mardi 20 octobre 2009

EVASION...

Je quitte le sol, la grève ou la glèbe. Sentir à nouveau voguer, onduler le souffle du monde. Ne s'éploie-t-il pas  sous l'esquif qui m'emporte par les vents ? En cet instant sollennel,  je me recueille ;  j'ai à portée de la main un bouquet sidéral, à mes pieds une pèlerine d'étoiles à conter, à livrer en pensées... Ecoutez ! Je vais, le corps vaisseau, nulle part ailleurs, hier ou demain, qu'importe ! éclore avec les fleurs de l'océan comme une voile point  sur l'horizon. Être un seul instant, à chaque fois... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 11:25:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

dimanche 18 octobre 2009

GRAND SUD...

La mort est solitaire tandis que la servitude est collective Albert Camus La Chute, Ed Folio - P: 142   Le vent a viré au Nord. Il est froid, dispersant quelques grains et leurs rafales pénétrantes. La mer est à la houle ; elle s'assombrit et partage avec le ciel ses ecchymoses. Il règne en ces lieux, la désolation des beaux rivages perdus, le silence majestueux d'un interminable hiver, de la solitude. Les vents viendront de l'Est, des Balkans, de la révolte ; ils seront vifs et cinglants ; la mer d'argent cachera mes... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 05:05:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 21 août 2009

LE BAIN DE MER AVEC ALBERT CAMUS...

      Il lui fallait maintenant s'enfoncer dans la mer chaude, se perdre pour se retrouver, nager dans la lune et la tiédeur pour que se taise ce qui en lui restait du passé et que naisse le chant profond de son bonheur. Il se dévêtit, descendit quelques rochers et entra dans la mer. Elle était chaude comme un corps, fuyait le long de son bras, et se collait à ses jambes d'une étreinte insaisissable et toujours présente. Lui, nageait régulièrement et sentait les muscles de son dos rythmer son mouvement. A chaque... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 06:05:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 14 août 2009

RECIT DE MER AVEC " MATELOT " DE PIERRE LOTI ...

XLIX MATELOTMais un soir, une immense nuée obscure surgit à l'horizon du sud, envahissante, formant tout de suite voûte et ténèbres. Et le bon vent tomba, et, dans l'air subitement refroidi, deux grands albatros, les premiers, apparurent, _ bêtes de l'Austral sombre. Dans la lumières diminuée, dans l'humidité pénétrante qu'on sentait descendre comme un manteau glacé sur les épaules, c'était sinistre, de s'enfoncer, à une tombée de nuit, dans ces régions incertaines que recouvrait ce voile de nuages et où les pires surprises du... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 02:53:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
vendredi 14 août 2009

PENSEES D'ÎLES AVEC PIERRE LOTI ...

  XXXVLe mariage de LOTI(...) Qui peut dire où réside le charme d'un pays ? ...Qui trouvera ce quelque chose d'intime et d'insaisissable que rien n'exprime dans les langues humaines ?. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  . . . . . . . . . . Il y a dans le charme tahitien beaucoup de cette tristesse étrange qui pèse sur toutes ces îles d'Océanie, _ l'isolement dans l'immensité du Pacifique, _ le vent de la mer, _ le bruit des brisants, _ l'ombre épaisse, _ la voix rauque et triste des Maoris qui circulent en... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 01:35:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 29 juillet 2009

PENSEES D' EAU AVEC P. CLAUDEL...

Le long du Bevincu, Nebbiu Lecteur, suspends ton souffle de peur qu'une haleine profane détruise la surface magique.Le vent de la mer a soufflé, en une seconde la page étendue devant toi fourmille d'une innombrable écriture.Une pensée et sa réflexion.Une branche et son reflet , cette branche particulière avec ses feuilles au milieu des autres feuilles.Et tantôt le vent l'agite au-dessus de l'eau en extase, patiente, et toujours recommençant le même signe, étudiant lentement la réponse.Et tantôt c'est elle qui reste immobile ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 06:23:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

vendredi 24 juillet 2009

FINUCHJAROLA, CAPANDULA, CAPICORSU...

Dounia - Tchamantche - Rokia Traore ...... Musique: Rokia TRAORE, en Concert à PATRIMONIU, LE 23.07.2009 . A la rencontre mystérieuse de la mer et de la terre la roche abdique elle renonce torturée après avoir vaincu la lame Jeux de séduction ou  métamorphoses inachevées austères que l'eau dévoile au fil des tempêtes déchirant l'air  vaporeux de chaleur je vais encore dans un univers en fusion fusionnel qui ondule là où le feu et la pression des éléments auraient été subitement submergés figés comme... [Lire la suite]
mercredi 15 juillet 2009

LE CIEL AVEC LA TERRE...

  Calanques de Piana  / Île de Corse  La saison est lumineuse ; harmonieuse  pensée... Le printemps règne. Le ciel et la terre préparent la traversée de l'été. Les pluies lavent les cieux . Ils se diluent dans le bleu de la mer. Profondeur de champ offrant aux  rochers ces nuances ocreuses, la transparence infiniment crue  qui siéd  aux solitudes azurées. Les sommets de l'île gravissent l'horizon, retiennent les nuages  pour y cueillir une eau précieuse,  goutte à goutte. L'hiver... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 07:32:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
vendredi 3 juillet 2009

AU TEMPS QUI PASSE ...

  Les années passent, défilent et rien n'arrête leur course folle ; puisse la mer, compagne fidèle des solitudes et des grands jours réconcilier l'homme sur la voie de la  vérité. Que ne sommes nous pas assez bercés sur l'onde, par la pulsation vitale du grand bleu   Il n'est d'autres richesses Que les jeunes années Effanées à la corolle Moirée des vagues   Délires de l'envol Que m'appendent aux étoiles   Ces  déraisons   Vous qui ccompagnez Au-là des vents mes dérades   Que la... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:11:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
dimanche 7 juin 2009

LE SILENCE DES DUNES...

  .   Le fleuve s'écoule, lentement achève  son cours. Il repose en lacets sableux,  livre et dénoue  ses derniers méandres à la renaissance mélodieuse des flots. Sur la grève pentue, la mousse des rouleaux puis,  l'écume des vagues, langoureuses et  fluides, s'expansent dans la douceur dévalée des monts et la fertilité du limon. Les tamaris et les joncs en fleurs, fruits des   noces  fécondes de la mer et de la terre, bordent le printemps en de longs festons verdoyants. On y... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 10:10:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,