gal_4316634

Sous ce slogan et cette invite, réunissons tous les eefforts possibles pour  y parvenir ! Accordons-lui la prégnance que la situation et les conditions actuelles requièrent, avec urgences ... C'est à partir de ces images Vidéo et ces photos que nous réagissons ici. Espérons que ce post, cet article saura  convaincre toujours plus  les élus, chaque insulaire, tout visiteur.  La fragilité de notre environnement et notre cadre de vie sont en jeu.

Si dévéloppement il doit y avoir, sachons le mener dans le respect total de la Nature et tout en s'y intégrant avec le minimum  d'impacts possibles. Aucune question de ressources, de crédits ne doit commander aux précautions, à la protection, à la prévision qui s'imposent. C'est là un préalable ! La Terre est le bien de toutes et de tous, au-delà du lieu, du temps. Le particulariste insulaire  ne doit rien concéder à l'Iniformisation !

Voyons ce que les éléments naturels et les caractéristiques géographiques et physiques d'une Île sont susceptibles d'engendrer, de concevoir en ces temps d'incertitudes totales quant à l'avenir des climats, face à la montée des eaux, à la pluviométrie et aux catastrophes naturelles, au taux d'envahissement anthropique des espaces urbains, commerciaux et industriels qui semblent tout s'arroger, dévaster, enlaidir

Près de Bastia

Notre Site a depuis longtemps alerté les élus Locaux, la CTC, sur le sujet épineux de  l'aménagement du Territoire et les risques que ferraient peser des catastrophes naturelles majeures ! Puissent-ils être seulement réceptifs, porter un tant soit peu d'attention à des propos évidents, qui coulent de source, inscrits dans la logique et le respect de la terre, des rivages, de la Montagne.

Nous avons démontré à quels points les effets des éléments naturels pouvaient être en partie régulés, canalisés pour ne pas causer de dégâts irréversibles. Quels étaient aussi les ressources de la Nature qu'il importait de convoquer pour aller dans son sens et non contre elle... Certes, nous n'avons aucune réponse ; c'est là de bonne guerre et importe peu ! Mais de l'écoute objective, impartiale, attentive qui eût sans aucun doute contribué  à protéger, à prévenir, à inciter vers toujours plus d'intégration, de particularismes, et dans cette optique, considérant le moindre mur érigé aux bâtis les plus complexes : Respecter le milieu et la Nature, respecter et aimer notre Île qui se devrait d'être de plus en plus un exemple, un joyau envié de tous : car tout est  possible !

Mais revenons sur ces images qui pourraient paraître anodines, voire insignifiantes ! Non, il n'en est  rien ; justement, qui disent le potentiel régénérescent géographique et physique de nos milieux naturels, de la haute montagne à tous les rivages de notre Île.

Observons l'ouvrage des courants, des apports  alluvionnaires et sableux titanesques de tous nos cours d'eau, ce qu'ils sont capables de charrier et de reposer aux rivages, les métamorphosant et dessinant des traits de côtes toujours plus étonnants ! 

Insistons encore sur le fait que tous les cours d'eau parvenus en plaine doivent pouvoir  se rendre à la mer libres, dégagés, voire aménagés aux points sensibles afin d'une part de ne pas entrer en crues entre plaines et basses vallées mais également aux abords des agglomérations, des villages.

Sachons déplacer  tout ce qui en plaine et sur le rivage  gêne le cours des eaux abondantes de l'automne au printemps. Il ne s'agit pas de tout passer au buldozer mais bien de réaliser une oeuvre commune qui résulte et témoigne de compétences diverses et complexes, du paysagistes à l'ingénieur de génie civil ! On se répète, on insiste, mais lorsque l'on voit des plages entières arraisonnées, grillagées, des dunes disparaître sous des amas de gravats  et de tufs à 10 mètres de l'eau, il y a de quoi bondir ...

Un énorme travail d'assainissement, de nettoyage, de réhabilitation de tout le paysage urbain, péri-urbain, rural est à entreprendre. C'est l'affaire de tous. Pour une Île qui dit non à la bétonisation tout azimut, non à la défiguration des paysages, non à la standardisation et à l'uniformisation de ces micro-régions, façon Baléares ou Côte d'Azur ... Laissons vivre la Nature, composons, prévenons les futurs bouleversements naturels.

Ghjorghju d ' OTA 

Pour CORISCA...GO56

 

10859647_17957218