Corsica...Go56

BACK JUMP !...

BACK_LOOP______1_

Single Board 75 L /  Back Loop by  "  FIFRELIN "  / Archives Testarella / Punente  - 4.2 m2 Wavesail

FIFRELIN est un RIDER venu du froid ! 10 Années de frigo, de congélo, d'exil, là-haut, entre Donon et Champ du Feu ; il n'aura jamais fini d'évoquer la " Géhenne "  du froid, des brouillards givrants, de ces mornes campagnes fumantes sous novembre, des horizons fétides de Fessenheim où les navigations, par forts vents de SW se pratiquaient au milieu de l'algue et  du poisson mort, à l'époque ...

Nous évoquons ces pénibles réclusions qui touchèrent " FRIFRELIN ", notre Ami,  il y  a déjà quelques décennies. Cicatrices neuronales indélébiles, labiles, latentes, létales, certainement, promptes à s'ouvrir  à chaque rappel, à obéir   au désordre mental institué, fonctionnarisé ...

Oui ! Rudes départs dans la vie, dédales d'une existence où il faut survivre et ne pas se balancer du 15 ème étage, à compter les jours, les mois, les années, les voitures qui rotationnent autour du rond point en vomissant un fûmet de mort... Déliquescence ...!

C'est le témoignage émouvant de " FRIFRELIN ", notre cher et nouveau Visiteur arrivé ici,  comme l'on parvient à décrocher une thébaïde.

Va comprendre, Charles ! Qui, ici, saisira le sens des paroles, des révélations  de "  FRIFRELIN "

 

BACK__JUMP_FIFRELIN__ARCHIVES__TESTARELLA_

 


RELANCE SIDE ON SHORE !...

ROLLER_SIDE_ON_SHORE_RELANCE_

Side On pour ce Rider qui à ce stade aurait dû empanner ! Seul la compensation par une bascule franche du Gréement  côté opposé à la vague lui assurera une Relance tonique, dans le tempo... L'exemple n'est pas flagrant, mais nous tenterons de capturer de beaux fichiers ultérieurement, avec un bon angle...

voilà de quoi  booster vos Surf Front Side, dans des condition franchement typées Side On Shore, soit  avec un vent qui passe au-dessus des vagues, en venant d'un quart de l'arrière.

French Surf, oui ! bien souvent, ou  alors, conditions Méditerranéennes ! 

 

LE MATOS 

Single board ou Tri-Wave excellent. On favorise le volume plutôt que les grandes voiles, autant que faire se peut ; questions de manoeuvrabilité, de maniabilité plus aisée du Gréement.

En outre, le gros volume autorise un engagement de la carre interne maximum mais également de solides appuis destinés à encaisser le surplus de fausse panne que nous  devrons générer.

 

LE PRÉALABLE

Très simple : entretenir une grand vitesse, d'une part et surtout, ne pas descendre tout en bas de l'onde pour  remonter  trop face ; cela ralentirait la course d'élan de la board, une très forte  pression sur le gréement et au final, ne permet plus de gérer un virage radical, la RELANCE  au sommet de la vague.

 

ANGLE VOILE  /  VENT 

 

Même si le Rider reste sur le Tiers inférieur de l'onde, remonte tout en suivant la section pour chercher le bowl ou le pic, il devra le faire avec un Angle Voile / Vent " défavorable ", soit : 

- Point d'écoute relevé  = libérer l'excès de puissance, main arrière plus écartée ;

_  Voile en Propulsion maximale ; 

 

VOICI LA CLÉ

DU ROLLER / DU MOVE  SIDE ON SHORE /  DE LA RELANCE FRONT SIDE 

 

Dès la phase du Bottom Turn / Remontée, le Rider  doit se concentrer sur cet Angle Voile / Vent en basculant, en plaçant  son Mât au Vent de l'Amure Surf initiale...

C'est à dire, par exemple, dans le cas d'un SURF  BÂBORD, engager le mât à Gauche, vers le vent, au-delà de l'épaule Gauche, à l'Inverse de la pise de carre.

Plus le vent est On Shore, plus il se doit d'accentuer ce Pré - placement essentiel et fondamental, organisateur du Move.

POURQUOI 

Tout  simplement  afin de neutraliser sa voile en propulsion dynamique et orientée, de pré-placer son gréement dans la relance à venir. L'angle Voile  / Vent ainsi diminué délivre à la fois un flux laminaire sur la voile, sans aucune composante de dérive ni de poussée  latérale au niveau de l'écoute.

 

ENFIN ET SUIVANT LE STYLE 

 

Les  Riders pourront rapprocher cette main arrière préalablement décalée pour donner plus de pêche au couple de rotation résultant des appuis Board et des Poussées du Gréement ; mais attention, c'est là plus technique. Dans la solution privilégiant la main Arrière fixe, reculée, qui assure le contrôle, il y a aussi risque de décrochement et de ralentissement radical.

Seul, l'Angle et l'inclinaison du Mât au vent  de la Board autorisera des Rollers Off The Lip Side On Shore  de toute beauté...

Nous verrons ultérieurement  que AERIAL off The Lip Side On Shore procède des mêmes organisations matérielles et coordinations

 

CORSICA...GO56

Contribution Technique Wavesailing 

BERTHE MORISOT ET LA MER !...

Morisot_Port_of_Nice_DMA

Berthe Marie Pauline Morisot, née le  14 Janvier 1841 à Bourges  et morte le 2 Mars 1895 à Paris, est une peintre   française, membre fondateur et doyenne du mouvement d'avant-garde que fut l'Impressionisme...

 

Comme il est plaisant d'ouvrir, toutes les fois, une nouvelle  fenêtre  donnant sur la mer. Une vire à  partir  de laquelle virer de bord, tendre vers l'espoir, fût-on déjà : marin à terre !...

Voici les  Marines  d'une femme peintre, Impressionniste,  éprise de liberté, reculant justement les limites   d'une odyssée artistique fabuleuse. Un art pictural que chaque  touche du pinceau, du fusain, de l'huile aux aquarelles et aux dessins, honore  et transcende.

Évocation  d'une époque, expression qui aurait vécu, s'accordant aux réalités du moment et qui ne pourraient plus éclore de nos jours ?

Je ne le crois pas ... La peinture est aussi poésie, prose, musique mutique,  insondables et perpétuels  abîmes dont les oeuvres, à jamais, nous lient à la grande épopée de l'imaginaire  et de la pensée, de l'éternel retour des sens.

Et plus encore, à bord de cet univers rude  que l'on  dit très fermé, en dépit du cercle taiseux et distant des gens de mer, voilà qu'une femme se fait le chantre des mille et une facette de l'intimité des ports !

Sans l'autre regard, orphelin des inclinations  à la sensibilité, de  l'intuition féminine,  il eût certainement manqué  au cercle des peintres disparus quelque chose d'essentiel. Les mondes du silence  qui nous habitent et nous guident vers quelque probable " supplément d'âme  " nous auraient alors laissé sur notre soif  d'absolu ...

Vous prendrez le soin d'agrandir les Photos de l'Artiste ; certaines grands formats, d'autres moins... Nous aurons délibérément  choisi les marines de l'auteur sachant qu'elle sculptait aussi, que sa peinture haute en couleurs embrassait la vie, la nature, les précieux instants  qu'elles accordent.

CORSICA...GO56

31___morisot_le_port_de_cherbourg_001

03062016_Morisot_Ramsgate_001

Berthe_Morisot_The_Harbor_at_Lorient

Berthe_Morisot_Aboard_a_Yacht

Berthe_Morisot_Bateaux_dans_le_Port_1875_aquarelle___graphite_001

Berthe_Morisot_Bateaux_en_construction_1874_1001

BERTHE_MORISOT_THE_PORT_OF_NICE_001

Posté par marin56 à 01:42:00 PM - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

SOUS L'EMPRISE DES ALCOOLS !...

 

16122015_Courbet_Palavas

 Gustave COURBET / Palavas 

 

" ... Je te parlerai mort

Car la vie étincelle

Et livre au cœur battant vif

Par les portes de la mémoire

La chair inextinguible

De la moisson future..."

Gérald NEVEU

 

AMERS

 

Esotérique
dithyrambique
oui        certainement
plus encore     rivé
à quelques pans de folie fraternelle 
dont je choie et loue
chaque jour les délires 
de prodigues dérades

Je ne suis déjà plus de ce monde 
mais d'une autre sphère
L'artéfact  le faire-valoir des horizons étriqués
dominent et grèvent à l'envi
N'en déplaise au commun
à la pensée unique    je les fuis

D'où  sans doute   l'esprit rebelle
que d'aucuns ne saisissent
ou comprennent
convolant aux confins du Zodiaque  
du silence des signes 
mystiques
Ainsi des chantres 
de toute obscure  monition 

Le faisceau des sens 
pour unique phare
la lune clarteuse des poètes maudits
allant par vents et marées
d'entre les vraies nues
ailant mes transes
Que d' allants où la danse des vagues
à la dénégation  s'allie
jusqu'au bout de mon sang
en manque  d'iode
d'absinthe ultramarin

J'aurai vécu
Ô petite mort de la mer
cette ineffable alliance
toutes les fois impermance
immanence
Saisons en enfer  au paradis
où les maux
la déréliction perdent enfin
toute emprise
un peu plus près du Ciel

Evoquer la camarde
quel non sens létal
Mais d'une compagne fidèle
que l'imaginaire
 immodéré
des grands espaces espère
mariant essence  et liberté
cet éther chargé d'histoire
de contes et de légendes
dont seuls les mystes
détiennent encore et toujours
les secrets
les clés d'une énigme
irrémédiablement philosophale

Je ne suis pas littérature
ni philosophie
de loin en loin
humble être   jamais parfait
entité tout juste probable
tangente à l'horizon
des possibles
fluctuant entre instant
et non lieu

Point de doute à cela
quand la raison 
du  coeur s'éloigne
Mais de grâce
abandonnez-moi
aux meurtrières de la démence
aux stases  que tous les alcools
allègent et ravissent
Vers libres de toutes entraves
tissez la chaine  la trame
et le filigrane
d'une autre éternité
à conjuguer  à décliner
à clamer au présent
de mon infinitude

J'écris entre la mort et moi-même. Quel  espace de liberté !

§

Anton - Pasquinu d'OTA  -

A bord de la Folie - 

 

  « À mon avis, un poème est un jet de mots, une diarrhée du langage. Une diarrhée du langage, mais ne venant pas du néant, mais plutôt d’un ensemble d’expériences pratiques, sentimentales, accumulées dans un individu à un moment donné »

Gérald NEVEU 

 

 

 

Posté par marin56 à 07:57:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

PHOTO MOIS FÉVRIER 2017 !...

J_Bluewater2_001

 

Nous n'avons pas l'habitude d'emprunter  au Web les photos de mer  ; hélas ! son auteur ne nous est pas connu... Puisse-t-il ne pas s'offusquer de cette utilisation  non autorisée. Elle sera à bon escient publiée, appréciée, pour la mer, les océans, la planète.

Cependant, Kallistê, y pourvoie, avec solennité, du  moins pour le moment, avant que renégats et parjures ne la souillent, en bafouent les préciosités !

 

Un brin de prose marine l'accompagne, comme nous le faisons si souvent ici, au fil des milliers de pages qui constituent cet Espace _ Blog que l'on dit  : " Inclassable " ! Nous rajouterions : " Rebelle  " ... Comme une île et ses territoires imprescriptibles qui ne sauraient s'inféoder  aux puissances, aux volontés des continents.

Une Île, un vaisseau, comme un tout autre regard posé sur les mondes que l'on rencontre et respecte  au terme de la beauté, des particularismes, de tant de sources de vies nobles et différentes...

Mais ici, rendons grâce à l'Océan, à l'énergie magnifique que les éléments et la lune décuplent entre équilibre et complétude ! Ainsi d'un chaos à nul autre pareil que l'au-delà orchestre, semble solfier comme la plus  troublante des symphonies,  palpable, envoûtante.

Ainsi de toujours  s 'émerveiller, les jours de tempête et de fortes marées, lorsque Phoebé gonfle le flot ou  entraîne les eaux, au jusant, en découvrant  les abîmes, livrant ensemble leurs secrets.

Les vagues, fascinantes, affolées, coiffent les rochers et les dunes, irradient de beauté les lumières du jour, de la nuit qui s'illune. Vagues fantomatiques et terrifiantes, travailleurs insatiables de la mer et des océans.

Seuls les oiseaux se partagent les féeries de l'azur, échappent à la gravité,  s'octroient l'envol des sens suscitant  à jamais la lyre  spleenétique des poètes disparus et à tort, " maudits " .

Au royaume de l'éphémère, l'éternel s'invite, commande et livre ce qu'il détient de plus vrai, de plus pur, immémorial et  lustral !

Alors, il n'est pas rare d'associer la musique à la vie, à la mort latente, à la renaissance d'après le chaos et la tempête, là où en esprit l'oiseau marin et son aura louangent les origines, un miracle à toujours silencieux, immaculé, que le pèlerin parvient parfois à partager.

MARIN  - Sentiment Océanique " 

Posté par marin56 à 01:45:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


AU LARGE DES ÉCUEILS !...

JUMP_LONGUEUR_____1_

Pour Josiane, ces quelques mots mis en prose, comme une énigme ou  le rêve de tout  marin à terre !

 

"  Au-delà du phare
que le croissant de lune
berce quart et marée   " ...

 

Les îles,  de toute part,  affectionnent  les tournants avec franchise et tant de droiture ; et de doubler caps et pointes, de croiser, de s'esseuler  au large afin de circonscrire  d'un seul regard l'envergure des ondes magiciennes du petit matin allant métamorphoser les rivages, honorant les plus hautes cimes des massifs.

Devant soi, c'est la pleine mer, quelques écueils à la semblance du bout de la terre,  de la fin des mondes solides et des habitudes ... A partir de là, tout n'est que présent, unique instant,  possible, présents du ciel et de la mer, histoire sans fin jamais recommencée dans la plus complète des réclusions à perpétuité que demeure  l'âme ...

Mille indices se révèlent à l'errant, au migrant de fortune  quêtant les révélations d'une solitude qui n'aurait d'égale que la grande déréliction des égarés de la terre. Humble brin de conscience livré  à la mer, en quête de lumière et d'amour céleste.

Comme un accord dans la vaste partition de l'immensurable azur, n'être que de la folie, renaître tout en louangeant  ce qui  fait des promesses de la mort  la compagne révérée  de la vie empreinte de déférence et de sacré. C'est la rançon d'une seule oeillade, en vol, lorsque l'azur à l'éternité se lie, dès lors, viduité qu'il importe de combler de probables et saines  vérités  !

J'allais en ce temps-là  vivre les tombants des mondes et des saisons intouchés. Il me semblait emprunter,  ravir le vol des oiseaux, réveiller le chant des phoques-moines, partager  la course folle des dauphins. Tantôt si léger, souvent rappelé à la gravité, les vagues m'étaient indéfiniment vaisseau. Je captais le pouls des plus simples choses, tentais de ne faire plus qu'un avec la redoutable bonté de l'Alliance, quelque part, confondu dans l'azur, déjà entre terre et ciel, prémonition ! 

Je ne suis pas fiction, mais infime fragment de folie, délires insoumis, dénégations de fausses réalités ! Ce qui est ici dit et relaté remonte et appartient à la nuit des temps. Rien ne serait  fortuit, hasardeux mais poursuit le dessein fractal de l'Univers

 

MARIN  D'OTA -  A bord de la Folie  - 

Posté par marin56 à 09:51:00 PM - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

A MARÉE BASSE ! ...

MAREE_BASSE_

Le Rider toile 5.7 m2 pour une taille de Mât + Flotteur  = 4.50 m environ ! Le rocher du bord émerge copieusement malgré le recouvrement des vagues. C'est marée basse. Les vagues ne sont pas si hautes mais elles creusent  à l'avant, tirent de l'eau, amplifient la cambrure. La chute et  le manque de Timing à ce stade seraient préjudiciables pour le Matos et le bonhomme. Enfin, les vagues ferment sur davantage de longueur, réduisant les opportunités de Surf Front Side

 

Ils seront nombreux à ne pas prendre au sérieux ce Post

100 % WAVESAILING INSULAIRE 

 

En effet, évoquer les Marées de Méditerranée prête à rire  lorsque l'on connaît les marnages de la Manche, de l'Atlantique ; certes, convenons-en, mais ne jamais oublier le principe du " pied de pilote ", cette petite marge de sécurité que l'on s'accorde, suivant les spots, en fonction des Marées, même en Méditerranée où  les écarts peuvent  tout de même atteindre 0.50 m d'amplitude, par mer  plate, faut-il le préciser et aux plus forts coefficients.

Mais lorsque nous sommes en présence d'un fort coup de vent, que ces derniers  tirent plus  au large ou alors génèrent de  sérieux  courants de surface, que la Marée descend avec de plus amples  coefficients, on constate  que les vagues et le spot changent du tout au tout ! 

Là où les riders passent d'habitude, avec de la marge, s'y aventurer au surf devient prise de risque...

Enfin, nous observons par diminution de la profondeur, un éloignement  substantiel du déferlement des vagues, un creusement plus rapide de leur cambrure, un tout autre comportement qu'il importe de décrypter afin de tirer profit  de sa session.

En règle générale, ces vagues surprennent par leur promptitude à déferler, tirant  ou  aspirant à l'avant  une grande quantité d'eau  et, il n'est pas rare de voir les fonds affleurer.

Avant une session, connaître comme le pêcheur les horaires de marée : c'est bien ! Mais mieux encore, observer la physionomie du Spot, s'approcher progressivement  des zones de Surf  et de Move, observer, jauger, prendre le pouls de ces vagues.

Ainsi de la juxtaposition  et de l'interférence des connaissances théoriques et de l'observation susceptibles de booster une Session Méditerranéenne ...

" ZITOUNE " 

Pour CORSICA...GO56

 

DSC04730_001

 

Les pointes, c'est bien connu, sont propices à la propagation de la houle ; les vagues se forment puis au  rivage s'alignent, font face, s'exposent aussi  à un vent Side Off. 10 Cm d'eau en plus peut tout changer  et métamorphoser un spot impossible à rider par marée basse. C'est toute la magie de la Méditerranée, plus encore des Îles et leurs secrets ...

Ci-dessous, la Marée décide, les fonds concluent ! Un spot de repli ou tout simplement une vague qui vers la côte prend de la taille et de la longueur, sans houle, avec la Mer du Vent... Négliger la Marée c'est jouer  avec ses Fins et sa Board  ! 

DSC09965__1_

MERVEILLEUSE ALLÉGORIE !...

 

LA_POSSIBILITE_D_UNE__LE_

 

 

Le titre interpelle. Le Roman  bouleverse. Quant au final : apothéose d'une pensée,  d'une hypothèse !... L'auteur signe-là  sa plus belle oeuvre en marge d'une poésie qui émeut  comme elle secoue au tréfonds de l'âme. C'est une découverte, certes un peu tardive, mais  cela importe si peu quand les mots lentement  recouvrent  la pente, prennent le juste envol en esprit et sans frontière  ni limite. J'ai tant aimé cette fiction ancrée dans la plus prégnante des réalités, cette sensibilité à fleur de peau et si profonde à la fois d'un auteur en quête d'amour, d'espérance  et de liberté pour avoir côtoyé solitudes  et  mille souffrances.

Comme si nous étions de  l'errance spleenétique d'un Charles Baudelaire en Voyage,  de l'une de ces  dérades ailées et très  rimbaldiennes, allants par le choeur des Illuminations :  on ne se déprend plus de ces pages remarquables. On souhaiterait que le roman ne finisse jamais, être, re-vivre, tout recommencer, se transposer indéfiniment et rêver au  futur antérieur, doublant  çà et là quelques îles à recouver  comme le plus précieux des présents ...

Mais de la possibilité d'une Île ? D'entre l'unique  destinée, cet intervalle  qui nous est mesuré et imparti  et toute promesse d'immortalité, de probable retour, sommes - nous  inscrit  dans le socle commun de l'amour ?

Rejoignons au terme de ce voyage futuriste   les rimes denses et admirables d'une époque, d'une odyssée   que nous aurions laissée passer  inconsidérément, irrémédiablement, sans en définir ni en embrasser assez les solennelles richesses, les trésors  essentiels de la vie ... Je renais à ces vers comme   aux Yeux d'Elsa, à la Centaine d'Amour, comme on aime à perdre la raison ou mourir, sur la voie de l'inaccessible étoile, en voyage ! Et de la  poésie qui ne souffre  d'aucuns  jeux de maux par trop aisés ou communs, qui tend vers l'éclair de vérité !

Corsica...Go56

 

" LA POSSIBILITÉ D'UNE ÎLE " 

 

Ma vie, ma vie, ma très ancienne

Mon premier voeu mal refermé

Mon premier amour infirmé,

Il a fallu que tu reviennes.

 

Il a fallu que je connaisse

Ce que la vie a de meilleur, 

Quand deux corps jouent de leur bonheur

Et sans  fin  s'unissent et renaissent.

 

Entrée en dépendance entière, 

Je sais le tremblement de l'être 

L'hésitation à disparaître,

Le soleil qui frappe en lisière

 

Et l'amour, où tout est facile, 

Où tout est donné dans l'instant ; 

Il existe au milieu du temps

La possibilité d'une Île 

!

 

Michel HOUELLEBECQ

La Possibilité d'une Île

Collection / Ed / J'ai Lu

 

 

Posté par marin56 à 03:32:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

LA MEMOIRE DES VAGUES !...

 

WSW_A__W__ULMETU__SPOT__BY__BARNABE_

 « Il existe au milieu du temps

La possibilité d'une île »

Michel Houellebecq 

Ainsi de  ces sillages, qui comme l'empreinte trace   quelques folies embarquées à bord des vents fous  des îles, des pointes et des caps !  Là, point de coup de projecteurs médiatiques et intéressés, aucune re-transcription ni record qui eussent forgé  le commun du faire-valoir et c'est mieux ainsi ! Après tout, les beautés de  la nature  n'auront pas attendu l'homme pour ravir le Ciel et ses artisans ...

On dit  que  les lames de la mer ouvragent vaguement  la mémoire immensurable du cycle immanent de l'azur. On y vient par les voies d'un silence impénétrable dont  le dictamen suit aisément les vérités essentielles.

Comme si  la mer, à l'égard du marin, se faisait miséricordieuse en servant  l'évocation  par trop usitée    des poètes romantiques qui semblaient en oublier, en nier les terribles menaces...

Tandis que rivages et lointains écueils déclinent et essaiment les chars de l'hiver, une présence empennée de son aile, parcourt les arcanes fluides et ondées  des vastes  solitudes.  Que cette aile, en esprit,  me perde et m'isole ...

TROMPES L’ŒIL ! ...

OUTSIDE_REEF_TOP_CLASS_

D'aucuns pensent à tort que pareils sites seraient  " désordonnés ou brouillons " ! Ici, la preuve par quatre ... Un Glacis rare et digne des plus belles destinations, par petites vagues et vent frais. Agrandissez ces images d'archives.

 

« Une carte n'est pas le territoire »

Alfred Korzybski (1879-1950) 

 

 

WAVESAILING INSULAIRE   //  " URIENTI  " 

 

Rien ne vaut la pratique et  surtout la multiplication des expériences In Situ. Quant aux fortunes de mer, inévitables, elles éclairent  quel que peu le regard que le rider pose sur les spots qu'il pratique, le plus souvent en Solo !  Et tout cela pour évoquer, témoigner, approfondir les logiques d'un Site, d'un Spot, d'un Terrain d'aventures destiné au vrai Wavesailing, engagé, exigeant, des plus technique.

Il est vrai que la distance fausse tous les repères, d'autant que la vision frontale, via le Zoom, annihile toute perspective objective ; et, pour causes ! Corsica...Go56 serait bien placé pour dire et décrire, relater de nombreux Solos de nos Riders sur ces Sites plus qu'exposés, radicaux, aux potentiels d'excellence qui n'attendent que les sceptiques qui douteraient encore... Nous ne sommes pas là pour livrer tout et n'importe quoi  ! Un journal de bord se doit d'être non seulement précis, évocateur, imagé ! On ne nous en voudra pas si quelques auteurs et riders ouvrent les portes de la prose et de la poésie pour caractériser et  relater une session, fût-elle lointaine dans le temps.

 

GROS_ROLLER__URIENTI_

Ce Rider nous fait parvenir ce cliché! grosses conditions et  Roller Front Side sur URIENTI 

 

Certes de nombreuses années, plusieurs sessions par tous les temps et tous les vents auront quelque peu affiné l'observation, le vécu, l'analyse et l'étude sachant que celle ou celui qui s'adonne à l'Extrême le fait en toute modestie, humilité face à la mer immense et à la distance des sites cités en référence. Notre démarche étant de propager, de mettre en exergue ces lieux où la part de l'improvisation ne se négocie pas sans contrepartie : 

Vigilance, prudence, préparation, analyse de sessions antérieures, projections de faits concrets, à savoir : 

Mises à l'eau,  atterrissage, dérives en cas de casse ou de blessure, chute totale des vents, modification diurne des conditions sur Site, perte du matériel, ( Flotteur ), gestion de  la distance à couvrir  pour rentrer avec un matos endommagé, etc ...! 

C'est bien ce que le Site CORSICA...GO56 s'évertue de réaliser et de retranscrire ici, dans seul but de contribuer aux réalités du WAVESAILING INSULAIRE. Et de surcroît, aurons-nous au moins tenté de rendre compte de ces sessions à part, quelles que soient les conditions, du vent Light aux forts coups de vent.

 

ASSUMER

 

Qui évoque les vagues entrevoit  chutes et parfois avaries ! Il faut en être conscient et assumer. Seuls le malaise et la blessure graves peuvent ôter de façon tragique l'autonomie du Rider. Mais il lui appartient de gérer la distance, les conditions, selon son niveau, les réchappes aussi, si tant est que les éléments ne le blessent pas gravement.

 

Enfin, insistons encore une fois : Rien ne remplace, se substitue à la présence du rider au coeur des vagues et des vents. Nous le disons et le répétons, un Spot se mérite et le rider y parvient lorsqu'il  met en  pratique son potentiel, à son meilleur niveau, en Surf ou en Saut, passant ainsi son panel de Moves. Cela nécessite un savant dosage entre  exigences du milieu extrême et inhabituel et les capacités du Rider qu'il se doit de connaître parfaitement. C'est aussi l'esprit de l'aventure, du Solo, du Raid dont nous avons déjà amplement parlé.

CORSICA...GO56

 

QUALITE_SWELL_URIENTI_

 

De la côte lointaine, aux jumelles, tout paraît chaotique, désordonné, très resserré entre les vagues ! Non ! il n'est est rien, la caméra embarquée parle ...!