dimanche 27 mai 2018

EN GUISE D’ÉPILOGUE !...

    Quand on revient à la cendre, disséminé selon la volonté, sans stèle, il n'y a plus de place pour une épitaphe ... Alors, en guise de nouvel épithalame, loin de tout cénotaphe, cette ébauche d'épilogue pour l'épiphénomène  et le cénobite qui fut un jour, une année, un siècle. Un seul et unique instant, un regard, une oeillade de ce côté du monde lui  eussent suffits !  Un certain évoqua un jour ces " marées au petit coefficient "  ! Quel triste lapsus sourd là  du sommet de l'echelle, ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:06:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

samedi 5 mai 2018

DANS LE DOUTE ET LA FERVEUR !...

    Au-delà de la mer, disais-tu, quelles lumières ? Vers quel destin de pierre et de sable tourner des visages creusés par la brûlure d'exister. Le vent tournoie. Le vent fait vibrer l'impossible, violon pour la soif, jungle verte dans l'ocre désert.   Au-delà, je répète au-delà pour savourer le mot dans ses contours d'eau pure, Au-delà, c'est déjà dire le grand saut dans l'aube libre aux senteurs d'oasis. Et le rêve revient s'accroche comme lierre aspire la sève pour la pulpe à venir ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 06:19:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
jeudi 28 mars 2013

FACE A LA MER - CALOGERO

  Passi : On ne choisit ni son origine,ni sa couleur de peaucomme on rêve d'une vie de châteauQuand on vit le ghettonaître l'étau autour du cou comme Cosette pour Hugonaître en treillis dans le conflitet prier le très haut.Fils du C.O.N.G.O cette haine j'ai au M.I.C.R.O j'ai l'poids des mots.sortir d'en bas,rêver de déchirer ce tableau fait d'armes, de larmes,fait de sang et de sanglots.Calogero : Face à la merJ'aurais dû grandirFace contre terreJ'aurais pu mourirJe me relèveJe prends mon dernier rêve.Passi: Tous les deux... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 11:33:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,