Corsica...Go56

CHANGEONS D'AILE AVEC CESAR ! ...

CESAR__T____MAKKENA_SPOT___2023

 Images / " Emmila "   _ Captures  / Ecran

RELANCE_CESAR_T___MAKKENA_SPOT___2023

Une session tardive. Du vent et des vagues. Un  site pour ailes légères  captant si  haut les flux d'air, les couloirs de vent que les reliefs perturbent en contrebas.

 

Trouver  quelques mots qui sonnent juste  comme on irait chercher des " yeux de Sainte - Lucie" en musant sur la grève, insouciant et apaisé, allant à la semblance du ressac ...

 

CESARE_TWEAKED__JUMP___SUR_MAKKENA_SPOT__2023

 

AMBIANCE__CESAR_T___MAKKENA_SPOT_2023

Un ballet silencieux que les vagues musiquent ; instant de vie à part, rare, je dirai volontiers : privilégié, en dépit de la sensation de  froid vif et du ressenti...

Oublions Easy - Jet et consorts aéroportés. A quelques encablures les unes des autres, des dizaines d'aires de jeux nautiques jalonnent la côte,   délivrent  leurs  précieuses ondes sur fonds damasquinés de roches  grenues. La marée basse y consacre parfois de sublimes sculptures de cristal qui  plongent et se fondent  au royaume de l'éphémère pigmenté de bleu.

L'on y oublie le temps qui passe en retardant l'heure du retour, selon le vague tempo de l'onde tardée. Rien ne saurait être prévu, programmé et figé ! 

Mais accompagner  le vent, ensemble, s'épuiser,  tendre vers la fin d'un  jour, - que les pannes  épaisses et sombres trainant  dans le ciel des Bouches de Bunifazziu -, avancent et précipitent soudainement.

Ainsi, César T, qui me  rejoint et qui partage cette session hivernale, à l'intime d'une quasi solitude de circonstances et de lieu

 

CF

 http://marin56.canalblog.com/albums/l_album__kitesurf_isula_/index.html  

 

- MARIN - 

UN_BACK_SURF_QUI_PASSE__DEBUT__SESSION__CRIS__MAKKENA_

Catégorie du Site 

"  KITESURF " 

Le 31 Janvier 2023

 

CESAR_T___MAKKENA_SPOT__2023__IMAGES__EMMILA_

 

 

Posté par marin56 à 12:15:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,


ENTRE - DEUX CÔTES !...

 

PETITES_VAGUES__TRES_TECHNIQUES___CRIS_MAKKENA_

 

Mise  à l'eau vers 13h15. l'Îlot dentelé,  " Makkena ",  contraste avec les ciels denses. Il fait  froid. Le vent est vif et cingle au visage. Froidures  que l'on attendait, espérait, qui rassurent quelque peu !

Une rotation du vent  au secteur Ouest qui change des jours  sombres  que l'on doit à la " Tramuntana " d'hiver. Luminosité et  fonds changent  au grès des éclaircies, des fenêtres  azurées. J'aime  tout particulièrement ce kaléidoscope, ce patchwork  ajouré  de tons, de nuances  que je  commue en parfums, en lointaines madeleines ! Mais il est encore trop tôt ; il faudra attendre le printemps. Rien ne presse. Laissons ainsi la Nature se gorger d'eau de pluie, de neige, de feuilles ocreuses. Sous les dais ouatinés et les pelisses de nuages  délicieusement  insulaires, les saisons composent, passent  le relais. 

Je regarde  la mer, l'horizon, la couleur des eaux  qui changent   selon les profondeurs. La mer n'est pas encore à la houle établie. Les hautes pressions persitent et  le gradient laisse à désirer. Je peux  donc  compter sur la mer  du vent et ses ondes aléatoires que métamorphosent les dalles de roches. La marée a baissé.

J'opte pour une voile légère, récente, réactive ; moins de surface libère un tantinet  la gestuelle. Mais c'est sans compter sur un vent  très irrégulier en force et en direction, du moins dans la profonde baie. Je m'y attendais ! 

Les reliefs, l'encaissement   en pertubent  l'écoulement. Les rafales décident, souvent brèves, fortes. S'élancer vire à la gageure. Il me faut donc  composer, ne  plus empanner  afin d'évoluer au vent de la ligne des vagues et ainsi, mieux abattre, prendre la vitesse requise qui m'autorise   quelques  figures et  entrées dans la danse que j' attends, espère, qui enivre

...

BACKSIDE__HACK__BY__CRIS__MAKKENA_

2h30 

Pour une session très technique, exigeante. La vitesse reste un atout majeur ! Tout faire pour la maintenir, l'optimiser, l'exploiter. Combien de vagues aurai-je manquées, combien de bords courts et éprouvants  aurai-je tirés en vain, sans  que la petite récompense  ne vienne  apporter un tant soit peu de chaleur, de réconfort ? 

Peu importe. Le temps est bas et gris, je suis dans l'eau. Une occasion de me rincer ce mental dont les pôles   me colleent  et me suivent,  telle une ombre ;  c'est ainsi. Aucun planning fulgurant ou sidérant le réel  ne saurait  distancer, absenter  cette présence ! Elle est là, qui me suit  et m'obsède. Il me faudra donc  composer avant  que de ranger définitivement  mes planches courbes  et leurs ailes ...

J'écris sur un clavier froid, usé, abusé. Le porte - plume et l'encre bleue me manquent depuis longtemps, déjà ! Rien ne vaut la flamme qui danse dans l'âtre, le crépitement de bois secs et  odoriférants que  la cheminée solfie  comme un chant, les chaleurs d'un bon  feu de bois, la flambée qui le prolonge plus tard dans la nuit et qui danse sur les pierres. Dehors, les températures ressenties chutent au diapason de ce froid persistant  qui s'ente  au corps, après la mer,  comme une semonce, une alerte, un repère sur lesquels désormais  décompter.

 

UN_BACK_SURF_QUI_PASSE__DEBUT__SESSION__CRIS__MAKKENA_

 

DIGRESSIONS DE CIRCONSTANCES 

 

Fragment de " Journal de Bord  - Board ", bouteille à la mer ... Au - temps de messages  et d'horizons que chaque  solo préserve, partage, abandonne à la poésie ; brins de prose brisés. Immémorial dialogue avec les grands espaces qui me  destinent et me gardent encore à flots.

Puissè-je ne jamais démériter, à toujours témoigner pour la Mer, les Océans, les Îles, les Terres  et les Contrées  authentiques que l'on passe à l'envi en pertes et profits  d'une grille de civilisation tueuse  de Liberté - d' Egalité - de Fraternité - du Respect de la Vie  ! 

Ecrire ou sur - vivre deux, plusieurs fois. Renaître à chaque fois en espérant le meilleur des semences ; pensées en mer. Dire haut et fort  sa colère aussi face aux OPA que l'autorité illégitime  perpètre contre la Vie, le Rêve, la Création, le Droit à la Différence, la Fin de Vie. Fustiger la moyenne statistique qui moule, con - forme, asservit, esclavagise à qui mieux mieux la personnalité, l'être aux mondes

 

BACK_ET_FRONTSIDE_POUR_CRIS__SOLO_MAKKENA__

 

- MARIN - 

 

Catégorie du Site 

" Journal de  Bord - Board " 

Le 30 Janvier 2023

 

UN SOIR AU HAVRE ! ...

 

 

LE_CHANT_DE_LA_MER_

 

 

De la fenêtre en demi-lune, la plus haute d'entre toutes, j'aimais balayer du regard cet horizon peuplé. Pas de lignes parfaites. De grandes silhouettes ajourées occupaient l'espace gris et rose d'un ciel tourmenté. Les girafes métalliques portuaires défilaient majestueusement, guidées pars des balises de lumières clignotantes. Sur un fond mobile, formé par les nuages invasifs transformant sans cesse le décor, le ballet se déroulait et j'étais aux premières loges. Illuminé de points verts, rouges, jaunes, le port livrait dans la nuit son lot de carrés, de rectangles, en ombres chinoises.

  J'ai vu une de ses ombres mystérieuses glisser doucement derrière les cubes, un bateau sans doute ! Puis comme à la fin d'une représentation théatrale, le rideau est tombé.  La tempête soudainement a régi le son, l'éclairage, tout s'est assombri, le spectacle était terminé. J 'ai entendu les loups du vent hurler, le galop de chevaux s'accélérer accompagné par Wagner. J'ai perçu les sirènes malgrè leur sourdine, la ville subissait l'assaut de ténèbres enragés.

Je suis allée voir dans la chambre à côté, deux petites têtes blondes dormaient paisiblement. Une grosse baleine bleue veillait. Tout allait bien ici.

 ________________________

 

Les premiers pas de cet enfant n'ont été applaudis par personne, il s'en est donc allé cahin-caha, sans garde-fous. On ne lui a jamais raconté d'histoires. Le hasard l'a guidé vers d'autres hasards, il avançait au gré du temps, libre, stoque, utilisant son capital " vie " qui lui dictait sa faim, son sommeil et développait un instinct contre toute attente.

La route l'emmenait toujours plus loin et lui, déroulait son long tapis de bitume, qu'il foulait sans amertume. Il faisait front sans regarder en arrière, d'ailleurs il n'y avait rien à revoir. Il n'a pas appris qu'on pouvait s'aimer. Comme un passage obligé......simplement......Il passait d'un point de suspension  à un autre, poursuivant sa marche en avant, inexorablement.

Personne ne s'est intéressé à lui, personne n'a eu le temps !  L'indifférence, la crainte ? Les gens sont ainsi : ils laissent aller et se donnent bonne conscience.

L'enfant a un jour rencontré un arbre qui lui a ouvert ses branches, il s'est pendu....L'arbre a pleuré.

 

ROBERT_DOISNEAU__

 Cliché

 Robert DOISNEAU 

 

- JOSIANE - 

Catégorie du Site 

" A  JOSIANE  " 

Le 29 Janvier 2023

 

Posté par marin56 à 12:22:43 PM - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

LE JEU TRUQUE DES MILLES BORNES !...

 

RETRAITES_2023__OU_LE_JEU_TRUQUE_DES_MILLE__BORNES_

 

TRAVAILLER 

POUR UNE DUREE DE VIE 

A ENDURER 

??? 

LE  LIEN   CONTRIBUTION  RETRAITE

 

 

***

A l'heure de la réprobation,  de la contestation nationale massive et majoritairement  signifiée à l'encontre de la réforme des retraites 2023 portée par  Renaissance, qui résonne d'ailleurs  comme un triste oxymore, - 

Lorsqu'on  lit attentivement les données chiffrées rapportées   par le Journal ATLANTICO sur l'état de santé de la nation en périodes de crises systémiques  majeures ; 

A l'heure où le contexte  international pèse lourdement  et grève la vie des populations :  Guerre -  Santé - Pandémie - Bouleversements  et extrêmes climatiques - Inadaptations majeures d'un système hospitalier  en perpétuelles situations de tensions et de pénuries, 

l'actuel gouvernement  et les banquiers d'affaires  s'affairent en circuits clos ! 

SOIT 

Inéluctablement  

Prolonger ce qui tend à devenir un  futur calvaire en pareilles circonstances aggravées , ( Ephad - précarité - pauvreté - Privations - contrôles incessants - privations   )

Repousser encore, d'ici  2030, l'âge de départ à la retraite à 66  / 67 ans, en arguant des  pressions  globales  de l'UE et de ses  grandes banques  qui forcent leurs taux directeurs,  

au regard des pseudos déficits financiers  actuels et des priorités budgétaires  contextuelles liées à la nouvelle donne géopolitique mondiale, aux  aléas qui en découlent.

REAGIR 

Mais bien au-delà, exigeons clairement  également une réforme des retraites  des politiques et des élus dont les termes  s'appliqueraient de façons égales à tous les sujets et citoyens français ! Un projet de loi  concommittant et obligatoire, lisible, voté ! 

Exigeons qu' une part des sacrifices consentis  le soit aussi  du côté des patrons, des riches possédants, des entreprises du CAC40, des firmes et grands groupes délocalisés portant depuis des décennies et  à des sommets leurs parts de dividendes, d'actions, de bénéfices nets et de profits.

Refuser ce diktat  faisant de la durée augmentée et aggravante du travail le leitmotiv d'un libéralisme exacerbé  surfant actuellement sur une vague de crises juxtaposées dont les boucles de rétroactions virent  à la curée généralisée, à l'inflation galoppante, aux chiffres d'affaires  colossaux   réalisés sur le dos des travailleurs, des citoyens, des retraités, des forces vives de la nation aujourd'hui et de toutes parts abusées.

L'état - banquier aura  parfaitement saisi l'opportunité d'une réforme ayant pour but de rattrapper un quantum  de manquements, d'erreurs, de manques d'anticipation considérables, sur fond de hausses des prix incontrôlées, non surveillées, absolument libre  et dont les protagonistes  s'accusent mutuellement d'en être les instigateurs. Exploitants de sources d'énergies - Distributeurs - Producteurs, enfin le vaste  domaine de la démesure.

Une société  marchande sans règle, le grand bazard, des occasions  inespérées d'enrichissements tous azimuts via les taxes sur les  combustibles, le régime fiscal, les prélèvements obligatoires,  la durée du travail dont les rémunérations des bas salaires ne suivant absolument pas  la hausse du coût de la vie, notamment chez les jeunes et les retraités ! 

Enfin, cette réforme des retraites nous dit tout et  n'importe quoi ! Combien de zones d'ombres, d'incertitudes, d'approximations, de non - dits, de faux espoirs, de mensonges persistent ? Combien d'injustices et d'inégalités sociales recèle -  t - elle, annonce - t - elle, engage - t  -  elle  ? 

Pensions nettes ou  brutes ? La place  et l'égalité des femmes ? Les rattrapages  escomptés  quant  aux petites retraites, aux minimas sociaux, aux carrières incomplètes, résultant d'un   temps partiel, d'une carrière menée  alternativement  dans le secteur  public et  privé ? Quid des retraites complémentaires publiques  - privées ? etc... Quid de ces personnes  qui voient depuis 2005 leur durée de cotisations  augmentées à plusieurs reprises, passant de 60 à 62 puis,  à 64 années de  services, voire davantage en cas  d'un  manque de trimestres cotisés ?

Comment  garantir  les critères de pénibilité  de l'emploi, leur lisibilité, leur devenir, tous les justificatifs  archivés  par les employeurs et les salariés, conjointement  ? 

Un labyrinthe faisant la part belle aux décideurs, aux banquiers et argentiers d'affaires, au grand patronat  et groupes, aux vastes réseaux des  entreprises délocalisées, au seigneurs incontestés de la révolution  informatique 

!!!

- CORSICA...GO56 - 

Catégorie du Site

 " INSURRECTION SOCIETE  -  CONSCIENCES  " 

Le 25 Janvier 2023

 

SORDIDES FERMENTS DE LA GUERRE ! ...

 

PACTE__GERMANO__SOVIETIQUE___ACCORDS_SECRETS__GEOPLITIQUE_HISTOIRE_

 

 

https://www.bfmtv.com/international/asie/russie/gagner-toute-l-ukraine-pour-le-vice-president-de-la-douma-une-nouvelle-attaque-russe-sur-kiev-est-necessaire_AV-202301240111.html

 

https://www.geo.fr/histoire/pacte-germano-sovietique-les-coulisses-dun-accord-secret-entre-hitler-et-staline-205978

 

***

 

Co - belligérance - Contexte " escalatoire ", la sémantique vole au secours d'un compromis dangereux, perdu d'avance pour  l'Ukraine libre, le Droit International et les Droits de l'Homme, la paix dans le monde, le progrès et l'évolution dont  Planète Terre a tant besoin.

Nous le disions et l'annoncions dès l'entrée en guerre de la Russie contre l'Ukraine. L'Ukraine fait partie d'un plan global  d'annexions,  voulu et décidé par V. Poutine. Toutes les portes lui sont  ouvertes dès lors qu'il menace et procède  aux chantages de la  force de frappe nucléaire. Il place ses pions justement selon les effets  collatéraux -  géopolitiques  qu'il objective  sous l'égide d'une possible alternative nucléaire. Nous  n'en sommes plus au stade de la  dissuasion mais plutôt à celui d'un déséquilibre de la terreur entretenu et signifié ouvertement, cyniquement contre l'Occident. La Russie de Poutine s'y prépare depuis son accession au pouvoir ... Il entend accélérer la dynamique de conquêtes, arguant d'inepties et de fantasmes inacceptables. Restaurer la grandeur d'un empire avec les moyens du diable ! 

Difficile de  comprendre  comment l'on peut ainsi interviewer de tels sbires et affidés aux ordres  d'un chef suprême et faiseur de guerres ! Comment imaginer Goebels, Eichmann, Göering,  interviewés à l'acmé des atrocités, des horreurs perpétrées  par le régime nazi pendant la deuxième guerre mondiale  ? 

Quelles autres preuves faut - il donc avancer, quelles lumières porter  sur le rapport de force qui  chaque jour dévaste l'Ukraine, sous le pretexe fallacieux d'un conflit localisé qui date, latent, notamment  par manque de solution politique sage et tout à fait tangible, possible, sur la base des derniers Accords  Minsk 2 amendés et  des  orientations  du  Format Normandie  ? 

Cette opposition localisée entre les deux parties,  russe et ukrainienne,  a viré à  l'effoyable rupture, à l'emballement, au point de non retour voulu par V. Poutine et non l'ensemble de  la Fédération de Russie. Propagande et répression oeuvrant au maintien  de la désinformation et du formatage des opinions ...

Il faut également admettre  que le soutien armé à l'Ukraine enlise, prolonge, complique ce conflit majeur  entre deux blocs et dont la nation, hélas ! en paie les coûts insupportables, inhumains. C'est là un fait irréfragable mais  également un diktat imposé par la Russie en guerre, qui a engagé une guerre totale à travers tout le territoire ukrainien et ses villes ! 

Un pays  en passe d'être rasé, à l'instar de la Syrie. Une Russie opportuniste ayant  testé  au Moyen - Orient, avec son alliée,  la Syrie dictatoriale de Assad,  armes et stratégies de guerre aujourd'hui éprouvées et amplement sollicitées. Nous n'aurions encore rien vu  ; demain  effraie !

Le tournant  que  l'Ukraine redoute, n'en déplaise aux aréopages cultivés et spécialistes  des guerres, est inscrit  dans la logique  du Kremlin  et très souvent, largement énoncé, avancé  par un  V. Zelinski qui ne s'est pas encore trompé, d'où l' " impatience " qu'il affiche souvent.

Moscou prétend 

" Dénazifier " le pays, d'une part, -  soit un anachronisme de l'histoire inacceptable  et totalement injustifié, sciemment mené et imposé  -, et,  d'autre part, récupérer la totalité l'Ukraine, après avoir  déporté plus de deux, voir, -  en proportions considérables - ,  des  millions d'ukrainiens vers la Russie. 

Les médias parisiens omniprésents  se perdent en conjectures et devisent à l'envi  sur un scénario déjà scellé. Une funeste logique  qui parviendra à son terme, quoiqu'il advienne et quelle qu'en soit la durée d'application et les sévices terrifiants que subiront les Ukrainiens. On décortique  sur les plateaux de télévisions le détail,  l'improbable, le fait politique isolé, enclavé, un empêtrés dans les analyses hyper-sophistiquées ;

Un journalisme  journalistique de salons plus  que de terrain qui s'oppose de façon inexpliquée  à l'information des envoyés  spéciaux in situ  et dont les éléments précis ne laissent  pourtant aucun doute sur l'issue de conflit.

Nous le rappelons et le répétons, V. Poutine joue  et mise à  fond  sur le Déséquilibre de la Terreur, à  son avantage, il en est le chef d'orchestre devant lequel l'Europe, les USA, le reste du monde se couchent. Car mener une guerre mondiale conventionnelle d'ampleur mènerait   sans aucun doute à la victoire de l'Occident mais il n'en serait pas sans  que Moscou appuie sur le bouton rouge, propage et ouvre  en Europe de l'Est des  fronts multiples, des foyers de déstabilisations  majeurs !  Car jamais la Russie de Poutine n'accepretait une défaite sans un recours à l'arme nucléaire. Une arme qui  refait une entrée  fracassante dans l'histoire contemporaine.

V. Poutine règne donc  en enfer. Il sème la terreur, ne fait  aucun cas des centaines de milliers de morts  perpétrés sur les fronts de la chute  et de l'échec de la Pensée, aux yeux d'une Europe n'ayant  aucune autre alternative que celle de sanctions inutiles et de livraisons d'armes amplifiant  le chaos, les bombardements, la destruction des organes vitaux de la nation, tout en attendant le coup  final, létal, l'annexion, l'effroyable conquête de l' Ukraine, à l'instar de celle de la Pologne en 1939.

A ce titre, V. Poutine joue sur l'affaiblissemnt des démocraties occidentales, notamment sur les plans énergétiques, économiques et industrielles. Il spécule sur les situations de crises post - covid qui fragilisent l'Europe et ses conflits sociaux, politiques, à l'orée des populismes grandissants

Que les pays Balte  se préparent et anticipent ; que la Finlande et la Suède lisent entre les lignes d'un funeste dessein !  

D'une main d'atome, un pays  qui siège à l'ONU, de surcroit membre permanent du Conseil de Sécurité, dirige à la fois une guerre ignoble, dicte sa loi au reste du monde, bafoue le Droit International, les droits de l'homme, la démocratie, la paix dans le monde et menace la Communauté Internationale sur fonds de crises  et de dangereuses dérives industrielles, économiques et commerciales.

Un contexte géopolitique, des dessous de cartes  explosifs,  inacceptables. Le Monde  est au bord d'un  gouffre

 

CORSICA...GO56

Catégorie du Site 

" GUERRE EN UKRAINE   FEVRIER 2022 ... ? " 

Le 24 Janvier 2023

 


DES VOYAGES ET DES RÊVES ! ...

 

 

«  Les grands bienfaiteurs de ma vie ont été les voyages et les rêves. Très peu de gens, morts ou vivants, m'ont aidé dans mes combats. Si je voulais distinguer ceux qui ont le plus profondément gravé leurs traces dans mon âme, je retiendrais probablement les quatre suivants : Homère, Bergson,  Nietzsche et Zorbas. Le premier était pour moi un œil bleu, brillant comme le disque du soleil, qui illumine tout avec son éclat rédempteur. Bergson m'a délivré des insolubles anxiétés philosophiques qui m'avaient tourmenté dans ma prime jeunesse. Nietzsche m'a enrichi de nouvelles inquiétudes et m'a appris à transformer l'état de malheur, l'amertume et l'incertitude en fierté. Zorbas m'a appris à aimer la vie et à ne pas craindre la mort. Si, aujourd'hui, je devais choisir un guide spirituel, un “ gourou ”, comme on dit en Inde, un “vénérable père”, comme disent les moines du Mont Athos, , c'est sans faute Zorbas que je choisirais.  »

NIKOS KAZANTSAKIS 

 

***

 

SILLAGE____SOLO__URIENTI_GRAND_SUD___ILE___CORSE___CRIS_

 

 

 

Tu y retournes  

plus que jamais    fasciné 

 incessamment

Alors que de cet irrépressible  désir

 

Lentement  s'éloignent 

la force d'aimer

 Le  faisceau de la récompense

vire au numineux 

à l'Un - probable 

 

Que restera - t - il 

le jour d'après la plénitude

 En néantirais  - tu

tout ce qui fut 

d'étreinte 

pour un soupçon  

de  délivrance

 

Le souvenir de vous

sur la grève    couchés

Un grand champ onirique 

parsemé d'ailes et de voiles

où tant d'accords 

et de mots 

auront valsé 

en emportant  nos pas de deux

de trois et de quatre

si denses et si vagues

 

Pourquoi  de nous manquer 

Solitaire

laisse - t - il  un  sillage 

de silences  azurés

inassouvis 

 

Vivrais - tu  déjà 

 à chacune de tes  approches

ces quelques pans d'un Eau - Delà 

qui vous attendent

 

!

 

Je dois cette pensée à la poésie  de  F- Holderlin, à   F. Nietszche qui adorait la marche parce qu'elle stimulait la pensée,  disait - il, tout comme la danse emporte à tout jamais  le personnage de  Zorba  le Grec, ses éclats de génie que  N. Kazantzakis imagina, anima  tel  un autre Zaratoustra  ! Et donner un sens à l'existence

 

 

 

Posté par marin56 à 06:39:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

SESSION DANS UN VERT D'EAU ! ...

 

TEMP_TE_DANS_UN_VERT__D___EAU

 

" ...  Une session dans les vagues compliquée : de hautes vagues ! Fréquentes pertes de repères depuis le point de cadrage à terre. Choix  et options :  panoramas,  retenus le plus souvent pour les clichés. De forts contrastes lumineux m'auront également  gênée ... Mais patience et motivation ont aussi oeuvré ...

 " EMMILA " 

***

 Prises de vue,  panoramas marins,  instants  Wind _ Surf, photographie unique,  sont au menu de cette journée hivernale. Les  Wind _ Riders évoluent au coeur des vagues ;  superbes, imposantes  séries.

En quérir la substance ! Participer en direct de cette quintessence palpable. Nous aurons un peu voyagé, ensemble, immergés que nous fûmes  dans ce que l'on peut appeler : 

" Nos  frimas bleutés  d'antan " 

 

BLEUTEE___ETAMEE___UN_GLACFIS_RARE__POUR_PIERO_KITE_____PIER__

 

Légendes images  en cliquant 

ARNAUD_M__PREMIER_PLAN_ET_MARC_MICHEL___FULL_BOTTOM_

 

 

Les mots ainsi faillent pour le dire, en relater chaque fresque avec la clarté et la justesse  requises qui manquent à l'appel ; il n'est là rien qui soit évident, aisé. L'écriture demeure  un exercice très difficile. On y revient toujours,  sans maître d'école !

MESSAGE

Mais rendons ensemble  quelques témoignages de gratitude et d'attention aux féeries de l'inattendu et de  la découverte  que vagues et vents réservent.

La Terre, les territoires de l'Île de Corse s'évertuent à nous offrir leurs singularités, quoiqu'il advienne, hors saison, loin de tout. Si près de ces arpents  de vérité que nous devons à  une exception authentiquement sauvage, rebelle, exclusive : l'Île de Corse, tout  simplement ! Et  passer, traverser, devenir   sans laisser d'empreinte ... Un panache d'écume, une aile, une  voile,  éphémère,  et - va  - naissant ...

Puissions - nous, tout en pratiquant le Grand Bleu,  éclairer davantage  les joyaux que  terre - mer et ciels  composent ? 

Telle est la démarche de cet  espace, du  journal de bord  et de board

CORSICA...GO56

 

DAVID__ET_PAT__COTOIENT__LES_SECTIONS__

 

Rien ne serait possible sans cette allégeance, ce profond respect  que nous signifions  à la Terre de Corse, à cette Île à part que les tempêtes balaient et lavent,  après avoir tant souffert des  surtensions de l'été, des feux, des sécheresses et des canicules  parfois hallucinantes, de toutes  les formes de pollutions inévitables que  le contexte  actuel impose durement.

La mer, le vent, les éléments travaillent, oeuvrent, batissent et métamorphosent, en marge de la modernité, depuis la nuit des temps ! Evoquer l'harmonie pérenne  sonnerait  comme  un voeu pieux ...

Comment y prétendre ? Mais dire et évoquer ensemble ce quantum de forces et d'énergies  que l'action induit, qui se  doit  désormais et à toujours  d'être orientée vers davantage de prévoyance, d'attention,  de déférérence envers les éléments, le rivage, la biodiversité, l'environnement, l'eau, la forêt, l'interface mer - montagne, les rivières, etc ...

 

Aux vertiges  des ciels qui durent

comme  un - probable 

" Eau-Delà "

WINDSURFER___QUE_JE_NE_CONNAIS_PAS_

?

JULIEN_3

Julien

A  la semblance de nos esquifs vélivoles  dont aboutissement et osmose souvent éblouissent, veillons au-delà aux conséquences et aux effets que toutes activités de pleine nature  induisent, malgré elles, malgré nous. Puissions - nous ne jamais  laisser la moindre trace, tel un sillage, un noble dessein sur la mer ! 

 Participons de cette  co - naissance aux mondes vrais, de la  compréhension des équilibres fragiles que les Îles réfugient  encore et  dont elles souffrent de plus en plus ! Qu'elles interpellent et poussent à plus de prévenance, d'anticipation, de saines réhabilitations de nos grands esapces, de prise de  conscience pour demain.

Engagés : Oui, certainement, une  bonne cause :  respect de la vie, du substrat, oblige.

Les Amies . s, utilisez ces images à votre guise, diffusez - les,  demandez - nous les formats origines HD si certaines vous interpellent, vous  intéressent. Elles ont été  prises avec  soin, attention et motivation. Pour cela, nous souhaiterions que vous en indiquiez la source, soit : 

 

Images

" Emmila

CORSICA...GO56

Dont voici  l'URL 

http://marin56.canalblog.com/

 

CRIS__

 

***

 

- CRIS - 

Catégorie  du Site 

" LES PHOTOS AVEC LES POTES 

Le 20 Janvier 2023

.

Marc MICHEL

MARC_MICHEL_AU_ROLLER_COASTER_

MARC__MICHEL

CORSICA...GO56 / MAGAZINE ! ...

WINGEURS__SUR_TISTAREDDA__VENT_PONANT_

Pat & David

Pour les +++ beaux clichés signés " Emmila

 

GRAND SUD  ÎLE DE CORSE 

Il aura  fallu  attendre plus  deux jours de pluies, de grains, de vents changeants et tempétueux  avant que  ne s'établisse clairement  ce  splendide Ponant des Îles. Une dépression si creuse qu'elle plongea très Sud en ramenant  des  quantités colossales  d'eau à l'avant d'un vaste système météorologique dépressionnaire se poursuivant au Nord  avec un retour d'occlusion et, au Sud, en mer tyrrhénienne, avec un quasi Médicane, ( selon Lamma Météo ),  à 990 Hpa  :   la dépression  " HANNELAURE " 

 

SWELL__NO_TISTAREDDA_ET_VENT_PONANT__CRIS_

 

Ce matin, lorsque je découvris la mer, - des hauteurs de a  TUNARA -,  sa palette  de nuances et de couleurs  envoutantes qui s'offrait à la vue, je compris aussitôt que le pic de houle serait pour la mi- journée et  le début de l'après  - midi ... Je doutai quant  à la fidélité de notre " Vent  Droit " très local et Bio !  

Une mer houleuse, aux horizons bossués et onduleux qui furent de bon augure. Elle dévoilait au fil des éclairicies de larges  nappes  marbrées, opaques  et lumineuses à la fois mais authentiquement  vert  jade. Que de contrastes sur fonds de montagnes enneigées ! 

Je ne pus déterminer quel  vent ainsi  s'engouffrait  dans le vaste golfe de Vintilegna, - un grand frais établi  au secteur Ouest -, qui hâlait a TESTA.

A punta di Vintilegna, plus exactement,  ( Lieux dit Carte IGN 1 / 25.000 ),  enchâsse  le " golfe aux vingt bois " au NO et, au Sud,  vers l'entrée des Bouches,   la pointe   " U  Frontonu " incluant  la baie de Stagnolu qui  retient et capte le convoi incessant  des houles établies aux secteurs  SW à NO.

 

PIERO_KITE___CONTRE__JOUR__TISTAREDDA__VENT_PONANT_

Pierô Kite 

PIER__LINE_UP_DECALE__TISTAREDDA__JANV_2023

Line Up décalé " Tistaredda " pour  Pier 

Un vent oscillant, variable, affichant  toujours ces écarts  importants  aux moyennes relevées. Et qui  dit  :  flux  variables en forces et en directions,  peut valider  également des conditions de glisse  très techniques, capricieuses, aux lines up aléatoires, changeants, décalés,  hérissés. Une lecture intense s'imposa d'emblée.

" Tistaredda " ainsi se révèle et dicte !  Jamais la même vague, toujours aussi belle mais,  tellement capricieuse, farouche ! Elle se mérite aux  meilleurs des endroits, soit  à l'Inside et à contre - bowl, en Gauche, ce qui,  en fait,   ne se remarque quasiment jamais. Il faut dire  que la sanction, là - haut, vaut fortunes de mer  et casse de matériels inévitables.

Voici, pour ce jour de swell, de grosses vagues bien établies à offrir à nos planches courbes. Chutes, déventes, reformes incertaines, quelques  séries auront pyramidé  et culminé autour des 4 mètres. Les  deux dernières de la série arborant  un glacis  insolent, à déclasser les  lointains  et autres sites courus, de renom, ultramarins. On n'évoque plus les camaïeux de ces étendues d'eau métissées !  

Nous fûmes  alors quelques - uns sur zone, évoluant entre 11 h et 14h30 heures locales   au coeur d'un site  radical. Une vague,  pour chaque  rider. Aucune gêne, de l'espace à partager entre Kiteboarders, ( Pierô Kite ), Windsurfers, ( La Team  " Tistarreda "  ) et un ( Trio Winguers ),   très investis  et engagés, décidés à en découdre avec les caprices du Temps, du dérèglement  climatique.

 

SPLENDIDE_LINE_UP__POUR__LES_2_WINGUEURS__TISTAREDDA__PONANT__

 

 Malgré les cimes de la chaîne de  Cagna :  u Munacu, a Punta d'Uovaccia  è  di  Campuleddi, que la nuit  revêtit d'un blanc manteau de poudreuse, généreusement coiffées de denses Virga, l'on ne peut évoquer, annoncer l'offensive de l'hiver et de ses frimas.

Bien que le froid ressenti  fut sensible, convenons  que les conditions de ce jour ne concurrencent  guère  celles que nous traversions durant des heures, il y a 15 ou 20 ans ! Nous naviguions  souvent par 5  Degrès C de températures sous abri, par coup de vent, sachant  que les ressentis  s'avéraient  nettemment négatifs. L'onglée  saisissait, avait raison des plus  téméraires ...  Ah, ces années,  ces décennies  qui foutent  le camp

PIER___TISTAREDDA__5_M2_HB_LEGION_

 

QUESTIONS  SURFACES  &  INFORMATIONS

 

VOILES - AILES 

 

3.7 M2  - 4.00 M2  ( Windsurf ) 

2.50 m2  ( Wing - Foil ) 

5.00 M2 HB Légion  Surf Strapless ( Kite - Surf  ) 

Vent de secteur Ouest, par Houle de secteur ONO, 6 à 8 Beaufort - Rafales - 

A ce sujet, notons l'exacte  et excellente prévision du  Modèle WIND'S UP _ Balise A TUNARA, ce jour : au cordeau ! 

Vagues  comprises entre 1.50 m   et 3.OO m  frontales, orientées Side On Shore à Side Shore au bord !  Période parfois supérieure à 10 Secondes -  Très bonne fréquence -  Séries de 2 à 4 vagues vers l'Inside, davantage au bord à la faveur des reformes, notamment vers le Spot sous le vent de la Passe .

 

AUTRES  SITES  PROCHES 

 

- TESTA /  Royale ! Cliquer  ...

CRIS_TESTA__SCODU_NERU_

-  SAN  GHJUVANNI / Unique ! Cliquer 

 

CRIS_SOLO__PHIKARIA_____SAN__GHJUVANNI___

 

San Ghjuvanni sera la prochaine destination si fortes conditions

PROMIS 

 

- MARIN - 

Catégorie du Site 

" MAGAZINE " 

Le 19 Janvier 2023 

 

!

ANTIPODES ! ...

 

 

ABEILLE__

 

A la fenêtre, la ville
Quotidien animé
Rumeur accélérée 
Millepatte fuyant, 
Crissant, hurlant 
Contagieuse folie 
Bitume écrasé 
Espace virulent 
Affiches d'indifférence
Automates déglingués
Livrés à domicile 
Le soir, 
Même rythme inversé 
La fenêtre fermée 
La ville rejetée. 
________________
En pointillé, la pluie, 
Brouillés au delà des rideaux, les arbres
Les feuilles aquarellées
Pampilles   perles cristallines 
Girandole divine 
Transparence trouble 
Vision chancelante 
Éphémère tableau 
Anonyme
Diamant impur 
Et mes larmes...
_________________
L'abeille s'est posée  sur le revers de la veste de l'étrangère. Les, ailes serties de diamants, le corps enchâssé d'un rubis   bleu sublime, les pattes pourvues de topazes ou citrines, des yeux rubis rouges, des antennes rehaussées d'émeraudes, c'est une féerie ! 
Ce bijou a dû appartenir à une mon daine. L'abeille est toujours a l'honneur, et  peut du jour au lendemain s' envoler, trouver un chemisier ou une robe et s'y épingler pour éblouir d'autres yeux. 
__________________
-  JOSIANE - 
.
Catégorie du Site  
.
" A JOSIANE " 
.
Le 18 Janvier 2023
.
.

Posté par marin56 à 07:35:01 PM - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

DANS L 'AXE DES BOUCHES DE BONIFACIO ! ...

 

FORCE_9_ETABLIE___CRIS__PHIKARIA__CORSE__SOLO_

 

UN CADRE  D'EXCEPTION 

 LES  SOUVENIRS   ENGAGENT TOUJOURS 

!!! 

DE_VALLONS_EN_COLLINES__CRIS_SOLO___CORSE__PONANT__PHIKARIA_

 Un No Man's  Land Insulaire

 

Le Détroit redouté  eût très certainement exhorté Ulysse et ses compagnons de légende à fuir le domaine dédaléen des Bouches de Bunifazziu, si tant  est  que l'on fût jadis bien au coeur du  récit !

 Une  tragique fortune de mer nous rappelle aux 694  noms survenus le 14 février 1855 à bord de la Sémillante. Marins et officiers voguaient  sur la frégate française en route pour la Crimée, ( déjà ). Le naufrage du vaisseau de la marine reste ancré dans les mémoires ! Eternel cimetière marin...

Il  se brisa  sur des écueils aux parages des  Îles Lavezzi, sans autres gouvernes  que les vagues  terrifiantes d'un violent  vent Ponant. Il fut précipité, disloqué  contre les rochers. La tempête dispersait et emportait ses  nuées d'embruns et s'écumes à plus de 15 encablures à l'intérieur des terres du Grand Sud de l'Île de Corse et du Piale, le  Causse bonifacien. L'on rapporte que les habitants de la Cité des falaises et de la Citadelle, entendirent comme une immense clameur, un cri d'horreur, un terrible fracas, un choc sourd ! ...

C'est ainsi que ce jour, à bord  d'un solo extrême  et engagé vers l'entrée des Bouches de Bonifazziu, je ne pus m'empêcher de penser à ces matelots, ces marins et   ces officiers  disparus en mer, drossés par les flots rugissants d'un labyrinthe parsemés de hauts - fonds, d'îlots et de brisants, de pièges insoupçonnés.

Je garde aussi  le souvenir d'un ouragan  séculaire qui balaya la France,  en deux épisodes, les 26 & 27 Décembre 1999, - LOTHAR et MARTIN -, dont le  second  toucha particulièrement le Sud de l'Hexagone et la Corse,  de plein fouet. Il fut alors   relevé des pointes et des rafales hors normes sur zones, de l'ordre de 103 à 125 Noeuds. Il s'agit  également d'un vent Ponant...

Evoquons  enfin le phénomène " DERECHO " qui balaya dernièrement la façade occidentale de l'Île de Corse,   cet été, le 17 - 18 Août 2022.  Un phénomène rarissime qui leva  soudainement  des vents tourbillonnants à  plus de 100 Noeuds et qui occasionnèrent , au diapason  de nuages inédits, les terrifiants Arcus d'orages ! 

 

 CF /  LE LIEN

https://www.meteoconsult.fr/actualites-meteo/2022-12-25/53362-tempetes-du-siecle-il-y-a-23-ans-en-1999-lothar-et-martin-devastaient-la-france

 

" LOTHAR & MARTIN "

 

Pour ce qui concerne la Corse, le Ponant s'établit au secteur Ouest en  exposant particulièrement les Bouches de Bonifacio comme l' extrême pointe du  Cap Corse. 26  &  27 Décembre 1999 ! En ce temps là, je découvris l'état  de la Grande Bleue depuis les  hauteurs de  Vintilegna et de la Trinité de Bunifazziu notamment, soit  l'entrée des Bouches. Le spectacle d'une mer très grosse à énorme, démontée, inhabituelle me  fascina...

 

J_AI_MARCHE_SUR_LA_MER_DE_L__INTRANQUILLITE____SOLO__CRIS__CORSE_

 Le vent  change d'échelle  / Emulsions 

 

REVENONS AU RECIT  D'UN  SOLO WINDSURF

AU DEPART DE SAN GHJUVANNI 

VERS CAPU  DI FENU 

 

(  Voici  quelques images, captures d'écran, réalisées par " EMMILA ", depuis  la côte. Le Zoom optique  fut réglé sur  X 80. De  quoi rapprocher fortement le sujet. Prises de vues à mains levées  ). Cliquer  sur les images  afin de les agrandir ( Format 16 / 9 ème ). Lire sur portable ne restitue  aucunement la réalité des conditions 

***

 

 
 L’infini, à tout homme, quoi qu’il veuille ou fasse, l’infini, ça lui dit quelque chose, quelque chose de fondamental. Ça lui rappelle quelque chose. Il en vient… "
.
.
Henri MICHAUX 

Une mer grosse, tempête - tueuse ! Comme un  Grand  Erg marin dont les plus hautes dunes mouvantes   s'engouffrent dans les Bouches de Bonifacio à très grande vitesse, poussées par un vent violent. Les éléments déchaînés soulèvent  des collines d'eau, creusent  de profonds vallons.

Je navigue à vue. Comment savoir, anticiper en pareilles circonstances, le déferlement soudain d'une lame, d'une barre, d'un mur  d'eau qui pyramide et culmine soudainement, deux fois plus haut que les  autres ?  L'incertitude règne. Aucun compromis ; ne suis-je pas  ici pour embarquer à bord du  vent fort, violent, vivre une  toute autre dimension à l'intime du vent ?  

Naviguer, se diriger, tourner, étaler les violentes rafales ne s'improvise pas. Je vague et vogue bien seul, hélas ! Mais comment refuser cette invite, ce duo unique en ces lieux qui me sont pourtant " familiers " ? 

Si je ne les reconnais plus, mes repères à terre demeurent :  précieux, pérennes, sûrs ; je m'y fie et n'ai de cesse  de  les solliciter. Tours d'horizons incessants, lumineux ;  je flotte  dans un nuage, traverse une panne d'embruns permanente. Lors des plus fortes rafales, l'eau fouette au visage, gifle. Je détourne le regard, le profil bas...

Faire dès lors confiance à la constance  du vent  établi. Les fortes bourrasques me désorientent parfois mais le vent moyen convient à l'option matérielle  que j'ai choisie  pour ce long et rude   solo. 

Je n'ai aucun autre choix. Il faut s'éloigner de la zone des hauts- fonds. Ainsi de me recadrer sur zone, au près, afin de revenir  tout  en laissant sous le vent, un ensemble de deux  secs très dangereux. Malgré la forte mer,  leur aura d'écume immaculée et  pétillante persiste, me situe et me place au beau milieu d' un convoi ininterrompu  de  vagues.

LES_VAGUES_ESCALADENT_LE_CIEL__CRIS_SOLO__PHIKARIA_

 

Devant moi, la tour gênoise domine ; elle demeure  et en impose, amer principal que j'aligne sur  la pointe acérée  et son arase ; antique chapelle sise au ras des flots, livrée à tous les vents et  dont l'autel diluvié reçoit discrètement les confessions du chagrin, de la solitude, de la prière. Solitaire et pourtant si présente, tel un ex-voto commun, une lueur dans la nuit de nos coups de temps...

Je m'adapte peu à peu aux rudes  conditions de l'hiver,  lis attentivement les indices et les signes  d'une sphère éthérée  qui m'échappe, m'enchasse, m'étreint et me porte  dans les airs, au faîte  de ces  collines inspirées par le Ponant.

Combien d'allers - retours, de milles marins parcourus, quels dénivelés dès lors avalés, dévalés, à grande vitesse, le corps en suspension, doublant  sur le fond  ces pointes et ces accélérations envivrantes.

Je me couche tout  en enpannant,  flotte quelques instants après avoir longuement plané et rejoint les Puffins Cendrés de sortie. Comme émerveillé, je contemple la grande fresque  des  Travailleurs de la Mer qui oeuvrent fidèlement et en silence aux portes du chaos moderne et de ses  forfaits dévastateurs.

Instants de vérité pour  un - sensé ! Certes, mais authentiquement  et hautement  thérapeutiques, cathartiques. Je sais que je peux y laisser la vie. La mer n'est jamais magnanime. La tempête n'aura jamais été miséricordieuse comme le souhaitent désespérément les gens de mer qui la craignent  au tréfonds de  légitimes angoisses et longues  attentes à terre, la peur au ventre.

Je navigue durant deux longues heures. Au vent du site, fais l'expérience d'une zone " abritée "  où le coup de vent, moins fort,  persiste en accompagnant  de très belles  vagues. Elles recherchent obstinément  le trait de côte, un vent traversier qui  les retient et les coiffe au moment de  diffracter puis déroulent en s'offrant au lit du vent. De splendides moments me permettent de souffler un peu, de jouer non loin du rivage, de me rassurer avant que de m'élancer à nouveau vers le large et ainsi me replacer.

Pour clore cette échappée, je serre le vent au plus près, pointe le sablon qui me vit partir deux heures plus tôt. L'endroit est calme. De petites ondes bercent la dune que j'atteinds sans difficulté et qui  me déposent sur le sable avec légèreté.

Un dernier  regard vers le passé. Que reste - t - il de ce dialogue, de ces moments de fusion et d'osmose ? Rien, si ce n'est la promesse d'un retour. Tenir le cap de l'humilité, du témoignange, du message à la mer, de l'éternel labyrinthe de la conscience  offrant à l'âme une  dernière  voix  comme  au corps le sens de la Voie saine et périssable

Ecrire, vivre une deuxième fois, retourner là-bas,

" Eau - Delà " 

!  

 

- MARIN - 

Catégorie du Site 

 " RECITS ET OUVRAGES MARINS " 

Le 26 Janvier 2023 - Réminiscences - 

 

 

CHATEAU__D_EAU___CORSE_PHIKARIA__SOLO_CRIS_