EXODE_CLIMATIQUE_

On peut d'ores et déjà considérer que nous sommes  face  aux premiers exodes climatiques en Australie. Quoiqu'il advienne, les gigantesques incendies engendreront de tels désordres et déséquilibres collatéraux et connexes, que l'existence et la vie dans les territoires  et contrées touchés deviendront insupportables, l'été, outre les conséquences  aggravant la sécheresse, la  fin de  la pluviométrie, la recrudescence ubiquiste des incendies 

PRÉMONITION       FILM D'ANTICIPATION       L'HORREUR AU QUOTIDIEN 

Les enfants vivent un cauchemar ; tant d'animaux sous leurs yeux brûlés ! Greta THUNBERG  avait et a de plus en plus raison ;  d'où ces volées de critiques à son encontre, parce qu'elle dérange le désordre établi 

!

 

kangourou2_

LE LIEN 

https://www.sudouest.fr/2020/01/05/video-feux-en-australie-un-pompier-s-en-prend-au-premier-ministre-tu-es-un-con-mon-pote-7023350-4803.php

 

 

"  Maintenant, on pourrait presque enseigner
aux enfants dans les écoles comment la planète va mourir, non pas comme une probabilité mais comme l’histoire du futur.
On leur dirait qu’on a découvert des feux,
des brasiers, des fusions que l’homme avait allumé et qu’il était incapable d’arrêter.
Que c’était comme ça, qu’il y avait des sortes
d’incendies qu’on ne pouvait plus arrêter du tout.
Le capitalisme a fait son choix: plutôt ça que de perdre son règne. "

Entretien avec Marguerite DURAS, Le Matin, 4 Juin 1986

 

Déjà  et si bien dit, énoncé, adressé.

 

Nous publions ce lien : Combien ce Sapeur Pompier aura raison de qualifier de la sorte un de ces politiques qui planent dans les hautes sphères de l'incompétence aggravée, mettant en jeu et en crise tout le Cinquième Continent...

 

Il y a déjà bien des années, nous avons publié  sur cet Espace / Blog une Catégorie nommée : 

" ACCIDENT CLIMATIQUE MAJEUR " 

 

OU

LA GUERRE DU FEU 

 

Nous y sommes ! Nous avons  ajouté une autre Catégorie  à cet espace  /  blog   : 

" ANTHROPOCENE

Mais au-delà  du simple constat, de l'évidence même que les observations au quotidien démontrent,  ces propos  mettaient en exergue l'aspect évolutif  et dévastateur de ces effets cocktails, de l'inertie des causes et des effets qui,  dans la nature et via les éléments déchaînés devaient  accélérer tous les processus en marche ; diaboliques et infernales synergies que le système des hommes  ne peut plus  contenir, après les avoir déclenchées et durablement entretenues malgré des milliers de cris d'alarmes et d'appels à la mesure et à la raison. Un système  fou, suicidaire qui en exacerbe l'étendue et la virulence des catastrophes actuelles paradoxales, les écarts aux prévisions, propulsant à nos portes, à nos frontières,  ce que nous avons dénommé par ordre croissant : 

 

La Catastrophe Naturelle localisée, à l'échelon départemental,  régional ; 

L'incident climatique atteignant le niveau, les proportions d'un pays   ;  

L'accident Climatique Majeur, intéressant  toute une région du globe, un continent, un hémisphère, la planète dans son ensemble 

***

 

CARTE_ACTUALISEE_A__CE_JOUR_2020

 

 

Intensité et étendue  caractérisant chaque phénomène, interdépendant et occasionnant une diversification extrême et galopante des effets dévastateurs. Ce que l'Australie traverse aujourd'hui,  serait depuis  des années déjà en gestation, avec une montée en puissance des catastrophes et des incidents ponctuels et  disséminés. Une  situation et des manifestations prémonitoires  qui auraient dû très largement inciter les politiques à engager des mesures drastiques, immédiates, en moyens, en hommes,  dans les cas de crises majeures, outre les changements que la situation économique et industrielle imposent toujours, - Cf /  L'industrie du Charbon en Australie  - , 

En fait, les stratégies et les choix politiques Ultra-libéraux et ultra-capitalistes des technocrates  au pouvoir engagent la vie des Australiens mais également le milieu, l'habitat animal et forestier, les éco-systèmes, pourrissent l'air irrespirable, l'océan acide déjà impacté, et, alentours. Dans tout le quart Sud-Est  Asiatique et les Îles du Pacifique, on déplore des retombées de suies et de poussières colossales. Certains glaciers de Nouvelle-Zélande  se recouvrent de particules noires accélérant les coefficients de fonte. Les émissions de GES dépassent l'entendement ; 2 Belgiques  ont déjà brûlé ! Le feu attisé par des vents locaux, générés par les colonnes de fumées, des foudres de flammes frapperont partout, embrasant  des dizaines de contrées nouvelles... La césure entre le peuple et les élites est  consommée ; comment faire confiance aux irresponsables qui poursuivent dans la même voie,  qui ne prennent pas encore la mesure de l'évidence, du constat, du terrain, des signes irréfragables de bouleversements climatiques majeurs  ?

Les boucles en rétroactions se sont mises en branle ! Les Températures vont encore monter, les terres s'assécher et les incendies croître et tout dévaster. Nous pouvons d'ores et déjà  augurer du pire, - La Communauté  Internationale n'aura que trop attendu  afin de   contrer une guerre totale du feu -, soit de l'exode massif  de sujets australiens  ne pouvant plus vivre et assumer pareils contextes récurrents de dévastation, de contaminations, de bouleversements. Un Continent risque de virer au désert, sans vie, si rien n'est engagé sur le champ pour arrêter ces monstres de brasiers qui dévorent  les forêts et le Bush  australien à une vitesse effroyable.

 

HELP 

DÉSASTRE ÉCOLOGIQUE AVANT CATASTROPHES HUMAINE

L'EXEMPLE DE L'AUSTRALIE  VAUT POUR LE RESTE DU MONDE

Observons que l'élection de D. TRUMP aura  définitivement désorienté le reste du Monde. Car des petits le suivent, comme au Brésil, en Australie, ailleurs, des climato-sceptiques et guerriers à outrance. Le Monde va mal, la terre et la mer  le disent, l'air se tait mais n'en pense pas moins. C'est là une guerre perdue d'avance ; l'ennemi est partout et nulle part, en embuscade. L'homme est un ciron pascalien, certes capable de  tout déchaîner, avide, cupide et prétentieux. Laissons  à la Nature et aux  éléments le soin de corriger ces minus qui hélas détiennent le pouvoir et la force. 

Mr TRUMP, n'est ce  pas plus facile de tuer des gradés Iraniens  en Irak, de mettre le feu aux poudres dans toutes la région  alors que la Planète en surchauffe brûle le Continent  Australien ? 

Que proposez-vous qui vienne en aide  et de façon radicale aux populations australiennes ? Est-il plus aisé et rapide de déclencher un déluge de feu par TOMAWAK sur l'Irak ?  à l'instar du BUSH  junior ? 

Consternation et  immense tristesse pour  celles et ceux qui subissent la géhenne du feu, pour le règne animal et végétal meurtris à toujours, tout autour de la planète en grandes souffrances.

LA CATASTROPHE ET LA CRISE SONT MAJEURES

CE N'EST LA QU'UN DÉBUT 

 

!

_____________________________________________