dimanche 6 mai 2018

ICARE DÉÇU !...

   Mornes étendues marines que les bras, les mains, les  doigts décharnés et calcinés des genévriers abandonnent aux saisons qui ne sont plus       Il glisse   le silence frissonneà ses heures tardéespuis survole en solitairetant de regrets l'incendie    la désolationMutiques   les suppliquessidèrent l'horizon Il lui suffit   l'instant d'une rafalede coucher son aile pour que le rêve Icare s'achève et soit emporté par le sombre Levant D'une rive à l'autre... [Lire la suite]

jeudi 3 mai 2018

MON ESQUIF VÉLIVOLE ...!

          ESQUIF VELIVOLE     Pourquoi   comment    dès lors   se  posertant le vol Albatros est habitépeuplé de tout ce qu'il importe de recouvrer   Au-delà des abyssales errances dont les reflets de cielscristallisent à l'entour l'espérance   Réfugie ce qui te fut de peine       Telle est la voie des sibyllines solitudes où vaguent hermétiques    pensées et foi   Oiseau des anges d'écumeaux écueils aux... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 06:26:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 3 mai 2018

OCÉANIQUE ! ...

    Le silence de l'Océan m'est cet appel  que l'horizon des vagues grée Solitudes immaculées       camaïeuxme content au présent le temps du rêve De ces vastités poétiques     Marin à terre que je renaisse   comme au printempsles fleurs des tombants       les vergers des adrets Îles       par les vents     bercées qui embaument et s'enivrent d'azur Je suis déjà  de vos  folles étreintes... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 01:52:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
lundi 30 avril 2018

POÈME INTERROGATIF !...

          Ne décline pas l'exploit   l'aventure    l'extrême à l'aune du temps     de l'espace parce qu'ils distancent  et  situent Qu'ils y contribuent      certescomme une ouverture sur les mondes allant à la rencontre de la différence       de la diversité Soit      Mais rien ne saurait aussi manquer à l'appel de la solitude mutique au chant général de la Nature La conscience    en... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 05:49:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
jeudi 12 avril 2018

DES-RAISONS !...

   LIMITE   La solitude ne se voit pas       Elle plane comme l'amer que l'on aurait manqué qui tintinnabule dans les brumesdu naufrage     L'heure est au bilan de la dériveau bout de la routelà où il n'est plus aucun choix Verserai-je au registre de l'énigme le fruit gâté des maux dont l'improbable décours ne laisse plus aucun espoir de rémission Insupportable limite qui rive et qui porte    obstinément le regard à terrequand la bordée du retour demeure paraphe... [Lire la suite]
lundi 2 avril 2018

LA MER N'EST JAMAIS SI LOIN ! ...

      La ronce liane a noué les pas de ta subsistance Elle te fait chuter dans les rudessesd'un profond maquiset de l'abandonpour quelques misérables deniers Il en est ainsiparce que tu m'as suivientravédepuis si longtemps     déjà Loin de durer       tu endures le calvaire des réclusions mutiques     Mais lève les yeux        regardedepuis le lit reposé des cyclamenet la cime des arbresqui t'accueillent il est     plus que... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:11:00 PM - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

jeudi 15 mars 2018

" ... IL SERA HEUREUX AVEC MOI " !...

    Vincent Van GOGH - La Nuit Étoilée     "  Une forme subtile de maillons innombrables Mène  du proche au plus lointain ;  Où qu'il  se pose, l'oeil aperçoit des présages,  Et la rose parle tous les langages - Et luttant âprement pour être un homme, le ver  S'élève le long des spirales de la forme.    I  /  NATURE    Pour se retirer dans la solitude, on a autant besoin de quitter sa chambre que la société. Je ne suis pas seul tandis... [Lire la suite]
mardi 6 mars 2018

VOUS NOUS IL TU JE !...

            Il faut s' y résoudre Je est TuIl Vous Nous Qu'importe l'Harmonie est là qui rayonne au zénith de l'ombre Que la solitudeen toi     perpétuellement      vague au seuil de tous les possibles comme les étoiles sans nom Prodigue réclusionChaque chose recouvre un parfum essentielAinsi de l'arc des alliances immémoriales A jamais fidèle     si vraie par le supplément d'âme que l'aventure libère quel qu'en soit le prix     ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:28:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mercredi 28 février 2018

MESSAGE AUX PETITS ENFANTS !...

  LA GRANDE MER    Il renaît au silence qui vague Dérade vers l'écueil sans nomdont l'unique présence hante les clartés tonnantes des hauts-fonds Avalanche  Rouleau  qu'importel'eau neige qui ouvre la congère des vents l'onde subreptice du récif Je reviendrai peut-être de ces lointainsapaisé ou déjà migrant sur la Grande Merfabulant l'éternité le regard halluciné Il  croise encore là-basorphelin de ses ailes d'angePetits EnfantsQu'il vous suffise  des barreaux du foyer... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 07:01:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
samedi 27 janvier 2018

LES COMBES DU SOLO ?...

  "... Sais-tu d'où l'on peut retranscrire  ces mots ?  Que ces lieux demeurent inconnus quand le nom bute sur la fin  de non recevoir  ... On y joue plus ; il importe  un instant d'exister, comme apprivoisé par la miséricorde d'un Azur  à la fois bon et impitoyable ! Et au coeur de ces dédales aux improbables  issues, que la candeur et l'enfance  s'invitent en récusant  la mort, la violence, des vires et des sommets de l'émotion, d'un espace - temps que la gestuelle recompose au... [Lire la suite]