . Avec des cathédrales pour uniques montagnesEt de noirs clochers comme mâts de cocagneOù des diables en pierre décrochent les nuagesAvec le fil des jours pour unique voyageEt des chemins de pluie pour unique bonsoirAvec le vent d'ouest... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:46:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,