cop

 

 

La Vie, le Respect de la Vie, des Contrées et des États qui en aucun cas auront été les artisans de ce dérèglement ! 

Il faut aussi bien savoir que le GIEC ne date pas d'hier

( Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a été créé en 1988 par deux institutions des Nations unies : l’Organisation météorologique mondiale (OMM) et le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE). 

 A la fin des années 80, ce Groupement d'Experts, les chercheurs et les scientifiques ne laissaient de prévenir, d'alerter, de saisir les Ministères concernés sur l'urgence d'une ré-orientation énergétique, propre.

Mais rien  n'y fit ! On s'enfonça, à vitesse éperdue en investissant, en sur-investissant dans les énergies fossiles, actes et stratégies qui nous aurons menés là où nous sommes en ce jour de la signature d'un accord posthume ! 

 

MIEUX VAUT TARD QUE JAMAIS 

UN SIGNE UNE ORIENTATION 

 

S'applique aujourd'hui, certes, n'est pas un adage dénué de sens ... Mais force est de constater que nous aurions perdu trois Décennies capitales. Plus encore, combien étaient nombreux les mouvements sensibilisés à ce vaste problème, les militants des ONG qui se sont faits tabasser, qui ont été passés  à tabac ou coulés en mer.

Notons qu'il ne s'agit là que d'un accord de papier, d'un essai qu'il convient de transformer et, à commencer par l'attribution élective de ces 100 Milliards de Dollars Annuels alloués aux pays en voie de développement. Quelles en seront les modalités, les cibles et pour quels cahiers des charges spécifiés, contrôlables, ré-ajustables ? 

Un point sur lesquels chaque pays devra se pencher et définir un calendrier d'échéances et surtout de résultats quant à la transition énergétique comme  en matière d'innovations en la matière.

 

UN CHIFFRE POUR UN LEURRE GROTESQUE 

 

Si la COP21 veut faire dans le spectaculaire : c'est réussi !

1.5 ° C

... Enfin, il ne faut pas rêver, espérer, croire ces salades !... C'est bien un voeu, une ligne, une tendance, un souhait, un objectif établi sur le temps, à travers l'espace ; une Moyenne qui ne tient absolument pas des paramètres locaux où régionaux où l'on décèle des écarts à la moyenne meurtriers !

D'autre part, on n'intégre pas  la valeur " cinétique ",   l'inertie de ce  Dérèglement qui va et ira  se poursuivant sur des années, voir des dizaines d'années avant d'amorcer un recul ! 

Les politiques le savent bien mais ils trônent et pavoisent à partir de velléités ! Attitudes sincères, certes, de bonnes dispositions, un accord historique, une organisation qui témoigne de compétences et d'un grand courage après les attentats de Paris ; ne  l'oublions pas  ! 

Saluons au passages les vertus d'un gigantesque Forum, Festival de l'Innovation pour le Climat, un rendez-vous opportun, très porteur, à PARIS.

Tout cela aura  permis de nouer des liens technologiques, d'initier des projets sans nul doute, de poser déjà des projets imminents d'investissements et de marchés, mûri un espoir de changement pour les générations futures : c'est évident ! 

Mais cet Accord sera-t-il  suffisant pour infléchir les positions des Industriels, des " cadors  " de la Finance Internationale, des puissants Lobbies ? Tout cela reste à voir, à démontrer, surtout lorsque des géants comme l'Inde et la Chine déclarent avoir été lésés historiquement tandis qu'ils émergent, accèdent à la modernité, aux technologies actuelles issues de nos énergies fossiles, comme l'auront fait les autres grandes puissances auparavant

 

COMMENT GÉRER L'ACQUIS L'INERTIE VERS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE 

 

Nous en resterons là au niveau d'un constat simple, évident, fondé sur le Réel et le Quotidien, de la logique même qui nous impose de ne pas crier Victoire trop tôt ! Nous demandons à ce qu'il soit répondu à ces questions cruciales, incontournables, à savoir : 

- Que deviennent les 80.000 Vols au-dessus de nos têtes, en permanence, qui sillonnent les ciels de la planète ? 

- Idem pour ce qui concerne les Croisières et le Transit Maritime du Fret ? 

-  Que fait-on des 2 Milliards ou plus de Véhicules qui se meuvent chaque jour pour assurer les activités et les échanges entre sociétés et pays ? 

- Comment inviter, inciter, convaincre les usagers à moins consommer dans tous les actes de la vie quotidienne et saisonnière ? 

- Que deviennent ces stocks gigantesques de produits manufacturés,  abondant le commerce de détail et la grande distribution tentaculaire issus de la chimie pétrolière ? 

- Comment réduire la Facture Carbone de l'Individu au Système asservi par les énergies actuelles qui auront encore de beaux jours ?

- En qualité de corollaire, comment aller plus loin dans la gestion des déchets, de la Pollution majeure dont souffre la planète ? 

-  Comment assurer la transition des Monopoles d'États ou Internationaux, - GAZ, ÉLECTRICITÉ, PÉTROLE -, notamment, face aux énergies renouvelables ? 

- Comment assujettir toute politique environnementale à la Réparation Historique du Milieu Naturel largement détruit par les débordements de l'activité humaine ? 

 

1 DEGRÉ ET DEMI 

Non, ce n'est pas sérieux !... C'est un objectif ambitieux, mais à la seule condition que nous ayons sous la table la panacée, la solution radicale, la réponse à nos problèmes. Dans l'immédiat, seules les mesures les plus contraignantes, drastiques, complètes et intéressant tout  les secteurs naturels et anthropiques seraient de nature à inverser la vapeur. Gageons également que la responsabilisation et l'iniative personnelle comptent pour une grande part à la résolution de nos problèmes ...

Il en va de l'esprit citoyen, de l'acteur responsable formé, sensibilisé à ce thème du Dérèglement climatique.

 

RECHAUFFEMENT 

 

Si nous n'avons pas encore atteint  UN DEGRE  de hausse moyenne des Températures sur la Planète, alors que nous constatons déjà de tels désordres, qu'adviendra-t-il de 1.5 ° C, voire  3 ° C que nous risquons d'atteindre par " INERTIE " et coût Energétique de la Transition dont nous n'avons pas encore parlé 

 

 A SUIVRE

CORSICA...GO56