lundi 30 avril 2018

MUSIQUE TA VIE !...

    Que je m'absente de la musique vulnérant ainsi corps et âme Qui me manque    déjà  et pourtant    redoutée tant elle rouvre de blessures De sa poésie coule la sourceblanchie de lune    de vagues violines Les mots n'auraient plus peurdes pensées     des accords Mais en tout   à demeure réfugiant une larme      un cri A l'orée de silences habités que serais-je d'autre sans Toi   Et je n'aurai bientôt de cheminque le chant de l'oiseau... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 09:08:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

lundi 30 avril 2018

POÈME INTERROGATIF !...

          Ne décline pas l'exploit   l'aventure    l'extrême à l'aune du temps     de l'espace parce qu'ils distancent  et  situent Qu'ils y contribuent      certescomme une ouverture sur les mondes allant à la rencontre de la différence       de la diversité Soit      Mais rien ne saurait aussi manquer à l'appel de la solitude mutique au chant général de la Nature La conscience    en... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 05:49:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
vendredi 27 avril 2018

COSMIQUE !...

    On marche parfois tout  en pensant profondément, sans observer autour de soi ce que la nature offre en partage et au regard de la curiosité ! Suivant la perspective et l'angle de vue, des formes apparaissent puis s'étiolent, se métamorphosent, l'instant d'une silhouette, d'une forme anthropomorphe ou animale furtive. De la mer, les suggestions sont légions qui, d'une oeillade perçante aux élans figés, déroutent, étonnent, subjuguent la raison. L'Île de Corse granitique s'est ainsi faite, dérivant depuis... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 02:30:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
dimanche 7 juin 2009

LE SILENCE DES DUNES...

  .   Le fleuve s'écoule, lentement achève  son cours. Il repose en lacets sableux,  livre et dénoue  ses derniers méandres à la renaissance mélodieuse des flots. Sur la grève pentue, la mousse des rouleaux puis,  l'écume des vagues, langoureuses et  fluides, s'expansent dans la douceur dévalée des monts et la fertilité du limon. Les tamaris et les joncs en fleurs, fruits des   noces  fécondes de la mer et de la terre, bordent le printemps en de longs festons verdoyants. On y... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 10:10:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,