ZEUS__ET_ULMETU_

Contribution pour le WAVESAILING INSULAIRE

AGRANDIR 

§

Pour qui cherche à évaluer la hauteur des vagues insulaires, voici de quoi nourrir son imaginaire ! Pour celle ou celui qui connaît les vagues, alors, il n'y aura plus aucun doute...!

Tandis que les Services Météo Marine, origine Météo France, plaçaient le Grand Sud-Ouest de l'Île en Vigilance orange  " Vagues de Submersion ", annonçaient pour les Zones Larges des vagues et des creux  de l'ordre de 15 mètres, la côte fut touchée et arrosée par des  séries étonnantes ; à la faveur du mollissement temporaire des vents au secteur Nord à NNW, ces vagues ont pu éployer toute leur majesté et ampleur en regagnant les côtes de l'Île de Corse.

Mais pas tous les rivages ! En effet, l'orientation de ces derniers en rapport avec le flux de houle importera de façon remarquable tant pour ce qui concerne les tailles observées  que les physionomies de celle-ci.

Ainsi, nous aurions pu remarquer une différence notable entre les vagues de pointes et les vagues de baies, sachant que les premières donnèrent des mesures stupéfiantes.

Le phénomène de Diffraction de la houle aura aussi été un paramètre non négligeable quant à  la  sensible  " déperdition " de puissance. En effet, la houle parvenant de façon plus directe, moins détournée et percutant  de plein fouet un rivage orienté Large a levé de très hautes vagues, dont certaines auront déferlé par très forte profondeur, au-delà des distances moyennes et des parages  vers lesquels le déferlement habituel  se produit.

Sur cette image et, en connaissance de causes, pour connaître les lieux, les conditions, les diverses configurations Vents / Vagues, nous pouvons affirmer que les vagues photographiées  ci-dessus, sur le premier   cliché, ont caracolé vers les 2 Mâts de hauteur frontale, voire davantage  pour les plus lointaines...

 

GROS_SUR_ULMETU_AMBIANCE__2__001

 COMPARAISON 

 

 Bien  que la Houle Primaire soit ici davantage orientée au secteur Ouest, que le vent moyen  soit plus fort que sur le premier cliclé, même spot...

Les vagues sont par contre  2 à 2.5 fois moins hautes et moins  étendues ; et pourtant, certaines caleront un bon mât au plus bas des creux,entre deux lames... (  Témoignage   : " Barnabé  " )

 

***   Nous illustrerons le propos avec un Rider, "  BARNABE ",  qui expérimenta un jour de grand frais d'Ouest le vaste domaine  présenté ci-dessus, sachant  que les vagues concernées calaient une hauteur de mât,  étaient 2.5  x moins hautes qu'au lendemain de la Tempête "  ZEUS "

!

Il est toujours très intéressant de consacrer aux observations la place et l'importance qu'elles méritent. La vue de telles images in situ, l'analyse et  l'étude comparées, le relevé d'indices spécifiques des conditions du moment, tout cela confère à l'interactivité et aux relevés des données une vision globale et un aperçu circonstancié des éléments en présence, qui interagissent. Ils s'avèrent être si variés et si nombreux que toute certitude n'est plus de mise !

C'est sans doute à ce prix que l'on peut concevoir  quelques " Corsica Storm Chase Aventure Sans Assistance " , au-delà des destinations saturées. De telles sessions sont  à la fois exceptionnelles et certainement pas si rares  qu'on veut bien  le prétendre...

Ce jour -là, les vagues croissaient au diapason de la distance, des lointains qui les voyaient se former. Plus au large, le vent de NNW soulevait d'épaisses chevelures. Un vaste terrain d'aventures extrême s'ouvrait  d'Ouest  en Est, s'étendant sur un front de  près d'un Mille Nautique. Des vagues que l'on sait très rapides, ( plene eau et profondeur obligent, = forte célérité ),si longues, aux bowls multiples, etc ...

Pour résumer, deux domaines se livraient sans cesse   à un  ballet somptueux que les dieux de l'Olympe orchestrent toujours.  De larges passes y autorisaient les sorties et les bords de recadrage. Mais  Les vents en auront décidé autrement, qui virent deux marins à terre, les yeux longuement rivés vers  les infinis de la pesanteur.

 

" BARNABE "

Pour 

CORSICA...GO56 

TEMPÊTE  " ZEUS  "  17