Corsica...Go56

JANVIER 17 GRAND SUD !...

 

DSC05064__1__001

Nous poserons ici d'autres clichés des tempêtes à venir, au cours du mois de Janvier, de la part des " Visiteurs "  qui sur ce site partagent  "  Isula Idea " 

 

!

Etonnant et mystérieux voyage des vagues sur la mer en cheveux de vents ! Ces deux lames panachées  pourraient se rencontrer. Choc frontal et de loin  silencieux dont seul l'élévation vers l'azur dirait l'énergie et la force décuplées ! Le vent est constant. Il s'établit à la force 10 ;  les rafales auront été mesurées à près de 70 noeuds, plus au Nord, vers le Sémaphore. C'est la tempête vers le récif et ses hauts-fonds que la BORA lumineuse irradie. Ces champs azurés  demeurent si loin quand le vent de terre les étirent longuement vers le large ... 

MARIN 


L'IMPROBABLE DÉCOURS !...

 

DSC05064

Ivresses marines, poème de la mer !  immense domaine où la Bora exulte et irradie de beautés un songe Kallistê ! Solitudes hiémales, bolges ondoyées d'un enfer au  paradis dantesque où se jouent quelques pans du jeu, de la mort, de la violence ; source-catharsis ou folie, repentance  ? Qu'importe ! Que les dieux là-bas me convient... Entrevoyons ensemble l'errance qui  ne serait  que de l'âme et de la dive Lumière des Îles, d'une Île. Quelle Île ? 

 

!

Vents hiémaux
colères d'Aparctias et  de Calsias
L'azur est à la vive Bora
et tout à ses émaux irisés
qui brisent
le coeur fragile des rêves
au franc appel de l'évasion

Au Levant    c'est Orion
depuis les Ours
que déchaîne Boréas
Quand les Aquilons
antiques revendiquent enfin
le retour de l'hiver
et ses redoutables frimas

Solitudes évanescentes
allants de la traîne radieuse
rudesses immensurables 
que les panaches du vent
et l'encens givré des vagues
esquissent
sur fonds de grains noirs
et de mort latente

La Grande Mer
s'isole divague
De lourdes camisoles
vers le rigage
annihilent toute velléité
de regagner le récif
La barre et ses écrins
cernés de neige et de lumières
irradiés de beautés
 ne me  furent-ils pas    pourtant
si familiers

Que ne me laisses-tu en ces jours que  grime le grésil
 Folie
Toi    qui à jamais    ne m'eût abandonné
Voilà que j'erre    terré 
comme transis
Un corps se serait-il déjà soumis
qui n'ose et qui adjure
l'eau-delà   d'insister

Quel envol
au large de Kallistê
eût apaisé
les morsures
des galernes 
et exalté le faisceau des lames
A l'orée du long silence de la mer
et de ses secrets aurais-je failli

Lointaine Bora, saches que j'aime tes lames qui se livrent indéfiniment aux souffles traversiers de l'imaginaire, à l'alme courbe du rêve, aux orbes mêlées de l'ellipse et du galbe éphémères

§

MARIN - L'improbable décours  -  En cours, 1 ère Ecriture avant  ?

 

DSC05061

DSC05065

DSC05056

ÉVOLUTION MÉTÉO INSULAIRE !...

uEucxLsuLoSYmtRzKDUDe7zeIeqANvwIvUD

 La situation est éloquente ! Ca va dépoter et surtout cailler grave ... Une configuration qui pourrait faire de la résistance et  il n'est pas si sûr que l'Ouest sera de la partie en Janvier 17

!

Le contexte semble s'installer dans la durée ; de nombreux paramètres confinent  tout de même à l'étonnement. Des vents forts voire très forts vont souffler sur la façade orientale de l'Île de Corse, avec des épisodes assez exceptionnels, notamment sous le vent des Caps et le long de la Côte orientale.

La position de la Dépression Méditerranéenne pourrait maintenir et favoriser  une sorte de Flux Zonal de secteur N à NE, - sur l'Île de Corse et en montagne -, assez perturbé.

 En outre, et à la faveur de l'Anticyclone centré sur le Proche Atlantique, le Gradient de Pression, d'une part se resserre  et, d'autre part, la carte isobarique rend compte un Flux de Nord sur l'Ouest de la France et de NE  à ENE plus à  l'Est, du Nord au Sud des zones.

L'alimentation en air très froid est donc assurée via l'Europe de l'Est et la Scandinavie.

Quant  au " stationnement "  et au creusement de cette Dépression centré vers la Calabre, ces deux  facteurs exacerbent  les contrastes thermiques, sans oublier bien sûr les surplus d'énergies d'origine anthropique relâchés dans l'atmosphère ; il convient de ne pas l'oublier, les activités humaines  pourraient avoir de plus en plus d'impacts sur le plan  de la thermodynamique.

Pourquoi Anticyclone et Dépression ainsi campent-ils durant des semaines ? Comment l'activité océanique Atlantique ne parvient-elle pas à se partager le cours de l'hiver de façon plus habituelle, équilibrée ?  Jusqu'à quel point peut-on  envisager pareille situation, de telles conditions hivernales ? Comment de tels mastodontes atmosphériques peuvent-ils voir le jour, s'étendre, au-delà de tout un continent ?  

NAVIGUER + GROSSES VOILES !...

RIDER_SESSION_BOUBOULE_VISITEUR_

Rider " BOUBOULE " s'exposera malgré lui en 5.7 par des vents compris entre 25 et 34 Noeuds

SUITE 

TOUT UN  CONTEXTE 

 

Des Conditions Météorologiques on peut le dire : aléatoires ! Un vent annoncé à la baisse quand c'est l'inverse qui se  produit une fois engagé sur l'eau. Le choix d'une grande voile ayant été opéré  après  une attentive observation ; c'est un  premier point,  assez fréquent ...

Se dire aussi, qu'une fois en mer, on ne peut changer  sa toile. Tout au plus,  tenter de la régler si le vent se renforce.

Observer en cas de fin de coup de vent  ou tempête un mollissement alors que les vagues prennent de la taille ! 15 voire maxi 20 Noeuds, un flux très irrégulier et tendance à la baisse ou présence de forts courants résiduels poussent dès lors à l'option :  grandes voiles !

Bien savoir que les planches modernes, les concepts vagues actuels  affectionnent davantage un certain volume pour une surface de voile réduite,  au plus près de leur potentiel. C'est tout à fait  exact, mais : 

Il convient parfois de réunir un  gros flotteur, ( 83 à 95 Litres ),  et, une grande voile oscillant entre 5.3 M2 mini et 5.8 M2, pour  les plus grandes tailles.

CETTE NAVIGATION NE S' IMPROVISE PAS 

Surtout lorsque le Rider n'est pas une " armoire "  et que le vent ne cesse plus de monter au coeur des vagues et du Line Up.

Tout  est  à revoir. Anticiper les placements successifs destinés à amoindrir les effets d'une navigation  surtoilée ;

Neutraliser la puissance de la voile dès la première phase du  Surf, - Take Off /Bottom -, ou à la relance Back ou Front Side.

En navigation pure, savoir qu'il convient de reculer  un peu l'attache arrière du harnais mais plus encore, de relever le point d'écoute, toute en bloquant, en verrouillant voir en poussant  sur le bras avant ; cela  aura pour effet de mieux placer et maintenir le Mât  au vent, de favoriser  un meilleur angle Voile / Vent et, de là, de minimiser un peu  la poussée vélique tout en la recentrant / soi.

 

AU SURF 

 

Si les conditions sont franchement On à Side On Shore, il conviendra de ne jamais forcer sur la main  arrière, au Bottom  Back Side mais de tenter une remontée sur la vague  en exploitant  la vitesse et  l'inertie acquise,ne laissant ainsi jamais l'excès de surface nous dépasser ; 

Au Take Off / Entrée de  Bottom /  Conditions Side Shore _  Side On Shore, la façon la plus efficace pour gérer survente ou excès de toile sera de porter le Mât   au vent en écartant la main arrière; 

Choquer un peu aidera l'ensemble de la coordination.

Cette action permet au rider de recentrer / Neutraliser son gréement tandis que la Board se place sur sa trajectoire. Et plus on est  à l'arrache, plus il faut  y  penser et accentuer la parade au  vent fort  + grosse toile

!

 

NAVIGATION_BOUBOULE_EN_5

Toutes les contraintes sont exacerbées, plus fortes et les conséquences des actions du rider  deviennent  bien plus exposées. Si le Matos encaisse, il en est de même pour  le Rider. Le rapport est tout aussi vrai ou valable en 4.7 M2 avec un vent qui forcirait 8 beaufort !

CENTRES PERMANENTS METEO !...

FRONTOLOGIE_METEO_CONSULT_

 Météo-Consult / Dimanche 15.01.2017 _ Frontologie Ouest-Europe. L'affaiblissement de l'Anticyclone de l'Est tout  comme la vaste zone multi-dépressionnaire génèrent sur l'Europe de l'Ouest  des vents très  froids et forts. Une configuration qui va durer ! Corsica...Go56  prévoyait un hiver froid avec une forte valence NE, ceci dès le mois d'Août 16, ayant sur cet espace réalisé une Prévision Saisonnière à partir des signes observés et interprétés empiriquement.

 

SUITE 

 

Nous l'observons parfaitement. Lorsque les grands Centres Permanents Météorologiques, à savoir : Anticyclones et Dépressions occupent peu ou prou leur position saisonnière, cela se traduit par  des conditions Météo assez conformes aux normales ! Et si  le contexte engendre vagues de froid, épisodes neigeux, vents violents, on peut tout de même arguer que nous sommes bien en Hiver, avec ses rigueurs, ses accès. C'est bien normal, voire réconfortant et on aimerait  tant  qu'il en fût  ainsi pour tous les hivers à venir.

Il faut préciser   que le  " relief atmosphérique et isobarique ", soit la Frontologie qui semble se mettre en place et devoir persister pour une longue période, est très favorable à ce type de situation plus ou moins stationnaire, avec des  variantes  diurnes  + ou -  excessives apparaissant au fil des jours. 

Fort Mistral persistant  en Provence et à l'Ouest  du Bassin Méditerranéen Occidental, vents de Nord à Nord-Est vers l'Île de Corse plus ou moins forts  selon les latitudes, caps et pointes exposés ou vers les massifs.

N'oublions pas de rappeler   que les cols atmosphériques, - entre 2 anticyclones ou deux Dépressions-,  canalisent fréquément des " coulées  " d'air polaire ; c'est  ce qui se présente à l'aune des Modèles, par le Nord de la France ; les températures devraient donc  encore chuter et les vents forts de secteur Nord, également,  perdurer.

Quant à la Dépression  centrée  entre Gênes et Sud-Est de l'Italie, elle ne devrait  que peu évoluer en  gradient et en position, oscillant  tout  au plus en  maintenant une situation fortement  instable  et humide, refroidie par retour des masses d'air en provenance  du Septentrion.

Il faut s'attendre à des cumuls  importants de  neige sur les Massifs Corses, des vents persistant de secteur N  à NE.

NB 

Il est fort probable que l'Anticyclone centré sur l'E et le NE de l'Europe s'étende et se renforce à nouveau dès que la Dépression Ouest Méditerranée se comblera ou s'évacuera vers l'Est du Bassin. L'Anticyclone des Açores pourrait également regonfler et se positionner assez haut en Latitudes, ne laissant aux perturbations d'origine Atlantique que la seule alternative du  contour par le Nord


SAILBOARD / ALCHEMY !...

SAIL_BOARD_

 

 Elle aura été conçue pour penser et orchestrer  tes délires, tout  déséquilibre aérien et fluide. Une idée géniale désormais t'emmène et commande à toutes les formes de corps possibles. Cet esquif exige de toi que tu ne démérites jamais plus sur la vague. Gourmande,  aimant le jeu et les  mises risquées, c'est au plus près du regard des lames qu'elle t'invite à engager la spatule ou alors à chevaucher le rouleau qui déjà parfait l'arc tendu  d'une lèvre à nulle autre pareille. N'oublie jamais que tu dois faire corps avec un concept, une logique, mais bien au-delà de la raison ! demande lui tout ce que tu imagines  et projettes de réaliser, sans aucun compromis. Tu es en quelque sorte cet alchimiste qu'elle espère et attend. Alors, ensemble, composez avec les secrets de la mer et des vents. Saches qu'elle  n'attend  que folies  et vertiges libérés de toute entrave.

CORSICA...GO56

 

!

En guise de coque
voici une planche
un flotteur à part avec ses ailerons effilés
Une spatule galbée pour étrave
tandis que la poupe
queue d'hirondelle
oscille entre sillage  virage  serré et ellipse   

Son histoire nous ramène aux dieux
des autres mondes
jadis accaparés
là-bas    vers les Îles sous le Vent

Quant au gréement
il se résume à la plus simple expression
Le génie l'aura rivé à un rail
articulé librement
à la hauteur du maître-bau

C'est un esquif somme toute très étrange
solennellement fougueux
Il se gouverne sans commandes apparentes
mais il répond  comme il obéit
à l'invisible
à la moindre des sollicitations
de celle ou celui qui navigue   debout
et se penche à son bord

Ainsi d'un tout qui relève
de l'alchimie dont la complexion et la simplicité
ne laissent plus d'étonner
dès lors que l'engin prodige  ne faillit pas
en passant par toutes les allures
et les quadrants de la Rose félicité 

Une planche aux courbes rondes et chaloupées
mue par une seule aile
La triangulation est assurée
par le mât rigoureusement ajusté
Un espar   à l'ovale symétrique
sensé lui conférer une forme réglable
en permet la saisie et d'autres réglages
très intuitifs

Le vent les vagues emmènent cet attelage
au diapason de l'harmonie
de l'esquisse ou de l'épure
qui se fond 
avec une redoutable efficacité

On le dirige
on le conduit avec les pieds
et   afin d' assujettir l'animé à l'inanimé
il faut compter sur un corps parfaitement maintenu
répondant promptement aux injonctions du coup de vent

De l'interaction des bras et des jambes
découle vitesse et équilibre
L'exploration des flux d'air demeure un préalable
mais point de haubans 

Quelque équilibre dynamique et subtil
aura évincé toute charge inutile
au-delà de l'espérance
en jouant avec la gravité des masses
et des accélérations fulgurant la raison

Est-ce un jouet l'expression
d'une merveille technologique
Oui, certainement
Et que dire lorsque pareille osmose
en toute symbiose
dévale les pentes liquides de la mer
prend son envol dans les airs
en planant au-dessus des vagues déferlantes

Aller bien plus vite que l'on court
sur l'eau et les flots déchaînés
confère au miracle

Légère   si racée   aux couleurs radieuses
la planche à voile ainsi nommée
le coursier vélivole
octroie aux virtuoses
ce que les hautes latitudes livrent de joyaux au solitaire
car rien ne l'arrête
pas même la violente tempête et ses rafales

Les éléments    avec elle   exultent
atteignent des sommets
pour qui sait lire et interpréter les ciels
des vents et des houles
à son avantage

Son domaine appartient à l'imaginaire
aux féeries insoupçonnées
d'un dialogue sans paroles
à une gestuelle qui transcende
une pantomime ravissant les  sens

Amoureuse du vide   éprise de vertiges
elle tend à ne faire  plus qu'un avec toi  si bien que l'on ne sait plus 
qui de l'âme  qui du corps  qui du temps  la meut

Ses éblouissantes ressources
confèrent au mirage   à la magie
Les éthers pour domaines
où tutoyer la Folie
Dont  quelques révélations  eussent à jamais été 
et pansent  les plaies
de l'infortune et de la déconvenue
Que de vertus éminemment souveraines

Ne guérit-on pas
un peu plus près du Ciel
du moins enivré d'azur
ou rendu  à l'absinthe de promesses dionysiaques

§

 

Back_Loop__8_

 

 

 

Posté par marin56 à 01:37:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

PIERRE -JOSE LEROY PHOTOS CORSE !...

PIERRE_JOSE_LEROY

UN REGARD UNIQUE  SUR L'ÎLE DE CORSE

LORSQUE  TERRE ET MER

 

CORSICA...GO56, Blog / Site évoluant autour de la Mer, de l'Extrême, de la Nature en Poésie, ne saurait passer sous silence le Site de Pierre-José LEROY. Nous vous livrons le LIEN, ici, avec ce Billet CANALBLOG, en espérant que ses images soient vues et appréciées bien  au-delà ! 

Plus encore, Pierre-José LEROY illustre très souvent la Page Facebook Insulaire :  " CORSE EVENEMENT METEO " et  disons d'emblée que les informations qui y sont relayées se traduisent le plus souvent par une précision hors paire. Informations très très appréciables lorsqu'il s'agit de  s'aventurer en pleine nature. Corsica...Go56 le remercie pour ses contributions très utiles. 

Nous posons ici l'une de ses dernières photos de la Tempête qui a touché l'Île de Corse, vers les Îles Sanguinaires - Ajaccio -  ce  vendredi 13 Janvier 2016, où P-J LEROY  aura observé et relevé  au rivage des pointes et des rafales de vent de secteur Ouest à Ouest-Nord-Ouest à 142 Km / h ! En pays Ajaccien, c'est à noter. Le Grand Sud eut pointé  62 Noeuds, - Sémaphore -,  et  des valeurs moindres en vent moyen  au viveau de la Mer, soit 40 à 45 Noeuds...

LIENS 

https://altipierre.myportfolio.com/

 

https://www.facebook.com/CorseEvenementsMeteo/?fref=ts

§

 

TORRENT - CIELS

 

DSC05013_001

A ce Torrent qui n'est hélas plus qu'un sale canal où la modernité se serait vendue et vautrée  aux prix  inestimables des berges, des rives  et des  arbres morts. Au chant de la belle  vallée qui n'est plus, aux cours torrents-ciels des eaux des nuages que les turbines souillent de vases et sans vie ! ... A la Pieve d'Attalà qui vécut de ses champs fertiles et florissants. Ils nous léguèrent  les richesses d'une osmose et d'une harmonie perdues des cimes  aux rivages des golfes et des baies ... Alors, que toute la dune recouvre ses jardins d'hiver et de printemps, ses havres de paix l'été ; à l'automne, l'errance qui eût comblé l'artisan et ses bois imaginaires...

Jeunes de nos villages, nous étions RIZZANESE  ! et rien n'eût défait le cours de ses métamorphoses et de l'éternité en allée rejoindre le cycle immuable du Grand Bleu !

 

TORRENT - CIELS

 

Je marche   j'arpente la très longue dune
La houle chante au rivage
Une large ouverture signe les épanchements de la  dernière crue
Vers l'intérieur des terres
rebuts déchets produits de la distribution
jalonnent désormais les berges dévastées du torrent
dont le cours en amont aura été définitivement  arrêté
Le grand chambardement des machines
président désormais aux injonctions de la Nature
non sans d'irréversibles conséquences


Je vais vous dire l'histoire de ce torrent  des hauts pays
Seigneur des monts et des vallées
d'une Île    d'un songe Kallistê
sans autres fards ni artefacts
que ses charmes tutélaires
Voici un majestueux torrent de montagne
que rallient quatre somptueux cours d'eau
Ils s'en reviennent de l'aube des temps
avec leurs milliers de myriades
de lunaisons
Ainsi du destin des croissants de sable
et des rivages
d'une côte aux milles facéties des saisons
et des arbres centenaires

Rapide    encaissé aux vasques lumineuses
il bondissait de chaos en vertiges de cascades
comme il contait les scènes mélodieuses
et les actes champêtres d'un vaste théâtre
Torrent que les pentes des vals et des combes
abreuve toujours
de rus en ruisseaux depuis les cimes
et qui vers la plaine et la mer
se métamorphose en un large fleuve
une embouchure
drainant bancs de sable blanc et limon doré
bois des îles parfumés
jusqu'à à l'intime vital des étendues
solennellement lacustres
et très africaines

Mais nous le vîmes peu à peu dépérir
s'obstruer
lorsque les hommes manquèrent un jour
à l'appel des champs et des vergers
à la noria des moulins ancestraux
de ces chemins aux gués et aux berges
féeriques

Plus tard lorsque la destinée des communautés
prit le train de la modernité et des nécessités tentaculaires
l'industrie la grande distribution s'accaparèrent
les rives et le lit du torrent légendaire
affublé de contes et de légendes
On y répandit des hangars des entrepôts
des machines outils sans oublier de lui flanquer
à proximité une carrière et ses engins de destructions massives
Chaque an lui infligeait son lot de mains basses
et d'annexions vouées à l'enlaidissement
aux plus viles dégradations des murs gris
des grillages et des barbelés
La laideur et la beauté ne relèvent  plus du même mode opératoire

Ce fut le déclin de la dernière portion de vie du cours d'eau
vénérable dont s'enorgueillissait toute la Pieve
Mais cela ne suffit pas
Il fallait que le chant du torrent
à jamais fût interrompu et méprisé
que ses forêts fussent abattues
et le voyage des eaux des affluents
irrémédiablement détourné et faussé
Au plus profond d'un ravin dans le canyon
de granit et de porphyre
le mauvais génie lui barra la route
l'entrava et le contint derrière un géant de béton armé
arqueboûté avec des falaises lisses
des gueules béantes
crachant le flux par le tumulte des turbines

En aval l'énergie captée transformée distribuée
parachèva d'enlaidir
les joyaux du noble et bel écrin naturel au nom éponyme
L'usine hydroéléctrique étendit
son maillage et son réseau denses
de filins et de pylônes d'acier
par(delà les sommets
Tout de l'homme artificiel resplendit désormais sur ce qui fut
de splendeurs et de vérités passées
qui n'eussent à jamais travesti la marche du temps
et la lumière
Et si l'amont au-delà des forfaitures
laisse encore aller l'eau pure
il n'en est plus de même au bord de la mer
si près de l'azur là où tant de desseins jadis s'accomplissaient


Il y a les jours de fortes crues que les siècles
antan assumaient sans faillir mais qui de nos jours
convoient les charrois immondes du progrès
ces monstres ces carcasses que l'on regarde passer
dans le courant et que les arbres arrachés retiennent
pris dans leurs frondaisons enchevêtrées
Et puis en guise de decorum les déchets
jonchent berges et sablons par centaines
avant que de rendre au Grand Bleu ce qui ne saurait être vu

Sur le coteau à l'orée du maquis et des sables
voici une immense station d'épuration et de traitement des eaux " usées "
trônant comme une balafre sur le paysage marin
défigurant le visage de la terre vu de la mer
J'observe avec attention le dessin de l'immense cordon
lagunaire et sablonneux
Inquiet je découvre qu'il mincit et désaipaissit
Les vagues de la mer tempétueuse le recouvrent
et passent au-delà à chaque marées de coups de vent
Elles achèvent d'enfouir et de cacher les stigmates
d'un mépris révoltant des ignobles bavures

L'argent et le profit n'ont ni odeur ni respect
Quant au commun des mortels il passe et ne regarde pas
la voie que la démence et la démesure empruntent
du commun accord
de l'hypothèque sur l'avenir condamné de Mère-Nature

Je voudrai vous accorder la part d'un rêve
ce faisceaux d'espérances qui m'habite depuis si longtemps
afin que l'on redonne force au long décours
de ce majestueux torrent devenu malade
Ne perpétue-t-il pas la mémoire
à l'instar de tous les autres qui sur Kallistê
ouvragent et oeuvrent aux beautés perpétuelles
Oui cironscrire et repérer le vaste domaine des vagues
des eaux retrouvées et des sables
tout ce que les vents et la mer soulignent ou esquissent
depuis le commencement et qui font de chaque Île
un écrin intouchable qui doit deumeurer intouché
On assisterait au retour de tout ce qui flamboyait
aux quatre saisons en leurs almes migrations
qui seraient invites vers les plus beaux voyages célestes
que Terre d'Ex-Île KALLISTÊ nous eût jamais offerts

§ 

 

Ghjorghju D'OTA  - Poésie - Prose -  Pour l'amour d'une Terre, Ex-Île

 

PRESENCE !...

 

PRESENCE_

 

PRÉSENCE

 

En quête de songe
tu empruntes  
mes  voiles et t'enivres d'embruns
Elles te distancent
comme ils t'absentent
décryptant sans fin
l'alme accord
des silences messagers
et de l'azur

Présence vélivole    humble nocher
écoutez
vous qui êtes de l'attelage des vents de Borée
sachez qu'ils vous sont présents
de la longue houle   encens  
des féeries antiques et dionysiaques

Et il n'est rien d'autre que la mer nue
en chaque éclosion marine
scandant un temps sacré
à la solfier à l'unisson des multitudes
fleuries de la Tramontane
et des galets

Dans les lointains
vous auriez à jamais grimé
la laideur des faubourgs
travestis
le souvenir des étés incendiés
qui eussent bouleversé
le cours des métamorphoses

Mais le croissant de dune
à la lune gibbeuse
ressemble toujours
quand ils rassemblent
entre poupe et étrave
nues clarteuses et vagues écumeuses

Elles y jouent la partition des torrents
depuis le chant de la haute fûtaie 
naissant de l'aurore
des cimes et des vallées
que l'aure semble figer

Voici pour vous désormais révélée 
une saison qui n'apparait
qu'au pèlerin

!

MARIN  -  A bord de la Folie - 

Posté par marin56 à 08:26:00 PM - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

LE SHAKA !... NEW SCHOOL

 

RIDER_FRED_SHAKA_TRIBORD_AMURE_

 

RIDER / FRED à la manoeuvre - 25 / 30 Noeuds - 4.2 M2 !

Nous développerons très attentivement cette Première grande Phase du SHAKA, qui de l'élan à la fin de l'envol est capitale, ce temps-ressort très particulier, de renvoi vers le haut, que Rider et Matos composent 

 

DES GÉNÉRALITÉS AUX SUBTILITÉS D'UN MOVE COMPLEXE

 

NB /

Des heures de projections Vidéos, le Haut-Niveau, l'Observation In Situ nous conduisent à l'élaboration de ces Articles ; sans oublier les apports de nos anciens Profs (  CREPS  // UFRSTAPS // ENV,  en matière de méthodologie et de Didactique des Activités Physiques et Sportives...

 

WWW@SHAKA.POTES 

 

Il peut être assaisonné à la sauce Freestyle pur ; sur  eau 100 % Plate. Ou alors, dans la mer du vent de terre, le clapot. Mais également plus au large, avec ses versions très aériennes ;  le creux oblige une fois passées la crête et l'apogée du saut...

On le savoure aussi à travers  une version Freestyle Wave de toute beauté, en glisse et dans la pente des vagues ou mieux,  le MUST, lorsque le Rider l'envoie Off The Lip et en glisse totale ou version Aerial  360 ° Up Wind Re-Entry ! 

 

Inutile de vous confirmer la dose d'adrénaline et le plaisir que les Riders reçoivent en récompense de leur réussite à le poser sans mouiller le Harnais. Bien sûr, le Matos est adapté au programme d'entraînement suivi mais également aux conditions Waves ou pas, vent fort ou simple Planning sur plan d'eau intérieur. Quelle dose de travail et d'obstination faut-il !... Ceux qui le passent savent en parler.

 

LES ACTIONS STARTERS       COORDINATION     SYNCHRONICITE 

 

Ce n'est pas un Back Side Air, même si  on peut l'approcher ainsi, sans tourner, afin de bosser très dur l'Appel du Saut ! En effet, cette phase initiale engage pour une bonne part la maîtrise du Move.

Tandis  que le Backside Air  revient très vite vers l'allure du bord en cours,

le SHAKA place la voile sur un temps d'extension, d'élévation, de grandissement du corps au-dessus du Matos, le corps à l'applomb de celui-ci. Il temporise côté gréement préfigurant une suite au vent fondamentale ! 

C'est un Move qui ne souffre pas de précipitation, bien au contraire, aux séquences parfaitement marquées et discernables.

La Rotation au Vent et le passage obligé à contre serait la deuxième clé  ou phase du Move, si tant est que le Rider ait suffisamment placé l'axe de sa Board travers au vent, voir davantage, ( Largue ), en vol, juste en posant, après un 1 er 90 ° totalement aérien. Les 90 ° autres étant à concéder à la " course d'élan au Lof " et à l'Appel du Saut, en première phase déterminant le Move...

Ici, nous avons Rider FRED qui touche et affectionne grave ce Trick, d'où ces Images... Puisse t-il nous autoriser à les poster pour étude, analyse, didactique et pourquoi pas Pédagogie- Progression ? Merci, Rider FRED ...

Poursuivons notre tentative de Définition, sachant que la Chronologie du Move ne saurait se réduire à  une analyse linéaire et enclavée, dont les éléments seraient appréhendés un à un ou isolés ! Ce n'est certes pas  la bonne voie ! 

En effet, tout se tient. Chacune des tâches du Move se projette dans la tâche à suivre et la contient déjà, intentionnellement, du regard à la finalisation des coordinations complexes qu'il recèle.

Enfin, le travail des appuis doit être associé pendant la phase de l'appel du Saut et celle de la Relance, à travers une synchronicité évidente, visible entre le Gréement et la Board ; c'est essentiel, soit  :

son maintien _  placement - évolution _  en rotation pour ce qui concerne la phase aérienne et la glisse arrière  de retour sur l'eau 

ET

pendant l'Appel du Saut : entre l'Extension complète des jambes et la Neutralisation - Effacement- Bascule  du Gréement qui en résulte autorisant le Vol plané au vent, Board absolument et longuement maintenue inclinée, spatule assez haute, pour ne pas voir la board plaquée, rabattue par le zef. Après, l'assiette de la board tend à pointer du nez, - dosage, Man, dosage  ...

On pose un SHAKA mais on ne le finalise pas pour autant ; tout dépend à ce stade des appuis, de l'assiette du flotteur, dont le poids sur l'avant, au-delà  du - maître-bau -,  conditionne une évolution également  contre-gîtée.

 

 

29_12_2016__FRED_SHAKA_EST_TUNARA

 RIDER FRED 

Quelques temps forts du SHAKA ! Nous reviendrons points par point sur ce Move qui requiert une CATÉGORIE  à part entière, donc nouvelle ... 

 

POUR UN ESSAI DE DÉFINITION 

Il s'agit d'une Rotation avant, au Lof  et Aérienne, dans un plan Longitudinal, dont  la Relance sur l'autre bord se réalise à contre, engageant au final une rotation du Flotteur égale à 180 °, en Glisse... Elle résulte des  placements successifs du Matos tout  en exploitant des phases d'appuis en glisse et non forcées qui  entraînent la fluidité et la vitesse d'exécution de l'ensemble.

La vitesse  et l'envol sont des points facilitant la  réalisation  de ce Move d'enfer si tant est que les capacités du Rider suivent ses intentions de Move et son engagement.

Là, on ne brûle pas les étapes, on essaie de progresser intelligemment et non en force

Les Variantes au SHAKA  sont hallucinantes qui allient hauteur, temps en vol, rythme, reprise de Moves derrière, etc ...

!

 A SUIVRE /  SÉQUENCES ET INDICATEURS DE REUSSITE 

Posté par marin56 à 07:15:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,