Polarstern_rothera_hg

 Mission scientifique majeure et inédite  en Arctique pendant douze mois ! Affiner les prospectives climatiques, comprendre et mieux cerner les effets du dérèglement climatique et de la pollution généralisée. Les experts s'investissent ; les politiques économiques actuelles souillent la Terre, persistent et signent ... A l'individuel, on ramasse sur le sol, les plages, les sentiers, le long des cours d'eau,  les répercussions de l'incivisme, de l'irresponsabilité bien en marche impunies

A SUIVRE 

 

https://www.francetvinfo.fr/meteo/climat/climat-depart-de-la-plus-grande-expedition-scientifique-dans-l-arctique_3625143.html

http://www.rfi.fr/ameriques/20190920-scientifiques-mortalite-oiseaux-permafrost

 

LE CLIMAT NE MOBILISE PAS  OU   SI PEU     A L'ECHELLE PLANÉTAIRE

LES GRANDS MEDIAS SURVOLENT

D'autres comme la Chaîne  ARTE rétablit  un  déséquilibre indécent

IL Y A FRACTURE SOCIETALE

 

Quant aux nouvelles télévisées, aux informations, aux heures de grandes écoutes, il n'est hélas ! retenu que les tristes  intrusions d'éléments extérieures venant gommer d'un seul trait la portée salutaire et digne de la Marche pour le Climat : c'est tout simplement révoltant et scandaleux . L'information  fourre-tout à le vent en poupe, sert on ne sait qui et quoi

***

 

 

En effet, quelques millions de manifestants dans les rues ! Faut-il en conclure qu'ils soient les seuls à se soucier du climat et de son évolution inquiétante ? Pas vraiment !  Faut-il  l'espérer, car le combat serait alors perdu d'avance.

Si le  changement radical de politique énergétique, agricole, hydraulique, maritime, urbaine, verte et forestière constituent un arsenal de mesures porteuses d'espoirs,

l'individu, l'initiative personnelle, les éco-gestes responsables et à l'individuel au quotidien sont aussi de nature à renforcer un virage écologique sans précédent.

Notons déjà les marges de manoeuvres conséquentes et salutaires du monde associatif, à tous les niveaux d'organisations et d'influences de ces derniers.

Nous reviendrons sur quelques - uns de ces gestes indispensables, indépendants des conditions socio-professionnelles des sujets, des gestes simples, non coûteux, qu'il importe de respecter, de pérenniser, de s'approprier  comme un nouvel art de vivre sain et respectueux de la nature et de l'environnement.

Voici deux liens qui nous satellisent vers les hautes sphères de la recherche scientifique. Il nous semble, à ce jour, que les politiques en  ignorent l'importance, le concours. Des technocrates qui n'infléchissent aucunement leurs stratégies politiques de campagnes et de mandatures.

Mais une réalité déjà pèse sur nos existences, de plus en plus menaçante, insidieuse, sans aucune limite :  il nous sera bientôt impossible de traverser l'été, après des hivers chaotiques et extrêmes, dans un environnement bouleversé de la mer   vers les sommets de nos montagnes.

Nos rapports aux mondes physiques seront trop engageants, exposés à l'inconnu des dérèglements, au regard de nouveaux risques de catastrophes et d'accidents. L'air  que nous respirerons sera de plus en plus vicié, source d'allergies virulentes et de graves complications de santé ; quant à l'eau et les ressources, elles s'amenuiseront, de plus en plus affectées par la nature polluée des sols...

Etc  ... Etc 

Les Politiques gouvernementales  doivent devenir au premier chef

ÉCOLOGIQUES

dans l'acception sociale et bien naturellement environnementale du terme ! Rien d'efficace ne saurait  émerger des modèles actuels  confortant une politique politicienne  de partis, fussent-ils en marche, dépassée et opportuniste

!

 

PYRENNEES__AGONIE_DES_GLACIERS_

 

Agonie des Glaciers des Pyrennées ! Le phénomène est mondial 

_________________________________________________________