100____WAVESAILING_ 

 

CHERCHER UNE CONSTANTE 

Voici une Contribution, promise ! 

 

Tenter un Loop pour lâcher le Matos : cela n'a pas de sens ! ou alors, il en sera d'une réchappe, accidentelle, heureuse, de circonstances certes, mais certainement pas de l'habitude ou de l'excés d'évaluation de ses capacités ... Bien se situer suffit à booster la progression, à limiter un peut la casse ...

Il y aurait bien des variantes suivant lesquelles engager, puis tourner, enfin poser une Rotation ! Le registre serait inépuisable, tant la variété des réponses et les adaptations aux contextes sont légions.

Mais aller à la quête d'un Principe Organisateur, constant, indubitable, qui assiérait chacune de nos expériences dans la quasi certitude de réaliser ces Moves de l'Extrême, sans faillir, dans la régularité et surtout, dans la maîtrise confirmée des Déséquilibres dynamiques qu'elles imposent !

Entre Hydrologie et Aérologie, les sources d'énergies commandent à l'Intention du Rider d'une part et d'autre part, il lui appartient d'en moduler les paramètres à tous les Niveaux ... On le voit, ce n'est pas simple ! 

Enfin, savoir que les rapports entre Masse et Vitesse ne s'expriment pas comme lorsque l'on se trouve sur Terre ; là, à ce sujet, il y a des données à exploiter, dans une stratégie de maîtrise de l'Espace-Temps. Le reste est question de repérage, de Lecture des Fondamentaux, de ré-ajustements potentiels de facteurs d'excécutions encore corrigibles ou à paramétrer  à nouveau .

Je veux évoquer les situations d'amplitude, de sur-rotation, de hauteur, de vitesse d'excécution, de vents forts et hautes vagues, de cadrage du niveau avec l'intention proprement dite d'envoyer !

 

LE REPERAGE +++

 

Il importe dans le Réglage de la Voilure en Vol et le Placement de la Board, dans sa Trajectoire et course vers l'axe du vent ! Voici pour le Premier Envol, Décisif à mon Sens, on y revient !

Ensuite, se repérer dans le deuxième Envol, après ce point Moro, dans l'axe du vent et bien sûr, plusieurs Options qui feraient l'objet d'un autre Article, encore plus Pointu !

Enfin, Amerrir, pas n'importe où mais vers un Point ciblé par le Rider, organisateur de la Fin du Move, de telle sorte à ce que celui rentre, au Petit Largue / Travers, de préférence...

 

1_Back_Loop__13_

 L'ascension verticale vers le Vent se poursuit, tout le pointe ... je sens déjà la poussée de celui-ci contre la Board mais sans passer au-delà ( c'est toute la difficulté au départ : éviter la sur - rotation) ; la main arrière très décalée  et un mât légèrement au vent assurent la stabilité, le contrôle de la Trajectoire

 

LA HAUTEUR / AMPLITUDE  +++++

 

Là se trouve la Clé de la Réussite, pour peu que l'on ait aussi vaincu la crainte du vide, de l'altitude, l'appréhension de l'espace arrière. En effet, et il dépend de la structure cinétique même de la Rotation,  la Hauteur gérée témoigne et rend compte, tel un préalable, de l'acquisition totale de la Rotation en Condition de réalisation normale ! Ceci est très important dans le suivi de la progression.

1 _ 

A savoir : tant que le Rider monte, pointe le Vent, reste en " bord de fenêtre ", Main Arrière bien décalée vers l'arrière et angle Voile / Vent ainsi Neutralisé, il ne court aucun risque ! ( attention tout de même pour le vent fort et l'appel au saut voile bordée ! ) 

2 _ 

Il capitalise ainsi un potentiel, une éventualité ou une hypothèse virtuelle : Espace / Temps brassés qui lui seront favorables, surtout dans le Retour progressif et + / - rapide à la situation de Départ, après l'ellipse.

Et plus le Rider monte Haut, plus, sans forcer, il recouvre son Angulation de l'Appel au Saut, à l'amerrissage - avec une très légère tolérance en Hauteur -  : aller chercher l'eau en plantant pour le Final.

3 _ 

Pour poser, il ne tiendra au Rider qu'à fixer un Point, à partir de son moment, ces repères qui  lui précisent exactement quand il va toucher l'eau et ainsi, de s'organiser, d'anticiper en conséquence ! 

On le voit très bien, l'altitude est au profit de l'Extrême, c'est pourquoi l'on assiste de plus en plus à des séries de Rotations qui dépassent allègrement les 10 Mètres au-dessus de la Rampe, des combinées, des doubles voir Triples " missiles " !!!

 

LES VARIANTES 

 

Optant pour l'Altitude, je préférerai préconiser une Rotation contrôlée, évolutive, du Type placement / Vent et ensuite, engager la Rotation au bénéfice de la Descente et du " vide à Occuper ", avec prise d'informations indispensables, orientation de la Tête et de la ligne d'épaules qui induit les commandes  adéquates ailleurs, jusqu'à la Board.

La Board et les pieds visent telles une main qui pointe et compléterait le Regard, c'est capital, une zone à la surface où amerrir !

On peut décliner plus de Vitesse, de Versions extrêmes, provoquant de façon très tonique la Rotation, dans ce cas, il n'est que du domaine du style, des Variantes, sachant qu'il faudra gérer de plus haut un deuxième envol lui aussi plus rapide et des réactions plus violentes !

 

PREPARATION MENTALE 

 

Vous souhaitez monter de plus en plus Haut ? Le Back est fait pour cela et pour vous ! Alors, avant une Navigation Engagée et exigeante, ne pas hésiter à Vivre intensément, avant d'aller à l'eau, votre Move, la façon dont vous allez l'excécuter, en ressentir chacune des Séquences ; le faire les yeux Ouverts, puis fermés, mimer même debout, en marchant, sur un Tempo synchrone, le Move, la prise de hauteur, l'axe du vent, l'engagement de la Rotation,  la Rotation, la descente, le point Visuel, le posé, sans oublier d'avoir décalé la Main Arrière puis de la replacer à l'Amerrissage pour une ouverture plus aisée du plan de voilure.

Il y a aussi l'apport du Multimédia, Photos, Vidéo, Articles Techniques : tout cela constitue une véritable stratégie  visant  les Rotations de Hautes à très Hautes Volées !

 

Marin le 26.06.2013