IRRADIE_DE_LUMIERE_CLAIR_OBSCUR_

 

 

Solitaire    vogue le silence   La passion que les vents ailent en  panserait-elle  les maux  les plaies   

 

 

Point d'alcools mais l'encens   l'embrum       Ici-bas  l'absinthe  coule  à flot       Être  divague où fleurit  l'amer      Éternel printemps    immarcescible Lyre     Nuit Obscure

D'aucuns cadrent  l'Océan    l'Ether   Les algèbres   déformées décident du Temps qu'il fera    Au diapason de la destruction des mondes vrais       

Soit     

Mais laissez - moi deviner       à toujours    m'émerveiller du  " temps des rêves "  du " Mana "  **

       De l'aurore à  la vesprée  mille  cieux prémonitoires  font  encore  les oracles d'antan

__________________________

 

Il est des signes  fabuleux   qui racontent  la mer    le ciel   la terre   Ange-Puffin 

 Sains adages  

 Migrations  Poésie   Prose Marine     Que l'énigme en  Nous   perdure       Comme un Eau-Delà  dont le  Fragment  délire à bord de l'humble esquif 

Pan de Cosmos   Passage   Messager de la lumière 

Alpha Lyrae  pointe  le Bout de la Route

  Au détour des solitudes prodigues       Droit dans le soleil du Solstice  

Va  et deviens 

Le silence est ton  appel

!

MARIN 

 -   Alpha Lyrae  - 

 

" Le temps du Rêve " est propre  aux Aborigènes d'Australie, à la mémoire ancestrale, à ce qui serait immémorial ...

Mana " ou le sixième sens des navigateurs - piroguiers Polynésiens

_____________________________________________________________