1_20130122112506__2_ 

 Ô  rives de l'inconnu  et vires de l'âme que frise le frisson, bordées des chevelures d'ombre et de lumière qui musez pour Lui, à Sa guise !...

 

Tu me vois envoûté
Toi le grand Peintre
Par ces oeuvres inspirées
Et m'emporte Ton allant

De vies rares que décryptent
L'âme des sens Exaltée
Les répliques lancinantes de l'orbe
Aux spires d'eau et de vent

Allons Pèlerins des Ciels
Aux mirages aux partitions 
De l'onde diaprée  dont l'ivresse
Nous guide et t'encense

Une toile un seul de Tes tableaux
Et c'est l'univers d'un drame
A Te quitter L'hécatombe
Vague qui m'eût englouti

Migrateur sur le velum de l'Azur 

 

Marin - de l'Univers du Peintre -

1 ère Ecriture le 14.07.2013

 

§

 

1_20130122113846__6__001