vendredi 13 juillet 2018

TORRENT JUSQU’À LA MER !...

    Et  me reviennent en boucles les songes et les rêveries de Bosco, de Giono, irradiant de beautés, de sublimités de préciosités  ces pans de vie champêtre. Du Mas Théotime à l'Homme qui plantait des arbres, que de chemin parcouru vers la vie éternelle !  Une Voix d'Eau  que la Harpe enlève   Fasciné, subjugué, je regarde l'eau du torrent couler, fluer abondante et fraîche, qui rejoindra la mer sans que rien ne la souille. En fin de parcours, en se rendant à l'azur,  elle ravira... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 05:03:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,

jeudi 3 mai 2018

TRANSCENDANTALISTE ! ...

Platane d'Orient en Automne   " Je vis en plein air pour le minéral, le végétal et l'animal qui est en moi. ( ... ) Henri D. THOREAU   Considéré comme de l'eau, la feuille est alors un lac d'où émergent de chaque côté de grands promontoires arrondis qui s'étendent jusqu'au milieu, tandis que ses baies s'enfoncent à l'intérieur des terres, pareilles à des estuaires étroits dans lesquels se déversent de jolis ruisseaux ; le tout forme en quelque sorte un archipel.Plus souvent, cependant, elle évoque la terre, et, de... [Lire la suite]
mardi 5 juin 2018

ESSAIME TES PENSÉES !...

  Il parcourt  la campagne, aux pieds des montagnes, erre. Ruisseaux, petits torrents encaissés  coulent encore. Autant de cours d'eau dérobés  qui s'enterraient déjà, il y a quelques  années, à la même époque. Mais les orages se sont installés, durablement, arrosent plus qu'il ne faut le château d'eau dans la mer. Le printemps a fleuri et ses fruits s'attardent dans les champs, en bords de chemin,  laissant apparaître tant de  belles compositions. L'heure est à la découverte incessante,... [Lire la suite]
vendredi 25 mai 2018

RECOUVRANCE !...

  Et si je vous disais un seul nom qui eût dévoilé un secret qui ne se voit pas ... Il y va comme des allants  de l'éternel retour, d'un nom qui eût illuminé les voies de remembrance, découvrance, souvenance, recouvrance, qui, en nous, demeurent et sommeillent et s'en reviennent, sans fin, telle une histoire bercée aux pieds du jeune lit de la vie, d'après la vie ?  A TUTTI SSI LOCA DI SPLENDORI  A LA MIMORIA  TRAMANDATA    EIU SCRIVU          La mémoire s'est... [Lire la suite]
vendredi 18 mai 2018

ÉLÉGIE A LA MÉMOIRE !...

   Cent cinquante printemps nous séparent. Cinq bâtisses traditionnelles se sont perdues à travers le maquis dense comme le ruisseau, au mois de  juin s'enterre... Quelques enclos, des fours à pain revêtus de ronciers, une auge dont la lumière sombre  naufrage les étoiles  ...!                    COMME UN AUTOMNE      La sente s'accôte sans tarder au flanc du versant.Pierreuse, parcourue de minces filet d'eau, aux bordures... [Lire la suite]
lundi 7 mai 2018

TOMBANTS ! ...

    " ... Je tombai malade ; je voyageai, je rencontrai Ménalque, et ma convalescence merveilleuse fut une palingénésie. Je renaquis avec un être neuf, sous un ciel neuf et au milieu de choses complètement renouvelées  "  André GIDE, Les Nourritures Terrestres - Ed / 1897 - Page  161   .     Tu chemines  et-longes  les abrupts Quelle  option pour l'espace    le grand sautQui saurait prédire ce que la terre cèle en la fulgurance des... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 07:26:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

dimanche 4 février 2018

" EXTRAVERTIGO " RELATE ...!

  RIDER /  " EXTRAVERTIGO " reçu un long moment en mer   pour deviser avec " CARMEN "      En traversant  ces moments, le marin ne se familiarise plus avec les gifles d'embruns, les tourbillons d'écume et les puissants révolins qui sévissent sous le vent des reliefs ...  Il a gréé 3.7 m2, certes, mais sur un mât de 3.40 m ; la voile ainsi  déverse davantage dans le haut,  perd aussi un peu de la poussée que lui confère " CARMEN ", la violente  tempête, nous dit-il !... [Lire la suite]
mardi 9 janvier 2018

VAGUES DE DUNES ET DE GIVRE !...

      A découvrir ce merveilleux  Artiste. Une  Musique tombée des Ciels de l'Atlas comme neige éternellement jeune ! Ainsi d'un mirage que les dunes soufflent  avec les vents dorés  ... Merci !     La neige est tombée au Sahara. Les contreforts de l'Atlas, le Nord du Sahara Algérien et  Marocain ont revêtu le blanc manteau de l'hiver septentrional. Que je revienne un moment au pays de ma prime enfance ! Images paradoxales d'une banquise tavelée de bleu et les croissants... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 05:04:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
jeudi 7 décembre 2017

PÉRIGÉE !...

    " ...  Et de se perdre comme sur l'océan,  ultime consentement allant par le dédale des cirques et de la tranquilité, comme un lointain rêve de pas, d'empreintes stellaires,  hors du temps, au terme de l'inconcevable, plus profondément  que de raison... "  Alpha LYRAE    Du croissant à la pleine et nouvelle Lune, voici Artémis, Séléné, Hécate ! Luna dans toute sa splendide rotondité, quasiment maternelle et bienveillante, qui nous accompagne, depuis la  nuit des temps et des... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 01:48:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mercredi 18 octobre 2017

LE VIEIL ADAGE DIT !...

   A Joss et à Gérard       Le vieil adage dit que tu gardes  la montagne, depuis toujours ; rien ne t'aurait tout là-haut déposé dans un équilibre si parfait. Une silhouette se détache sur les ciels, oscille dans la brume, vacille les jours d'orage sous l'arc diffus de l'éclair. Voici l'homme de Cagna, une présence, un regard, cent histoires, à conter à travers les siècles de transhumances ! L'érosion, les vents fous  et les pluies diluviennes ont eu raison de la crête sommitale,... [Lire la suite]