Corsica...Go56

01.03.15

BOUJMÂA GUILLOUL ...

BOUJMAA_GUILLOUL_I_

 

OU LE SENS DE LA VAGUE

ELEMENT TERRE MON CHER BOUJMÂA

 

C'est en s'abonnant à la Newslatter du Site  / Blog de Boujmâa GUILLOUL que l'on peut découvrir les péripéties et les aventures d'un grand Artiste du Wavesailing Mondial ! 

CORSICA...GO56 

encore une fois vous le présente, à travers ces quelques photos et images magnifiques où seule la Nature pactise avec l'homme en quête d'harmonie... Nous échangeons avec Boujmâa, c'est un Rider fascinant, un océan de qualités ! En espérant que ce petit Post lui fera plaisir, ainsi qu'à ses amis.

Le Style, le talent, l'audace, le Niveau, une sympathie hors du commun, voici  Boujmâa dans ses oeuvres, au bout du monde, de ces Mondes qu'il affectionne tant !

MARIN

& EN MUSIK LIBRE   LAISSEZ ALLER LA TRANSE

 

BOUJMAA_GUILLOUL_II_

 §

 

 

BOUJMAA_GUILLOUL_V_

 

BOUJMAA_IV_

 

BOUJMAA_GUILLOUL_III

 

 


UNE VAGUE GELE !...

 

A VOIR ET DECOUVRIR ABSOLUMENT 

 

LE LIEN I

http://client.jdnphotography.com/ slurpeewaves/ 

 

JON_PHOTOGRAPHY

 

LE LIEN 

http://www.jdnphotography.com/surfing/n3na3t8fdbuevk0l5i4iih8tnvqk78

 

 

 

 

Alexandre DESPLAT  / STELES 

 

Ce drapé des mille et une nuits !  Immensités gelées, songe au coeur de l'agathe et de l'onyx, préciosités nues de l'aube, du ciel moutonné des marins qui se serait soudain figé  !  Le temps arrêté aux quadrants d'une rose des vents éprise d'aventure... L'hiver et ses métamorphoses où s'égarer, se perdre un moment comme l'animal hiberne et se confie au Tout, aux cavernes des montagnes Rocheuses, au long sommeil et aux  fruits de l'amour à venir depuis la belle saison ! Gaston Bachelard se serait ici complu à écrire, à nous parler de l'eau et des rêves ...

Visions merveilleuses d'une terre où la mer enfante à jamais de ses joyaux, de ses pensées, écrins ou fleurs de l'absolue nécessité délirant entre mirages et féeries, entre mouvance et figement. l'instant est unique et nous confond.

Monde perdu, l'imagination ici vaincue abdique et s'offre à l'émerveillement sidérant de l'Océan ! Plus encore que l'eau, les concrétions, stalactites et  stalagmites des grottes et des falaises de craies, les vagues, comme des cascades figées aux moires ineffables, aux fards indicibles ne laissent plus de chuter vers la perfection ; voici  l'Océan artiste, révélé.

Superbe Site, splendide offrande que ce Photographe de l'eau en ses métamorphoses nous livre. N'oubliez pas de consulter les deux Liens, dont le I  : une planche Photographique d'une immense beauté. Et de se dire, de répéter sans cesse que les Etats, d'un commun accord et de concert  bousillent la Planète Bleue, le DIEU OCEAN 

Comme des êtres uniques, qui auront passé, renversant les pôles fascinants de l'éphémère, de l'éternel ! Mais d'où soufflent les  vents prodigues de la Vie sur Terre  ?

!

CORSICA...GO56

 

28.02.15

DOS AU MUR !...

Posté par marin56 à 08:38:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

27.02.15

MATHIEU SUP !... GO

DIDJERIDOO / En Musik Libre ou Non, 2 Options, au choix

...!

 

Une Séquence SUP, épurée, du direct, il n'y a pas mieux ... Juste le bruit de l'eau, de la pale qui touche l'eau, de la glisse sur le ciel des marins, un matin calme, là-bas, vers les rives sud d'un Golfe si vaste et si beau ! On en redemande et nous savons, qu'avec Mathieu, il y aura sous peu un round dans le Gros, en Sup comme en Wind _ Kite _ Surf

Un Salut de Go...56 à Toi, MatWind et bonne chance pour tes épreuves, en MusiK Libre.

MARIN 

UN RÊVE DE PERSONNE !...

 

 

INTIMITE_

 

L'écriture, comme un flot de paroles, au seuil de l'insensé !
Une pensée que décérèbre le geste exposé à l'absinthe
abyssal de la mer. Un bout de vie concédé à l'évasion, à la folie.
Une hormone, l'adrénaline ou de la poésie même ; qu'importe le leurre !
Eussent-ils à jamais grimé comme une pierre jetée la souvenance 
d'un nom au visage et à l'ovale du camée ;  fatale intaille !... 
Je suis de ce voyage, résolument malade 
de cette dénégation du convoi, de ces charrois où la mort pavane.
Il est grand temps de m'arrimer à l'irrévocable migration des vagues.
Que ne serais-je d'autre que l'oiseau marin sur son vague rocher,

abnégation s'adonnant en l'instant à la quintessence du rêve blanc,
renonçant aux improbables mirages des illusions vendues.
Mais de tout ce qui fut en moi d'inclinations étranges,
de lignes sur les mains révulsées pour un mal de terre irrémissible !...
Un rêve, juste un rêve, livré en pâture et que découvre un Choeur-Océan

!

MARIN

 

DSC07891

 

The Endless River  /

PINK FLOYD 

 

JUSTE UNE PIERRE GRAVÉE

 

Rien ne vaut le récit s'il ne s'amble
Aux cordes obliques et cristallines du vent
A l'âme fendue d'un coeur si vaste 
Qu'il demeure uniment et à jamais 
Fidèle et vrai    épousant les vagues
Comme l' îlot de rochers que l'embrun 
Grée pour leurs noces d'ailes et d'oiseaux
Au large mon frêle esquif     Un rêve déjà
Et - va - naissant ...

Quels instants  quels actes    Solitaire
De l'en-soi
Demeurent solidaires
Toi qui croises plus loin... Et à toujours 
Vain sera le jour    Déshérence du poème
La nuit  irrévocablement vaincue
Sauriez-vous alors en révéler l'étrangeté
L'immensité cachée des siècles
S'ils n'étaient à la foi uniques 
Sur la mer heureusement accotés
Unitivement.

Mais au Tout que le Souffle
Meut et qui s'ente depuis les confins
De l'Océan : Donnes-toi ...! 
Ainsi de l'élan par deux fois   Océanique
Qui m'aura emporté       Et je m'arrime
En nous destinant à ces rives
Vires prémonitoires 
Où les ciels n'auraient d'autre sens 
Que la profondeur des choses
L'âge de la lumière 
Inlassablement    Voie essentielle 
Dont je suis l'infinité ou le ciron 
De Pascaliennes Pensées
De l'humble pèlerinage qui erre et se perd 
Depuis la semblance nocturne des ondes

Il naquit   Une autre fois ! 
Nourrisson mystérieusement jeté 
Puis ballotté sur la grève des étoiles
Il se réveilla       Enfant de la mer
Déjà orphelin comme riche d'horizons

Ange au sein de la désolation     Des dunes
Emmené par le sommeil cave du ressac
Frisant l'antre immémorial de la camarde 
Au terme d'un songe    Il s'en retournait  du ciel
Vers l'amer et tant de révélations

Ô vertiges des transparentes dérives 
Si légères    En fût-il ainsi de nos folies 
Je tournoyais en volant depuis l'empyrée 
Toujours plus près des flots et des falaises
Eussé-je au-delà du délire craint
De ne plus souffrir  L'abyssale immersion 
Et pourtant    combien vaine me dis-je
Était l'appréhension ou l'angoisse 
De mourir communément à moi-même
Selon le verdict hasardeux du sort 
Simple Résonance du dictamen de la conscience
E-cervelée

Je pénétrai l'eau chaude
Et l'antre profond de la mer des nuages
Sans me débattre en suivant alors 
D'indicibles ellipses   de clarteuses 
Arabesques   J'étais ivre de joie
Tels l'étrave et le voilier au large
Ce poétereau   l' écrivailleur maudit 
Qu'emmène la logorrhée verbalisée

Soudainement je me sentis happé 
Soulevé puis emporté dans les airs 
A ma voix qui pleurait qui sanglotait
Toutes les larmes d'un Océan souillé
Et des ciels révulsés
Qui implorait l'aide et le réconfort 
Un écho un timbre une présence
L' Ineffable peut-être
Répondit de partout   de nulle part 
Je touchai à la sérénité de l'inconnu
Comme un havre de paix recouvré
Aux lumières tamisées de la demeure
A la chaleur comblée de l'âtre et du foyer

Eus-je été déposé à la droite d'un autel ? 
Agenouillé sous le Choeur de ce qu'il restait 
D'une chapelle ou d'un saint ouvrage
Aux transepts à larges baies de ciels 
Et lointainement qui planait et qui résonnait 
J'ouïs une voix grave d'outre - tombe
Par-delà le temps et la distance
Qui m'exhorta à la prière
Sans frein ni horizon barré
Emplie d'amour et de tendresse
Et qui enfin tendrement m'apaisa

Dieu que le sanglot la  réclusion 
Dès lors se firent étreinte    éblouissante clarté 
Au sein   du désastre indifférent
A travers les champs dévastés
De la douleur de la solitude
Toi qui m'ouvrit une meurtrière
Donnant sur la vie éternelle
L'existence m'est un adieu
Une STELLE désormais  qui rêve en-gravant 
Tous mes pensers 
A l'encre absinthe de la mer

§

A bord d'un rêve, en gisant ma vie ...!

Posté par marin56 à 08:25:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,



INTERPRETER LA VAGUE ?...

Late_Back_Suf_Floater_

Version plus Aerienne 

 

 

OTIS TAYLOR -  HEY JOE  !  Sans Modération  ! ... Vous aimez le Blues, alors, cette Guitare,cette Voix ne vous laisseront pas insensible ; c'est sur CSC...GO56

En effet ! Pourquoi et Comment surfer la vague si l'on ne sait pas à quelle sauce celle-ci nous croquera ? C'est là un préalable, une question essentielle à laquelle il faut impérativement répondre avant de se metrre à l'eau. Sur le Site 100 % Wavesailing, vous l'aurez sans doute compris ; CSC...GO56, entre autres sites plus nourris sur la question, figurent déjà et en partie les réponses :  voir la Catégorie consacrée à la Houle, à l'aspect Théorique des différents types de vagues : 

LIEN VERS LA CATEGORIE

 

Dans le cas présent, nous avons choisi, logiquement et suite aux derniers développements relatifs au Surf Back Side à Contre - Bowl, de vous présenter une Relance BACK SURF, mais avec un zeste de risque, d'opportunité quant à la forme du Move lancé, un Retard calculé sciemment ! Le move peut-être plus que plaisant.

 

LATE_BACK_SURF_

 

Expliquons-nous

La vague, un pic en Droite_Gauche, un Bowl solide, une vague d'environ 1 mètre, très épaisse, massive qui présente l'avantage de rouler sur elle même, avec une pente douce, excepté bien sûr lorsqu'elle jette devant. A l'avant et à la rencontre du Rider, une épaule franche et raide ...

Le Rider ici, prend le soin de retarder au maximum son entrée dans la danse, Back Side Surf Tribord, tout en couchant le Gréement et en remontant bien face à la pente ; 

Il surplombe le déferlement, s'attarde en haut, laisse chuter le gros de la troupe, pour Relancer full Mousse et écume, rattrapant ainsi le bas de la section et la sortie.

 

LES INDICATEURS SENSATIONNELS 

En effet, le Move se trouve être plus doux qu'à l'accoutumée, il reste fluide, impose un Timing sans faille et, surtout, ouvre de sensationnelles fenâtres vers le 360 ° Up Wind ou 360° Reverse Re-Entry, vous nous aurez-bien compris Riders & Free-Stylers ? A vos Boards !

Le Move peut être travaillé, encore plus radical, insistant sur la pahse du Floater, avec un appui pied Arrière plus accentué, sans oublier l'incontournable version Aerienne du petit bijoux ! Seul ce type de vague autorise à moindre risque ce type de Move et ses variantes en évolution constante et plus complexe.

CORSICA...GO56

 

26.02.15

COEUR DE CIEL !...

COEUR_DE_CIEL__I_

 

!

 

Coeur_de_ciel_II_

L'air est vif, si lourd ! Une seule risée sur l'eau suffit à tendre la voile et demande  aux bras, aux mains posées sur le gréement un effort intense, comme redoublé, presque machinal. Le pied fragile, la douleur aiguë, il va, il erre. N'étant déjà plus que l'ombre lointaine du sursis, il vacille, trébuchant sur le vaste sillon que la mer et les vents, bises du plein hiver, creusent inlassablement. Et de s'appréhender comme  tant de fois, livré à l'abandon, au bourdon du coup de temps sur la roche, aux tourments des bourrasques ... Il paraît déjà tard.  L'heure sombre, malgré  la lumière du jour, trompe. Un épais  manteau de nuages en a décidé ainsi ; et le trait de côte, d'entre  le sablon et la falaise ocreuse, blesse le regard pur que la conscience portait jadis  vers le large  et le vierge azur ; çà et là quelques tâches insanes salissent un choeur de verdure et de vents, vers les collines bouleversées. Un choeur que  n'habite et ne traverse plus, depuis longtemps, la souvenance des hommes sages.

Le flot sombre et opaque de la mer houleuse va en cernant d'éclatantes pelisses d'écume, épaisses, oblongues. Elles s'éploient pareilles aux ailes bruissantes que le vent déploie depuis la cime des vagues ; tout, en ce coeur de ciels s'élève, solennel, comme  empli de mystère et de foi ! Que de  distance, d'illusions ! le silence rompu à l'écho de l'absence n'a plus de limites, il est désormais hors du temps, indélébile.

Le jeu, le rêve pourtant seraient  partout, qui nous  convient ! Et que nous vaudrait la mer et la  marine enchâssées des tableaux et des maîtres sans le souffle du coeur, depuis le ciel, qui s'abreuve de lumière ? Que nous dirait le chef d'oeuvre s'il n'était à jamais habité, hanté par les élans et les chutes du génie, de ses terribles solitudes ?  Mais de ce  théâtre naît  une arène, tant de scènes et d'actes aux compositions uniques et sublimes oscillant sur la crête des lames, depuis le  douloir de tout jusqu'au frisson ...?

 Un dessein, une pantomime, comme une confession à jamais ébauchée. L'allégeance qu'ose la gestuelle fragile venant  au secours de l'âme panser l'existence, l'oiseau blessé des migrations ! L'univers :  une révélation qu'un brin d'unicité auréole, tel  le lien descendu  du ciel pour  tisser la chaîne et la trame d'une ineffable senne que les vagues brassent,  gardant jalousement leurs accords unissonnants et parfaits.

La terre  dans la mer saigne toujours  comme les nues du ciel  avec le vent  se font suaires évanescents ; Il s'y imprègne sans le sillage, dans un coeur de ciel, tout ce qui fut et qui n'est déjà  plus de nous qu'irrévocable néant

!

MARIN - Pensées en mer - Récits aux Petits Enfants, pour plus tard ! 

DSC07945

DSC07962

Posté par marin56 à 07:36:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

25.02.15

LE JIBE KICK OUT WAVE !...

Un ChronoPhotos à venir pour détailler une Transition, un Move à la fois formateur mais plus encore indispensable à tout Rider s'exposant dans les vagues, sur Sites aux rivages acérés. Ci-Dessous, une ébauche saisie au tout venant.

KICK_OUT__JIBE_

! 

ROCHE_NOIRE_

Le Spot est exposé, la roche toute proche, peu de réchappe, le Line Up ne badine plus ! Ondulation, le Point Break donne et creuse des vagues plus rapides ! une chute au mauvais endroit, c'est la perte du Matos qui va droit à la roche ! lecture, quelques surfs et puis s'extraire ...

Spot / " I SCODI NERI  " Rider M74 !...

ROCHE_NOIRE__EXPOSEE

A noter que ce Move cadre parfaitement dans la catégorie de ceux qui optimisent vos capacités de lecture du Set sur lesquel vous évoluez ; nous sollicitons aussi tout ce qui dans le domaine de la SECURITE reste souhaitable ! On ne peut en effet se passer de telles Réchappes, de les réussir à coups sûrs, et, Into Planning, ce qui reste un must... 

Il est impérieux  de rester pieds dans les Straps, en Switch, sur l'autre amure et de bien contrebalancer avec le corps au vent l'effet de sortie, d'éjection que provoque l'empannage de la voile, mais encore, le saut sur l'onde ou plus souvent la vague prête à déferler.

Le maintien de la vitesse est plus qu'un objectif ; c'est une nécessité, dans l'optique éventuelle à passer deux mousses, ou deux barres d'eau rapprochées.

Enfin, sur le registre, bien se dire que ce type de mise en situation est favorable à tout transfert de Coordinations, d'acquis et concourt à une progression solide et plus complète du Rider dans les vagues.

Dans les grosses séries, cette Transition requiert une maîtrise totale, à la fois aérienne et de haute volée, surtout si la vague franchie se trouve être haute et cabrée, par  vent fort.

C'est là toute l'évolution dans les vagues dont il convient de circonscrire les aspects, indépendament des Moves que l'on passe.

 A SUIVRE 

 

JIBE_KICK__OUT_SORTIE_DE_VAGUE_

 

 Le Jibe a lieu juste avant le franchissement de la vague ; le tout étant de rester propoulsif, voile juste bordée afin de poser équilibré, en encaissant  l'amerrissage, parfois haut, derrière la lame. Avenir sur le sujet un Chronophoto plus éloquent, complet, sur une vague conséquente...

24.02.15

HOULE DE FOND OU VAGUELETTE ?...

PLACE_

 

Bien souvent, les vagues, sont à tort prises pour de la houle ! Elle ne sont que l'expression de la  mer du vent, qui, lorsque celui-ci est fort, génère des lames qui peuvent être hautes et nerveuses mais non puissantes et rapides.

Quant à la Houle de fond, lointaine, au long Fetch, on la remarque davantage sur les Point Break, qui s'enroulent par effet de Diffraction autour de pointes et de caps, donnant  toute la mesure de leur force. Les vagues qui en résultent vont bien plus vite, déroulent en fonction des profondeurs, ouvrent à souhait, avec de splendides Bowls ! 

Ce n'est pas le cas, généralement, lorsque le Spot sature, c'est à dire n'offre que très rarement une orientation favorable pendant le déferlement, encore faut-il que celui-ci soit bien orienté. 

De là découlent toutes les difficultés au surf dues à une lecture difficile, aléatoire, aux indicateurs toujours variables. Quant à la Houle de Fond, on peut espérer bien plus de régularité, de précision, moins de surprise et enfin, progresser en profondeur.

Sur ces deux clichés, nous voyons d'une part une vague issue de la mer du vent mêlée de houle, sur un site hybride. Sur le deuxième, nous apercevons une vraie section, radicale, se prêtant au surf frontside,  une section qui les jours de gros prend à la fois de la taille, de la longueur et s'offrant à un vent encore plus side au regard de la Diffraction complète que celle-ci opère. Soyons aussi sûr que la vraie houle commuée en vague pousse bien plus au Roller, délivre de puissants appuis, de meilleures relances 

!

DSC07931

Le Spot entame sa métamorphose, Side Off Shore, la vague se tend ! Apartir d'une Houle établie au Secteur NW, la vague s'aligne à la côte en filant NE . UN VENT NW, on fait le calcul  / 90 °  d'Angle favorable. Ne pas se méprendre, avec le fort Zoom, cette vague se trouve en avant de l'îlot rocheux ... Ici : " A Punta Maiori "  

 

AMBIANCE_II_ROLLER_____3_

 

22.02.15

PROMETHEE - EXTRAIT ARAGON !...

DSC07683

 

 

... La mer La mer Immensité de la souffrance et de la mer

Lumière à perte de vue en moi mourante et morcelée

Ce qui ne finira jamais m'habite et me tourmente

Et que m'importe la variation de l'heure des saisons 

Si ce n'est qu'elle m'apporte  l'épouvante des oiseaux  ou l 'emporte

L'abominable est de savoir qu'il n'y a rien d'autre à attendre

Même l'invention du malheur m'est interdite

Que ne donnerais-je pas pour une petite nouveauté dans la torture

Je suis le prisonnier de l'avenir et son prix ...

 

Louis ARAGON 

Les Poètes 

Prométhée

Dialogue sur la Liberté 

 

Posté par marin56 à 07:52:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,



Fin »