Toutes les images de la Passion se bousculent pour figurer et s'éteindre dans les albums, y tiendrait-on tant ? Mais c'est surtout dans le regard qu'elles se blottissent et, font lentement, obstinément les pensées, l'âme partagée de la mer qui nous porte.

Un coup de vent, le vol d'un Puffin ou d'un Goéland, qui sait d'un Fou de Bassan, une Frégate peut-être bien, Elle est si loin ; qu'importe !  L'oiseau accompagne la vague et le Marin, ensemble avec le fort Coup de Vent de Mistral Noir cinglant, brutal... 

Nous n'aurions fait que passer ensemble et puis tout seul

!

 

DSC04569_1_