effondrement_ecosysteme_oceanique_pourrait_menacer_humanite_25ans_couv

 

https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/06/23/dereglement-climatique-l-humanite-a-l-aube-de-retombees-cataclysmiques-alerte-le-giec_6085284_3244.html

 

http://www.slate.fr/story/211219/effondrement-ecosystemes-oceaniques-ravagera-humanite-chaine-alimentaire

 

https://theconversation.com/le-bouchon-de-lantarctique-pret-a-sauter-sous-leffet-du-changement-climatique-162052

 

Alors que  l'on se bat pour quelques strapontins régionaux, postes de caciques en marche et va - t -   en guerre,  voici que ces informations majeures  se trainent dans les culs-de-basses-fosses des ministères et des grands centres de décisions !

_  " Circulez, y a rien à voir  " !  La joute politico-politicienne   trône et règne, s'affiche et se situe à l'envie. 

Il faut être irresponsable, inconscient pour ne pas s'engager sur la voie de réformes drastiques et complètes  d'un système caduque, dangereux.

La  révision  de la  durée  du travail, du niveau de  production  mondiale non maîtrisé endettant notre planète  dès le  01 Février de  chaque nouvelle année relèvent de l'urgence ! 

Tout n'est qu'affaires de monnaies, de buisiness,  de collusions,  de bourses et de parts de marchés, le tout exacerbé  par les élucubrations irréfragables  d'une intelligence artificielle manipulée,  performante mais froide, cynique, impitoyable 

MONEY  

 Nous allons droit à la catastrophe humanitaire,  vers l'accident climatique mondial, majeur ; nous ne  laissons de l'écrire et de le  dire depuis bien plus d'une décénnie.

Nous aurons affirmé avant l'entrée dans la décennie 2020 / 2030  qu'elle serait capitale, décisive, en avance sur toutes les projections et prévisions  concernant  l'état et l'emballement du climat. 

Les Océans suivent,  les forêts, les glaces, les zones de type Sahélien, les mers et les cours d'eau, les glaciers du monde entier  dont ceux du troisième Pôle, l' Hymalaya,  sont en extrêmes souffrances.

IL Y A URGENCES

Pendant ce temps, les petits chefs s'affrontent sur fonds  de programmes superfétatoires, bloqués,  de discours  forts en bouche incapables de gérer le terrain, le vécu, ces rapports aux mondes qui périclitent de  jour en jour ! 

Assez de ces guignols, de ces  branquignoles  aux affaires qui n'écoutent pas les têtes chercheuses qui investissent  les champs scientifiques menant à l'étude de la   Planète.

Il convient de faire le ménage et d'exiger à la tête de " l'état " Maastricchtien ampoulé et lourd   des pointures en matière d'environnement, de situation humanitaire  de crise, de politique  et de stratégie de développement durable et propre, quitte à  revoir les niveaux de l'exigence mondiale en matière de production et de gestion de l'offre énergétique.

Il existe des solutions, à  commencer  par la décroissance et surtout la  baisse  du temps de travail concomitante ! 

La crise de la Covid-19 a montré  ces écarts possibles à la  moyenne que les économies développées pouvaient encaisser, assumer. A charge pour elles de réequilibrer et de réguler la balance commerciale, l'offre et la demande et ainsi, ne plus saturer les flux des  échanges  de surplus gigantesques  pourvoyeurs de désordres environnementaux  considérables.

L' élan que la civilisation génère, entretient, augmente, l'inertie que nous aurons initiée auront de tragiques répercussions  sur la qualité de nos milieux de vie. D'effroyables exodes climatiques se profilent. Toutes nos  prospectives doivent être revues  à l'aune de l'actuelle décennie, avant 2030 / 2040 ! 

Points de ruptures généralisés, emballements climatiques, dérapages, manques de contrôles, vaines parades ( digues face à l'Océan, une ineptie ) 

Quant à politique écologique en marche, de droite ou de gauche,  gageure, velléité  de chefferies en mal de  représentativité ! Parlons et évoquons l'ECOLOGIE POLITIQUE,  - Dans le vrai sens du terme -, au centre d'un nouveau dispositif, un état dans l'état d'où  résulteraient toutes les grandes orientations à prendre  afin de mieux vivre, mieux se  projeter, préserver, protéger, respecter la biodiversité, du projet communal à  celui de la grande cité, inscrit dans une vaste stratégie  Nationale et Mondiale concertée ! 

Un Projet VIABLE, concerté, doté de moyens novateurs, commandant aux orientations de politiques économiques et de " croissance  - concurrence aveugles " ! 

Et à ce niveau, là encore, renverser  le désordre actuel de la politique économique pour  lui substituer  la valence   contraire, l'Economie Ecologique  placée sous l'égide d'un  super  ministère de la Terre, décisionnel, sans appel, éthique, pour tous.

Des circuits  courts à la réapproriation des campagnes, d'une  nouvelle agriculture, sobre et mesurée au  commerce  fondé sur le recyclage  et le retraitement des biens de consommation, de l'industrie de l'emballage au tri des déchets de produits de nécessité  courante, combien de voies se profilent et qui ne seront jamais retenues tant que les affairistes se soucient de pouvoir, de dominance, de cotations en bourses et de  commerce international  évoluant bien au-delà de la demande.

Le règne des Lobbies  et des profits colossaux, indécents, a  assez duré et  bouleversé les Mondes, la Planète, nos modes et genres de vie et d'existence

Un dernier mot  concernant la Biodiversité. Il ne se passe pas une heure sans que nous ne soyons confrontés à l'observation flagrante de sa disparition, au manque crucial et vital  de ces joyaux   dont nous subissons de plus en plus  la perte et les déséquilibres associés ! 

Questions de bon sens dont  nos politiques éludent sans scrupule les termes  et les enjeux

***

 

- MARIN  -  

ANTHROPOCENE 

STOP  DECADENCE 

 

____________________________