COMMUNIQUE 

 

Les températures moyennes sont en hausse constante depuis quelques années ; l'été 2019  révèle de  véritables indicateurs à la hausse : le Record de 46 ° C en France est établi. Inquiétudes  ! Nous voilà rendu à l'orée d'un deuxième épisode caniculaire sur 'hexagone et très certainement, l'Europe Occidentale / Pourtour Méditerranéen Occidental.

 Une situation de bordure anticyclonique et  de marais barométrique seront   quelques éléments exacerbant le contexte, avec de possibles orages sur les reliefs, à la faveur de brutales ascensions d'air chaud, percutant des poches d'air froid en altitude.

Globalement, la situation risque de  s'enliser et les pics de chaleurs à répétition séviront. Ce scénario pourrait être celui de l'été 2019, entrecoupé de vagues d'orages. Mais  tout reste à confirmer. Une prolongation vers la 5 ème saison est à redouter !  ( 21 Septembre / 15 Novembre ) .

Il est absolument certain que les pôles d'activités  économiques, industrielles et commerciales, les chassés-croisés nombreux de l'été  et les ponts, aggraveront le cours de la saison estivale, sur les terres, en mer, en montagne, avec un relèvement  dramatique de l'isotherme  Zéro. Les glaciers des Alpes, la mer de glace ont  de quoi se faire du soucis.

Nous avons atteint très certainement des températures ressenties  à 50 °  C ! Inimaginable, sous nos latitudes et, ce n'est pas  terminé ; un début ! Angoisses...

En haut lieu, on est plus affairé à boucler la réforme des retraites, en pleine saison  estivale, tandis  que la population décompresse,  ailleurs, insouciante !   Une gigantesque arnaque pour les jeunes générations !  Nous reviendrons sur ce sujet cuisant, ces menées de basses combines, sur fonds de démissions répétées, de pantalonnades au ministère de l'écologie et de la transition  énergétique.

Le gouvernement rugit, certes, mais pas là où il convient ... Comme d'habitude, voler le peuple,  tromper et enfumer l'opinion, passer en force aux meilleurs des moments. Après tout, que la canicule terrasse les masses laborieuses font les bonnes affaires des argentiers de l'état financier.

!

_____________________________________________________

L'ELEMENT  DÉTERMINANT 

LES CATASTROPHES NATURELLES A VENIR

Les températures moyennes de l'eau de mer en Méditerranée vont grimper et atteindre des valeurs totalement anormales, avec de sérieuses conséquences d'ordre météorologique et climatique. L'énergie  ainsi  emmagasinée sur des millions de KM2 d'eau de mer, entre la surface et 25 / 30 Mètres de fond constitue une bombe à retardement thermodynamique, augurant d'une transition automne / hiver explosive tant les contrastes  thermiques seront violents, puissants,  inédits. L'influence méditerrannéenne post estivale intéressant  le Sud de l'Europe, d'Ouest en Est et du Nord au Sud du Bassin.

VIGILANCE MAXIMALE 

_____________________________________________________________________________

!

SINDIBAD  LE MARIN