dimanche 15 mai 2016

L'LE VERTE A GIRAGLIA ET SON PHARE...

A GIRAGLIA  Dans le petit jour revenu, la lampe s'éteind, quitte la haute silhouette blanc-passé qui peine à rayonner sur l'azur profond de la Mer de Ligurie. Sur l'autre versant de l'Île, d'infâmes fortifications signent les délires tonnants d'un Certain mégalomane et  d'un traître à la Jeune Patrie. Ces horribles remparts trônent toujours et souillent l'architecture des tours et des dieux de la terre et de la mer Ghjorghju d'OTA      L ' OPARA MARINA  OU LES   " TRAVAILLEURS DE LA MER... [Lire la suite]