samedi 16 janvier 2021

DESSINE - MOI UN OISEAU ! ...

    " Dessine -  moi un oiseau  "  !      Aurait demandé le petit Prince à l'aviateur  tombé dans le désert,   suite à une défaillance  de sa machine volante !  Alors, l 'homme  qui  ainsi chuta et survécut  lui dessina un oiseau étrange, que l'on eût jamais  mis en cage comme un mouton, un oiseau marin, fabuleux, lointainement légendaire... Le petit Prince s'en accommoda. Cet oiseau  l'attira  et l'émut, en silence. Puis il... [Lire la suite]

mardi 10 mai 2022

RÊVER D'AILE !...

      C'est qu'elle [la poétique] a pour source l'indivisible inspiration créatrice qui se développera en poèmes, s'étalera en images, rayonnera en splendeur verbale ; non que la chose légère, (...) non que l'aérien faire-être, (...) soit d'abord et chronologiquement étincelle poétique pour ensuite s'incarner en ouvrage poématique. JANKELEVITCH  Je ne   sais  quoi - 1957  / Page  64  ***       J'ai encore rêvé d'aile face à la mer  que... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 07:56:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mercredi 4 mai 2022

ALLIANCES ! ...

  " Ne cherche pas à connaître, il est défendu de le savoir, quelle destinée nous ont faite les Dieux, à toi et à moi, ô Leuconoé ; et n’interroge pas les Nombres Babyloniens. Combien le mieux est de se résigner, quoi qu’il arrive ! Que Jupiter t’accorde plusieurs hivers, ou que celui-ci soit le dernier, qui heurte maintenant la mer Tyrrhénienne contre les rochers immuables, sois sage, filtre tes vins et mesure tes longues espérances à la brièveté de la vie. Pendant que nous parlons, le temps jaloux s’enfuit.Cueille... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:00:00 PM - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
vendredi 25 mars 2022

FUIR ! ...

  FUIR  . . Couvrez-vous d'étoffes noires pour disparaître, je ne veux plus souffrir sans savoir pourquoi ; laissez-moi me dépouiller de mes défaites, pour mériter qu'enfin la mer soit à moi. Grise ou verte, bleue ou noire, que m'importe ? pourvu qu'elle soit comme une lame de couteau posée sur l'horizon pour trancher de ma vie les souvenirs que m'ont donnés les hommes. Je veux aller cueillir où je les ai laissés mes rêves gigantesques d'enfant ; je veux rejoindre mes peaux-rouges hurlant... [Lire la suite]
dimanche 14 novembre 2021

DE LA MOIRE AUX MOIRES ! ...

  Piana / Scandula  Isula di Corsica   Fulgurance de l'instant  Je vis une vire translucide  où l'horizon  s'embruma et la lame  lentement à l'azur se  confondit  dans la pâleur des songes désanchantés   OMEGA    On y  accède  par à coups  rarement  ou las  comme si l'adieu pointait  un peu plus près du ciel L'océan est un voyage intérieur     A  ces transes  qui seyaient   à... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 04:25:00 PM - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
lundi 12 avril 2021

COMME UNE ENIGME ! ...

  Il ne  peut y avoir d'image, d'illustration, une photo    A  l'inaccessible quête  ici-bas  le rêve pourvoit Unique est la voie  qui de chemins d'eau et de pierre  y mène   Ainsi de te retrouver   à  double  insu  au-delà  de la  vaine durée si loin de tout Instant fragile      Comme un - possible  la promesse   d'une île que  je revois  dans  ce  regard  ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 11:21:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

mercredi 24 juin 2020

LA VOIX / POÉSIE CHARLES BAUDELAIRE !...

        Merci, Joss, de m'avoir guidé vers     . LA VOIX       . Mon berceau s'adossait à la bibliothèque,Babel sombre, où roman, science, fabliau,Tout, la cendre latine et la poussière grecque,Se mêlaient. J'étais haut comme un in-folio.Deux voix me parlaient. L'une, insidieuse et ferme,Disait : " La Terre est un gâteau plein de douceur ;Je puis (et ton plaisir serait alors sans terme !)Te faire un appétit d'une égale grosseur. "Et l'autre : " Viens ! oh !... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:53:00 AM - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mardi 9 juin 2020

BOUTS DE VIE !...

  Marcher seul ! Chercher à donner un sens à  l'éveil des sens. Éclairer  la collecte  que ces derniers font du Tout. Quête d'essence. Épuiser ainsi, au coeur de l'immanence,  le fardeau de l'inconnaissant... Fragments de vie, bouts de vie, que l'on boit aux calices des ciels, là où les profondes vasques de la terre  recueillent les eaux bleues de la mer et de l'éther, guide  l'appel du large. Sibyllines évases ! J'attends le vent, les vagues,  comme la soif, en chemin, espère la source,... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 10:27:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
vendredi 17 avril 2020

CHRISTOPHE / HOMMAGE ! ...

     LE LIEN   http://emmila.canalblog.com/archives/2020/04/17/38208041.html     _____________________________________________   Oui, plus qu'une page de nos vies !  Un long poème dont les accords auront emporté nos cœurs à travers un Océan d'Amour ! Merveilleux poète  aux notes de cristal, une Musique  tel un Eau-delà des Maux ... Il est des âmes qui manquent cruellement. Une Voix qui retournait, qui émeuvait les mots des larmes, jusqu' à l'intime de soie  !  ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 11:31:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
jeudi 16 avril 2020

L'OR DES MINUTES / EXTRAITS !...

            "   Les mâts geignent sous les voiles,Doucement,Et bercent dans le gréementLes étoiles. Et le roulis est si doux,Si tranquille,Que le pont semble immobileDevant nous, Et qu'à travers le ciel libre,Au vent fraisOù l'écheveau des agrèsTremble et vibre, On dirait que, dans l'air bleu,Oscillante,C'est toute la nuit qui, lente,Roule un peu... A peine si la mer grondeAux bords sourdsD'un récif que bat toujoursL'eau profonde. L'humble odeur des foins fauchésDu rivageGlisse... [Lire la suite]