Corsica...Go56

CONTRASTES RÉVOLTANTS !...

DSC06864

 

NATURE 

La seule définition, le seul cadre tangible qui vaille à la notion de Littoral seraient justement les limites naturelles que se donnent la terre et la mer ! Sur ce point, tout le monde se mettrait d'accord, laissant la Nature et les éléments arbitrer, notamment chez nous où les rivages lacustres sont légions et magnifiques.

En outre et dans le cas où la Nature n'y pourvoirait pas, - Reliefs accidentés, fortes érosions naturelles, zones inondables depuis les terres ou la mer -, là même où les éléments naturels ne pérennisent plus ou pas leurs socles et leurs limites, il appartient aux hommes de veiller à l'établissement d'une zone tampon, intouchable, suffisamment large, qui puisse être ou devenir l'objet de " bouleversements sereins " , de modifications toute naturelle !

Il y a la Nature, ses beautés intouchées, le parement subtil des marées de coups de vents, tant de dunes  et de sablons dorés que tous les éléments naturels honorent vers plus de métamorphoses, de charmes et de  ravissements ! Comme si un grand ordonnateur  se préoccupait de marier, d'agencer le divers, la variété, l'inhabituel à sa guise, s'en remettant au cours du temps indéfini, merveilleux alchimiste... Il y a encore mais de moins en moins la Nature prodigue dont les compositions se devaient de susciter en chacun d'entre nous le respect, l'amour des terres et des rivages remarquables et solennelles. Un capital sans valeur estimée, unique, juste parfait.

Et puis, il y a les hommes, revêtant et imposant partout les formes les plus détestables de l'impérialisme motorisé, mécanique, militaire ! Leurs travers irrespectueux de ces remarquables espaces souvent détruits, réduits à la portion congrue, envahis de moellons et de parterres de tufs, de tas immondes  où viennent s'entasser les voitures... ! Certes, un choix, mais ce n'est pas  ici le nôtre ! Nous dénonçons cette emprise détestable sur les réalités insulaires dont le capital unicité reste  incontesté.

 

DSC06866

 

HOMMES 

Combien sont-ils, quelles surfaces recouvrent-ils entre lieux, sites, endroits défigurés, colonisant  ce que la nature ouvrage sous nos yeux ? Combien de verrues se dressent sur sites exceptionnels  alors que les alentours perpétuent le vrai visage d'une terre et de ses îles valant joyaux ?  Jusqu'où ira t-on si l'on laisse courir et s'amplifier la tendance et ces excès ? 

Quels dangers menacent désormais la Montagne Corse, sachant que le nouveau statut d'Île-Montagne optimisera la mise en valeur économique de l'intérieur encore et toujours majoritairement préservé ! Quels garde-fous, quels cahiers des charges devra faire repecter l'environnement, le développement durable, à tous les niveaux de l'organisation et de l'aménagement du Territoire Insulaire ?  

Reproduire en Montagne les monumentales erreurs commises entre la plaine et le littoral condamnerait notre île au déclin paysager, à l'uniformisation des cadres de vie, via  la coupe réglée du capital et des profits.

§ 

Ghjorghju d'OTA 

Pour 

CORSICA...GO56

Attention, moderniser, développer, investir en Montagne ne signifie pas dévaster mais s'y intégrer totalement, respecter un milieu des plus fragile, notre esssence même ! Poser d'ores et déjà de sévères garanties de préservation, de protection, d'innovations soucieuses d'y maintenir tous les équilbres et l'authenticité requise ; c'est possible, cela se prépare, s'organise ... Agissons à l'instar de nos Anciens ! Nous sommes en Corse et non quelque part ailleurs, dissiminés entre toutes les côtes d'azur du bassin Méditerranéen ...

 

DSC03382_001

 


UN LIEN ENTRE LES ÎLES !...

 

INTER__LES__

 

 30 Milles Nautiques en cette journée du 6/12/1992,  parcourus au vent de Travers entre l'Îlot Piana et Santa Theresa di Gallura... Dans un quasi anonymat, ils étaient pourtant les enfants du pays, jeunes et investis d'une noble et digne mission ; prendre part à la lutte contre le handicap des maladies génétiques ! Ils avaient entre 16 et 19 ans,  10  sur la ligne de départ naturelle et, déjà, " larges d'épaules " ! On The Road Again pour écho, mais cette fois-ci, sur les flots ...

 

DSC04051

LE RECIT 

 

Pour ne pas dire " INTER-ÎLES " ! INTER-ÎLES,  c'est l'histoire  de quelques jeunes épris de liberté, de passion marine, souhaitant aller à la rencontre d'autres hommes et partager le même message de solidarité et d'empathie  !... Nous étions en 1992, depuis l'Extrême-Sud de l'Île de Corse, sur le banc de sable de l'Îlot PIANA, vers les rivages de CIANTARILLA,  à l'époque largement préservés. Rien, là-bas, n' eût évoqué la voile libre ! 

Le 6 Décembre 1992, une petite flottille composée  de DIX PLANCHES s'élançait de ce même banc de sable, par vent d'Ouest établi à la force 5 Beaufort. Un jour du mois de Décembre que l'on vouait déjà au TELETHON ! Certes, ce projet minutieusement charpenté n'aura jamais  eu l'écho de la presse !

Con-signe à respecter sans discussion,  un préalable con-sacrant les travers d'une hiérarchie frileuse ne sachant pas comment agir sous cape pour étouffer dans l'oeuf l'initiative heureuse et novatrice d'un responsable non seulement sur-diplômé et actif, mais aussi investi auprès des jeunes qu'il enseignait.

Le Préfet Maritime donna pourtant les autorisations requises. Quant à la  SNSM de la Micro -Région, elle nous assura le convoyage sécuritaire, jusqu'à la grande plage de Sta Theresa di Gallura, dans  le Nord de l'Île de Sardaigne. Aucune photo, hélas ! Un seul accompagnateur sur site fit office " d'indicateur ", dont les prérogatives devaient s'arrêter au signal du départ et   à l'arrivée de la flottille, sur le sable, vers les 16 heures locales.

Des Lycéens, un voileux en guise de guide et le bateau suiveur paré à toute intervention ! A 11 heures locales, la corne de brume résonna sous un franc soleil ; nous partîmes ensemble, laissant derrière nous les rivages éblouissants du Piale, - Causse -, bonifacien, les hautes falaises et ses phares. Dans les lointains, la grande chaîne de montagne brasillait comme les côtes insulaires  ceintes de leur chant d'écume, sur fond de ciels bleu-roi ; l'Incudine rayonnait de blancheur délinéant alors  l'horizon des montagnes enneigées. C'était il y a 24 ans, déjà ! Le tout premier INTER-ÎLES !

A mi parcours, au coeur des Bouches de Bonifacio, tout à l'encontre des prévisions météorologiques locales, le vent d'Ouest faiblit ! Il faisait froid. La mer agitée faisait se cramponner les jeunes véliplanchistes sur leur wishbone glacé. Les premières onglées apparurent, il fallut embarquer à bord de la vedette quatre des dix  aventuriers.

Il faut dire que nous allions en délégation  porter nos dons en Sardaigne, rendre compte d'un mouvement de solidarité sans frontières. La planche  devenait entre les Îles un merveilleux outil d'investigation du milieu naturel exceptionnel qui nous entoure mais aussi l'occasion de se rencontrer, de fraterniser, de semer cà et là quelques inclinations à la bonté, à l'empathie,  comblant ainsi les sillons de l'espérance.

Lorsque nous parvînmes près de la grande plage, le vent ne passait plus ; les derniers intrépides parcourent la distance à la nage, tractant le matériel. Sur le sable, une mission  Sarde nous attendait. Le soleil bas dardait ses rayons  tièdes ; nous avions si froid ! Nous fûmes gratifiés d'une caisse généreuse d'un  bon vin Vermentino  de la province de  la Gallura qui fut sitôt embarquée à bord du canot.

Nous échangeâmes nos idées, les élèves bilingues se livrant à toute traduction utile. Puis nous eûmes le vrai mot de la fin ! Le comité d'accueil Sarde devait saluer le Team Sportif Windsurfer pour l'exploit réalisé mais sans avoir réellement compris, cerné  le sens de notre démarche  qui s' inscrivait  dans les tout  premiers Téléthons.

Le réseau de communication, le circuit de l'information ayant été réduits à la plus simple expression des moyens mis en oeuvre, ainsi contraints et forcés par les petits caciques intrônisés et infatués, ne laissèrent  que peu de chance à l'Inter-Insularité susceptible  de s'exprimer clairement, quant à la réussite et aux échos de ce beau projet !

Aujourd'hui, je reviens non sur l'évènemment mais vers  les souvenirs ! J'aurai souvent  sillonné entre les Îles du vaste Détroit, par tous les temps ! Voici quelques évocations. Se rappeler aux nobles ressources  d'une pratique, à la richesse de ses vecteurs sans le fard, le paraître, le drapeau  Naish et ces oriflammes raid-bull  qu'on arbore sur le 4X4 blindé de matos,  la  Ray-Ban polarisant  son Monde et qui parfait la panoplie du parfait Fan ne jurant que par les Îles Hawaïi...

Non, en ce temps là, à travers les immensités dédaléennes du Détroit, il est toujours des circuits merveilleux, féeriques, abandonnés à la transe des dauphins, des puffins, des rochers érigés en bestiaire minéral hallucinant toute évasion ... Je pense à ces élèves ! Combien avaient-ils été heureux de donner un sens à cette traversée  engagée. Les parents me firent confiance, je les en remercie encore ! 

Cet élan fut, à mon grand regret pour les jeunes, étouffé ! Le lendemain, rien ne figura à la " une " de la vie sociale et affective de l'établissement. Le pli adulte de l'ignorance et du mépris fut dès lors  pris, instauré à l'encontre de cette initiative, mais plus encore, de la personne qui l'initia et la porta jusqu'au bout, sans le moindre aléas, la moindre des aides institutionnalisée !

L'engeance mauvaise, plus encore, le mépris valurent désormais pour celui qui fit dans l'inhabituel, le sensible, l'acceptation des différences, le partage, l'humilité, le Handicap.

Remerciements au  Surf Shop de l'époque, le Magasin ALIZE et son directeur :  D.CASTELLI qui nous fit tant de facilités, qui nous prêta le matériel manquant ! Nous n'oublions pas ...

" Petit Gibus " 

Pour 

CORSICA...GO56

Point de course, de record ! L'invisible pour phare, qui  ne se voyait qu'avec le coeur ... Le Matos entièrement contrôlé, réglé ; un choix de voiles laissant une large plage d'utilisation. Sans oublier le déjeuner plus que copieux, tôt le matin, et les en-cas nombreux, la boisson chaude, jusqu'au seuil du partir.

DSC00734_001

ANALYSE / ANALOGIE _WINDSURF !...

OTTAGANI_PLANCHE_PEDA__X_

" OTTANGANI " balance On Shore ! 

 

Un photo montage intéressant ! En fait, le Rider ici présent bosse rude et appronfondit son registre Vagues. Moves et Attitudes vont l'amble !

On ne peut pas envoyer sans y mettre le paquet, la pêche. Le Virage opéré en 1 , - Sinker Jibe  -, effectue un 180 °, radical, suite à  un Lof très prononcé, qui équivaut à un solide Contre-Virage ! 

Il s'habitue, prend le tempo, cale ses repères et régule l'équilibre dynamique qui doit le relancer sur les deux séquences. Il garde en vue, à partir de l'autre amure et en se dirigeant Tribord, vers la zone des vagues, ce Roller si particulier et ardu à la fois,  en position de Fausse Panne. Il tentera d'enchaîner les séquences qui suivent, à partir de l'amure Tribord, soit : 

_ Jibe en guise de Take - Off / Bottom Turn ; 

_ Relance en Switch Stance, Bâbord Amure ; 

_  Remontée sur la pente d'une vague placée 75 / 100 % ON SHORE

_ Roller Off The Lip Fausse Panne  +  Switch Stance

Pari plus difficile dans le vent fort, mais  nous remarquons déjà quelques analogies entre les deux séquences ; Habituation, Renforcement à partir de ce travail sur les 2 Amures des deux Standards, soit le JIBE - Relance Planing dans la pente et le Virage en haut de la vague + Relance-Planing ...

Le Rider réussira dès lors qu'il ne se mouillera pas  le harnais, en glisse complète, avec le 2 ème Jibe à suivre, au Planing également ! 

Du pain sur la planche !  Des deux côtés, lors de vents de plus en plus soutenus, dans les vagues,  surtout ! Les progrès seront fulgurants, apportant une dose de maîtrise et de style éloquente, une efficacité redoutable lors de vos contests, une véritable ouverture vers les Moves du Freestyle-Wave moderne.

A VOS BOARDS 

" OTTANGANI " 

Pour

CORSICA...GO56

NOVEMBRE !...

 

DSC04774

 

UNE PHOTO POUR LE MOIS DE NOVEMBRE

!

 Ce cliché paraît anodin ; il ne reflète pas vraiment  une pratique que l'on qualifie  d'extrême, certes !  On ne décèle aucun élément qui soit à la fois exposé, osé, très risqué. Mais présence que le temps et l'espace encadrent.

Posons cette image pour ce qu'elle rend et inspire au seuil du solstice d'hiver. Évocation d'une terre et de ses ors perpétuels. Ainsi du  pampre des vignobles, de la rousseur flamboyante des arbres vers les coteaux.

L'automne enfin flavesce, saison que les vents égrènent vers la longue nuit qui approche. Improbable sursis que ces pans de rivages vierges, balayés par les vagues bleu-roi...

Au-dessus, voici la terre et ses tombants ocreux. Des pics acérés  se dressent telles des  cheminées de fées. La mer vient briser, se libère  entre  lavis et camaïeux de toute beauté.

La lumière des cieux décline de jour en jour tandis que la terre et les vagues  ne laissent plus de la retenir  en exaltant leurs dernières sources de clarté. Puissent-elles ne jamais tarir ou disparaître, enfouies sous le béton, cachées derrière les murs infâmes de ciment gris !...

Et ils vont en dévalant les  vagues que les caps et les fonds ouvragent. Infini  ou perpétuel devenir, qu'importe  ! Ces mondes sont vrais ...

Solennelles métamorphoses, à toujours  intouchées. Les éléments naturels en parfont l'essence, l'harmonie fugace. Accordons  à  l'émoi, à l'émerveillement le noble  penser, le respect des choses.

Des rues de nuages creusaient l'azur en rejoignant, en liant le ceil et la mer. On prétend que c'est l'horizon ; insaisissable, comme le silence, l'absence, le chant des mots qui volent si bas en hiver !

!

Posté par marin56 à 01:05:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

GÉRER LES VAGUES DE VENT !...

Potentiel_

Photos du Rider : " OTTANGANI

 

Sur ces clichés, nous trouvons des vagues, une mer du vent, exclusivement ou presque ! On peut apprécier la taille respectable de ces lames ; elles s'avèrent bien moins puissantes et poussives que le Swell, ou les vagues de la houle. Leurs comportements sont imprévisibles, aléatoires. Une lecture très rapide est  donc requise afin de les exploiter. Ces vagues du vent, - 35 / 45 Noeuds dans les plus fortes rafales -, constituent une occasion plus que opportune à qui souhaite bosser ses moves dans la vague. Certes placées On Shore, soit vent de mer et déplacement confondus, elles offrent également une gamme d'évolutions non négligeables, sur  les deux amures. A la faveur des remontées de fonds, des pointes, de l'enroulement des vagues le long de la côte, on peut optimiser des portions de sections remarquables, qui accélèrent pour finalement se comporter comme de la vraie  houle.

Pour cela et à cette occasion, le choix d'un Spot se prépare en amont, suivant les prévisions mais aussi et surtout à la lumière des meilleurs logiciels traitant des probabilités de houle par zone, en valeur moyenne, suivant la règle du H 1/3  à appliquer !

Il faut dans ces conditions garder de la vitesse et de la puissance ; Nous recommandons de toiler sans lésiner. Il faut mieux avoir un peu de surface, une Voile typée Side On Shore qui garde de la pêche une fois au plus bas de l'entre deux crêtes, pour assurer son évolution et ses relances.

§

ROLLER_SWITCH_STANCE_FAUSSE_PANNE_

Afin de bosser Front Side dans des Conditions 100 % On Shore, nous préconisons la Transition du Type :  Jibe ou Duck Jibe, Relance Planing en Switch pour aller taper comme ci-dessus la vague avec  1 nouveau Jibe dans la Relance, etc ! ... Parmi l'une des meilleures mise en situation : 100 % Wavesailing ! 

VAGUES_DU_VENT__FORT_


OCEANIQUEMENT VRAI !...

the_endless_river___pink_floyd_by_elclon_d81q2uu

"...  La force et le droit réfléchissent la danse et la voix à présent seulement appréciées. (...)  Les voix instructives exilées... L'ingénuité physique amèrement rassise... adagio.  Ah ! l'égoïsme infini de l'adolescence, l'optimisme studieux : que le monde était plein de fleurs cet été ! Les airs et les formes mourant... 

ARTHUR RIMBAUD , Les Illuminations - 1873 -  Page / 297. 

 

 

JUSTE AVANT   L'APRES   AILLEURS

OU 

MON ADAGIO 

 

Je vais te dire la légende
qui ne vieillit jamais
quand elle voyage
Elle saurait s'éteindre
et comble le vertige
des rêves intouchés
Un seuil où tout est possible
délire vire rive tremblés 
Le tout va à la semblance du néant
du silence
qui s'illunent
comme il te destine à l'âme
de l'univers

Viens avec moi    je t'emmène  tu es mûr comme le fruit qui tombe  de l'hécatombe 

Allons encore
depuis toujours
ailleurs
De la terre vers la mer
recouvrons les cycles du Ciel
Allégeons-nous toutes les fois
un peu plus près
de Lui
Ouvrons ensemble
au vitrail
régénérant
au croissant de Lune
D'entre les nimbes et l'azur
être d'eau que nous sommes
convole enfin

Vaisseau
humble esquif
qu'importe l'envergure
des tes ailes
La traversée te définit
à son bord
s'offre en partage
à tes deux rivages sibyllins
Orphelin
on renaît qui sait
de l'alme visage des dunes
de la féerie des  vagues
Insigne
l'immanence  du Grand Esprit
est ma foi

N'est-ce pas un peu mourir
que de planer
tel l'alcyon
fond
au diapson de l'embrun
et des sables
en quérant ainsi
à la source de l' unique choeur céleste
tant d'ellipses  le souffle éthéré et  ses étoiles 

Avide de grands espaces
la solitude
égare le cours du temps
Passage labyrinthe
ou plain chant élyséen
accoutumes-toi  vient le  vide abyssal
l'épreuve  de l'absence
ici-bas latente
quand  la matière abdique
d'avoir sitôt
et par trop misé l'éphémère

Dès lors en esprit
sans la limite tangible
Sois fulguration
Demeure
Pensée détachée
de toute entrave
libre et bonne
Saches que l'océan ne se brasse pas  
à bout de bras
comme il est vain de garder son eau dans la main
Un seul regard te suffit

La mer
reçoit et consent à l'épure
d'une vision
Mince révélation
que voici
Non
Et tu ne sais toujours rien du périple
qui attend
et veille le long sommeil
de ce qui fut et sera à nouveau

Que ne suis-je d'autre
instant mirage
L'éternité ou l'ailleurs
en append improbable
mais tangible
empreinte
A la lumière du sacré 
remets t-en comme tu te donnes
en chemin aux menées du hasard
et des vaines nécessités
Au-delà de la fable

Les sens sont à l'extravgance
des métamorphoses
déclinent la perpétuité
dont tu es
l'unique
reflet
in-temporel

Va et poursuis au coeur de toute plénitude
L'imaginaire n'est qu'un port
une escale du grand voyage des infinis
chus un jour
quelque part sur la terre érodée
comme une folie
une parabole
quelconque paréidolie
dont tu aurais revêtu les apparences

Embarque
il est encore temps
de penser
tranche l'amarre  laisse l'ancre au fond
ne crains plus rien
qui alentit le pas grevé
vogue plane rêve
sans te hâter
Ainsi es-tu déjà de l'autre monde
depuis la mer infinie
en elle tu n'as plus d'âge

§ 

MARIN - Océanique - 

 

the_endless_river_2___pink_floyd_by_elclon_d81sa43__1_

Posté par marin56 à 07:52:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

JUMP OPTION AERIAL !...

 

 

DUCK_FIRE_II__1_

Voici " ELON-MIBET " ! C'est un Rider  Malgache qui ne taquine que de la Wave ; il ride habituellement les vagues de l'Océan Indien. De passage sur le Continent, il a tiré un bord vers les rivages insulaires, franchement décidé à toucher des vagues Corses ... Manque de bowl !  Les vents du MEDICANE n'auront pas  été de la partie des vagues, du moins vers le Grand Sud. Il s'est alors contenté de peu et nous avons  ensemble travaillé sur quelques outils pédagogiques orientés Full Wave Attitude, à exploiter les prochaines fois.

 

AERIAL OFF THE LIP 

Nous partons du principe qu'un Jump  tout en longueur, avec  longue dérive latérale à l'abattée est l'indicateur le plus pertinent qui rapproche de la Posture et du Placement du couple Rider /  Matos, lors de l'AERIAL OFF THE LIP ! Soit : à consommer sans modération et sous les deux amures.

MISE EN SITUATION 

-  Clapot, vagues de houle ou crêtes en mer, dos au clapot ou aux crêtes  et le tout à grande vitesse ;

- Balancer le Jump en tentant de rester le plus longtemps en l'air, ( TMA = Tps Maxi en l'Air  ), et vers l'avant, poser à l'abattée Travers /  Largue,   au planing, bien sûr ...

 

SINKER JIBE DE FADA

Evaluons les ressources de la Board, au JIBE / SINKER, parvenir à la Chandelle maximale, Board à la verticale, tourner sur le  Tail et relancer en tentant de ne pas mouiller le harnais , ( Indicateur de Réussite ) ! 

MISE EN SITUATION 

- Vitesse, au Près, à réaliser sur les 2 Amures ;Abattre et initier un léger Lof pendant lequel on balance le Mât au vent pour recentrer la poussée de la voile / Rider ; 

- La main  arrière s'écarte pour gérer  la  propulsion et prévenir une Fausse Panne soudaine ; le Move est rapide ; 

-  Envoyer la Board tout en recherchant la Glisse, autour du pivot arrière ; violent ciseau des jambes.

- Relance Fausse panne sans s'attarder

!

PLANCHE_PEDA__WAVESAILING_

 

360 ° EAU PLATE PIEDS DANS LES STRAPS 

 

Gardons pour principe de bien décomposer ce Move pour tirer de chaque séquences les richesses qu'il recèle, soit : 

MISE EN SITUATION

Vitesse Maximale, amorcer le virage, avoir comme intention un RACING JIBE ou un BOTTOM TURN de bûcheron ; retarder légèrement le temps fort de façon à se trouver Grand Largue ; 

Sur un capital vitesse intact, poursuivre afin de boucler le deuxième 180 ° en tâchant de ne pas enfoncer l'arrière de la Board, le poids du corps maintenu sur l'avant, c'est très important ; 

Tenter de replacer sa voile au plus tard et Relancer ;  Indicateur de Réussite : le Rider ne se mouille que les pieds au sortir du Move.

 

DUCK JIBE INTO PLANING 

 

Nous en avons déjà parlé ; ajoutons quelques tâches, du style : la  main dans l'eau, ce qui rend compte,  avec une très grande vitesse, de la force centrifuge exploitée par le Rider.

 

MISE EN SITUATION ET EXPLORATION 

Toujours sur eau plate, hélas !  Les vagues sont absentes, le Rider doit se concentrer sur sa vitesse ! Il ménage son potentiel et ses repères typiquement vagues, à savoir : 

- Prises de carres  : les  tolérances - Limites ; 

- Rayon de giration le plus court et rapide possible ; 

- Formes de corps et aspect radical du Move : Rider + / - couché sur l'eau à l'instar du Wakeboarder ; 

- Relance Planing et Switch Stance !

-  Les opportunités du Rider de neutraliser sa voile, en pleine vitesse, courbe optimale, Relance Planing sont là les  ingrédients incontournables de la conduite dans les vagues.

§ 

" ELON-MIBET " 

Pour 

CORSICA...GO56

 

STUBBY / TRI-WAVE / QUAD !...

 

LA REVOLUTION 

 

Une présentation remarquable de la Gamme FANATIC !  Des explications en or du Concepteur, aucun superflu ; une finition hors paire, un look d'enfer,  sans oublier les modèles déclinés selon toutes les options de fabrications possibles ! ...

Du grand art  pour ces Shapes redoutables, certes : très chers ! Mais la qualité se paie certainement pour ensuite offrir des moments de pure exaltation.

STUBBY

?  

Oui, certainement, pour booster le style radical que la vague requiert et commande au Rider ! Ces vagues qui ne  laissent plus d'attendre, de libérer leur chevelure d'embruns, parfaitement soulignées par  de folles gestuelles. 

STUBBY 

Des ressouces inégalées, une Board à la fois Hyper technique et tolérante à la fois, qui plus est, décliné version QUAD ou TRI-WAVE, maintenant FREE-WAVE ... De la Bomba

 !

 

CORSICA...GO56  

&  

FANATIC 

GRAND SUD ... !

 

 

Grand_Sud_13

 

" URIENTI "  par  Combo  ESE / NE . Faible qualité d'images par opacité de l'air embrumé. Le vieux caméscope de l'époque zoomait x 12 Optique ! A de telles distances, transparences et proportions ne sont pas optimales. Mais agrandir en cliquant une fois sur les clichés

 

Conditions

Vent de NE à NNE / 6/ 8 Beaufort, Rafales et Bascules Sporadiques à l' ENE. Houles d'ESE et de NE s'associant, combinées à la mer du Vent - Effet COMBO - sur SE de l'Île. Rares éclaircies l'Après-Midi et dans le SW  ( avec bascule temporaire à l' ENE ) ...

COMBO marqué depuis le 26.11 dans l'Après-Midi et le Matin du 27.11, jusqu'à 12h30 Locales, houle s'amortissant après 14 h. Mer croisée, formée, clapot, excepté dans les gros Sets de 3/4 vagues par Séries et dans le périmètre  du vaste Spot. Fréquence 3/5 Minutes entre les Sets ; Périodes 6/8 Sec ; taille moyenne, 1 50 à 2.50 m de Tube - Hauteur de Mât avec la pente, voire Photos ).

Sections  en Droite/ Gauche, Surf   Back/Frontside possibles.

_Vagues bien plus grosses et hautes vers le Large, dans l'Est du Site.

 

Combo_d_hiver_2

 

REMARQUES/ CES VAGUES NE SONT PAS SI GROSSES QU'IL Y PARAIT MAIS ELLES SONT TRÈS CREUSES ET TRÈS NERVEUSES... QUANT AUX CAILLOUX, ILS SONT PARTOUT, A UNE CERTAINE PROFONDEUR  PAR EFFET DE MARÉE ET DE SUR-COTE !

COMBO ? Entendre par là une juxtaposition de houles primaire et secondaire, suivant la dominante des vents. La session relatée ici rend compte d'une houle primaire établie au secteur ESE à SE et un vent de NE + Houle secondaire 1 mètre. Mer donc croisée et surtout très soudaine à l'appoche de toute zone de déferlement.

...

 

Grand_Sud_16

 

Des vagues orientées, qui ont un sens, de si longues gauches sous le vent, au vent, des droites superbes et sur-puissantes... La camera filme bien souvent au jugé, le sujet étant souvent masqué ... !  Aventure WINDSURF, sans le préjugé, humblement, contribution pour le Windsurf Insulaire, un réel Storm Chase Corsica

RÉCIT / SOLO

 Ici, on n'arbore pas sur le 4x4 des oriflammes Hawaïens, l'emblème de Robot NAISH ! on n'évoque plus le temple lointain de la vague ! On y est, on y reste peut-être, on en revient pour en parler, avec humilité, modestie ... Quant à l'émerveillement, il reste celui de l'enfant que nous accompagnons toutes et tous, en, nous.

Un jour de COMBO, une fantastique rencontre de Houles par vent de Nord-Est sur un terrain d'aventures hors du commun, loin des regards, dans le silence glacé d'une mer sombre et fortement croisée. Les qualificatifs ne suffiraient pas à décrire un tel spectacle, là où l'on se sent tout petit, lorsque le vol de l'oiseau domine et partage  le coup de temps avec les vagues ... 

 

Grand_Sud_2

 

 

Il ne s'agit pas de craindre ces orbes virides mais plutôt la folie de s'aventurer là-bas, de naviguer comme le font les Hauturiers dans un froid intense et vivifiant, ces bises qui vous endorment sur l'eau et engourdissent les membres. Chaque  instant compte, ne s'oublie plus jamais ... Mais où, comment  se placer, jusqu'où aller, oser ? 

Là un sec, plus loin la rencontre métronomique de deux pulsations ; l'une hâlant le Nord-Est, l'autre, remontant  de Sicile, Stromboli ! et le " Combo"  respire, ample et conquérant, qui  se dresse aux vents traversiers et contraires, ourlant les vagues, les précipitant  de plus belle à la remontée des fonds parfois brutale.

Les crêtes  surprennent, s'espacent, s'envolent au-dessus de l'ondulation qui va vite en dénouant de longues chevelures d'embruns, virevoltant, revenant déjà vers le passé. Elles  semblent  figer l'esquisse éphémère que la mer ouvrage, le tableau d'un grand Maître. Les nuages en amont déclinent toute leur palette de  gris. Nuances et tons qui se confondent, se marient avec la blancheur de la mousse. Les grains menacent au large, délivrent de radieux contrastes que le Pays Breton connaît si bien vers l'Iroise !

J'ose de grands bords,  au près très serré,  pour gagner au vent. Ne pas décoller  quand la planche se cabre au-dessus du flot, malgré moi. Il importe de la reposer par l'avant, légèrement à l'abattée afin de conserver la vitesse et cette légèreté étrange, presque feutrée qui nous habite.

En m'approchant d'un Îlot, juste  avant de virer de bord, Bâbord amure, je tombe... L'eau de novembre n'est pas si froide mais la Tramontane ne partage pas ses atouts. Sous les pieds, je perçois comme un flux  qui ondule, tourbillonnant  dans tous les sens, depuis les grands fonds. Il ne me faut plus chuter. Je reste déterminé, vigilant ;  surtout, se montrer très manoeuvrant,  ne pas perdre une vitesse difficilement acquise, maintenue ; dans de telles conditions, subir n'est pas de mise !  A quelques dizaines de mètres, surgit  un écueil. Il tonne. A l'acmé d'une gerbe immense, j'entends le coup sourd de la masse d'eau qui vient de se briser.

La Nature est entière. Un absolu ! sans compromis, aucun artifice ! la mer et le vent tour à tour commandent à une réalité inhabituelle, imprévisible. Le froid saisissant ralentit inexorablement mes gestes. Le vent est fort, il toise les 30 Nœuds ; c'est une donnée constante mais  il faut compter avec de fortes  rafales. Il bascule à l'Est-Nord-Est, mollit un peu,  puis revient Nord-Est en fraîchissant. Le vaste champ est haché, rude, agressif. Ses sillons se creusent en gagnant le large, au-delà des îles sous le vent. Châteaux d'eau, pyramides lointaines comblent la grande passe.

Les bourrasques se font lourdes. Mon aile  prend plus de puissance. Lorsque de grosses vagues parviennent près du récif, la mer  s'impose au vent, avec ses abrupts soudains, de longues  pentes écumeuses. Le glacis crêpelé des lames efface le clapot, semble l'étirer, le mettre en forme comme le souffleur de verre travaille le galbe de la matière. Entre deux crêtes, l'amplitude s'affole, profondément. L'instant s'assombrit, la lumière du jour cède à l'écume le soin d'éclairer la partition des vents.

Ainsi, les volutes d'embruns des vagues qui me précèdent, retombent en pluies d'écume, tout  en  bruissant  sur la  nappe  satinée des étendues. j'évolue sous un dais de perles aveuglant ma route. Arcs-en-ciels improvisés ! Il est difficile de se situer au milieu de la multitude des  vagues. Elles envahissent l'Atoll, de toutes parts, le ceinturent sur des distances inconcevables, parfaitement rangées, orientées !  

 

Grand_Sud___Rappel_001

 

Aller à la recherche de l'oeil de ces vagues, en croiser le regard absent, distant est tentant mais périlleux ; les fonds ne sont plus loin et, même si la marée demeure haute, je redoute toujours une mauvaise chute et le bris du mât. Les certitudes matérielles abdiquent et ne valent plus rien en pareilles circonstances... Si loin de la côte, toute fortune vaudrait  mauvais augure. Je choisi la prudence mesurant avec anticipation mes trajectoires, gardant sur la vague une marge de hauteur, sorte de pied de pilote du marin.
Les nuées  encombrent le grand Sud-Est, les grains déploient les  longs manteaux neigeux  de Borée.  Dès le matin, vers l'Orient, l'horizon déformé de la mer m'aura décidé à tenter cette destination, ce solo. Entre 8h et 12h30 locales, le Combo a persisté, donnant dans l'Est immédiat du Site des vagues hautes et très rapides qui vont contre la Tramontane. Configurations difficiles à négocier par Vent de NNE à NE,  lorsqu'il est fort ...

A chaque virage, il  importe d'accélérer, de bien évaluer le point de déferlement de la vague et ainsi, de  se placer avec précision  sur la trajectoire qui mène au point de rencontre ; c'est le jeu de la glisse, sachant qu'à certains moments, imprévisible et soudaine, la vague percute une onde  contraire, un écho liquide invisible qui vient doubler  la nouvelle lame,  bien au-delà de ce que je perçois d'ordinaire  à travers la fenêtre de ma petite voile !

Les images rendent compte  de  telles surprises ! Mais une fois sur la lèvre, perché au sommet de la vague, au plus près de son oeil tant redouté, alors que la vitesse me retient et me suspend dans le vide,

je sens l'onde qui prend le relais de la force vélique. C'est un enchantement. Elle relance dans la pente le petit esquif animé. Et de  mesurer, en un éclair,  à quel point l'homme peut pactiser, dialoguer avec la nature, combien elle apparaît  en ces rares moments indispensable et généreuse. Vires étranges d'où l'on entrevoit  enfin quelques  éléments de réponses  face aux mystères, aux féeries de la création, du hasard, de la nécessité !

 

Grand_Sud_6

 

Je vais comme je demeure,  une longue heure,  au cœur d'un ballet aquatique subjuguant, magique ; en ai-je vraiment conscience ?

Il me semble vivre deux pans d'une existence que la mer et le bleu séparent, d'où on ne revient pas aisément et dont chaque retour à la côte serait  comme un adieu, une séparation,  signifierait l'abandon d'une chorégraphie jouée avec des vagues uniques, solidaires d'un tout, franches et si claires.

 

MARIN 

2 ème Écriture  11 . 16  

" Journal de Board " 

 

Grand_Sud_15

 

Grand_Sud_12

Grand_Sud_11

 

Grand_Sud_9

Grad_Sud_17 

NB / IMPORTANT 

 

Ces Hauts-Fonds organisent dans les faits plusieurs Spots les jours de gros comme de petites conditions. L'effet ceinture de vagues les placent différemment suivant le lieu, l'endroit. Ce qui est remarquable ici, est bien la possibilité de passer d'un " Spot Secondaire " 100 % On Shore à un autre Side Off Shore. Idem au Saut et au Surf, bien sûr, et sous les deux amures !

Combo_d_hiver_1

PHOTOS RÉALISÉES PAR  " EMMILA ", Zoom optique x 12 / ARCHIVES 2000 !  Un SPOT, une destination Wavesailing ne s'évalue pas à la jumelle ni  avec une caméra mais bien sur place, les jours de gros comme de petit temps. Quelle que soit l'expérience vécue, ce Site présente et offre l'excellence du Windsurf dans les vagues. Les écarts entre crêtes sont plus qu'éloquents une fois emporté par la vague d'une pureté et d'une amplitude exceptionnelles. 

 

dimanche 27 novembre 2016

NEMESIS.SEAHEPHERD.INFO / LIEN

 

Les_navires_japonais_ont_tue_333_baleines_cet_hiver

 

 

Les navires Japonais ont massacré  cette année 333 BALEINES, sans compter les Dauphins et autres Cétacés ! C'est une Honte, un crime perpétré contre la Biodiversité, le Mépris de toutes les conventions Internationales

 

CONTRE LE MASSACRE DES BALEINES ET LES

 

FORFAITURES PERPETREES PAR LE  JAPON

 

SOUTENONS  SEASPEPHERD

 

§

http://nemesis.seashepherd.info/

 

 

"  ...   Némésis fille de l’Océan, est la déesse de la « colère juste », vengeresse des crimes et restauratrice d’équilibre.

 

Les braconniers japonais, mercenaires de l’industrie baleinière d’un des pays les plus puissants du monde - le Japon - condamné pour sa chasse illégale par :
- la Cour Internationale de Justice de la Haye,
- la Cour Fédérale australienne,
- la Commission baleinière internationale,
- l’opinion publique internationale,
traqueront impunément de décembre à mars les 333 baleines qu’ils se sont autorisés à tuer dans le sanctuaire en violation :
- du moratoire international sur le commerce de viande de baleine,
- du traité de l’Antarctique
- de toutes les conventions internationales de protection des mammifères marins... " 

 

SEASHEPHERD 

 

Posté par marin56 à 05:29:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,