jeudi 5 septembre 2019

EMBARQUE !...

       "   Parce que la destruction de la nature rapporte de l'argent. L'Etat est un monstre cruel qui ne voit chaque fois que son intérêt. Et lorsque certains hommes politiques affirment que la morale s'arrête au seuil de la raison d'Etat, ils nous font comprendre qu'ils nous prennent pour des imbéciles. L'Etat ne connaît tout simplement pas la morale. "  Théodore MONOD /  (1902-2000), " Révérence à la Vie " - Conversations avec Jean-Philippe de Tonnac. Bernard Grasset, Paris,... [Lire la suite]

dimanche 2 juin 2019

TERMITIERE / THEODORE MONOD !...

      Tout noyé de soleils, Zeus, aux balcons du ciel Penché, voyant flotter le globe termitière, Écoutait, évadé de l'ordre planétaire, Le sourd bourdonnement à l'Être essentiel.   Vers l'impossible dieu montait et le latin Du moine en sa cellule et l'argot de la fille, Les cris du torturé, les sanglots à la grille Du tombeau neuf et les " tu viens ? " de la putain,   Les pleurs de l'enfançon, au bois les hurlements De l'animal chassé, les fracas de l'usine. La plainte et les soupirs du... [Lire la suite]
mercredi 25 juillet 2018

TERMITIÈRE / THÉODORE MONOD ...!

Gustave DORE / Gravure _ La Tour de Babel     Tout noyé de soleils, Zeus, aux balcons du ciel Penché, voyant flotter le globe termitière, Écoutait, évadé de l'ordre planétaire, Le sourd bourdonnement à l'Être essentiel.   Vers l'impossible dieu montait et le latin Du moine en sa cellule et l'argot de la fille, Les cris du torturé, les sanglots à la grille Du tombeau neuf et les " tu viens ? " de la putain,   Les pleurs de l'enfançon, au bois les hurlements De l'animal chassé, les fracas de l'usine. ... [Lire la suite]