Ukraine_a_Borodyanka_un_massacre_bien_plus_horrible_qu_a_Boutcha

Frappe d'un missile russe  / Immeubles, logements  de civils dévastés, ruines, gravats, victimes  ensevelies ! Faut-il encore tergiverser en tentant  de classifier, de démontrer la véracité de  tous ces crimes perpétrés  par la Russie de V. Poutine   qui  infligent la mort, l'horreur, la blessure, les handicaps

?  

 

Déjà 46 JOURS 

L'ENFER UKRAINIEN   LA SOLITUDE

 

Des milliards, des armes, des témoignages en soutien  vers l'Ukraine agressée, dévastée ; cela suffira - t - il  ? Certes, non  ! Et l'Europe  le sait, d'où ces élans inégalés de solidarité, d'entraide, de fraternité envers le peuple Ukrainien  endeuillé... Comment stopper la Russie  et les agissements d'un tyran sanguinaire poursuivant de funestes menées et desseins ? L'Europe  et le reste du monde s'éloignent de la paix. Quant aux négociations, elles  iront à l'aune et au diapason  de la justice pénale internationale, ukrainienne. Les relations internationales ne sauraient coudoyer les atrocités  commises lors de la guerre  d'Ukraine.

 

Commuter en  noir et blanc  les images qui  nous arrivent de l' Ukraine en guerre. Rien ne les distingue de celles  de 39 / 45,  de Syrie et d'ailleurs ! Un pays dévasté, une population meurtrie, déchirée, poussée et plongée dans les horreurs et les atrocités de la guerre. Témoignages accablants, preuves irréfutables à l'encontre du pays agresseur, terrifiante réalité que le froid, la faim, la peur, la terreur enténèbrent et endeuillent chaque heure qui passe dans l'angoisse des bombardements, l'attente  de la mort, des viols, de la torture, des meurtres.

Dans les salons,  on tergiverse  encore et toujours ! Génocide, crimes de guerre, contre l'humanité, les élites zélées bien au chaud  reprennent les  qualificatifs des politiques,  la portée des  récits, les qualificatifs d'actes et de forfaits commis par l'armée russe dans un vaste pays qu'elle vient d'envahir, qu'elle détruit et dont les frappes n'épargnent aucun immeuble où logent les populations.

"  Il faut laisser à la justice, au  droit  le soin, le temps de prouver, de rassembler  toutes les preuves " concluent hier  les juristes.

Il faudra des décennies  pour démontrer que les agissements de l'armée de V. Poutine relèvent bien de  forfaitures ignobles, inqualifiables, innommables, pour  condamner le président  russe  pour

Crimes  d'agressions ( Invasion guerrière  ) 

 

Crimes de guerre

Crimes  contre l'humanité

Génocide

Un seul être  qui meurt dans ces conditions, un seul mort voulu  par un homme d'état, en fait un criminel au même titre que l'assassin lambda ! V. Poutine est l'agresseur, l'envahisseur, le criminel perpétrant des milliers de crimes et son armée, félicitée, louée, encensée, poursuit sa besogne entâchée de sang, ses atrocités, ne laissant derrière elle qu'une terre fumante, dévastée, le chaos, à nos portes. Telles  sont et vont les menées du chef du Kremlin ayant les pleins pouvoirs, cautionnant et ordonnant le massacre  collectif.

Les reportages, les nouvelles, les images fusent   sur les écrans des chaînes de télévisions européennes. Les guerres de Syrie, au Yemen, en Irak, en Afghanistan nous en rapportèrent d'identiques ; la guerre ne fait pas de distinction, les armes " modernes " opèrent selon les desseins des dictateurs et répondent, satisfont aux logiques des tyrans, des dominateurs, des mégalomanes, des ploutocrates.

Nous avons à la tête de l'état russe un homme et son appareil qui ont  bandé  les yeux de la population de la fédération de Russie. La propagande filtre tout, maquille la réalité et le peuple abusé poursuit comme il l'aura toujours fait  dans ce silence et cette résignation qui le caractérisent au sein des frontières de l'immensité russe. 

Lorsque résonne et monte le chant et la voix  de l'armée rouge, plus rien ne l'arrête et sa force n'a d'égale que la  grande marée, les années de conflits passées en pertes et  profits du régime,  de la " Grande Russie ", de purges, d'asservissement et d'allégeance  à l' hydre sovietique et ses  marionnettes.

Je n'aurai jamais imaginé  pareilles dérives et bascules dans l'horreur  de nos jours. Un homme vient à nouveau de souiller le sens et  le cours de l'existence dont on aurait aimé   entrevoir des horizons de paix, de prospérité, de sagesse, de mesure et de fraternité.

Un homme d'état porte la responsabilité de dizaines de milliers de victimes, de déplacés, de blessés, d'existences  bouleversées, de tragédies humaines  et environnementales.

Un homme signe tous les dégats et effets  collatéraux que la guerre génère en Ukraine et, à travers le Monde entier.

Un homme brandit chaque jour les oripeaux souillés de sang  de la guerre  et de l'horreur.

Un homme  fait parler les armes de déstructions massives qu'il  a tourné vers les populations  civiles atterrées.

Un homme bafoue la sphère politique, la Communauté  Internationale  et ses institutions en usant de son armée pour régler un précédent frontalier, use de la menace suprême, tient en respect le reste du monde, s'accommode des mesures de rétorsions qui lui sont signifiées, au mépris de toutes les condamnations, promet encore des  semaines et des mois de conflits, d'usures, de  traques, de frappes, de  destructions, sous nos yeux, sans que nous puissions arrêter ces massacres, ces  souffrances, une guerre  qui menace de  s'étendre au-delà de l'Ukraine.

Un homme d'état réplique l'histoire, ment, accuse unilatéralement pour justifier  l'invasion en la qualifiant d'opération, poussant la cruauté et le cynisme en  affirmant qu'une " vraie guerre ", telle qu'il  l'entend,  n'aurait pas laissé un seul immeuble debout.

Est-ce avec ce type d'homme qu'il faut négocier, parler, échanger ? Je ne le pense pas ... Il est grand temps d'accompagner l'Ukraine  sur les voies de la résolution de ce conflit.

Le reste  du monde en  a les moyens. Laisser un monstre oeuvrer  ainsi sur la planète parce ce qu'il impose le déséquilibre et le chaos de la terreur ouvre les portes d'un enfer  futur insoupçonné  et bien réel, fumant déjà sous nos yeux, sans  frontière... 

V. Poutine mérite une lourde correction, l'isolement et un embargo total et c'est vers cela  qu'il  convient  de tendre, pour le moment, tout en annonçant  l'espace aérien de l'Ukraine.

Aider le peuple ukrainien à se batrre  contre une telle  force  armée, commandée  par un tel homme, chef des armées, n'est-ce pas l'acculer et le précipiter  vers un  désastre irréversible, un génocide de masse englobant toutes les formes de crimes  contre l'humanité et  de guerre. Insoutenable, effroyable, atroce sursis et mises à morts.

Nous venons  d'apprendre  que la Russie  vient  de mettre son véto sur une demande d'enquête  concernant les massacres de Moura, au Mali 

Que la Russie  annonce  d'autres  massacres en Ukraine, à l'instar de ceux de Boutcha, et qu'ils  sont  tous  perpétrés par  l'armée ukrainienne. La voie  est libre, sans limites, la russie  peut rayer de la carte  l'Ukraine sous nos  yeux. Elle posera  à  nouveau  son droit de véto  quand  viendront les demandes  d'enquêtes relatives à la guerre  d'Ukraine, à l'encontre des atrocités perpétrées par l'armée russe

 

CORSICA...GO56

La Guerre en  Ukraine  24 Février 2022 ... 20 ???

 

______________________________