vendredi 7 février 2014

TEMPÊTE - ESSENCE ...

Au coeur de la tempête, s'en remettre  aux mains de la nuit, aux tours des vents qui ouvragent à l'unisson de l'onde et de  chaque vague l'antre d'un temps sans âge ni durée ; ainsi des présents de l'azur, qu'enfantent les  éléments...            Chateaux d'eau irréels, illusions perdues dont une lueur vague dans la souvenance ! Qui chevaucherait pareilles montagnes, emprunterait telles avalanches pour glisser sur la nuit, tutoyer l' éternel ?    La rafale, reine... [Lire la suite]

jeudi 30 janvier 2014

THOMAS // AERIAL INSULAIRE !...

    Quelques notes de piano, l'univers de l'eau :  fluidité, instants de ciels  immortalisés aux contrées des ombres portées par le soleil !.. On ne saura jamais assez dire les éléments, et, l'homme qui n'en serait d'eux que l'humble reflet, le passager des vents, funambule sur le fil tangent de la liberté ! Expression océane ... Marin    Vous découvrirez ce Chronophotos de Thomas, Move  réalisé sur Testarella, un jour égaré de l'Hiver, un jour qui n'aurait plus d'âge, comme figé,... [Lire la suite]
mercredi 15 janvier 2014

LUMIÈRES ET CONTRASTES ...

Oui, le BLUES, le SPLEEN, avec Peter GREEN  _ Géant !!!     Un champ de vagues et d'écume ; tout autour, une forêt de pins, au chant qui s'éploie, recouvre les côteaux et la vaste dune. La nuit dure, opaque et s'étire vers le jour ! Sur la mer, des ondes  que le vent creuse et ouvrage viennent  sans fin s'éteindre au rivage comme un front de feux follets tumultueux ; à la clé, un instant... Et s'accorder une suave rencontre, donner comme un  baiser à la mer ... Univers matriciel, mélopée... [Lire la suite]
jeudi 19 décembre 2013

RAFALE ...

  Comme un torrent invisible qui dévaleUne irrépressible inclination des cielsCourroucés affolant crêtes et moutonsLa rafale flue stridulante et violenteFrisant ondes et pentes au lit du ventQui s'éploie  Force obscure de l'éther Tu livres aux brisants l'envol séraphiqueDes elfes L'épaisse chevelure des vaguesEnlace sans fin nos songes de glisse viergeQuand d'un dessein d'ailes l'oiseau marin Inverse sous le vent le cours d'une penséeSouffle iridescent à la voix des sources clairesTu bruis et fabule la harpe Ô... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 07:24:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 19 décembre 2013

PONANT ...

  Il est le vent qui succéde à la langueur de l'étale   Il est le vent droit de la mer et du couchant empourpréAux ailes d'écumes  perses qui palpitent Ainsi les vagues avec lui rivalisent et délirentQuand le soleil bas et traversier  du solstice au zénith songeIris diapré d'émeraude et de tourmalineIl parfait le regard éphémère de l'onde  Il est le vent fou que rien ne retientRemontant les profondes vallées vers l'azurDessinant dans l'espace l'aura vaporeuse des ÎlesVent si pur et si puissant que les... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 06:10:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
samedi 23 novembre 2013

LE TOIT DES SANS ABRIS ...

... Ce texte écrit aux déshérités de l'hiver et des catastrophes naturelles qui frappent comme cela s'est produit sur l'Île de Sardaigne ; quand celles-ci viennent encore grever de noirceur, de souffrance  et d'affliction le sans abri, les sinistrés et les victimes...     Le ciel était si sombre et si noir que les éclats aveuglants des nues en bleuissaient la nuit... Je découvrais avec effroi la mer engloutir les charrois de l'automne devenu fou vers ces destinations de rêve et de sérénité... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 07:04:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

samedi 16 novembre 2013

A TON NAUFRAGE N' ACCUSE PAS LA MER !...

 Je reviendrai sur ce texte, tantôt supprimant une strophe, tantôt évoquant un autre pan de l'amer ...  La mer meurtrière et confidente, au seuil parfois d'un Ciel qui nous eût, tout près, conviés aux noces de l'Eternel     OU COMMENT DIRE LA MER    Tu dévastes comme tu t'illustres tour à tour entre hideur et splendeurTantôt revêtant la peau du Diable tantôt l'âme du mondeTellement prodigue et meurtrière pour la foi du vivantA la fois minérale et éthérée songe de source où la soif enrageTu es la... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 07:09:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
lundi 11 novembre 2013

LE GRAIN NOIR ...

        MARIN   Le grain noir inondeLe regard  A l'âme Naufragée la lumièreSombre et labile Des abîmes sans seinMais qu'importe Le stigmate hâveL'orbite cave et vagueD'un visage ravagé Au-delà des pleutresEt des multiples vanitésLà au seuil de la folieDe l'obsédante noirceur Du jour fondant la nuitTu t'en retournes las de devoirDe la réclusion de l'insaneEngeance et du paraître Ecrin à la dérive de l'ondeGiflé des bourrasquesQue n'es-tu enfin lavéLibéré des chaînesDes boulets perversDe... [Lire la suite]
dimanche 27 octobre 2013

DECOURS ...

 § ! Et quand déjà de s'abîmer Une histoire s'en est allée La barque au loin Prend l'eau  Un esquif Vague à l'âme De l'éternel A terre Un peu plus lourd Toujours   Pourquoi perdurer Au flot funeste De l'amère Vision S'obstiner Ô inextinguible passion Allants transports De l’Éther étrangetés Bordées qui m'auront traîné  En vain Sont-ce là Songes d'île  impérissables  Confessions Que les nuages aîlent Des cimes aux rivages Tempétueux de l'hiver ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 07:23:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 2 octobre 2013

AVANT LE MOT ...

Chant Gaélique et Polyphonies    55 Noeuds en vents moyens au bord, rafales / 65  ! au Large : ??? E Bocche di Bunifazziu - l'Hiver Que serait la Pensée sans l'agir, les sens, ces relations aux mondes par lesquelles l'être survole l'étant, se l'approprie sans verser dans les extravagances de l'interprêtation et des représentations ? Pari osé lorsque les aires corticales de la mémoire et des affects, des voies réflexes perturbent ou ré-orientent l'information aux dépens bien souvent du Néo-Cortex !... Serions-nous... [Lire la suite]