Corsica...Go56

AVEC QUELQUES POÈTES ! ...

MARC_CHAGALL_

 

 

RETIENS

 

Retiens le jour    saisis la ramure  lancéolée des possibles 

La nuit    cueille la  Lune   prends - la entre tes bras

Tout passe      tout  va  si vite

sur un quai de gare 

à Orly

le dimanche

 

Apprends toujours des signes du ciel et de la mer

au vol de l'essaim

imagine le temps qu'il fera 

et que les dictons jadis 

auréolaient  de rêves et d'images

aux lices  de l'incertain

 

Quant aux oiseaux   qui ne sont plus de concert

lève-toi      juste avant Frère Soleil

Aie  pour compagne  l'aure des vallées 

et écoute dans les lointains  protecteurs 

Le peuple migrateur  se cache pour chanter

 

Retiens la nuit comme une chanson

parle-lui d'amour

quand tu t'en iras

à la question qu'elle te posera 

 réponds-lui 

 

 " Devine " 

 

- MARIN -

A la Recherche du Temps Perdu

 

Posté par marin56 à 03:11:03 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


ON CONFIRME !...

 

 

IMAGE_FRANCE__INFO_

 

"  Le changement climatique représente maintenant une menace existentielle à court ou moyen terme pour la civilisation humaine. "

 

LE LIEN 

https://www.francetvinfo.fr/meteo/climat/dereglement-climatique-la-fin-du-monde-est-elle-vraiment-prevue-pour-2050_3488261.html

 

Nous avons évoqué l'intégralité de ces observations, depuis déjà une Décennie. De nombreuses catégories de ce Site et  espace Web traitent de ce terrible sujet ayant dépassé le stade de l'actualité. Les indices, les indicateurs préoccupants sont en constante progression, frise la courbe exponentielle espace / temps. Les Modèles n'intégrent et ne traitent toujours pas un certain nombre de données évidentes afférentes aux  feed-back dévastateurs catalysant les processus du dérèglement global. Les paramètres sont  innombrables et les répercussions sur la vie et les grands équilibres planétaires demeurent à ce jour totalement ignorés, relégués, curieusement écartés. La civilisation avance à tâtons, sur un  lit d'erreurs et de visées - menées politiques monumentales, consternantes.

La Rédaction du Site  / Blog

CORSICA...GO56

***

 

D'ici à 2050, tant d'évènements  peuvent survenir et dévaster  des territoires immenses. Les répercussions seraient dramatiques en cas d'Accident Climatique Majeur, ce point de rupture irréversible que la civilisation aura donc déclenché, conséquences  de l'incurie, de l'irresponsabilité et de la cupidité des politiques tyranniques et impitoyables  manoeuvrant au service de l'argent-roi et de ses rouages inébranlables.

Fin du monde, peut-être pas, mais très certainement déclin, déclin généralisé, provoquant la mort de millions de personnes, la quasi disparition de la bio-diversité animale et végétale.

Et ce ne sont pas les infimes mesures dont bénéficie la transition énergétique et écologique qui seraient de nature, en l'état actuel des choses et  dans un proche avenir,  de changer la donne, de ré-orienter le cours de l'évolution et de l'humanité.

Mesure et sobriété  seraient de mises et valideraient un comportement économe, préventif, réparateur à tous les niveaux de l'activité et de l'organisation des hommes.

Mais laissons  ces politiques se soucier de leurs équilibres fondamentaux,  tailler en pièces le pouvoir d'achat de millions de personnes laissées dans la précarité, sans initier  immédiatement la moindre mesure susceptible de stopper de façons drastiques, de freiner nos émissions et rejets !

LAISSER ENCORE LES POLITIQUES AUX COMMANDES  OU DÉLÉGUER A UN COLLÈGE D'EXPERTS

?

Laissons  ces politiques donner  cartes blanches au consortium et au gigantisme de l'aéronautique et de la marine marchande !

Laissons  ces politiques  ne rien faire quant à la pollution  générée par le commerce tentaculaire et  l'utilisation des poids lourds, à travers  le monde entier, de nouvelles routes commerciales  impensables, irraisonnées !

Laissons les politiques "  déforester ", piller les mers,  les océans, empoisonner les terres et les eaux potables de nos nappes  en  laissant sur le marché des produits  hautement toxiques que les lois défendent ! 

Laissons- les vendre les armes et ne point traiter le développement inégal des pays, des continents, des régions de la planète en retard de 100 ans sur le cours de l'évolution préventive ! 

Laissons - les entretenir ces industries polluantes qui, à l'instar d'Altéo - France, pourrissent les fonds marins ! Il y en a tant d'autres ...

Laissons - les  croire et  se prosterner  sur les tapis rouges du marché économique  mondial, hissant le taux de croissance et de compétitivité au  hit - parade de l'activité et de l'organisation suicidaires des sociétés actuelles !

Laissons-les pourrir et infecter visuellement et profondément notre environnement, rural, urbain, périphérique, en usant et en perpétuant un habitat des années 60, inadapté, énergivore, laid, polluant  à outrance ! 

Laissons - les hypothéquer les ressources de la terre en vantant et en  louant le taux exponentiel de la croissance mondiale !

Laissons les politiques donner cartes blanches aux industriels en couvrant anarchiquement, - sans  soucis d'intégration aux milieux et aux circonstances aggravées -,  nos campagnes  et notre environnement de bâtiments industriels métaliques hideux !

Etc, Etc 

 

DÉCÉLÉRATION 

Sans décélération de celle-ci, sans diminution drastique  du temps de travail, de la production, le monde  court très certainement à sa perte ; nous ne pouvons augurer de la durée de son imminente agonie mais les premiers symptômes sont déjà nettement visibles, frappent déjà dur et se répandent.

Cette ère, cette époque à venir, hélas ! généralisées, assorties pôles d'acuité majeurs,  nous donneront sous peu plus que raison. Il suffit d'ouvrir les yeux, d'observer, d'aller à la source d'une information non manipulée et censurée...

Disons, que nous sommes sur bien des sujets cuisants de la modernité bien mal ou si  peu informés !  Nous participons, aveuglement,  à la vaste en entreprise de destruction massive que le capital, le profit imposent via les trusts aux masses laborieuses majoritaires. Les populations  courent de grands et imminents périls. Les maîtres  de la civilisation, de cette grille vouée à la catastrophe,  par excès de prédations, évoluent autour de l'argent, du profit, de la dominance tout azimut, de la concurrence-compétitivité, des marchés, de la bourse, des opérations financières juteuses et sales, des Lobbies sur-puissants, de la tragique et suicidaire exploitation des énergies fossiles que les savants et chercheurs dénoncent depuis les années 1960, ( Club de Rome, entre autres, explorateur, scientifiques, philosophes, etc ! )

Mais le politique n'écoute pas et sert le monopole, en taxant, en asservissant  la masse des " petites gens ", les futures victimes 

!

CORSICA..GO56

LA WAVE ATTITUDE !...

 

TRAINING__CHEZ_LES_VIOKS_EN_4

Rider " CPP " explore la " Old Wave Attitude "

Nous en avons déjà parlée ! Qu'elle soit jeune ou mûre, passée au-delà du raisonnable, la WAVE ATTITUDE se décline à la même enseigne : radicale, sans concession ni compromis... La devise étant  : ENVOYER ! 

Alors, que l'on entreprenne  un Jibe ou un double forward, il en sera de même ; formes de corps, engagement, amplitude, style, aisance, prise de risque, limites, rythme, rien ne  doit  au hasard mais bel et bien à ces dispositions mentales, affectives, cognitives qui font du Windsurfer dans les vagues, une personnalité à part.

Oser, donner un sens à ses engagements, avec une motivation qui se doit d'être inébranlable, intacte, à l'épreuve de la chute, si tant est que celle-ci ne nous cloue pas au lit pour des mois ! 

Nous le voyons et l'observons de jours en jours : le Matos fait des bons prodigieux et autorisent ces extra-vagances qui font le régal des jeunes de 7 à 77 ans ! En ce sens, balancer, ne jamais démériter dans les vagues et, si celles-ci ne sont pas de la partie, alors, vous ferez de même sur eau plate, dans la mer du vent, en saut, au  surf, lâchant de ces transitions qui  forcent encore et toujours  l'admiration, fussent-elles " démodées ou vieilles " ! 

En fait, ces qualificatifs ne concernent pas la WAVE ATTITUDE ; en effet, un Duck Jibe peut rester d'actualité et réalisé Off The Top Big Wave, séduire toujours  les juges ...

LE FUNBOARD

C'EST NO LIMITS

Ici, en Backside Hack Eau Plate

HACK_BACKSIDE__EAU_PLATE_

ESQUISSE DE LUNE ! ...

 

 

PARTAGE__PUFFIN_

Vole avec Ange-Puffin. Le vol est quintessence de liberté, un Eau-Delà des sens,  une Fée Bleue 

 

 

Croissant d'astre     mort 

Lune gibbeuse 

Ecailles  réfringentes sur la mer étale 

esquissent   dans la nuit  tardée     qui va ondée 

le temps précieux des voeux hypnotiques

et des houles lointaines   

 

Vagues 

percées de lumières

aux brisants  s'affolent 

se perdent aux confins de la mémoire spectrale 

de l'immensité 

 

Que ne suis-je déjà 

de l'obscurité 

convolant  si près d'une créature séraphique 

au zénith du soleil 

divagant  par le flot sombre des vents 

 

Sillage

Tant d'azurs  lèvent leurs voiles 

 J'entends des voix  qui chantent 

comme les étoiles

Les mots s'échouent sur la grève des souvenirs

Reliance 

!

 

- MARIN  - 

A la Recherche du Temps Perdu 

 

 

360 ° AIR WINDSURF !...

 

360___AIR_WINDSURF__DE_MARIN_DIT_RIDER_CPP_

Il fait partie des rotations Arrières dans la vague. Le  360 ° Aerial Off The Lip Frontside reste un référent, très prisé dans le circuit vague actuel, décliné selon moult versions, plus ou moins radical, aerien, vertical, façon Push Loop parfois. C'est dire la perle que l'on passe au collier des Moves Vagues indémodables, à l'instar d'un Eagle Wing, d'un Backloop.

ici, vous reconnaîtrez la passe  - Testarella et son rocher-gardien ! Un Tri-Fins  SUN7 - 2.50 m @ Pedro Bracar équipé d'une Zéta North Sails 3.7 M2.

 

SOUVENIRS 

 

Punta Testarella, un jour de fort Ponant. A l'entrée de la passe, proche de la sentinelle minérale, M56 placé enverra le seul 360 ° AIR INSIDE, saisi ici sur pellicule, Canon EOS 300 Argentique. Autant dire, une rareté, dupliquée via un bridge  numérique récent. 

Suivra un Back Loop étonnant, en 5.7 M2 et 2.60 m, Single Board No Nose, signé Pedro Bracar ... ! 

Toujours en lice, ce Move plait et séduit toujours le MARIN, tout récemment nommé : " CPP ", ou c'est Pépé ... Et oui, il est des empreintes mnésiques, des structures, des schèmes d'ordre  moteur indélébiles que l'âge semblent encore et parfois bonifier. Soit, de l'espoir, d'un référent-ciel motivant et sutout non codebarré qui permet  de rêver, de poursuivre sur la route vraie qui mène à la voie aux étoiles de mer.

Les ciels que l'on renverse à l'envi, sans qu'il faille pour cela de  recourir aux alcools et à la blanche farine. Mais de l'adrénaline, de l'absinthe ultramarin, des pensées immaculées, - je veux dire les vagues écumeuses -, qui fleurissent les dessins d'une île onirique

!


APPROCHER " PHIKARIA " SPOT ! ...

 

GROS_SUR_LE_FIL__OUTSIDE_PHIKARIA__3_

 

Guises de SOLO hivernal, sans lunettes de soleil polarisant le temps, l'espace, les fantasmes. En outre, aucun  logiciels de retouches / " Photos- Shop  " pour crétins ! voici Rider " CPP " en situation  d'approche humble de l'Outside Reef  " PHIKARIA ".

Vague aussi haute que large  brisant sur un Haut-fond, perdu au milieu des étendues marines  en eau profonde. Le Grand Sud de l'Île de Corse livre un à un  ses secrets, un fabuleux potentiel méconnu du commun, tant à torts ...

Une déferlante  dont la houle initiale fuse en décrochant, en s'infléchissant face au rivage et à la pointe extrême qui la reçoit, sur fonds d'histoires, de pré-histoire et de croyances à la semblance de la jeune  Foi. La ruine, l'arase affleure au milieu des fleurs et la tour  de guet vaut amer pour le soliste engagé à côtoyer ce colosse liquide, cette vague qui ressemble aux nuages. Le fracas, l'onde choc, la déferlante assourdissent, emplissent le coeur d'un golfe féérique. 

Non, lectrices(eurs), " Photos-Shop ", n'est ici pas de mise mais ridiculise celle ou celui qui l'évoque pour s'en être, hélas ! déjà si souvent  servi, à ses tristes fins...

Sur cet espace, au gré des pages et des billets postés, vous ne trouverez  qu'authenticité certifiée des faits et des images postées, qu'elles relèvent du très haut niveau mondial ou modestement, de la rédaction du Site / Blog. Publications oscillant de la tentative à la réalisation des moves  les plus simples  aux plus aboutis. Une parenthèse qui s'impose !

Revenons à la beauté, à la majesté de ces épisodes harmonieux que l'on redoute et que l'on quête à la fois. Le  Waverider, ici, observe, prend de solides repères,  au plus près du phénomène avalancheux, dans  un poudroiement d'embruns fascinant. Le rouleau ne cesse plus de s'étendre, de se renouveler, de s'en retourner des profondeurs pour à  nouveau vivre, vivre encore, balayant tout sur  sa route.

Une fois rentré à terre, le rider analysera toutes les séquences afin de régler le Timing, les placements, les possibles réchappes, les trajectoires et  enfin, les choix opportuns.

Sachez, Visiteurs, que les tempêtes doublent sa taille ! Apparition effrayante, en mer Méditerranée, où une vague hors-norme caracole proche des valeurs Hawaïenne et dont l'exposition Side à Side Off Shore en fait une perle rare de la Grande Bleue.

Il s'y jouerait, ici, l'un des plus beau Storm Chase Aventure !... Avis aux intéressés amoureux des Îles et des belles destinations. Contacter l'auteur si intérêts ! 

- MARIN - 

Informations Vagues / Go-Riding 

CORSICA...GO56

DESTINATIONS LOCALES @ DOSSIER !...

 

 

SPOT_CORSE_I_VENTI_SCEMI__OU_LES_VENTS_FOUS_

 

RIDER " CPP " / Solo _ Spot " I VENTI SCEMI " ou les  " Vents fous

 

Il n'est pas toujours nécessaire, indispensable de conjuguer qualité et  éloignement de destinations hautement lénifiantes. L'Extrême, l'Aventure, le Solo, le Raid  se déclinent  parfois à quelques encablures de sites connus. Tracer plus au large, remonter vers les vents dominants abattre  avec le Puffin, filer au portant, en se laissant  aller sur le dos des ondes véloces et massives.

Rarement, caps  de pierre et d'eau, vents violents  auront parfait pareilles fresques naturelles ! Les cheminements, la  quête s'avèrent ardus, hypothétiques, aléatoires ; mais de s'y rendre, de vérifier ainsi non quelques  certitudes mais des hypothèses, la véracité et la pérennité   des adages qui vous auraient  mis sur la bonne voie ! 

Destinations on ne peut plus locales ;  l'artifice salissant les airs et les mers n'étant plus de mise, afin d'épargner l'air du temps, là, si près, où les vagues et la mer oscillent entre raison et folie, raison et délires extra-vaguants.

Il est des occasions propices à l'évaluation et à la l'expérimentation indispensables de  tels domaines, sur terre mais plus encore, sur mer, progressivement, graduellement. Leur potentiel est sans limites. Le coup de temps décide. Il convient de prendre de justes et de solides repères, sachant que la règle ne se substitue  point à l'inattendu, au caractère exceptionnel de conditions dantesques, hivernales, paradoxales, climatiques. Il  suffit de comparer  les clichés présents sur ce billet et cet humble article destinés à la gent branchée sessions extrêmes...!

Reconnaissance,  opportunité, conditions de réalisations, obstacles, points faibles et points forts, écarts aux moyennes des paramètres et des facteurs ; une destination peut en cacher bien d'autres, sur le même lieu, selon les circonstances et les paramètres de navigation ..!

Pour le Wind et le Kitesurf

CORSICA...GO56

 

 

SPOT_EN_FORMATION_I__VENTI_SCEMI_CORSE_

 

Votre attention

Sur ces 3 photomontages, il ne s'agit que de la mer du vent  soufflant en Grand Frais de secteur WNW,  sans houle significative. Les sections que l'on voit naître, se former,  prennent hauteur et surtout  longueur  sous le vent les jours de houle,  exposant  totalement la section au flux  placé /  Side à Side Off Shore... Une vague d'une pureté rare en Droite, avec  plusieurs Bowls. Si la mer du vent  et les creux poursuivent leur route sous le vent, de Droite à Gauche, certaines vagues obliquent et diffractent déjà à 90 °  et rentrent, s'alignent face au POINT BREAK ! Le site devient magique et requiert de longues heures  d'acclimatation, de prises de repères :

A SUIVRE

Nous reviendrons ultérieurement, avec de grosses images sur Site ! Waverider " CPP " s'y engage pour CORSICA...GO56, ici, à l'entraînement, aux réglages Timing _ Placement, à l'étude de plusieurs  LINE UP On et Side Shore

§

 

SPOT__TRAINING__VENTI_SCEMI_3__ETUDE_

 

 

 

RENCONTRE !...

 

 

APPROCHE___FORMEE__VS__1_

 

Les vagues  et la roche dévoilaient  un tombé  de brocart fascinant ! En guise d'or, le minéral, la pierre grenue et polie,  inaltérable et profonde, que la mer révélait en se retirant, en les submergeant.

Tel un  véritable filon protecteur, un mur inébranlable  le mettait en sécurité, à l'abri des paquets de mer informes et si hauts.

Dans le ciel de longues flèches de nuages arborescentes s'étiraient. Oriflammes glacées nuançant à l'infini la moire des eaux tumultueuses de la passe. Il allait et venait entre  l'écueil et l'îlot, au diapason des ondes ; mystérieux ballet nautique, une ode au silence de la Mer.

Soyeuses traînées  des azurs confondus où se  perdait la monodie d'un fin sillage. Litanie rythmée par le fracas des lames pulvérisées ;   nues pétillantes et  panaches d'embruns  solfiaient  en bruissant le chant des  cascades. 

Les vagues ressemblaient aux nuages, divaguaient pour lui plaire, le séduire. Ils déclinaient  ensemble fresque  d'un  tout  qui ne se voit pas avec les yeux,  depuis  le verre grimé  des apparences.

Il vint en ces lieux d'hamonie et de complétude,  espérant complaire,   sans fards,  aux attentes des ciels. Le lien fut  si ténu

...

L_ECUEIL_

 

THIERRY REYNAUD / PHOTOGRAPHIES ...!

thierry_raynaud__photographie2

 L'Île de CORSE et ses panoramas de bouts du monde, à nuls autres pareils, ses chapelets  d'îlots, d'îlets que les vagues soulignent en  égrenant le cours d'un temps au demeurant toujours antique ; exception insulaire qui mérite toutes les précautions, les attentions, les soins de l'homme Eco-Responsable se devant de rendre aux rivages leurs souverains visages

MARIN 

 

 

https://thierry-raynaud.com/contact/

 

Heureux d'accueillir sur cet espace  le Site d'un Photographe Insulaire  qui donne de notre Île de Corse  les reflets qu'il se doit, au plus près des réalités multiples de ses versants, de ses tombants, des  horizons de la Rose des Vents ! Véritables témoignages d'une beauté et d'une solennité intouchées, loin, si loin de tous les clichés communs, de l'occupation anachronique défigurant  tant de visages.

Des prises vues uniques allant et traversant le  choeur cristallin  des éléments,  sublimant l'imaginaire créatif du photographe épris d'authenticité...

Splendides vues, choix et souci permanent  de la recherche ... Les techniques  de l'artiste visuel détache de l'impalpable transparence et perspective de ses tableaux  un univers minéral exceptionnel qui n'aurait absolument rien à envier aux îles les plus lointaines.

Petits univers à choyer, à protéger, demeurés si fascinants  quand l'homme l'aura totalement épargné et défendu contre l'appêtit vorace et destructeur d'un dévelopement sans aucun  gardes-fous légitimes.

Merci, Mr REYNAUD de nous faire partager  votre passion photographique et bien Eau-Delà, les rivages et  les sommets d'une Terre rare, d'une  si haute montagne dans la mer dont les lumières vacillent du Ponant au Levant à chaque heure du jour, selon  chaque saison, depuis  qu'elle fût nommée  " Kallistê  " 

!

 

CORSICA...GO56

ANTARCTICA / REPORTAGE ! ...

PHOQUE_DE__VEDDELL__ANTARCTICA__EXPEDITION_

Au pays des ombres blanches  / Photo -  Expédition ANTARCTICA 

 

CONTINENT   ANTARCTIQUE 

 

ANTARCTICA

 

Deux Noms qui résonnent et riment au diapason de la poésie des images, des profondeurs, des abysses, de contrées cosmiques  ... Un rêve  à ciels ouverts où l'Artiste, l'Aventurier saisit avec magie et extrême sensibilité  l'Eau-Delà  du réel, des possibles. Évoluons, avec eux, aux confins de la vision numérique,  philosophiquement accompagnée, enfin délivrés de la pesanteur et de l'offense à la pureté.

Mille questions éclosent, saines, régénérant  les plus beaux printemps que nous aurions perdus sous nos latitudes, nos aires de jeux  aux quotidiens  mondialement modifiés, travestis. Mais de ces lointains  glacés, de ces pans de métamorphoses  où la vie compose  selon les vents hurlants et le cycle de saisons semble-t-il intouchées, pérennes, éternelles. 

Il est tout autour des vastités gelées comme un réseau, une barrière de courants marins violents et complices  qui imperméabiliseraient le continent blanc, qui le distanceraient des bactéries et des  éléments  indésirables venus d'ailleurs, du Nord, des pourtours contaminés  du noble  continent des glaces.

Comme si la Création avait songé au dessein perpétuel, au sempiternel  retour des choses, à quelque antre univerversel qui eût réfugié,  préservé  l'existence de  chaque créature. Une gigantesque bibliothèque  abritant l'essence et le fondement du vivant, où les espèces seraient reines, décrétant une fabuleuse et  absolue endémie.

Tout, de la  polynie *, "  petite mer intérieure ",  qui ne gèle jamais, parcourue de vents et de  tourbillons iridescents,  aux déserts de glace, aux habitats des colonies de pinipèdes concourt au déploiement de l'intelligence,  de l'éco-système, du biotope  adapté aux conditions extrêmes, aux si grands froids, aux tombants  que les icebergs imposent pour ne point blesser la  diversité ...

Et la vie sous-marine exulte au diapason de la profondeur, livre de féeriques jardins enivrés de lumières. Les transparences et les clartés de l'eau sous les glaces en font de sublimes kaléidoscopes fluides. Jardins édéniques, sublimités nonchalantes que le froid hyalin  semble figer, préciosités  cosmiques, êtres inattendus,  aucun mots  ne saurait  décrire ce que les  hommes de l'expédition Antarctica auront vécu sous les icebergs, sous les eaux polaires, aux côtés des Manchots Empereurs et de leurs petits, en croisant à la dérobée d'une grotte glaciaire, d'une faille en mouvement  les yeux  troublants, émouvants du Phoque de Veddell 

Comment traduire pareille poésie des images où le temps, l'espace, l'existence tiennent du probable, du tangible, si fragiles et si  menacés à  la fois  ?   Un regard  à part, hors du commun, jeune et pur, qui sait, en rendrait compte au plus près de l'émoi ?

On y lit,  à la volée, le temps d'un cliché, l'immense compassion  de leurs auteurs, cette profusion labile de  qualificatifs qui montent du coeur  telle la larme  à l'oeil, l'étreinte du sanglot  que parcourt le frisson,  l'émotion, au rythme  des  balbutiements de la découverte.

Précieux  clichés, dons subliminaux que la souvenance grave au plus  intime de l'être, à toujours... Aurions été  alors du voyage de l'Argonaute ?  Sommes - nous déjà et pour  la fin des temps dépositaires des fruits inestimables de cette aventure extraordinaire repoussant les limites de l'humain. Changerions-nous  en  appréhendant  ainsi toutes les formes de vie autres qu'humaines, accueillantes, hospitalières, sitôt  familières. Un regard étrange, mystérieux échange, sibyllin partage de l'étant   sans paroles, suffit à  éclairer le sens et la voie des mondes vrais.

Que le Phoque de Weddell , le Manchot Empereur, le poussin sont beaux,  allant  dans l'expression dépouillée de la pureté, volant à travers  les eaux  translucides  et vierges d'un or blanc ineffable ! 

Filigrane neigeux, lointains brumeux de la  tempête, voile diaphane du couchant et du levant embrasés, embruns et nuages  esquissent à l'envi, à chaque heure du jour  le tableau sans fond  de scènes oniriques,  uniques où l'expression de la vie  évanescente, fantomatique silhouette,   s'ébat et devient, se perpétue à l'orée du Ciel comblé de silences suggérés, habités

Les images de ces reportages sont si réelles et si chargées qu'elles nous transposent ailleurs, que nous devenons  parties prenantes de l' expédition, les témoins ! Elles disent toute l'urgence que requiert l'état des mondes en sursis

* Polynie / Espace de mer libre dans la  banquise

Merci

CORSICA...GO56

!