lundi 16 mars 2015

COMME UN INSTANT !...

  Qu'il est difficile de cueillir  l'instant, un instant qui vaille son pesant de clarté ! Je ne dis pas d'or ... Une révélation, un regard juste posé sur les plus  simples choses qui vont devers l'aveuglement des foules  et des heures innombrables à marcher sur la tête. Ce poème, un Instant partagé, léger et si profond, comme l'amitié, le lien, un sourire franc ; et de ne jamais oublier le poids du silence, de l'absence, de l'horizon ! UN MARIN      Une aile Une heure qui passe Une fleur... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 05:56:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

dimanche 22 février 2015

PROMETHEE - EXTRAIT ARAGON !...

    ... La mer La mer Immensité de la souffrance et de la mer Lumière à perte de vue en moi mourante et morcelée Ce qui ne finira jamais m'habite et me tourmente Et que m'importe la variation de l'heure des saisons  Si ce n'est qu'elle m'apporte  l'épouvante des oiseaux  ou l 'emporte L'abominable est de savoir qu'il n'y a rien d'autre à attendre Même l'invention du malheur m'est interdite Que ne donnerais-je pas pour une petite nouveauté dans la torture Je suis le prisonnier de l'avenir et son... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 07:52:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mercredi 28 janvier 2015

COMME UN FRAGMENT !

Vois la mer de nuages combler le ciel de vaguesComme l'océan de sable emplit le vent de dunes Allons ensemble     SolitaireAu diapason du grain sombreRêvons    A l'orée de la lumière L'arche du coup de temps qui se délivre Il est dans une seule goutte d'eau Comme une pensée   l'aurore Qui me revient en boucleLe dessein de l'universQui nous eût à jamais Rivés l'un à l'autreAinsi de la Voie   de l'Eternel §  MARIN    Il n'est pas là de chaos ni de chasme mais l'expression... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 07:20:00 PM - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mardi 13 janvier 2015

PACIFIQUE !...

  Distorted Angels - ARCHIVE -      Que souligne  la mer   L'instant vagueEn ses ondes de clartés   Qui se rappelleAux mots grevés de la mort Et à  tout ce qu'ils furentD'écueils  de naufrages et de sangSi ce n'est le flot  L'éternel ressac déroulantA nos pieds un océan de paix  La lumière une lueur viveAu soleil bas de l'hiverFonde l'essence azuréeUne pensée qui s'accoteAu bord de l'immensité ivre De bleu et qui  s'en va   Comme l'on aurait souhaité... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 02:45:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
dimanche 7 décembre 2014

LA PHOTO MOIS NOVEMBRE 14 !...

  MERCAN DEDE    L'EBAUCHE D'UN  INSTANT   Pour dernière fantaisie L'ébauche d'un instant Néantisant à l'envi Las quêtant on ne sait Plus quoi ni commentC'est au seuil de la chute Que tombent les masques Dans le clair-obscur Une focale prétendRemettre le monde A l'ordre numériqueDe vaines illusions Isole la folie s'écriant Au transfuge roi En un éclair l'ondeSymbiotique se révèleAu dessein fusionnelOù s'abstrait le lienLa mémoire d'un choeurUne autre foi  Le joyau est fugaceL'écrin d'argent Comme... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 06:41:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 4 décembre 2014

RAPPORT CLIMAT 2014 !...

  ÉDIFIANT _  ALARMANT      LE LIEN http://www.lemonde.fr/  LE LIEN climat/article/2014/12/03/2014-s-annonce-comme-l-annee-la-plus-chaude-jamais-enregistree_4533634_1652612.html     Ces quelques informations ont de quoi nous alarmer ! Que les décideurs prennent enfin la mesure des risques encourus par une Civilisation et une Grille de développement qui  nous précipitent vers le  chaos, aux risques majeurs d'implosions et de décadence, dans un climat social de plus en... [Lire la suite]

dimanche 9 novembre 2014

LE TEMPS A L'ENCAN !...

  CHRO-NIQUE   N'évoquons pas le Climat, le Quidam, désormais mesure la donne et l'encours d'un temps voué à la déliquescence, aux saisons qui ne veulent plus rien dire ... Rançon et tribut du Progrès, mais surtout des TECHNO - CRATES  zélés ! Mais observons ce que la MÉTÉO nous sert sur ses Plateaux le Temps que l'on vend comme une marchandise, ces fruits pourris et dégueulasses que les Grandes surfaces répandent  à l'étal et dans les cellophanes.   Nous le disions et CHRONOLOGIQUEMENT _ Des... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 11:35:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 21 septembre 2014

" MEDICANE " !...

    ÉMERGENCE DE DÉPRESSION SUBTROPICALE   Une Dépression à " Coeur Chaud  " , ROLF, pourrait encore se creuser en Méditerranée, à l'Ouest du Bassin et générer ce que l'on dénomme désormais des Vents Hurricane en Méditerranée, d'où la contraction du terme. Ce phénomène s'apparentrait à une Dépression Tropicale, pouvant lever une tempête avec des vents violents, brutaux et inattendus. Associées à cela, de grosses vagues, une mer forte et souvent imprévisible, et, vers les côtes exposées au Flux, des vagues de... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 09:35:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
vendredi 19 septembre 2014

LA MER EN POESIE SUITE !...

    EQUILIBRE FUYANT  J’avance lentementSous un soleil écrasantMes pieds, plus lourds à chaque pas,S’enfoncent inlassablementDans le sable liquide. Et je ne vois que des champs couverts de neigeQue des dimanches matins heureuxDans mes montagnes fraiches et splendides. La vielle dame m’avait dit un jourQue le bonheur est dans le mouvementDans la fluidité entre deux étapes, deux étatsEt nulle part ailleurs. Devant moi, toujours, mon enfanceL’air chargé de sel, porté par le ventCes milliers d’étincelles dans... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 05:02:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 18 septembre 2014

LE BRIGANTIN !...

    SVEGLIU D'ISULA    Une splendide étrave à guibre,  un beaupré immense ; que n'eût pas eu ce brigantin, depuis le Tournant de l'Extrême-Sud, pour tracer sa route toutes voiles dehors, dans les touffeurs matinales d'un été qui muse et s'alentit ...!  Le vent est à l'Est, le voilier lui fait face. Il fait encore très chaud. Nostalgique et plaintif comme le Levant qui s'en revient des mille et une nuits ; les Bouches diffusent à l'entrée du vaste détroit le parfum enivrant et musqué de... [Lire la suite]