dimanche 8 avril 2018

EN VOITURE !...

      La veille, un majestueux halo sertit  le soleil d'arcs-en-ciels et retint toute mon attention. Le Levant, dans la nuit s'invite pour le  lendemain, honore les signes du ciel et  le dicton marin. Un regard avisé  vers le Ponant et ses transparences suffit. De longues pannes cotonneuses s'accrochent aux cimes dénudées, auxmassif du Grand Sud de l'île. Les tombants sont si nets et l'horizon si vaste  qu'une multitude de moutons quittent le détroit et se perdent avec la mer du vent. ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 09:27:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

lundi 24 octobre 2022

THERE 'S NO MORE CORN ON THE BRASOS !...

        1986    Les années    les rêves ont passé si loin de la mer  en exil Echos de nos  musiques Qui ne meurent jamais    que l'on emporte partout     nulle part    ailleurs    au-delà  Va pour cette  triste ballade des amoureux d'antan et de toujours arbitrairement privés de liberté de liens  Dieu que ces  acords  cristallins nous enivrent   et ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:59:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mardi 1 février 2022

PASCAL MAKA ! ...

    https://www.windsurfjournal.com/article,news,que-sont-ils-devenus-pascal-maka,9208   Je me souviens de ces runs  que Pascal MAKA effectuait sur le canal de vitesse des Saintes - Maries de la Mer ! Nous y étions descendus, en J7  Peugeot aménagé en Van, avec nos deux enfants, au printemps. Alors que les Windsurfers tentaient de décrocher  des records, je naviguais dans les vagues des côtes camarguaises parfaitement placées Side Shore. A l'époque, je ridais sur F2 STARLIT, la planche de vague de... [Lire la suite]
mercredi 16 décembre 2020

ÊTRE / DURER / L'AUTRE TEMPORALITE ! ...

        Je dérive, je gravite  entre les pôles de  Être et  du Temps -, et pourtant !  Comment  l'- éviter, autrement ? Transcendance facticielle ou quête d'éternité  du vivant sur l'état perpétuel, omnipotent  de la  mort  ... Il arrive un moment où  l'on ne trie plus les souvenirs. Maladroite, inopportune gageure que de les ranger, les reléguer quelque part, hors de soi, tels des objets disparates  figés dans une armoire ou des tiroirs dérobés. Je les... [Lire la suite]
samedi 12 octobre 2019

INTOUCHABLE REFUGE ! ...

     " C'est l'état de transgression qui commande le désir, l'exigence d'un monde plus profond, plus riche, prodigieux, l'exigence, en un mot, d'un monde sacré  "  Georges BATAILLE  ( 1897- - 1962 )  Lascaux où la naissance de l'art ( 1950 ), Genève, 1980, Page 38   L'hiver manque à l'appel du Solstice. Une île ne discernerait plus  le visage avenant des saisons. Les chênaies défoliées déchirent les ciels des vallées arides. Le vent souffle souvent, s'engouffre, tourbillonne,... [Lire la suite]
jeudi 1 août 2019

AUX SOUVENIRS !...

        Aux souvenirs       qui demeurentbattant aux vantaux d'une viecomme ils se rappellent aux jeux des reflets furtifsdes mots de givre  des pensées qui s'entent      au choeur de la nuit L'absence    m'est une ombre que fige l'albâtre des nuées océanes Sombres allants des - dalles tumulairesimmensité Durer    sur la mer   ne laisse aucune empreinteA terrele temps perd en voyage le fil de la légendele chant onirique des... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 01:24:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

mercredi 12 juin 2019

ESQUISSE DE LUNE ! ...

    Vole avec Ange-Puffin. Le vol est quintessence de liberté, un Eau-Delà des sens,  une Fée Bleue      Croissant d'astre     mort  Lune gibbeuse  Ecailles  réfringentes sur la mer étale  esquissent   dans la nuit  tardée     qui va ondée  le temps précieux des voeux hypnotiques et des houles lointaines      Vagues  percées de lumières aux brisants  s'affolent  se perdent aux confins de... [Lire la suite]
jeudi 30 mai 2019

AU MOIS DE MAI ...!

    A ces heures du jour  tardées que la brise  dolente    mélancolise Au souci     à l'unique regret d'une pensée  que les vagues emportent au large   Sac et ressac griment  sans fin     sur la grève l'inaccessible quête l'improbable  rendez - vous à ne plus manquer    L'absence       pour unique compagne  songes de nous que le poète-chanteur rappelle en choeur au mois de Mai   Îlots de... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 01:26:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
lundi 6 mai 2019

BANC DE SABLE !...

  Rider / " ANTO " Le vaste  croissant de sable, l'immense cordon lagunaire  ne seront bientôt que vagues souvenirs. Il fut une époque, lorsque l'hiver ouvrageait encore la dune. De puissantes houles déplaçaient des dômes de sable colossaux. Le rivage, sous nos yeux, se métamorphosait, au fil des tempêtes, des coups de vents et, surtout, des crues du fleuve majestueux, des torrents de montagnes qui l'abreuvaient sans fin, l'abondaient d'arènes granitiques et d'alluvions,  en toutes saisons. La dune dominait... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 06:46:00 PM - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
samedi 5 janvier 2019

LE TEMPS DE LA WINDSURFER ! ...

      LE MATOS EST D'ORIGINE  ! Une bonne Deush, ( 1960 - Essuie-glaces à main et compteur latéral ),  le portait sur galerie ; la Deush qui déviait de sa route, les jours de fort Mistral, sur la nationale, en regagnant Les Lecques. L'auto-radio crachait de maigres décibels, c'était  " The Sound Of Silence  ", les Beatles, les Stones, les  Doors et Breack On Through To The Other Side, The Dark Side Of The Moon  ... Années 70 ! Oui, rien ne revient, tout s'étiole  et fuse à... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 10:09:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,