jeudi 7 décembre 2017

PÉRIGÉE !...

    " ...  Et de se perdre comme sur l'océan,  ultime consentement allant par le dédale des cirques et de la tranquilité, comme un lointain rêve de pas, d'empreintes stellaires,  hors du temps, au terme de l'inconcevable, plus profondément  que de raison... "  Alpha LYRAE    Du croissant à la pleine et nouvelle Lune, voici Artémis, Séléné, Hécate ! Luna dans toute sa splendide rotondité, quasiment maternelle et bienveillante, qui nous accompagne, depuis la  nuit des temps et des... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 01:48:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

mercredi 18 octobre 2017

LE VIEIL ADAGE DIT !...

   A Joss et à Gérard       Le vieil adage dit que tu gardes  la montagne, depuis toujours ; rien ne t'aurait tout là-haut déposé dans un équilibre si parfait. Une silhouette se détache sur les ciels, oscille dans la brume, vacille les jours d'orage sous l'arc diffus de l'éclair. Voici l'homme de Cagna, une présence, un regard, cent histoires, à conter à travers les siècles de transhumances ! L'érosion, les vents fous  et les pluies diluviennes ont eu raison de la crête sommitale,... [Lire la suite]
samedi 7 octobre 2017

L'ALCHIMISTE DE L'ATTENTE !...

    Il le reconnaît et l'appelle : " Ange-Puffin " ! Il est son Ami, dont l'aile est marquée du signe des mers rudes... Toutes les fois, solitaires, ils offrent un ballet  à l'azur, à l'étrange couleur bleue qui les rapproche et les confond ;  voyage aux confins de l'ivresse. GO   J'ai toujours rêvé d'une seule chose, avoir un oiseau sur mon épaule, je l'attends toujours, et toujours il n'est pas là, je ne désespère pas parce que je sais que mon rôle dans la vie est de l'attendre, je sais que mon bonheur... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 02:44:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
dimanche 24 septembre 2017

COMME UN MIRAGE !...

      VINCENT VAN GOGH Au plus près de l'au-delà, le témoignage saisissant de la vie,  à travers tout ce qu'elle peut recèler et recouvrer d'éblouissement ; comme le  don d'un homme qui appréhendait  la valeur  du sursis. Des ciels  ondés à la semblance de la mer hallucinée ; l'homme, à les contempler, en saisit le vertige, le mirage, tel un miracle, l'offrande du plus haut des ciels, inspirée !   C'est la fulgurance de l'instant qui  sidère ! Un instant de source unique... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 11:52:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
vendredi 18 août 2017

MOR-FIL !...

    Point de morfil     mais une  lame pour le funambuleque l'ivresse suspend à la lèvre transe - lucidedes plud hautes lames Il joue avec le sorts'en émeut ou le provoque à tort ou cent raisonsen misant l'issue probable d'un azur labyrinthique Deux faisceaux pour guides vaguent entre gratitude et punition Le solo est au prix de la balancesans aucun compromisAinsi du voyage éthéré  l'incertitude valant gages de libertéet de vérité Qui lointainement se prépareet déjà se séparetant il convient toutes... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 05:00:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
jeudi 3 août 2017

RETROUVER CE QUE L'ON NE VOIT PLUS ! ...

  Évoquer  les féeries et les harmonies  que la nature nous octroie ! Comme un don, sempiternelle faveur à qui sait muser, décrypter le chant des couleurs et des oiseaux, la luminance des près, la vie des quais, les faisceaux de la lumière qui vont pareils aux traits de pinceaux du peintre, irradiant la toile ... Un songe,  un rêve les yeux ouverts, immersion intemporelle dans l'univers marin sans limite ni frontière qui valent invitation au voyage. Le bleu s'invite en camaïeux, en lavis, nuances perses que le... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 06:26:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

samedi 17 juin 2017

COMPLÈTEMENT ABSURDE !...

      Tu es de passage ; comme la vire est étroite et le regard hagard ! A l'acmé de la lutte, corps et stelle scelleront à jamais le domaine de la chute imminente. Catabase, anabase rentreront dans l'ordre universel de la poussière. Ainsi du sacre de l'inutile, du néant ! D'entre l'insondable illusion ou le rêve de vol social :   que choisir ? ... Plus de quatre milliards d'années t'auront  par ici et maintenant conduit. Je ne dis pas parfait !  C'est donc à cette aune qu'il te faut acquitter la... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 05:21:00 PM - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
jeudi 15 juin 2017

ILLUSIONS PERDUES !...

  La croix, tout un symbole,  un paradigme,  quintessence de toute rencontre pour le marin, le nomade, le pèlerin. En elle invitons la métaphore heureuse des mots croisés, la poésie qui initie à l'orée de la pensée. N'est-il pas un point de partage élevé au ciel qui situe et apaise sur le chemin des étoiles ?    Regagnons lentement  le large, l'immensité, cette ligne ou le temps et l'espace se confondent, fluctuent, inaccessibles comme l'éternité. La brise s'essouffle, peine à gonfler les voiles.... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:20:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
mercredi 31 mai 2017

L'EAU LA VIE UN CYCLE TUTÉLAIRE !...

    En ces lieux secrets  obombrant délicieusement  les jours du printemps et de l'été confondus, rappelons  le principe simple et  tutélaire  du cycle de l'eau qui donne vie, engendre beauté et prodigalité naturelles ! Une, deux humbles photos prises dans le lit d'un torrent propre, Mesdames, Messieurs, un Torrent que nous retrouvons  comme au temps des  harmonies perdues et de la noria des moulins... Un chant, je veux dire  un plain-chant cristallin de berge, d'eau... [Lire la suite]
dimanche 21 mai 2017

SIDÉRANT VISAGE DE PIERRE !...

  Ne pas retourner le cliché, regarder et agrandir   !  Il sentit près de lui comme une étrange  présence, un regard pesant que destinaient  les premiers linéaments de la roche, à l'orée du ciel animé. Au fil de ses nombreuses bordées, il devinait l'esquisse d'un visage ou du moins une forme anthropomorphe épurée d'un autre temps, première, pour ne plus jamais dire primitive ou sauvage...! Une figure de style qui eût inspiré les plus grands du cubisme, des surréalistes ! Mais il  fallu aussi au... [Lire la suite]