Corsica...Go56

PARFUMS D'OASIS !...

 

DSC06981_001

 Point d'artifices mais les sublimités de l'étant.  Ailleurs, dans les villes, le gain a dévoré le sablon, y parque ses blocs de ferrailles, dresse des murs hideux près des égoûts déversant dans la mer. La turpitude de l'eau n'a d'égale que celle  des menées opaques, glauques qui tintinabulent depuis les tiroirs caisses ! Qu'importe, la curée et la grand messe sont de circonstances et ravissent les masses aveugles décérébrées, assoiffées d'authenticité ravagée ; dernier bastion qu'un appétit vorace guette sous le coude des marchés juteux et des opa sur la Nature.

 

Que de franges littorales aux parfums d'oasis défilent depuis le bord du canoé indien.
Ivre de cadence, voguant au diapason des flots, nous vaguons à muser
si près de la lumière de l'été.
Ornons, voulez-vous, ces mots d'images et de senteurs que les îles affectionnent,
fût-on déjà loin au large des cimes mordorées
qui ne laissent plus de regagner le ciel !
La pierre et l'eau rayonnent aux confins des extrêmes et de la transparence.
Et le sable en cristaux bigarrés rend à l'azur son content d'éclat, d'éternité.
Thébaïde naturelle ; le silence, l'antre minéral peuplé de visages
et de silhouettes entonne le chant des îles mystérieuses,
la lointaine scansion des voyages antiques.
Les oiseaux y nichent encore, innombrables, bercés par la brise marine
coloriant à l'envi de sublimes camaïeux. Nous sommes loin de tout.
La pagaie double, le pas lent des songes honorent en chemin,
au hasard d'une rencontre ou d'un trille,
ces tombants d'harmonies primaires. L'instant n'a plus d'âge,
définit comme il circonscrit pleinement le cours des saisons, des reflets
qu'il importe de caresser, de humer, d'entendre, de goûter, de voir, au-delà
des sens, vers plus d'essence et de plénitude.
Et quand de fouler le sol qu'inonde un miroitement de source intarissable ;
de sentir sous ces pas le grain pulvérulent de silice et de feldspath crisser ;
d'abandonner aux vagues l'empreinte et le sillage mélodieux d'un désir,
d'un souhait que la volonté emmène jusqu'au ravissements de l'éclipse solaire...
Vestiges, métamorphoses, il est ici comme un appel des dieux aux hommes
mutants ! Puissent-ils l'entendre, en saisir la voie, afin que tous se hissent
vers les plus hauts sommets de la pensée et de l'harmonie.

§ 

 

MARIN  - En Prose - 

 

 

 

 

Posté par marin56 à 01:23:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,


ECLIPSE SOLAIRE 2017 ...

 

ECLIPSE_TOTALE_LUNE__08__2017__NASA_

 

 2  CLICHES  NASA 

 

 

Les nuages     les étoiles
Séléné    Hélios
en ce choeur de nuit
aiment à se cacher
révèlent un jour nouveau

L'esquisse dépasse la plénitude
de l'orbe  solaire
Que la Lumière soit
sous nos yeux innombrables
sain   jaillissement

C'est un peu comme une île
que l'oiseau survole
belle et pure à la fois
entité intouchée
aux desseins parfaits des révolutions astrales
et des migrations

Quoi dire sinon le scintillement
l'appel sans fin
du vide sidéral
L'épure d'un anneau de feu
vient à ceindre la Lune
embrase le silence

Un souhait       unique désir
qui n'aurait plus d'âge
revenu au commencement du tout
au néant
à la destinée de l'ultime  faisceau

Vertige    fulgurance    Point de rencontre 
pour le ciron des Pensées
allant par-delà le cosmos
infiniment grand
infiniment petit
depuis un profond mal de terre

Insigne   message
que cet abîme
dans le regard
transcendé des foules
Le voyage des astres m'est énigme
divinement hasardeuse

 

!

MARIN - Enigme - 

En Cours d'Ecriture, le sujet dépasse l'entendement !

 

 

nasa2

" SOLO "

JE_L_CHE__CIRCEE__AU_LARGE_

 

 

Épris de SOLO, comme une fatalité, une délivrance, il nous envoie ce cliché, un texte énigmatique ! Une navigation qu'il connut, un lendemain de Bora, de tempête. Puissant Aquilon qui,  des  vertiges de  Borée, dévalait sans freins les côtes de l'Île de Corse, n'ayant que les étendues marines  et les invites des  hautes montagnes pour  s'élancer, piloter de  violentes rafales ; une bise terrible des vents au solitaire qu'il fut pendant deux longues heures, à parcourir, à traverser  les champs virides de la Grande Mer, jaspés d'émeraudes, les camaïeux éblouissants  d'un immense haut-fond.

Quelques pointes acérées nous rappellent  ici à l'infiniment petit de la vie face à l'ubiquiste élément déchaîné des airs, des eaux  et des îles alliés.

Nous vîmes là-bas, au profit de jumelles marines lumineuses, de vrais cirques liquides, de vraies arènes aux vagues se mouvant  en demi-lune, imprévisibles ; une ode à la liberté.

Un labyrinthe se dessinait  sous nos yeux  au diapason des houles et des courants contraires. Chevauchées fantastiques que ces lames aux cimiers d'écumes volant au vent, depuis les temps immémoriaux, les épopées antiques de nos mythes et de nos légendes.

Alors,  " SOLOTOU " misa son va-tout et s'élança, depuis le bord, le rivage révulsé des forts coups de vent, avec leurs ondes d'algues  glauques et lourdes  envahissant la grève des migrants que nous sommes.

Nous le suivions, qui disparaissait parfois derrière les crêtes des  plus gros dômes que les bourrasques charriaient vers le détroit, un dédale d'îlots auréolés de radieuses projections d'écume et d'arc-en-ciels.

" SOLOTOU  "   nous confia craindre la fortune de mer, l'incident, à juste titre d'ailleurs ; nous sûmes, à la tombée du jour,  pourquoi ...?

Il se faisait  assez tard, au-delà de midi, sans doute ; les nuages et de rares faisceaux exacerbaient  les contrastes du jour et de la nuit mêlés à l'aventure d'un souhait, d'une obstination ; nous devinions la position du soleil, sa course rapide vers le Solstice, comme un désir irrépressible de fuir, de l'autre côté des mondes.

Sursis que ces ébats au coeur du haut-fond, des écueils et, plus loin, vers le large, les collines d'une eau hiémale. L' horizon  lui semblait ivre, subreptice et soudain, vacillant en  un instant, qui  semait  le doute, l'illusion de l'ivresse et des alcools forts, l'absinthe des maux, mots-dits, un tumulte de révélations. 

D'entre le cri stridulent des rafales et le grondement grave des rouleaux, il lui fallut  côtoyer, rechercher le vol, la présence du puffin cendré. Ainsi poursuivit-il cette quête étrange, ce dialogue et ce ballet  avec l'au-delà des terres, l'Ex-Île, en rupture totale avec les mondes surfaits de la fête massivement aveugle et de ses  feux d'artifices ! 

Nous voguions au plus profond de l'hiver, au creux de la dépression, des basses températures. Les  heures allaient, s'enténêbrant vers les lointains tandis que de rares luminances  composaient sur le récif quelque espace-temps solaires, astraux, en phase avec l'univers  troublant de la vérité ...

Pulsations de la mer, palpitations d'un coeur, allaient l'amble, pour le meilleur et  pour le pire ; il le savait et jamais ne fut surpris quand il décida au large que son aile devînt  à jamais orpheline. Il abandonna, il perdit  son esquif, caché qu'il était pour tenter de  mourir  en plein ciel,  en regardant  sous ses pieds se dérober l'ombre d'une question, sans l'ombre d'un doute ni d'un regret

!

MARIN  -  MAL DE TERRE / MAL AUX MONDES  - 

 

DEMONSTRATION COMMENTEE ? ...

 

DEMONSTRATION COMMENTEE I

 

Le Rider est déstabilisé par une marche sur l'eau, à grande vitesse ; le Bottom Turn perd en efficacité, le Mât penche vers l'arrière et amplifie les réponses de  la réchappe, pour ne pas chuter.

Notons 2 Points essentiels qui en résultent  : 

La board n'est plus à plat et la vitesse décroît !

Le gréement est prématurément  rabaissé, heurte l'eau : l'objectif ne peut donc être atteint.

 

NOUVELLE CATEGORIE 

 

En fait, il s'agit  d'un espace spécifique au Waivesailing, à l'évolution dans les vagues, aux entraînements qui y mènent   ! On y pose une Photo,  généralement  issue d'une séquence ou d'une prise de vue unique de Pro.

COMMENTER  SUCCINCTEMENT 

Voici justement un petit  exemple, simple, et  les causes de fautes à éviter ; cette Catégorie  intéresse tous les Registres de la 

DISCIPLINE REINE 

@

LA VAGUE

!

CORSICA...GO56 

Contribution pour le 

WAVESAILING / WINDSURF DANS LES VAGUES  100 %  INSULAIRE

Posté par marin56 à 08:02:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

OPTIONS 100 % VAGUES ! ...

ROLLER_EAU_PLATE_RELANCE_

RIDER ET CONTRIBUTION   /  "   MANGALA "  

Mer du vent, eau plate, en vue  du Swell

 

Voici 2 Planches Pédagogiques à Thèmes issues du vécu,  de mille expériences et, autant de chutes ; Après des études fondamentales vient le temps des Analyses fouillées, des Comparatifs, des Hypothèses de Travail, des Objectifs à atteindre rendant compte de Compétences généralisables et spécifiques.

N'oublions pas un énorme travail de formalisation, d'investigation d'ordre didactique qui font des Articles  du Groupe CORSICA...GO56 non un registre à recettes plaquées depuis le Haut-niveau vers le  débutant ou le sportif en phase de perfectionnement mais

 un creuset, une mine de Fondamentaux. Ces derniers devenant au fil des progressions de plus en plus élaborés, complexes, paliers ou standards incontournables visant les moves les plus fous !

N'oublions pas de préciser la très forte valence VAGUE qui caractérise nos études et notre domaine d'investigations. Qui  dit VAGUES, signifie tout naturellement  Sauts, Rotations combinées et Multiples, Surfs et Transitions, Move Freestyle-Wave moderne et ancien, figures aériennes du type Table Top / Eagle Wing _ Back Side Air _ Aerial ; nous ne jetons rien, bien au contraire...

Dans tous les cas, posons le principe directeur de la VITESSE de  la Board sur laquelle vient se greffer la Vitesse d'Exécution du Rider.

Nous évoluons avec une planche à volume, grande voile, recherchant  à booster les facteurs et les sources d'énergies ; 

Nous appréhendons  l'espace vers le Vent et les évolutions au vent comme sous le vent, à l'abattée, les passages à contre et les tâches ajoutées au Move initialement recherché ; 

Enfin, nous faisons comme si  les vagues étaient là, c'est très important de créer tout autour de soi un environnement  VAGUES, même si elles sont absentes ; nous ne pouvons pas nous permettre de tirer des bords et de Gyber  toutes les fois !... Inconcevable, un non-sens.

 

PLANCHE PÉDAGOGIQUE N° 1 

 

BOTTOM__ENGAGEMENT__FRONT_ET_BACK_

 CADRE D'EVOLUTION 

 

L'Accent sera mis sur la vitesse initiale à maintenir le plus longtemps possible lors du Bottom Turn, le virage sous le vent ou  le contre virage au vent. Le Rider y ajoute des tâches qui favoriseront l'aisance, la gestuelle, les appuis, les adaptations requises.

 

- Tentative 360 ° pieds dans les STRAPS et lâcher de main arrière : tenter de boucler à une main le 360° !

- 360 °  Idem et final  avec projection totale du corps sur l'avant pour  boucler le move radical ; 

- Explorer les phases et les versions du Bottom Turn Front et Back Side ; en 5.7 m2  et board de vague, le compromis est plus axé vers la technique ! Aucune force requise, le placement et la neutralisation de la voile au plus près de l'eau seront  gages de réussite si tant est que le Planning soit  maintenu pour relancer ; 

- Enfin, le Rider tente ici un Contre-Virage au vent, fort appui gréement version Backside Air avec lâcher de main Arrière ; Move très délicat qui demande un excellent timing - placement propice au lâcher de main arrière. Ce Move s'exécute sur Back Side Air et, peut évoluer vers le Shaka  One Handed en première phase du Move : géant ! 

 

PLANCHE PÉDAGOGIQUE  N° II 

VIRAGES_ET_PRISES_DE_CARRES_

 

 

On privilégie les Virages, les relances, comme d'habitude, les prises de carres, sur eau plate ; il n'y pas de vagues, alors, on fait avec et on se les imagine...

Toujours 5.7 M2, un véritable Turbo qui n'aime pas qu'on y aille ou passe en force ; nous préférons la fluidité  que la technique et toutes opérations de neutralisation du  gréement peuvent apporter. Ceci dit, par vent de force 6 / 7 en rafales, c'est là un exercice très exigeant, réalisé à très grande vitesse et équilibre précaire : en vagues, il est indispensable de se mettre en difficulté avant.

-  Le Rider remonte face à une rampe imaginaire ; Carving ! ...

-  Il envoie le Virage, carre  au maximum des possibilités de la Board; nous y sommes, lever de la gerbe, cranter, relancer fluide ; 

- Incontournable Mr DUCK - FIRE - 5.7 , sous les 2 Amures, dont l'une qui chahute grave ...

- Un Bottom à l'arraché et un Gybe / Sinker après un Contre-Virage au vent, voir Backside - SINKER à enchaîner !

 

 

 


CORSICA...GO56 C'EST / LISEZ

 

 

 

POLYPHONIE_DE_L_HOMME_DE_PIERRE__SCANDOLA_

 

SCANDOLA /  à bord de  " l'ALPANA "  / PORTO

Nous entendons l'Appel  polyphonique de la Terre, de l'homme de pierre aux hommes mutants. Ombres dantesques de la terre de feu,  jadis,  qui, avec le Diable, forgea,  selon la légende,  les "  bolge ",  les fosses circulaires et concentriques de l'Enfer de Dante,  en une seule  nuit  ! 

 

 

LE MAGAZINE  INSULAIRE  POUR LA NATURE

 

L'HOMME DOIT S'ADAPER ET NE POINT L'IMPACTER

 

!

Quelque soit le niveau, le degré, l'envergure  de l'organisation humaine, rien ne doit être pensé ni conçu sans l'approbation totale de la NATURE, c'est à dire résultant  d'une étude d'impact drastique visant à oeuvrer pour l'intégration et le développement durables, préservation et protection, voire mise en valeur éclairée, respect de nos spécificités Insulaires.

 

POUR LA NATURE ET POUR L'HOMME

TEL EST ET SERA LE NOUVEAU SLOGAN FÉDÉRATEUR 

 

Les Sports Extrêmes qui jalonnent  catégories et albums photos n'ont de crédibilité que dans la mesure où ils permettent  justement et au plus près de rendre compte de nos rapports avec  la NATURE, à travers toutes les acceptions et les  considérations  du terme, fussent-elles  philosophique et actuelles, économiques et politiques.

Trop de dangers pèsent sur les Mondes, sur nous, nos cadres de vie. Nous nous menaçons grandement et celles et ceux qui  concourent vers de tels horizons sont hélas ! et bien souvent  les maîtres à bord d'une machine infernale, ingouvernable.

 

ATTENTION - ALERTES - URGENCES - DEMOGRAPHIE - TER-MITIERE

 

Nous dénoncerons forfaitures et manquements aux usages et aux priorités  que la Nature commande ;

Nous ne laisserons plus de porter le faisceau de  l'interdisciplinarité  et des analyses de type systémique  vers  les réseaux  troubles qui président à cette OPA de l'homme, du profit, des prébendes et des passe-droits sur l'idée intouchable de Nature, de Patrimoine Naturel et aussi Culturel lorsque celui-ci se sera évertué à s'intégrer, à respecter la vie végétale et animale.

L'homme se doit d'être protecteur de son milieu et non destructeur ! 

Des Liens, des Articles, des Réflexions, des Libres-Opinions, des Échanges aussi et pourquoi pas, enfin tout ce qui peut être enclin à protéger, à pérenniser, à préserver et à sauver ce qui peut encore l'être malgré les furies  des temps modernes, cette frénésie de consommation, la fuite en avant suicidaire de la démesure et de l'irresponsablité aux plus hauts de tous les niveaux !

Nous ne pouvons plus faire l'impasse sur l'Environnement, la Nature, le Patrimoine vital et les sources d'énergies  qui le viabilisent.

 

CORSICA ...GO56

 

L'APPEL DE LA TERRE DE CORSE !...

 

paysage_devaste_Poggio_Oletta_Haute_Corse_25_2016le_passage_incendie_0_1400_933

 Chaque semaine apporte désormais son lot terrifiant d'extrême sécheresse ! La situation vire à la catastrophe ! L'Hiver, nous voyons entre 6 / 8 Milliards de M3 d'eau douce se perdre dans la mer, inonder les terres des vallées ... Aucune gestion durable de l'eau, aucune prévention, l'eau des barrages désormais ne répond plus, depuis longtemps, aux besoins exponentiels des étés.

Nous l'avions déjà évoqué, tant de fois ; l'heure n'est plus aux barrages  démesurés mais bien à la dissémination de retenues d'eau à travers toutes les Pieve de l'Île,  retenues qui soient également de véritables sites d'intégrations et de retour à la vie, réalisées avec le concours de biologistes, d'ingénieurs hydrologues, de paysagistes, de géologues, à la croisée de chemins de randonnées, telles des étapes. Tout cela est faisable ! Notre  Île redeviendra  le véritable château d'eau qu'elle fut jadis

 

CORSICA...GO56

NE PEUT SE TAIRE ET COMMUNIQUE ENCORE ET TOUJOURS 

 

Combien de troupeaux perdus, égarés, risquant de mourir de soif  ? Combien de sources tariront sous l'effet des boues et de la sécheresse ?  Combien d'animaux sauvages ne résisteront plus à cet enfer aride que la Terre de Corse désormais génèrent telle une fatalité insupportable ?

 

A perte de vue s'étend désormais notre Terre ; l'Archipel Toscan  la regarde, bouleversé, quine la reconnaît plus !

Quelles réelles mesures avez - vous prises, Politiques, Élus, Fonctionnaires et Technocrates zélés,  qui ne soient plus celles que l'habitude et le train-train  mettent en oeuvre, chaque été,  sans le soupçon de la moindre adaptation aux conditions dantesques que nous rencontrons désormais  ? Nous voulons dire  climatiques, saisonnières, humaines, criminelles surtout  !

La donne a changé. C'est un fait irréfutable... Adaptez-vous et répondez aux attaques en usant de moyens radicaux et sans appels.

 

NOUS LISONS LA PRESSE ÉCRITE 

Ces articles qui témoignent de la détresse  des agriculteurs-éleveurs-cultivateurs-Vignerons qui,  vers les terres du merveilleux Cap Corse ont tout perdu ! Ils disent leur isolement, leur amertume, leur solitude  face à une classe politique silencieuse, muette, inactive sur le sujet ... Ils auront été seuls, juste en famille, tentant de sauver quelques bêtes d'un troupeau meurtri au coeur des flammes. C'est grave et surtout très préoccupant, révélateur d'un contexte délétère tandis que la Grand Messe et la Curée estivales sont au zénith !

Mais que pouvons- nous faire, si ce n'est alerter les Collectivités, les élus, afin qu'ils leur viennent en aide, au plus vite, avec forces moyens adaptés de lutte et de réparation ? 

Ne doivent-ils pas également tout mettre en oeuvre afin de projeter, de prévoir  un total reboisement et  un nettoyage des lieux. Ainsi, récupérer les bois pour en faire des réserves de biomasses énergétiques à l'usage des établissements équipés. Rien ne devrait se perdre.  Les Élus doivent créer les conditions d'une reprise immédiate, du traitement de ces catastrophes qui soit à la hauteur des dégâts, dévastations subis ...

Quant à la végétation revenue, c'est également un gage de retour de l'eau à court terme ; qui ne connaît la  Nouvelle de Jean GIONO, " L'Homme qui plantait des arbres  " ! Ne l'oubliez pas, ÉLUS et POLITIQUES, oeuvrez pour le retour de l'eau, de ces sources de vies fabuleuses que nos Anciens chérissaient ...

N'oubliez pas les Femmes et les Hommes de la Terre de Corse, de nos Terroirs Insulaires fabuleux ; ne  les abandonnez pas, ils ont plus que jamais besoin de VOUS, afin que perdure l'Artisanat doublé d'une modernité sage et éclairée, pour la Nature, l'Homme, les Animaux qui méritent plus que jamais notre profond respect, notre reconnaissance, notre protection.

L'INCENDIE, C'EST COMME LA FIN D'UN MONDE

Une meurtrissure dans le coeur  qui ne laisse plus de saigner, la foi en la Terre qui tarit, cette soif  de vivre que l'on pensait inextinguible et qui devient tarissable, comme la source des tombants et des arpents devenus arides et brûlés, ravagés !

A l'heure où nous écrivons, des feux  surviennent de partout ; les SapeursPompiers et Forestiers sont déjà en route sur  sites menacés...

Quand cela va-t-il s'arrêter ? Élus, Ministres, quand allez-vous dépêcher  les moyens que la situation tragique impose 

CORSICA...GO56

MR HULOT MR LE MINISTRE D’ÉTAT !...

 

BANDE_DE_GAZA__POLLUTION_MAJEURES_

Pauvres enfants Gazaouis ! La Mer, la Grande Bleue, Mare Nostrum, pourtant, n'a pas voulu cela, elle qui joue l'été avec eux, elle qui panse les blessures de la guerre, du confinement, la voilà devenue énnemie, terrible menaces de contagions, d'infestations majeures. Peut-on se taire au plus haut niveau de l'Etat ?  L'enfance n'est-elle pas universelle,  humanité, avenir durable et sain, un joyau précieux  à préserver, à respecter ? L'Enfance, si fragile et exposée à la fois aux logiques sans foi, meurtrières.

 

CORSICA...GO56

RELAIE L'INFORMATION, POUR LES ENFANTS DU MONDE, DES MONDES

 

 

La pénurie de combustible pour les systèmes d'épuration a poussé la bande de Gaza, dont la population s'élève à 1,5 million d'habitants, à rejeter les eaux d'égouts dans la Méditerranée, a déclaré mardi le ministre gazaouis en charge des collectivités locales, Mohamed el-Farra.  Seule solution viables, qui évite la propagation des épidémies. Une catastrophe écologique sans précédent résulte majoritairement du Blocus Israëlien

!

 

POUR LA MER MÉDITERRANÉE

POUR DES CONDITIONS DE VIE DÉCENTES

POUR LA NATURE ET POUR L'HOMME DU

XXI èmeSIECLE

 

C'est une toute autre actualité qui nous porte à attirer votre attention, ce jour, suite à la vision d'une Vidéo alarmante concernant la pollution en Mer Méditerranée Orientale, vers la mer de GAZA - PALESTINE

En effet, ce  sont des milliers de M3 de déjections, d'eaux usées, de matières organiques  et fécales qui se déversent chaque jour, chaque heure en Mer de GAZA bordant les  Territoires Palestiniens.

La situation de Blocus permanent, les restrictions d'eau et surtout d'électricité rendent inopérant le travail des stations d'épurations et de traitements des eaux  de la Ville de GAZA et des quartiers voisins.

Si bien  que ces Milliers de M3 déversés dans la mer non seulement asphyxient des territoires marins immenses mais polluent via les courants de vastes  étendues, contaminent les espèces pélagiques ; 

C'est là, un véritable fléau régional  que les Ministres de l'Environnement de la Communauté Européenne ne peuvent ignorer, laisser en l'état,ne pas traiter dans l'urgence.

La responsabilité de l'Etat d'Israël est engagée, avérée, insupportable pour les pays riverains de la Mer Méditerranée. Outre d'être devenue un cimetière marin pour migrants, devrait-elle subir une contamination de grande échelle, sous le regard  silencieux des États  qui ne peuvent méconnaître l'actualité de cette catastrophe écologique, véritable marée noire humaine.

A ce rythme là, Mr le Ministre, Mrs les Ministres de l'Environnement de la Communauté Européene et des autres pays riverains, la Mer Méditerranée est condamnée à mourir, irréversiblement.

 

POLLUTION_MEDITERRANEE_

DUO ENTRE ÎLOTS !...

 

 

PAUL_NO_BACK__LOOP_

 

Spot /  " Punta Maiori  "  / " Cesare  " 

 

 DUO PAUL-NO  /  " TAMATA  "

Les Solos iront toujours, intarissables, eau-delà  des confins, du tréfonds de soi, de la brume des songes...  Semences dans le vent que ni les incendies, ni la rumeur n'affecteront !  Des petits noms de lieux, des vagues aussi belles qu'intimes, des destinations presque secrètes où  elles viennent se fondre dans l'infini azur, jaspées, auréolées  d'embruns. Le rivage tonne, résonne, entonne le chant des sentinelles de granit défendant leur citadelle immémoriale. Croiser  ici, c'est un peu et déjà s'oublier, panser la blessure qui allège et élève ; il est aussi vrai que nous tournons autour du monde en un éclair, plus vite que le petit Prince sur sa Planète aux  quarante trois couchers et levers de soleil ! ...

Fulgurance de l'ellipse sidérant même le Puffin accrobate des crêtes et des flots déchaînés. Nous leur empruntons quelques-uns de leurs tours de magie quand à l'abattée ou au vent des hautes lames nous décidons de les suivre, de se laisser emporter dans un tourbillon  unique, régénérant, pansant la profonde blessure de l'âme !

 De temps à autre, Duo, oui, à la fois symphonique, euphonique, gestuel, aventureux et téméraire, il convient de le dire. Mais rien ne s'acquiert qui ne se mérite pas avec force volonté !... Il en est qui jouent avec l'eau quand d'autres mettent et colportent le feu, partout, bouleversant l'essence des métamorphoses qu'il nous importe de veiller, de chérir, en nous faisant très très petits, humbles et respectueux à la fois.

Le respect de la Terre ne témoigne-t-il  pas de la plus révérencieuse des marques d'amour que nous lui devons, de passage que nous sommes en son  sein éternel

 

CRASH_BACK_SIDE_AIR__CHEESEROLL

PAUL__NO___FORWARD_LOOP_

TAMATA__I_SCODI__NERI__SPOT_

PAUL__NO___VENTI_SCEMI__SPOT_

BACK__JUMP_TAMATA_II_

 

TERRAIN D'AVENTURES EXTRÊMES !...

 

 

I__VENTI_SCEMI___

Jour de Grand Frais !  Les 1 ers pics d'une houle qui tardent à venir  se lèvent au-dessus d'un récif  à part ! Les jours de gros temps, ce sont de longues barres qui se dressent, métamorphosées,  et  qui  affluent vers la côte en tournant, en s'alignant aux rivages ... Quasi pleine mer, profondeurs,  clartés insoupçonnées, splendides dédales minéraux : la pierre et l'eau se marient : tâchons de ne point démériter, hôtes d'un jour, en allant côtoyer  l'univers des sirènes !

 

Voici une VRAIE Destination insulaire ; en fait, plusieurs Spots majeurs  réunis en un seul vaste domaine... A  ne pas révéler aux parfaits novices ! Non,  ces lieux, ce domaine, ce vaste terrain d'aventures extrêmes s'avère redoutable les jours de gros temps, vent fort et houle puissante.

Il  convient de l'avoir sillonné, observé, passer au crible par temps calme, agité, vent fort sans houle, avec houle et vagues pour l'investir les jours J -  parfaits ! ...

Entre " I VENTI SCEMI ", le nom que nous lui aurions donné, et le "  Triangle Brutal " :   il n'y a qu'un pas, une bordée suicidaire à ne pas manquer  ... Mais il est des passes, des couloirs d'eau que l'habitué emprunte, jusqu'au moment où la taille et la masse d'eau deviennent très méchantes,  engagent le sursis ! 

En fait, des hauts fonds, des secs, un îlot, une vaste baie lèvent des vagues issues des houles lointaines forment un immense triangle.  Les vagues s'orientent dans le sens  du vent mais également par le travers. C'est  alors que les Spots  du domaine donnent tout leur potentiel, pour un véritable Wavesailing Insulaire téléporté ailleurs, vers des îles lointaines, dont on prétend toujours qu'elles surpassent les nôtres.

Il faut pratiquer les Spots innombrables de l'Île de Corse et ne plus s'entasser aveuglément, systématiquement aux mêmes endroits, surfaits, envahis ! C'est là une  erreur fâcheuse, car l'on se prive, imanquablement d'expériences et de rencontres absolument étonnantes, subjuguant l'inhabituel, la beauté, le caractère sauvage  d'une session...

Inutile de vous dire que les parages se font cascades d'écumes, lames   édferlantes dépassant les Îles, rouleaux de pleine eau splendides et placés,  vagues de pointes qui s'enroulent jusqu'au s'offrir  le luxe d'être dressées, retenues par un vent de face.

Mais soyez-en sûr, CORSICA...GO56 reviendra sur le sujet, avec  toujours davantage d'informations, d'émotions, de nouveautés, d'informations aussi car nous optons pour le partage, sans divulguer à tout va  les joyaux liquides à offrir  aux spatules, aux multi-fins, aux carènes qui veulent toujours en découdre avec  l'imprévu, l'extrême, le vrai Windsurfing dans les vagues et les airs plus purs, on shore mais aussi side shore

...

 

I_VENTI_SCEMI__II_