jeudi 12 avril 2018

DES-RAISONS !...

   LIMITE   La solitude ne se voit pas       Elle plane comme l'amer que l'on aurait manqué qui tintinnabule dans les brumesdu naufrage     L'heure est au bilan de la dériveau bout de la routelà où il n'est plus aucun choix Verserai-je au registre de l'énigme le fruit gâté des maux dont l'improbable décours ne laisse plus aucun espoir de rémission Insupportable limite qui rive et qui porte    obstinément le regard à terrequand la bordée du retour demeure paraphe... [Lire la suite]

lundi 2 avril 2018

LA MER N'EST JAMAIS SI LOIN ! ...

      La ronce liane a noué les pas de ta subsistance Elle te fait chuter dans les rudessesd'un profond maquiset de l'abandonpour quelques misérables deniers Il en est ainsiparce que tu m'as suivientravédepuis si longtemps     déjà Loin de durer       tu endures le calvaire des réclusions mutiques     Mais lève les yeux        regardedepuis le lit reposé des cyclamenet la cime des arbresqui t'accueillent il est     plus que... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:11:00 PM - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
jeudi 15 mars 2018

" ... IL SERA HEUREUX AVEC MOI " !...

    Vincent Van GOGH - La Nuit Étoilée     "  Une forme subtile de maillons innombrables Mène  du proche au plus lointain ;  Où qu'il  se pose, l'oeil aperçoit des présages,  Et la rose parle tous les langages - Et luttant âprement pour être un homme, le ver  S'élève le long des spirales de la forme.    I  /  NATURE    Pour se retirer dans la solitude, on a autant besoin de quitter sa chambre que la société. Je ne suis pas seul tandis... [Lire la suite]
mardi 6 mars 2018

VOUS NOUS IL TU JE !...

            Il faut s' y résoudre Je est TuIl Vous Nous Qu'importe l'Harmonie est là qui rayonne au zénith de l'ombre Que la solitudeen toi     perpétuellement      vague au seuil de tous les possibles comme les étoiles sans nom Prodigue réclusionChaque chose recouvre un parfum essentielAinsi de l'arc des alliances immémoriales A jamais fidèle     si vraie par le supplément d'âme que l'aventure libère quel qu'en soit le prix     ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:28:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mercredi 28 février 2018

MESSAGE AUX PETITS ENFANTS !...

  LA GRANDE MER    Il renaît au silence qui vague Dérade vers l'écueil sans nomdont l'unique présence hante les clartés tonnantes des hauts-fonds Avalanche  Rouleau  qu'importel'eau neige qui ouvre la congère des vents l'onde subreptice du récif Je reviendrai peut-être de ces lointainsapaisé ou déjà migrant sur la Grande Merfabulant l'éternité le regard halluciné Il  croise encore là-basorphelin de ses ailes d'angePetits EnfantsQu'il vous suffise  des barreaux du foyer... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 07:01:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
samedi 27 janvier 2018

LES COMBES DU SOLO ?...

  "... Sais-tu d'où l'on peut retranscrire  ces mots ?  Que ces lieux demeurent inconnus quand le nom bute sur la fin  de non recevoir  ... On y joue plus ; il importe  un instant d'exister, comme apprivoisé par la miséricorde d'un Azur  à la fois bon et impitoyable ! Et au coeur de ces dédales aux improbables  issues, que la candeur et l'enfance  s'invitent en récusant  la mort, la violence, des vires et des sommets de l'émotion, d'un espace - temps que la gestuelle recompose au... [Lire la suite]

vendredi 19 janvier 2018

ULTIME RÉCLUSION !...

        Laisses-toi guider petit             Suit la Voix  claire  et lointaineCar au plus profond des coups de temps sourd un silence aveugle et sans blessureà toujours ondoyé Quand tout naît esprit le corps  demeure  et ne geint plusL'âme alors vient à mariervastes étendues et délivrance Tu t'en remets aux rudesses aux froidures de la merà l'hiver blanc     ta nuit en guise de pénitenceen quête d'oubliSoit Plus aucun lien ne te... [Lire la suite]
samedi 28 octobre 2017

ALPHA LYRAE !...

       PERDU DANS L'UNIVERS      Le couchant rougeoie jamais translucidemais par  la foi           si profond tantôt aube     sitôt auroreau Levant    qui brasille sur un océan  d'intranquillité  Je cherche       comme un amer le signe tangibleet sage qui me rapproche de Toide Nous Mais en vainles vastités ne répondent point Et pourtant à l'entourj'ouïs tous les chantsde la terre et du... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 12:15:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
lundi 23 octobre 2017

50 NŒUDS !... SAIL AWAY ...

" ...   Que la navigation soit composition, alme présence à la mer, évanescente apparition d'une voile  au nuage vague et diaphane qui va ... Tout le miracle de la vie, de l'étant, dans ses apparâts de pureté ; leçons de choses, un regard suffit à dire la divine complexion du don, d'une île, d'une montagne dans la mer  que l'homme et la modernité défigurent à l'envi, avec arrogance, impunité, impudence. J'écris toujours depuis les tombants de la douleur, d'un mal aux Mondes blessés, jamais paisible et, quand je... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 12:53:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
samedi 7 octobre 2017

ANGE - PUFFIN / LA LIMITE ...!

  Je te reconnais à  ton aile blessée ; la mienne est orpheline ! Allons ensemble recouvrer la plénitude du vol !    AU MESSAGE RETROUVE    Merveilleux manteau bleu-de-cielde vent et d'écume irisé Le vol  demeure        fusionnel épouse l'onde et la moireconvole au jeu  de la vie et de la mort Je vais te cherchant toutes les foiscomme on marche à la source   Et du plain-chant dont tu naisà ces vents de myrte iodésque les îles délivrent sourd en nous la... [Lire la suite]