GOV'T MULE 

Oui, cela ne pardonne jamais ! Ne pas subir la vague. Non la dominer, mais toujours garder un temps d'avance sur elle, pour  peu que l'on connaisse les lieux ;  pour l' avoir observée, comprise, évaluant  et pesant les caprices des conditions ...

Mais les mots sont toujours plus aisés que le faire, c'est bien connu. Alors toute expérience est non seulement heureuse et le témoignage  : bien venu. Le but, me diriez-vous ? Et bien circonscrire notre sphère d'évolution, d'engagement, de possibles réchappes, tout en évitant de se faire mal, évidemment !  S'entraider un peu dans cet univers hostile et inhabituel, trouver une trame d'analyse que guide la connaissance de l'activité.

AGRANDISSEZ LES PHOTOS _ MONTAGES  

Grosse_bo_te_Roller_Front_Side

Vent très irrégulier, Side On, une board non adaptée aux conditions, et surtout un Bottom trop bas, sans vitesse : le Rider subit et reçoit ! On tient tant qu'on peut, on ride sous l'eau, mais arrive un moment où la Vague s'impose ! Ici, évolution Front Side.

 

SECURITE 

 

En effet, qui dit retard sur le sommet de la vague, ou dans son tiers supérieur, avec une vitesse qui décroît , - ce qui est en est souvent la cause -,  signifie recevoir du lourd, au plus mauvais moment. Le Rider déferle avec la lèvre, et là, cela peut faire très mal ; à éviter ! 

Mais lorsqu'on est pris dans l'engrenage et la spirale des ennuis, il faut composer : 

_ Tout lâcher et fuire sur les côtés ou vers l'arrière ! 

_ Tenter de passer, sachant très bien qu'au plus bas de la descente aux enfers, la rouste va être mémorable...

_ Le Matos est une véritable plaie, car dans l'écume et le gros bouillon, à moins de ne pas le lâcher, - Gros Risques -, nous ne savons jamais où il se trouve, et, lorsque nous le trouvons, il est trop tard, c'est l'oeil poché, le gnon, la bosse, la blessure, voire même l'entrave très dangeureuse.

 

Roller_Back_Surf_et_Retard___Chute

Rider en Retard, l'Impulsion du Gréement au Back Surf s'avère nettement insuffisante, la Relance suit, bien que Placée, mais sans gnatte, le Rider va subir ! Le Matos finit le Move, tout seul, comme un grand !

CORSICA ...GO 56 

Présente ici deux cas de figures : Le Rider poursuit un Run sous-marin, le tient, le temps qu'il peut, jusqu'au moment où la board continue seule, sans Boardrider ! étonnant. Au surf Front et Backside, les deux fois, le manque de vitesse pour le premier, de timing pour le second, constituent deux causes de  retard sur la section très préjudiciables pour la suite.

 

COMMENT EVITER CELA ? 

Tout simplement en ne se jetant pas comme un vorace sur tout ce qui creuse  = le Premier point ! 

Deuxièmement, se ménager, via la vitesse entretenue, optimisée, un temps d'avance sur la Vague... Fuir ou ne pas fuir, that's the question !

Être sûr de son Move et du Renvoi de la lame, pour  " dominer le Virage, l'Envol, la Section, les phases de la Relance ".

En restant au plus près de la Section, optant pour une trajectoire tendue, plus haute et non sinusoïdale au Bottom Turn, profiter du vent Vitesse obtenu par l'énergie de la vague.

 

En espérant que nous aurions tracé quelques pistes pour les inconditionnels de la Vague, en vue d'aller toujours plus loin, avant de se caler un Aerial de 10 mètres de long, au-dessus d'un Slab garanti 100 % Grand Sud

!

Relance_tard_e_au_Roller_Front_Side

 Ici, très beau Slash, sur la Lèvre, mais le Rider se voit Stopper par une marche dans la section ; contretemps aussi fâcheux, car il RALENTIT le rider ! Mâtez en-dessous le slab bien creux, qui dans le cas de conditions bien plus grosses pourrait  exposer grandement le Rider aux pires ennuis.