PAREIDOLIE__SENTINELLES___VIGIES__MINERALES_CORSE_

 

 

Que j'aille      comme j'allais 

déjà    hier 

     demain       à toujours

ouvrant sur les mondes     mille vantaux 

de liesses 

de tragédies et d'espoirs incessants

gisant à tout jamais  par le grand font de larmes

de Mer-Océan 

 

 

REPERE__PRESENCE__MANA__GRAND_SUD__CORSE_

 

______________________________

 

Quelles empreintes    quelles impressions de nous   

de passage        ici-bas     sur  Terre - Océan   

gardent les vagues   les rivages    les tombants pétrés 

  d'une Île à part

que je porte dans mon  coeur

en volant

si loin du lieu commun

  du cliché 

surfait  et parjure

 

Maintes   sentinelles  de pierres 

ceintes de blanches écumes

 guident  le pèlerin 

veillent à la sérénité du chant authentique

Un salut  à  la mer  et  aux  flots 

solennellement pers

que j'adresse en m'entant au choeur de la pureté 

  

Les années passent     Chaque  vigie erratique  demeure 

impavide 

 dans leur  figement mutique

et  mystèrieusement  paréidolique 

Salutaires répères    témoins de mes  folles  divagations 

 Extravagances  marines

que  saluent   en nous rejoignant 

le pérennel essaim  de Puffins Cendrés

petits Albatros de Méditerranée

 

Le vent des caps  soufflent si  fort  en tempête

Leurs vagues se hissent plus haut qu'ailleurs 

masquent  les cimes  de la Montagne dans l'azur

  puis    rejoignent les nuages

en toupie

 Tant de  pans essentiels à  la vie  qui  lentement  nous  quittent

 et  viennent cruellement  à manquer

 

Qu'abritent ces lieux emplis d'un ubique  Mana  

depuis les âges de la  pierre taillée

puis  longuement polie 

Quels cris    quelles rumeurs cele le minéral   

A quelles  légendes  se livrer 

sitôt  rendu  quelques  dix milles ans  en amont 

le  long de ces  côtes vierges  

 aux multiples lendemains

 

Au sain penser  qui vague et vogue    

depuis mon  esquif  vélivole

La solitude en - porte le multiple  deuil

du vivant 

au seuil de la folie

Puissent   l'extra-sensorialité   

l'hyper -  sensibilité

m'absenter  de l'artéfact   larguer le voile obscur 

 du lien tant  ténu

 

Que j'adresse  en l'instant

au coeur de la plaine - nature

l'expression ondée  de ma  gratitude

Rien ne serait plus viable  ni crédible  

sans la relation  immanente 

qui me lie au grand Tout

et que les mondes  vrais et fidèles m'accordent  dèjà 

comme un 

Eau - Delà

 

 

-  MARIN -

Enigme 

1 ère Ecriture le 10 Juin 2022, de  retour à terre, en relisant  l'instant, tant d'horizons enténébrés 

 

L__OVALE_DE__MBIGOU__