lundi 7 septembre 2015

LARGE _ FAVEUR ! ...

  Les lames reprennent à l'infini la lancinante litanie des solitudes hiémales que le Oud et les Percussions répercutent  depuis le Bosphore !     Ne lâchez pas l'écoute de ce Titre, jusqu'à la fin : magistrale !   Une balise vibre comme elle oscille dans le pur azur du Ponant. Le Tournant du Grand Sud n'est plus très loin mais le vent  du large l'esquive en glissant vers l'Île soeur, en filant les trente cinq noeuds du coup de vent ; un vent qui  hâle le Nord-Ouest et prélude à... [Lire la suite]

lundi 20 juillet 2015

AU COEUR DES ROCHES NOIRES !...

    Observez bien ces deux clichés ! Même Site, Même moment ! Ci-dessus, version On Shore, de superbes sections radicales, en revenant vers la Côte très rocheuse ... suite en bas  !   35 Noeuds établis de Secteur Ouest-Nord-Ouest sur le Grand SW de la côte Occidentale Corse ! Le vent ne descend pas en - dessous, du moins pas ici, sur cette large pointe ouverte au large. Pendant de longues heures hivernales, il balaie une  mer irisée et couverte de moutons ; l'écume et l'embrun volent au-dessus des... [Lire la suite]
lundi 22 juin 2015

CETTE NUIT LA MER EST NOIRE !...

  Nous reviendrons sur quelques uns des passages de la Navigatrice et la   " Petite Fiancée de l'Atlantique ". Elle qui  avec tant de simplicité et de force relate le Grand Large, ses ecchymoses à la moire bleutée, ses vents déraisonnables qui l'eurent fait chavirer et passer plusieurs fois à l'orée de l'au-delà, de cette mort qu'elle craignait plus que tout. Florence ARTHAUD vivait intensément la Liberté, cette liberté chère à C. Baudelaire dont il créditait les hommes épris de mer et  bien sûr, les marins... [Lire la suite]
lundi 22 juin 2015

TEMPÊTES DANS L'HEMISPHERE SUD !...

    " Où est la limite entre la noble audace et la stupide témérité  ? " PAR SIR ALEC ROSE    Un texte concis, des mots qui résonnent clairement, l'essentiel au coeur de l'éternel, et puis cette observation qui en dit long sur l'âme bien trempée d'un hauturier solitaire hors paire. CSC...GO56   ... Il ne fait pas gai dans ces parages. Ce ne sont que brumes épaisses, pluies, grain, grosse mer. Pas d'oiseaux. Un désert. D'autre part, après cent jours de mer, je me trouve en passable condition... [Lire la suite]
lundi 18 mai 2015

SUR LES MERS RUGISSANTES !.. PRESENTATION

( ... ) " Mentalement, je rendais hommage à la force et à la puissance de l'Océan et je lui disais : " Ça va, maintenant. Calme-toi. Soyons amis. "  Au retour, quand, aux approches des Sorlingues, j'écopai d'un coup de vent force 10, j'écrivis dans le livre de bord : " Quelle terrible nuit tempétueuse et sombre !  Que Dieu nous soit en aide. Je ne devrais pas vraiment me tracasser, mais l'angoisse m'étreint. " Je suppose que c'est ça, la peur ( ... ) Sir Alec ROSE  Sur les Mer Rugissantesèque de la Mer - Tchou Éditeur... [Lire la suite]
dimanche 10 mai 2015

LE RISQUE DE LA MER !...

  Les mots cruciaux revêtent leur majuscule ! Le langage est celui d'un initié ; quant au fond, il rejoint  les sphères de l'immensurable. L'évocation témoigne de la Mer et de son Emoi... Splendide lignes d'une prose poétique dont l'Auteur des Grandes Odes parfait ici sa verve marine. L'Inhabitable, l'Indifférent ... A Paul Claudel non plus, dans les ténèbres de la nuit, l'Océan n'est point tendre. Mais vienne le port ... CORSICA...GO56   Comme on ne peut manger, je remonte à la dunette, un morceau de pain dans la... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 05:38:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

mercredi 29 avril 2015

TESTARELLA !... ARCHIVE

    TESTARELLA ! C'est vrai, une Destination qui peut s'avérer sans aucune limite ! Les vagues reculent avec la force et la durée du coup de temps, on évoque aussi le Fetch, à très juste titre, pour les vagues lointaines, les plus belles, lorsque le long train de houle les trie, en secret, pour nous délivrer la quintessence du galbe ... Immersion, au ras des Rocs, un jour de gros Ponant, 4.00 m2 et 45 noeuds dans les baffes !... Un Line Up qui n'en finissait plus, des runs épuisants, et puis, ce vent, ce terrible... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 09:31:05 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
vendredi 17 avril 2015

LA VIE A BORD PAR " FLO " !...

      ( ... ) Après quelques jours de  navigation, il commence à faire froid, de plus en plus froid. C'est ce que je redoutais  le plus, je suis frileuse. Nous cavalons dans les quarantièmes rugissants, les très fameux, et attaquons les cinquantièmes hurlants, non moins fameux. Et là, le monde devient tout autre. Les étoiles brillent de mille feux, la mer gronde comme un ogre, les vagues énormes font le tour du monde, comme nous, en toute liberté, sans obstacles, sans caps, sans terres pour les arrêter,... [Lire la suite]
samedi 11 avril 2015

UN VENT DE LIBERTE ! ...

  Un livre attachant, dense, le livre d'une Femme, Marin avant tout, au coeur immense  ! COMME UNE AUTOBIOGRAPHIE   Elle fut Flot, Flow, Florence, la Fiancée de l'Atlantique, l'égale des Marins et des Solitaires, des Hauturiers des Hautes Latitudes ! Ils auront toutes et tous " perdu une Petite Soeur, comme l'a si bien dit, avec solennité et toute la  profondeur  de la peine, Olivier de Kersauson ... Je veux dire tous les Marins, les Gens de Mer et des Océans, celles et ceux qui éprouvaient et aimaient... [Lire la suite]
mercredi 8 avril 2015

DESSINE - MOI UN DAUPHIN !...

    OU  DESTINE-MOI UN DAUPHIN     Croiser là-bas, c'est oublier la distance, le rivage, en faire abstraction pour un écueil, un récif  lointain !  Une bordée sur la mer de la Tranquilité. La mer nous prend et nous rend, à sa guise, sans que la durée n'éprouve l'être en-durant... l'horizon des terres n'est que linéaments brisés de sommets enneigés, fragments de saisons qui se perdent dans les profondeurs d'un azur roi, si froid. Vers le large, l'immensité réfringente aurait la semblance de la... [Lire la suite]