samedi 7 octobre 2017

ANGE - PUFFIN / LA LIMITE ...!

  Je te reconnais à  ton aile blessée ; la mienne est orpheline ! Allons ensemble recouvrer la plénitude du vol !    AU MESSAGE RETROUVE    Merveilleux manteau bleu-de-cielde vent et d'écume irisé Le vol  demeure        fusionnel épouse l'onde et la moireconvole au jeu  de la vie et de la mort Je vais te cherchant toutes les foiscomme on marche à la source   Et du plain-chant dont tu naisà ces vents de myrte iodésque les îles délivrent sourd en nous la... [Lire la suite]

jeudi 5 octobre 2017

DÉJÀ ...!

    Une part de moi-même est déjà morte du mal de terredu mal aux mondes comme atterrée Que je laisse sur la grève     souilléede maux La solitude pour dérivesuffit   à l'énigme  L'hiver la nuit  alors  se confondent Se livrent à l'écho des brisants du lien brisé Que la mer panseune âme à l'Amer entée  Oui      une seule larme révèle parfois un océan de souffrance Ainsi de l'erranceà bord de la folieultime  vertige Eau-delà du cri le vide ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 07:15:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 13 septembre 2017

L'INACCESSIBLE ETOILE !...

    " Voir le monde dans un grain de sableEt le paradis dans une fleur sauvageTenir l'infini dans le creux de sa mainEt l'éternité dans une heure. "  William BLAKE    Comme une vision, le terme d'une quête, d'un très long décours parfois insoutenable :  tombant, abnégation temporaire, panique existentielle, sens de la vie  ?...   On s'y inviterait, si petit, humble, à toujours imparfait ! La mer des coups de temps impressionne, isole et rudoie. Il est des jours où l'hiver... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 06:23:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
mercredi 9 août 2017

EMMURE DE SILENCE !...

    Un cris s'emmure  de silence  force  toutes les  meurtrières  La lumière a cessé d'ondoyerl'âme pérégrine  d'une  prière Ô  chant captif que  ceigent les lointainsLe  vitrail  brisé blesse  la colombe Que cet envol orphelin enfin  m'amuïsse   Au silence qui larmeSanglot que la solitude comme foule  étreintallant  de cheminen quête d'oubliancevers  le large azur   S'affranchir de  ce penser que le... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 03:56:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
samedi 1 juillet 2017

VIENS AVEC MOI, LUI DIT LE PUFFIN !...

    "  ... Seigneur, prenez pitié du chrétien qui doute, de l'incrédule qui voudrait croire, du forçat de la vie qui s'embarque seul, dans la nuit, sous un firmament que n'éclairent plus les consolants fanaux du vieil espoir ! "  Joris-Karl HUYSMANS    Viens avec moi. Tu n'auras jamais été  de ce monde. Sans doute l'as-tu déjà quitté, pour toujours. Viens, suis-moi, je t'emmène là où l'azur est roi et la roche mordorée. On jouera avec les  vagues et les moutons. Ton aile suffit et, aux... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:26:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
vendredi 10 mars 2017

LE FAISCEAU DE LA PUNITION !...

RÉCIT  FORTUNE DE MER    Le ciel avait concédé un signe et, non des moindres... Encore eût-il fallu  l'interpréter à temps ou  justement ! Mais le chant des vagues lointaines  emplissait un cirque azuré, une arène élyséenne  absolument fascinante et déroutante. La tempête, une  puissante Bora, avait  balayé le ciel en charriant  vers le sud  nuages et grains sombres. La scène devint si attirante qu'il ne pût  se résoudre à demeurer à terre, à néantiser. Le soleil... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 04:30:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

dimanche 19 février 2017

AU LARGE DES ÉCUEILS !...

Pour Josiane, ces quelques mots mis en prose, comme une énigme ou  le rêve de tout  marin à terre !   "  Au-delà du phare que le croissant de luneberce quart et marée   " ...   Les îles, de toutes parts,  affectionnent  ses tournants ; ainsi, doubler caps et pointes, croiser en s'esseulant  soudainement, plus  au large, là où grandissent les montagnes enneigées, les plus hauts sommets flottant sur la mer . Circonscrire  en un seul regard l'envergure des ondes magiciennes... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 09:51:00 PM - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
samedi 18 février 2017

LA MEMOIRE DES VAGUES !...

   « Il existe au milieu du temps La possibilité d'une île » Michel Houellebecq  Ainsi de  ces sillages, qui comme l'empreinte trace   quelques folies embarquées à bord des vents fous  des îles, des pointes et des caps !  Là, point de coup de projecteurs médiatiques et intéressés, aucune re-transcription ni record qui eussent forgé  le commun du faire-valoir et c'est mieux ainsi ! Après tout, les beautés de  la nature  n'auront pas attendu l'homme pour ravir le Ciel et... [Lire la suite]
lundi 2 janvier 2017

LA MER N'A PAS CESSE DE DESCENDRE !...

    Photo / Arnaud TARDIFF  http://passionphotopro.canalblog.com/archives/2014/03/15/29443220.html     La mer n’a pas cessé de descendre Après le goût du sel, goût de cendre La mer n’a pas cessé de descendre Après le feu de joie, c’est la cendre Et le vent n’a pas cessé de gémir La pluie de tomber, le bois de pourrir Non, le vent n’a pas cessé de gémir Au lieu de se taire, de s’endormir Alors le mal n’a pas cessé de grandir La pluie de chanter, le ciel de... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 11:00:03 AM - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
dimanche 30 octobre 2016

SANS RAISONS !...

« On continue quand même, peut-être parce qu'on sait qu'il faut continuer, même si on ne comprend plus pourquoi. » Bernard MOITESSIER - La Longue Route -       LARMES_SOEURS Pour avoir tant erréà l'ombre translucide de l'absurde, par trop croisé le mutisme absinthedes larmes petrées, et des rouleaux de prières  dorés, l'aventurier  du coups de temps côtoie des latitudes insoupçonnées ...Solitude, souffrance, silence ; l'impassible triskelondoie en esquissant l'éternité,danse aux transes... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 03:27:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,