Corsica...Go56

NOUVEAUTÉS SUR CORSICA...GO56 !...

PETER GREEN 

 

IMPORTANT POUR LA NAVIGATION SUR LE SITE / BLOG 

CORSICA...GO56

 

En effet, la Plate forme CANALBLOG met à disposition des WEB ' SURFERS  un outil pour Naviguer avec plus d'efficacité et plus vite sur l'Espace Numérique ! 

Si vous cherchez une CATEGORIE particulière, dans la Colonne de Gauche, ou un TAG, plus bas, vous trouverez donc en tête de Page un ARTICLE, UN POST présentant non seulement la CATÉGORIE ou le TAG souhaités, mais également tous les Posts se référençant à ces deux Outils de Recherche. Ainsi, la Lecture et la Navigation sur le Site / Blog CORSICA..GO56 s'avèrera plus transversale et complète.

N'oubliez-pas, qu'au bas de chaque ARTICLE, figure des propositions de Contributions connexes ou de la même famille.Sans compter sur le Menu, juste sous la grande BANNIÈRE, sur le CAROUSSEL dont les images défilent et aux articles toujours réactualisés, de telle sorte à afficher les Posts les plus intéressants, populaires et dont les Contributeurs du Site tiennent.

Dès ce Jour, une présentation des CATÉGORIES ET DES TAGS sera mise en Place, au fur et à mesure de l'intérêt portés à ces derniers.

Voici un EXEMPLE / CATEGORIE , CLIQUEZ SUR LE 

LIEN 

http://marin56.canalblog.com/archives/_____corsica_LIEN _pour_l__amour_d_une_terre/index.html

!

CORSICA...GO56

 

LE STAFF CANALBLOG FAIT FORT, NOUS LES ENCOURAGEONS A POURSUIVRE, DU MOINS POUR CE QUI CONCERNE LE MODE STANDARD  DES BLOGS MIS A NOTRE DISTRIBUTION 


30.10.14

SIDE OFF INSULAIRE !...

PHIKARIA_II_SIDE_OFF_

 

 

PHIKARIA_

 

" PHIKARIA "

  Immersion dans les arcanes soyeuses d'un rare Ether. Enfoui, un dédale de roches et de ruines que le Mistral ravive au gré des clartés îliennes et hivernales. Sanctuaire, archipel  chargé d'histoire sans fin ... On prétend que, jadis, les Phoques Moines suivaient les Marins ; que sont-ils devenus, pourquoi tant de beauté et de désolation sur la Mer  

?

 

L_OPARA_MARINA__

 

" L'OPARA MARINA " 

 

Lieux de réelles solitudes ; une large passe entonne le chant du  départ, rappelle le cri de la vigie dans sa nacelle, là-haut, sur le Mât de misaine, au gré des vents que le grand large invite ! Tout n'est que camaïeux, horizons pers des azurs confondus ... Le soleil que la mer décapite avant la nuit et qui le ressuscite vers l'Orient, dans l'évanescence des vagues : parfums musqués, odeurs de myrte et de bruyère, autant de caresses du vaste grenier à blé à la mer. Les moulins aptères, lointainement,  se deveninent et s'inclinent ; diktat des éoliennes

!

GO56, à " Mini Go ", un  Petit Fils

 

Posté par marin56 à 08:55:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

ENTRE DEUX LÉGENDES !...

LA VIDÉO DE L'ANNEE POUR CORSICA...GO56 ( Nouvelle CATÉGORIE )

CRITÈRES

______________________________________________________________________

- EXTRÊME - NIVEAU - BEAUTÉ -  DESTINATION - ENGAGEMENT - IMAGES ET SON  -

 

 

Pour ce Clip, juste une invite : une  plage musicale de MYSTERY

 

 

 

KAULI SEADI // TEAHUPOO 

=

 FUSION 

“ It is the most majestic wave on the planet I guess, Teahupoo !!!! My dream came true, I was able to windsurf it for the first time ! ” (Kauli SEADI)

 

 Pureté, Style, Osmose ; la planche colle à la Vague, en  souligne l'épure : l'homme l'honore  de la plus belle des manières qui soit. Éloges méritées, consécration que la chute finale signe comme un pacte indéfectible avec  l' Océan et la Mémoire...

 

L'influx passe, jusqu'au moment où la Mer et la Vague reine décident de mettre un terme à l'Aventure, avant que la mésaventure et la fortune ne surviennent ! Comme si  elles préservaient l'homme du pire, le prévenant encore, à sa mesure, de  ne plus outrepasser ses limites ! En aurait-il vraiment, lorsque nous le voyons évoluer et s'élever en ces aerials de toutes les beautés ? 

Images merveilleuses que rien ne viendraient troubler, si ce ne sont ces jets et bateaux à moteurs pléthoriques ... Il est certain qu'une assistance par jet est plus que recommandée pour la vitesse et l'efficacité des interventions, pour la sécurité vue l'exposition à de telles conditions de Waverinding.

On se demande bien où est le vent ? Souffle-t-il vraiment, ne serait-ce qu'imperceptiblement ? Non, pas vraiment ; la vague seule suffit à générer un vent vitesse, ce souffle né de la poussée contraire, venant comprimer l'air, tout autour du Rider évoluant sur le fil de la lame, avec une vitesse que le surf lui confère.

Majestueuses images, splendide témoignage, voyage aussi aux confins du rêve et des songes, vers cette destination mythique du vaste Continent Maori. Il flotte à l'entour et contremont comme l'aura du Mana, l'ode ancestral d'un peuple issu des dieux et des immensités vouées au chant des étoiles et des îles lointaines.

Respect, bien sûr, pour ce Windsurfer d'exception et d'extrêmes talents

Posté par marin56 à 04:34:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

MEDICANE ?...

 

VARDIOLA

 

Années 2000, un des " MEDICANES  "  - Houle S-E,  Valeurs hors Norme / S-E CORSICA ISLAND

§

Sur un Titre de MYSTERY - ANOTHER DAY -

prenez marques et repères 


POSSIBLE PHÉNOMÈNE DANGEREUX A  VENIR ( Proba = 60 % de fiabilité  selon Sources ) 

Aux States, on parle de

MEDITERRANEAN TROPICAL CYCLONE  // MEDITERRANEAN  HURRICANE

 

 

Mediterranean_Hurricane_TLC_dic_2005

 

L'OEIL ! Quoi qu'il advienne, Riders, lustrez vos carènes et poncez les Fins, chaussez vos ray-ban ! calez-vous un tube des Beach Boys, louez un Combi 1600 cc et revoyez en boucles les possibles destinations on the Reef ...

  

Lorsqu'on observe les Modélisations Météorologiques, il de quoi prendre peur ! En effet,  pour la semaine qui vient se profilerait un Phénomène Méditerranéen Cyclonique, du genre " MEDICANE " , déjà vu  et évoqué sur CORSICA...GO56 - Taper dans l'icône : recherche du Site / Blog -  en bas,  colonne de Gauche - le TAG  : MEDICANE pour aboutir sur une Publication et les Liens concernés, déjà publiés.

Un gradient de Pression phénoménal, un Minimum  Dépressonnaire centré SUD BALEARES dès Lundi, se décalant Est, Mardi, se creusant MARDI, évoluant  jusqu'à JEUDI.

Tout le Bassin Méditerranéen Occidental sera concerné par cet épisode laissant augurer des vents forts de Secteur Sud, à l'avant, passant S-E, Zones Larges et Sud du Bassin, mais aussi des Précipitations qui tarderont à s'installer pour ensuite fondre sur l'ensemble des zones avec force violence et cumuls...

Que dire de la Houle et des vagues qui devraient toucher les Îles de Sardaigne, de Corse, et, remonter vers le Midi de la France, avec amplitude et submersion possibles. l'oeil serait placé très bas, entre Sardaigne et Tunisie !!!

Ce sont bien sûr des Modèles, à ce jour complètement contradictoires les uns vis à vis des autres ; on en perd son latin, mais que voulez-vous, c'est la Science Météorologique capable de ne pas se tromper sur une échéance d'une semaine, voire plus, et, de se planter de la veille au lendemain. Ces fluctuations dans les Prévisions et Tendances étaient beaucoup plus rares et les prévisions plus sûres il y a quelques années : à qui la faute ?

Levons la tête au ciel et incriminons l'effet de serre et nos folies. La vérité, sûrement dans l'oeil de cette Dépression de Type Tropical, migrant de l'Equateur et des Tropiques vers le Pôle, histoire de changer un peu, de voyager, de nous prévenir aussi que rien ne va plus sur Terre.

En tout état de causes, la plus grande vigilance et prudence s'imposent car toues les conditions et les paramètres préludent à ce genre de phénomènes de plus en plus soudains, dangereux, hors-échelle 

!

SOURCES SWELL LINE  -  60 % de Fiabilité, à 5 jours d'échéance -  Suivez le 

LIEN météo-marine  et déplacez le curseur jusqu'en fin de journée - Carte Isobarique - 

EVOLUTIONS POSSIBLES 

 

_ Soit une Bascule et une Renverse à l'Ouest, au Nord-Ouest, généralement  par le Nord des Zones Larges, ce qui reste le plus commun, bien que pas du tout systématique !

_ Soit une Renverse au Grecale puissant - VOIR LA PHOTO CI-DESSOUS - ( Octobre / Novembre ), ou à la Tramuntana d'Hiver ( Décembre à Janvier ), ce qui est  le cas  avec cette Photo dantesque,  100 % Insulaire, sur un Spot dément, - Fort Coup de Vent de Renverse au Secteur NNE par Houle d'ESE -  Mais normalement pas d'actualité et prématuré pour ce qui est de la Tramuntana d'Hiver NNE .

_ AUTRES, non encore répertoriées

...

 

Combo_d__Hiver_3

 

8 à 9 Beaufort - Vagues Sup à 12 pieds - Site Side- Off - Shore   _ ARCHIVES 2008 / Corsica...GO56

A SUIVRE / CORSICA...GO56

§

 

 

29.10.14

RÉCIT / J-C RUFFIN ...

 

IMMORTELLE RANDONNEE 

Il est des récits qui ne laissent pas de vous accompagner, aux images qui s'entent à notre humble  perception des choses,  d'un commun et sibyllin accord  partagé avec l'auteur... Nous  vous laissons à cet extrait d'un récit magnifique qu'il prend à coeur de parfaire, évoquant  d'aussi près, si intimement un vécu et un ressenti rares. Des lignes sobres et pour cela immensément profondes et belles ; elles naissent  de la solitude, de la proximité de la mer, de ce ciel également sans limites que le pèlerin s'apprête à quitter ; comme une déchirure, un adieu que l'on oserait prononcer, une prochaine renaissance, en Chemin entre la Cantabrie et la Galice, J-C RUFFIN relate et témoigne... Jacquet, sur le Camino del Norte, vers Compostelle, l'auteur se confie ; ainsi, au fil des pas du grand marcheur, de l'ouvrage,  ses pensées  aux larges horizons meublent une nature, une longue histoire, un cheminement, une lente et prodigue renaissance. Entre prose poétique et récit, le Chemin prend corps et âme, comme au commencement de Tout 

CORSICA...GO56

( ...) 

PACO DIEZ 

 

A mesure que je m'approchais des Asturies, le rivage devenait plus escarpé. Il prenait parfois sous l'orage des allures écossaises, avec ses rochers noirs et ses prairies d'un vert cru qui surplombaient les gerbes d'écume. C'était comme si  la mer, sentant que j'allais  bientôt la quitter, faisait étalage de tous ses charmes, pour que j'emporte d'elle un bon souvenir. Moi qui ne lui avais guère prêté attention tant qu'elle était étale et monotone, je me mis à la contempler avec émotion et à chérir sa présence au point d'établir mes bivouacs dans son voisinage. Je m'offris quelques-unes de mes plus belles nuits sur des promontoires tourmentés, cernés de gerbes d'eau et couronnés de tempêtes. J'eus droit à des crépuscules nimbés  de brume dorée  et à des aubes apaisées, violettes comme des lèvres de nouveau-né. Dans mon sommeil toujours léger se mêlait le jappement des chiens, loin dans les fermes, et le murmure tout proche du ressac qui ourdissait sans relâche son complot millénaire contre les terres.

Dans les dernières étapes côtières, la sauvagerie du rivage exerçait sur moi une telle fascination que je me hâtais de le rejoindre. Je traversais les villes sans prêter attention à leurs charmes supposés. J'avais  mon content d'architecture balnéaire et de restaurants typiques, de conserveries de poissons et de cidreries pittoresques. Le temps de faire tamponner ma Credencial, d'avaler un menu du jour à  dix euro et, même, parfois, un menu anticrise à huit, voire à sept euro, et je suivais de nouveau les coquilles pour retrouver le littoral. J'ai toujours entretenu des rapports assez bizarres avec la mer. Au Sénégal, j'étais exaspéré de la découvrir chaque matin  sous mes fenêtres, étale, uniformément bleue, griffée de pirogues. Mais quand j'y pense aujourd'hui, je la voie pendant la saison des pluies : l'île de Gorée fouettée par les grains venus de l'océan, la mer froissée par les doigts du vent, ourlée de fine écume. Et j'éprouve une nostalgie que rien ne console.

En Cantabrie, j'ai connu la même alternance de rejet et d'attachement. Je me suis impatienté de devoir subir l'intenable compagnie de cette mer dépourvue de fantaisie et, oserais-je dire, de conversation. Et puis, au moment de la quitter je me suis attaché à elle au point  de souffrir à l'idée d'en être séparé et cela avant même que le Chemin m'ait éloigné d'elle. Les dernières nuits en sa compagnie étaient douloureuses de plaisir. Si je me permets ici une confidence, je dirais que ce paradoxe est celui de toute ma vie. Sans doute ne suis-je  pas le seul à goûter les choses et les êtres au moment où ils nous quittent. Mais j'ai poussé plus que  d'autres le vice ou  la gourmandise jusqu'à m'éloigner souvent de ce que j'ai de plus cher, pour en mesurer le prix. Jeux dangereux  où l'on peut gagner beaucoup, mais où il y a encore plus à perdre.

( ... )  

Enfin vint l'heure de la séparation : le moment où le Chemin quitte définitivement la côte et s'enfonce dans les terres. Le drame se produit non loin du village de la Isla, qui ne m'a pas laissé un souvenir remarquable. L'éloignement est progressif. On continue d'apercevoir longtemps les bouts de falaises, des morceaux de criques, l'horizon. Puis tout est fini : la campagne vous environne. Vous êtes dans les Asturies.

 

Jean-Christophe RUFFIN 

Immortelle Randonnée 

Pages 123 à 125 

Éditions  Guérin - Chamonix - 

 

camino_del_norte

Camino del Norte - CANTABRIE - Vers Santiago de Compostela - 



SAISON MENTALE !...

 

Tempête   ô nuit létale   ultime raison d'être 
Je te retrouve Orion et Sophia 
Innondent ma folle saison mentale...
Que la mer veille nos numineuses ivresses

!

DSC00472

 

Marin - Pensée de l'Hiver, ma Nuit  - 

Posté par marin56 à 11:03:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

28.10.14

MONTER LA PRESSION !...

DSC04857

Splendide et redoutable Line Up  ON SHORE au large de la TESTARELLA, avant la BASCULE au NW et le placement des Sets Side Shore. Une amplitude et une taille déraisonnables

SUBE LA TEMPERATURA 

!!!

 

MIRAGES DE MARILLION  POUR S'ENVOLER VERS UNE ÎLE

 

Alors que le ciel au-dessus de nos têtes installe une chape glauque et  inamovible ! 

Tandis que les vents se voient barrés par on ne sait quelles masses d'air viciées ou polluées ...

Pendant que nos Anciens s'interrogent et concluent au désastre devant leurs champs roussis et sans herbe grasse ( Novembre !!! ).

Depuis que le Sud de la Métropole ou du  Continent aura été submergé par les pluies et plus de deux années de précipitations en 5 épisodes dits Cévennols  ; 

Alors que le  Nord de l'Europe se terre aux premiers frimas, sous une masse d'air  tout doit issue des Toundra et des très hautes Latitudes,

Le Sud de l'Amérique suffoque,  le Maroc affiche des pics de températures insolents et la Corse, au beau milieu de la Grande Bleue connaît une " Sixième Saison ", une sorte de dimension spatiale et atmosphérique hybride : bientôt 40 ° C  le Jour au soleil et - 10 ° C la nuit, comme au désert de Gobi ; c'est nouveau, sorti tout droit de la Mondialisation du Climat et du ciel, unique et monochrome d'Oulambator à  Tokyo, en ayant fait le tour de la Terre par l'Equateur. En haut lieu, on commence à s'interroger, on flipe même :  point de non retour sûrement, mais on fonce, la tête baissée des bourrins, on fonce dans le Smog, plein pot, la mine ravie des conquérants de la décadence, sans une once de contrition, ni de regret ! après tout, on est tous dans le même bain, adieu vat, que  les élites se repaissent et gavent leurs oies ...

Et puisque la Pression Monte, en attendant, Riders, de quoi rêver en musique vers des  Destinations très Hors Normes et inconnues où tracer quelques épures, les courbes inagalées d'un mirage  que l'or noir hélas ! défie.

Demain, quelques vues saisissantes

!

 

DSC04838

Un des Outside Reef No Limits du Grand Sud par Libecciu d'Hiver ( Combo WSW  _ WNW )  Janv 2010 - Début des réelles hostilités du Temps

 

DSC04870

OUTSIDE REEF - deux crêtes, une Période étonnante et une Longueur d'onde No Limit ... Passé NW, le vent place la Vague Side Off Shore à Side Shore ( Nord fort ou NW ). En revenant plus Ouest, le Line Up s'avère Side On et plus technique, plus exposé !

DSC03917

Section rapide et des plus tendues vers " A Punta Maiori " - Grand Sud ! Le Windsurf se mérite ici et se révèle d'une pureté magistrale ! Par Avis de Forte Vagues et NW / W 

DSC03913

Le Spot a décalé  - Avis de très fortes vagues - Ici, et à Gauche du Cliché : 2 paramètres 

La profondeur et la taille  des lames placées Side ; le Riding commence loin au Large, devant la Pointe, pour ensuite décaler en Droite

 

LE_SPOT_TEMP_TE_II_______4_

 

LA TESTARELLA  - DOUBLE MÂT - Rare mais de plus en plus fréquent, soit 4 à 5 Mètres de lame qui chute, qui tube, le reste étant à l'assise de la vague, à la Houle qui la porte ! Ici, par WNW et Tempête, grains au Large + Combo, Avis de vagues de Submersion origine ( M-F ). Le Déferlement se produit à environ 0.7 / 0.8 Mille au large...

Posté par marin56 à 11:22:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

LES PIERRES COMME L'AMER PARLERONT !...

 

MOGWAI 

 

J'aurais naufragé ici autant de maux
Et de pensées que les monts
Et la mer en amont auront roulé
De galets et sculpté de rochers
Ainsi de l'ode au temps à la mémoire

J'aurais autant de fois viré de bord
Que les vents auront emporté
De blancs moutons cavalcadant
Sur le voile retissu d'un azur
Aussi profond que l'arc en ciel

La terre et la mer m'auront livré
D'un commun accord le chant
Des vagues brisées en guise de présent
Et l'éternel pour unique pacte
A jamais tenu sur le fil de l'instant

Je laisse à la souvenance à l'oubli
Le soin d'esquisser au large une aile
Une ellipse un galbe auréolé de liesse
La présence harmonieuse qui eût
Fasciné les vents et le stylite minéral

Que revienne le puffin et son ami le dauphin
Louer la nuit qui dort  parsemée d'astres
Aux sacres de l'harmonie et du chaos
Caresser de leurs doigts séraphiques
L'onde safre et le vélum de l'écume

L'étrave aura  laissé une large empreinte 
Le sillage se fait intaille perpétuelle et panse une tragédie
Sa liturgie comme le ressac ressasse
A la grève lasse l'écho des années mortes
Noient  tant de jeunes larmes  orphelines

Et monte de ces champs  lointains emplis de silence
Le froissement d'une feuille tombée  d'un message
Que les nuages et l'embrun ravissent
Par-delà toutes les joies et les peines
Au coeur de l'ivresse et de la folie

§

MARIN - A mes Petits Enfants  - 

 

DSC05385

Posté par marin56 à 08:49:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

RECORD APNÉE SOUS GLACE !...

 

 

Revenons un peu sur la discipline aquatique reine : l'Apnée, sans aucun artifice ni autres moyens que ceux de l'Esprit et du Corps en parfaite harmonie !... En effet, et de surcroît, sous la Glace, avec assistance, juste vêtu d'un maillot, sans aucune protection, cet Apnéiste bouscule un Record, mais plus encore, dépasse ce qu'il espérait. C'est sous la Glace, dans une eau translucide et quasiment gelée, que ce " Yogi " des contrées du Nord réalise l'exploit ! Plus de 76 mètres, en totale autonomie respiratoire, avec une aisance déconcertante, en suivant son fil d'ariane, il parcourt la distance. Nous connaissons les effets du froid saisissant de l'eau sur l'organisme, les grandes fonctions, la vigilance aussi. Comment cet homme a pu vaincre, en situation dynamique, ce record de Temps et de distance sous la Glace ? 

Une telle performance laisse augurer des possibilités de l'Apnéiste en eau chaude, en milieu naturel apaisant telle les mers chaudes ? Une brasse coulée des plus efficaces, une maîtrise mentale sûrement accomplie et hors du commun auront parfait son projet, sans faute ... De quoi rêver un peu, étonner les physiologistes, mesurer le potentiel qui sommeille en chacun d'entre nous pour peu que l'on s'accorde sobriété et humilité. Car au-delà de la performance, de la réussite, un doute subsiste toujours, la certitude reste fragile, ce qui à n'en point douter, place ces hommes au-delà de tout.

Puissent ces Pratiques être et rester orientées vers la jouissance pacifique du Silence et de la Mer, sans le sang, ni le crime 

Joue avec le Dauphin

Caresse la Murène

Des profondeurs 

Ramène sans fin

Le chant extasié 

Des  grandes harmonies

Ainsi de l'Eternel

De l'Ether 

Que tu  habites

En flottant 

Serein

!

Posté par marin56 à 04:20:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

LA MER C' EST ....................................

 

Ces vers et ces quatrains magnifiques que Robert DESNOS nous livrent, du plus profond d'un abîme : l'Âme du Poète ! Visitez la Catégorie : POÉSIES D'AUTEURS

(...)

La mer ce n'est pas même un miroir sans visage

Un terme de comparaison pour les rêveurs

Un sujet de pensée pour l'engeance des sages 

Pas même un lavoir propre à noyer les laveurs

 

Ce n'est pas un grimoire où dorment des secrets

Une mine à trésor une femme amoureuse

Une tombe où cacher la haine et les regrets 

Une coupe où vider l'Amazone et la Meuse

 

 Non la mer c'est la nuit qui dort pendant le jour

C'est un écrin pillé c'est une horloge brève

Non pas  même cela ni la mort ni l'amour

La mer n'existe pas  car la mer n'est qu'un rêve

 

(...)

 

Robert DESNOS 

Corps et Biens 

Extrait du Poème :  De Silex et de Feu 

Édition : Poésie / Gallimard  - Pages 192 & 193

 

LA_MER_C_EST__

Posté par marin56 à 10:19:43 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,



Fin »