desert_algerien

 

« Si tu décides d’aller vers le désert

Apprends d’abord l’humilité

Car là où tu poseras tes pieds

Aucun bruit ne se fera

Sache que dans l’immense silence

Tu n’entendras que les pas de ton cœur »

 

OURIDA  NEMICHE NEKKACHE

 

 

PENSÉES

 

Sur une  mer de dunes    le silence  moutonne   

Le désert s'unit à la  pensée           océanique 

Et les embruns vont     Souvenirs vélivoles

Pas voletant comme  grains de sable

Infiniment poussières  

Ainsi  du  parchemin d'une vie 

Où vaguent les  vaines passions

!

C-G C

2 ème Écriture 01.18

 

 

. 

"  Caminante, no hay camino, se hace el camino al andar  "..

" Marcheur, le chemin n’existe pas, le chemin se fait en marchant ".

.

ANTONIO MACHADO