mercredi 9 juin 2021

PERIODE ! ...

      Des lignes sur la mer  donnent le tempo d'une gestuelle à part. Le désir indéfinissable  d'entrer en résonance avec  l'Eau-Delà. Je ne mets plus entre guillemets cette expression, ce vocable  que les éléments habitent et composent au-delà de tout, malgré  ce que Anthropocène leur infilge !  Il n'est là  que assonance et  complètude, l'expression plus que tangible de  l'harmonie et des origines. Je pensais  que l'homme serait, en esprit,   en... [Lire la suite]

vendredi 13 juillet 2018

TORRENT JUSQU’À LA MER !...

    Et  me reviennent en boucles les songes et les rêveries de Bosco, de Giono, irradiant de beautés, de sublimités de préciosités  ces pans de vie champêtre. Du Mas Théotime à l'Homme qui plantait des arbres, que de chemin parcouru vers la vie éternelle !  Une Voix d'Eau  que la Harpe enlève   Fasciné, subjugué, je regarde l'eau du torrent couler, fluer abondante et fraîche, qui rejoindra la mer sans que rien ne la souille. En fin de parcours, en se rendant à l'azur,  elle ravira... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 05:03:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
mardi 19 juin 2018

TEMPÊTE !...

        TEMPÊTE    Tout n'est qu'émulsion, nuages iodés, air et eau brassés que les vents ouragans en  tourbillons  fusionnent, tel un nouvel infini. les vagues, la houle  se sont couchées. La mer affiche un profil bas et se laisse emporter par la violente tempête. L'oeil peine et ne discerne plus le large, le domaine voilé  des multitudes et des moutons innombrables... Les contours familiers d'une Île demeurent ;  troublés, angoissants, extravagantes métamorphoses. ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 10:01:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 3 mai 2018

TRANSCENDANTALISTE ! ...

Platane d'Orient en Automne   " Je vis en plein air pour le minéral, le végétal et l'animal qui est en moi. ( ... ) Henri D. THOREAU   Considéré comme de l'eau, la feuille est alors un lac d'où émergent de chaque côté de grands promontoires arrondis qui s'étendent jusqu'au milieu, tandis que ses baies s'enfoncent à l'intérieur des terres, pareilles à des estuaires étroits dans lesquels se déversent de jolis ruisseaux ; le tout forme en quelque sorte un archipel.Plus souvent, cependant, elle évoque la terre, et, de... [Lire la suite]
lundi 29 janvier 2018

ESQUISSES PARADOXALES !...

    Ne pas passer à côté de ces échos  !      La pierre serre le boisle bois fend la pierrele gel et la chaleursont alliés Un chêne prend racine répand en chemin l'ombre fraîchedes ciels et des étésL'eau  partout  flue rêve dans le rêve Plain-chant que le maquis entonnedepuis les vents dominantspressé de recouvrerl'ivresse du printempsen se penchant aux balcons de l'hiver Pareil au flotle romarin en fleursjaillit et moutonne entre arbusteset rocherscomme il pallie aux pâleurs... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 04:09:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
dimanche 16 mai 2021

INSIGNE ! ...

    Comme un signe  insigne  Sur fond de vieille oliveraie, le ciel  s'embrase avant que de céder à la nuit vernale... Filandres safranées que   les vents insulaires empennent  par delà le relief  tourmenté. Le Tournant du Grand Sud en est propice, notamment au détour immédiat de la chaîne de Cagna , - Extrême - Sud de l'Île de Corse. L'eau, le souffle d'un  puissant Libecciu travaillent et creusent inlassablement  la pierre,  coiffent les deux pitons rocheux ... [Lire la suite]

dimanche 9 mai 2021

PRESENCE / IL ETAIT UNE FOIS !...

    Roger CAILLOIS  " Pierres  " / Extrait" La mer, l’inlassable goutte d’eau, le vent, qui peuvent attendre, quine sont pas comme l’homme contraints de se hâter, assurent aux corpsqu’ils caressent et qu’ils usent, le profil le plus pur, le plus pauvre aussi, maisle seul véritablement nécessaire. Dans ce long acquiescement, dans cetteultime misère, se dissimule assurément une des formes concevables de la perfection..."   ***     Présence au monde. Objet, penser  philosophal devant... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 07:10:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
samedi 20 février 2021

VEINE D'EAU ! ...

  A ces radieuses évocations hors du temps qui me disposent et qui  me fondent comme révélateur de l'instant abscons, insaisissable, impalbable, si vrai et  si profond. Je sais,  depuis que la mer  m'aura pris, qu'au jour  du partir, combien me manquera l'éblouissante clarté des eaux en beautés que je sillonne, la vague à l'âme, en pensées, à bord de la poésie. En guise de consolation, ces quelques guises d'éternité !  " ... Vivre dans le pessimisme de l'esprit mais l'optmisme de la... [Lire la suite]
samedi 30 janvier 2021

UN PETIT UNIVERS ! ...

  Il - Île est un univers aux  multiples mondes qui  fascinent. Que j'en rejoigne le choeur en oyant la mélodie des  vents et des  vagues ! Le petit Prince y aurait  certainement évoqué quelques pans d'une " petite planète  aux  quarante trois couchers de soleil  " ... Nous sommes au coeur de l'hiver, sur le chemin des sources, des étés torrides, des mises à feu criminelles et des hécatombes de nobles ramiers voyageurs. Le Ponant cingle. Oyats, dunes chatoyantes  ondulent ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 09:56:00 PM - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mercredi 4 novembre 2020

NATURE ETERNELLE ...

      «  Dans les bois se trouve la jeunesse éternelle. Parmi ces plantations de Dieu règne la grandeur et le sacré. Une fête éternelle est apprêtée et l’invité ne voit pas comment il pourrait s’en lasser en un millier d’années. Dans les bois, nous revenons à la raison et à la foi. Là je sens que rien ne peut m’arriver dans la vie, ni disgrâce, ni calamité, mes yeux m’étant laissé que la nature ne puisse réparer. Debout sur le sol nu, la tête baignée par l’air joyeux et soulevée dans l’espace infini, tous... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 03:52:00 PM - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,