Downloads46

 

Mine d'extraction de terres rares, en Chine ! Il en existe  tant ailleurs... L'esclavage n'a pas disparu, sévit à grande échelle, il s'est déplacé, aurait changé de pôle gravitationnel ! En fait, l'Europe en retire les marrons d'un feu qu'elle attise de loin, en se gavant, bien sûr, en cachant un jeu abjecte qui consiste à taxer les pauvres dont on vient de dire qu'ils " seraient jaloux, là étant leur problème  ", nous citons !... Quel est l'abruti qui a pondu cette assertion

 

LE LIEN  DEROUTANT

http://www.liberation.fr/planete/2018/02/01/metaux-rares-un-vehicule-electrique-genere-presque-autant-de-carbone-qu-un-diesel_1625375

 

A lire, bien sûr, à approfondir, certainement !... Comment la société en définitive leurre et cache l'information. Qu'en serat-t-il, à terme, quel sort pour la planète et les déchets de l'industrie des hommes ? Ces pollutions à grandes échelles qui impactent Terres et Océans, sans fin, pour les seuls desseins financiers.

Il est fort probable que la transition énergétique ait valeur de dynamique de la croissance internationale, destiné à relancer la machine infernale des plus-valus, des profits, du grand capital ! Une occasion conjoncturelle rare et qui ne se représentera pas de sitôt, du moins à l'échéance du siècle. Les banquiers voient juste qui ont les vents de fumets en poupe en reniflant l'oseille à prendre, en asservissant avec de nouvelles lois travail les masses  laborieuses sous-payées et en mal d'emploi fixe.

La formation, la flexibilité ont bon dos, supportent tout, véritable fourre-tout de fortune et avancé, à bon escient, pour justifier l'injustifiable gavage des banquiers et du grand patronat, - d'ailleurs très effacés, du moins absents du débat en ces temps qui courent et battent la chamade - ! 

Le futur révèlera la forfaiture et surtout la manipulation, la désinformation, l'exploitation des travailleurs par les décideurs et les élites technocrates plongés au plus profond de la prospective, de la stratégie économique de Civilisation susceptible d'exalter tous les indices de croissance et de compétitivité.

Rien ne changera, eût égard aux velléités de transitions énergétiques multiples et propres, aux îlots  que constituent quelques expériences dans le vent noyées dans un océan de gaz à effets de serres, les  relents des déchets de toutes natures et origines. 

C'est un peu comme les marchés que les présidents vont chercher ailleurs, ces promesses dont on oublie de vérifier le niveau de paroles tenues ...! Communication, annonce, faire-valoir, mains serrées sur le parvis des monuments aux dominants, mines réjouies ; la vie est belle !