1_20090822070726__3_

 

Quel âge aurais-tu

Pourquoi cette lumière 

Des vieux ports

L'azur grimé

Des inclinations à l'Absinthe

Et les poètes maudits

 

Je te vois errer 

Par les corridors 

Du sort

Des fées bleues et virides

T'enserrent 

Tonnant le passé

L'imminent 

 Sourire figé

Un instant

Inaccessible

 

Ô vasque ondée

Boucles irisées 

Des cascades

Chevelure exaltée 

Rappels obstinants et vagues

D'un lointain désir

Retiens-nous

 

Vois-tu

Je n'aurais jamais eu ici

Le vin mauvais 

Ni l'âme en peine

Mais l'Absinthe joyeux

Aux flots de folies

Qui là et las

Nous caressent encore

 

Cavalcadons ensemble

En-gravant avec la lame

Les mélodieuses clartés

D'un choeur

Et de nous enfin

Réconciliés

 

Un grand chant d'iris

Se livre aux pensers

Secrets 

A nos sillages 

Où valsent les maux bleus

Qui me saignent

§ 

1 ère Ecriture le 01.08.2013 

2 ème esquisse le 17.05.2015

3 ème Ecriture le 18.12.2015

1_20130420101011__2_