dimanche 7 février 2016

SCÈNE !...

    Une silhouette hante  la grève au bout du môle  un phare sur  la mer veille    borde la nuit des brisantsà quai les mâts des goélettes nous destinent encore au tempsqui va   au gré des vents et l'azur lentement entonne l'infinie  monodie des flots Telles seraient peut-être les pensées égarées de cet homme au rocher qui s'accoteet se donne à la mémoire d'un champ dévastéd'une prairie marine qui ne sont plus que lavis ou camaïeux jaunis par les siècles Ils auront passé comme nous le... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 11:43:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

mercredi 13 janvier 2016

INSIGNE / PARHÉLIE !..

    Un Contributeur du Site / Blog, en chemin, vit dans le Ciel ce Phénomène assez rare ! Il prit le temps de s'arrêter, d'armer son appareil photo et, ainsi, d'immortaliser cette magnifique Parhélie dans un ciel de fort coup de vent ! Insige héraut des frimas ! Neige, froid à venir ? Oui, certainement ... Ainsi le confiaient les signes du Ciel que nos anciens décryptaient avec plus de justesse que tous nos Modèles super-faitatoires   CORSICA...GO56  !  Ainsi de  mille regards aux étoiles, aux... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:05:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
mercredi 13 janvier 2016

LE REGARD DE CORSICA...GO56 !...

        Oui, plus que jamais, poser un autre regard sur le cours du temps ! Ces horizons absolument magnifiques qu'une montagne dans la mer offre à l'errance, à  " l'Eternité " ... Paraphraser Arthur Rimbaud, un instant ! Révélations ?  Non, mais Illuminations ... Poètes,  qui fûtes maudits, je viens ici, maladroit et gauche tenter quelques mots mis bout à bout, sans aucune prétention. Tenterai-je l'amble d'un pas gauche sur la mer  ?  et de me perdre, me confondre comme l'enfant... [Lire la suite]
dimanche 10 janvier 2016

MELANCHOLIA ! ...

        Ouvrons ici une CATÉGORIE  PROSE MARINE  !    Nous y laisserions ces pensées que l'on eût souhaité au plus près du choeur de la Mer, de l'Azur ! soupçons ou fragments d'un mystère à jamais  abyssal, entier... Dieu, comment concevoir cet air liquide et si dense ? Emporte-t-il  avec lui  tant de rêves et de songes vers les brisants et les écueils d'un naufrage ?        " J'ai seul la clé de cette parade sauvage " A. RIMBAUD  ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 06:44:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
mardi 5 janvier 2016

LA VAGUE DE L’ANNÉE !...

Un vague gonflement des eaux sacra le choeur des vents et des brisants. Aura étrange et bruissante, signe du ciel, paraphe éphémère, que sais-je ?   Alors, soudainement, sans l'avoir pressentie ou même entrevue, vint   la scission, l'issue  duelle d'une rencontre vouée  à la désunion,  rivalisant de beautés. Un  halo d'embruns encensa l'instant de toutes les raretés !  Accroc  à l'univers de la fusion ? Non, certes pas, mais  partition étrange et numineuse d'une seule et même onde, en... [Lire la suite]
lundi 2 novembre 2015

FULL MADNESS !

         Châteaux d'Eau plus au Large. Les jours de grands vents, le domaine des déferlantes s'étend là-bas, les pentes y sont hallucinantes !     A MILA EMMA CESARE   C'est à l'automne, à l'amour, depuis ma souvenance que je pense en ces heures lumineuses et encore si douces. J'invoque le Dieu soleil qui lentement se couche et décline les prémices d'un hiver qui promet d'être froid. Le Levant, la Tramontane  se montrent  bien fréquents. Vents dominants, ils pointent les... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 12:15:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

vendredi 30 octobre 2015

EN MER / ALBERT CAMUS ...

      " J'ai toujours eu l'impression de vivre en haute mer, menacé, au coeur  d'un bonheur royal " Albert CAMUS  Aparté pour  le Premier Homme, rendu  à New York  ! Vertiges de l'Absurde, doute, raison, limites :  l'auteur de la Peste, juché entre l'Exil et le Royaume se confie. Albert CAMUS ou le Poète-Philosophe, ces deux extrêmes dont il parvient à relier les rives comme le marin lucide vainc l'Océan ! un océan  qui le caractérise si bien !  Une pensée immense qui... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 07:53:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
samedi 17 octobre 2015

AU CHŒUR VAGUE DE LA MER !...

   Ce n'est pas le Léthé mais le cours immensurable de l'éternité qui va ... Et de ne rien faire qui écorche l'harmonie des éléments ; puissé-je seulement, çà et là, humblement, me fondre en quelques partitions dont les accords ne seraient que d'en-Haut, auxquels je crois, pour y avoir trouvé, il y a si longtemps, au temps de l'enfance, la source. Il y a comme un miracle, un mirage qu'aucun délire sensible occasionne aisément mais l'expression tangible d'un dessein céleste. Alors, d'en emprunter le chant, la poésie, la... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 11:43:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
dimanche 11 octobre 2015

UN JOUR, UN JOUR !...

Marine / André SALOMON    J'ai demandé au poète, au musicien, au peintre, au danseur : " dessine-moi la mer "  !  En vain...! Tous essayèrent, avec talent et génie, certes, mais d'aucuns ne rendit le juste reflet  de la vérité. La mer et la vérité ne se conjuguent  pas au présent  mais s'ouvrent libres au-delà du temps et de la fin,  donnent sur l'instant, l'éternité, comme le premier cri, le premier regard volant  à la rencontre de son double. Ainsi de la fascination qui  me... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 07:55:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
vendredi 2 octobre 2015

DES LIMBES OU DE L'ETHER ?...

          RIVAGES  / KEVIN SEDDIKI      Au regard bleu-vert d'une terre que les ciels inondent, en ces jours tourmentés tandis que tombent  le courroux et les foudres des dieux pérennes  !Les Romantiques évoquaient l'Ether, les ciels Empyrées, les vastités azurées, les nuits obscures de l'océan amer ...Les aèdes peuplaient le réel de légendes fabuleuses, fondaient les mythes au seuil du tangible et de la foi.Les temps auront bien changé, en apparences mais les... [Lire la suite]