BODY_DRAG_ACTION

 

Bien plus hardu qu'il n'y paraît! Surtout si on le déclenche à grande vitesse. Freestyle ? Surement, mais dans la version aisance Vague... Apprendre à chuter, à se réchapper, à garder le contrôle de son matos dans une situation vraiment inhabituelle, c'est le Body Drag! On peut aussi innover question style... Plus aérien, prolonger la glisse, enchaînement en sortie de Move, Etc ...!

C'est un Move, qui en pleine vitesse et glisse offre des sensations inouïes; et si on revient sur la planche au Plannig, c'est gagné !

Mais le plus difficile étant de déclencher le Move lors d'une Abattée marquée et de rester en glisse sur les seuls tibias afin de conserver vélocité, légèreté, tout en étant le plus loin de son flotteur latéralement, sans être à la traîne de celui-ci - on comprend pourquoi -

QUAND

Sur eau plate, c'est mieux; mais on peut le réaliser aussi dans la mer du vent. Là, il faudra choisir une pente ascendante ou un flanc d'onde ( se protéger, minimiser la vitesse et la pente )

.

Body_Drag_Ok_I_3_

 

Body_Drag_Ok_I_5_

 

ATTENTION

Il vaut mieux lâcher le matos avant de se faire embarquer que pendant une catapulte ! Mettre un casque est vivement recommandé.

COMMENT

Le Move sera parfaitement maîtrisé si le Rider ne glisse sur l'eau que par les jambes - les pieds jouant un rôle équilibrateur, freinateur et aussi directionnel.

Il convient de bien écarter les jambes pour garder une bonne trajectoire. Lors du déclenchement, aller poser très loin en arrière le pied avant suivi immédiatement du pied arrière. cranter si nécessaire avec le cou-de-pied, les pieds en Rotation Externe !!!

Quant au gréement, il assure, sur des bras très précis, le meilleur rapport sustentation / Propulsion ; c'est un point très technique et capital... En effet, on a vite fait de se suspendre et de brider l'inertie et la vitesse de l'ensemble.

En tous les cas, un superbe Body Drag permet de voir la marque du Harnais, l'eau n'étant tolérée qu'aux Genoux, pas plus haut

!!!