mercredi 17 juillet 2019

IL EST LIBRE ! ...

    " J'appartiens à l'Afrique entièrement  "     1990  / Johnny CLEGG / Le Zoulou Blanc   https://www.parismatch.com/Culture/Musique/Johnny-Clegg-Interview-1990-1637713    TEXTE SIBYLLIN POUR UN ÊTRE HABITE      Il nous a quittés, laissant ici bas  ce fardeau de durer, si lourd à porter, à emmener. Mais du chant, de la voix, du Message Retrouvé, des mots passant entre les étoiles, les Géménides, les Pléiades, les cieux  hiémaux d'Orion, ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 09:12:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

samedi 4 août 2018

TEAHUPOO L' ÂME TRANCHANTE !...

  " ... Peut-on tomber amoureuse d’une vague ? Aussi dangereuse soit-elle ? On l’avait croisée il y a huit ans en Polynésie et elle nous avait hantée depuis. Il fallait retourner la voir de près. Montrer patte blanche à son écume et rencontrer ceux qui étaient parvenus à dompter cette beauté qui subjugue, mais ne pardonne pas... "  Texte et  Lien vers   Ingrid ASTIER    LE LIEN A LIRE   http://www.liberation.fr/sports/2018/08/03/teahupo-o-l-ame-tranchante_1670684   ... [Lire la suite]
vendredi 13 juillet 2018

TORRENT JUSQU’À LA MER !...

    Et  me reviennent en boucles les songes et les rêveries de Bosco, de Giono, irradiant de beautés, de sublimités de préciosités  ces pans de vie champêtre. Du Mas Théotime à l'Homme qui plantait des arbres, que de chemin parcouru vers la vie éternelle !  Une Voix d'Eau  que la Harpe enlève   Fasciné, subjugué, je regarde l'eau du torrent couler, fluer abondante et fraîche, qui rejoindra la mer sans que rien ne la souille. En fin de parcours, en se rendant à l'azur,  elle ravira... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 05:03:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
jeudi 3 mai 2018

TRANSCENDANTALISTE ! ...

Platane d'Orient en Automne   " Je vis en plein air pour le minéral, le végétal et l'animal qui est en moi. ( ... ) Henri D. THOREAU   Considéré comme de l'eau, la feuille est alors un lac d'où émergent de chaque côté de grands promontoires arrondis qui s'étendent jusqu'au milieu, tandis que ses baies s'enfoncent à l'intérieur des terres, pareilles à des estuaires étroits dans lesquels se déversent de jolis ruisseaux ; le tout forme en quelque sorte un archipel.Plus souvent, cependant, elle évoque la terre, et, de... [Lire la suite]
mercredi 31 juillet 2019

ABONNEZ-VOUS AU BLOG !...

    AGRANDIR  16 / 9 ème CORSICA...GO56   !       UN ESPACE  OU L'EXTRÊME ET LA NATURE FUSIONNENT   DANS UN CADRE ANTIQUE EXCEPTIONNEL    LOIN DES SENTIERS BATTUS     DES CLICHES ET DES LIEUX COMMUNS   POUR L'AMOUR D'UNE TERRE   DE MÉMOIRES    D'UN TERRITOIRE  INSULAIRE   AU COEUR DE LA GRANDE BLEUE   NOUS Y DÉCLINONS LES SAISONS   LE TEMPS DES RIVAGES QUE LES VAGUES ÉGRÈNENT   CES SOLO... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 11:53:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
dimanche 7 juillet 2019

DE RIMBAUD A BRASSENS ! ...

    " ... Impression, pré-monition " clarteuse ",  proximité de la fin - que je ne provoque pourtant point - se profilent souvent, évanescentes à souhait. Qui auront accordé l'aile du ciron Pascalien aux voiles de la Faucheuse.  Serait-ce, vivrais-je comme   l'anti-chambre du néant, du vide, le  purgatoire du vivant, qu'un- pénitent,  mécréant en surcroît, traverse à l'instar du Stix, sur  les vagues nautonnières  ? S'exposer, vaciller, s'abîmer  ? ... [Lire la suite]

lundi 11 mars 2019

LE DERNIER SOLEIL !...

Photos / Paul-Noël       La veille du  fort coup de vent de secteur Ouest, les ciels s'embrasèrent sous le vent d'une Île  fabuleuse. Le lendemain, les sémaphores relevaient des rafales  comprises entre 60 et  près de 100  Noeuds ... Le Sémaphore de La Parata  -  Ajaccio CORSE -  atteind 180 KM /  H  soit les 97 Noeuds   Il eût été impossible de manquer le coucher d'un soleil que l'on ne voit plus, passé de l'autre côté du monde et, pourtant !  ... [Lire la suite]
jeudi 28 février 2019

ANGE- PUFFIN ! ...

    Ils transcrivent la musique des vents /   De  leurs ailes archers  /  Du plus beaux des violons   Je les ai vus  tenir  le vent et ses violentes rafales. La mer fumait. De la crête des lames s'envolaient  de lourds tourbillons d'écume qui  s'abattaient plus loin, sous le vent,  en fouettant la surface des eaux tumultueuses, toute la mer en résille d'embruns. La tempête froissait  les puissantes ondes d'une houle lointaine et établie. Goélands et... [Lire la suite]
lundi 21 janvier 2019

DE L'ESPACE- TEMPS !...

      Petit pan d'univers, exoplanète, île,  écueil, tombant, folie : qu'importe ! Mais au-delà de la foultitude amassée, de l'usage décati, de la durée tyrannique, rêver l'espace-temps des origines, y tendre vers la délivrance.     Pourquoi faudrait-il que la tyrannie du corps nous absente un jour, sans lendemain,  des grands espaces prémonitoires ?... Vienne la  pensée qu'ils  ouvragent  et parfont  au-delà de la raison raisonnante. La musique que les  mots... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 07:32:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
mercredi 16 janvier 2019

AVEC VINCENT ! ...

        Une table,  une chaise,  blondes comme les blés. Du bois des flots  pour quelques songes en demi-lunes, écrire et y déposer un penser vrai ... Comme s'il en eût été de la chambre lumineuse, étrangement belle et familière de Vincent, en Arles, au coeur de la Provence, du pays des santons et de la pastorale, des sources cachées, l'univers de la poésie  rayonnante et inextinguible  qu'ondoie un  perpétuel et prestigieux Mistral !  Des vies,  des idées  de nos... [Lire la suite]